• Botanique

    • Odamaki
      Odamaki
      D'où vient la tenace réputation de déraison de cette fleur aux teintes subtiles, du rose au violet ? Les langage des fleurs du XIXe siècle suggèrent deux explications.
    • Mansaku
      Mansaku
      Le mot Hamamélis dérive du grec hama (avec) et melon (fruits) signalant que la plante peut porter en même temps des fleurs et des fruits. Mais les Grecs de l'Antiquité donnaient le nom d'Hamamelis au néflier.
    • Sakura
      Sakura
      La fleur de cerisier est la fleur des fleurs pour les habitants de l’archipel des Kamis. Elle est appréciée depuis plus de 10 siècles pour sa beauté éphémère. On la chante, elle inspire les poètes les peintres jusqu’a la mentalité même des japonais.
    • Ginkgo
      Ginkgo
      Réputé pour son feuillage doré à l'automne, le Ginkgo biloba « l’arbre aux quarante écus » est un véritable fossile vivant qui fut l’objet de l’admiration de nombreux peuples asiatiques, tant pour sa beauté que pour ses vertues thérapeutiques.
    • Momiji
      Momiji - Les érables japonais
      Les érables sont apparut il y a 60 millions d’années. Au Japon, des érables fossiles vieux de 6 millions d'années ont été trouvés dans la ville de Yuzawa dans la préfecture d'Akita. Au Japon, les mots momiji et kaede sont synonymes avec érables.
  • Jardins Flux RSS

    par  Nombre de lectures: 13123 
    Prévisualisation de l'article

    L’environnement, proche ou lointain, est la première source d’inspiration, chaque composante d’un jardin provient soit directement de l’influence de l’environnement du concepteur, soit de l’interprétation qu’il en fait au travers d’une culture qui lui est propre.

    Constatations

    Plus de 6800 îles composent la nation japonaise cernées par l’océan Pacifique a l’Est, la mer du Japon a l’Ouest, la mer d’Okhotsk au Nord et la mer de Chine Orientale au Sud (sans oublier la mer intérieur entre Honshu et Shikoku). Ces îles sont pour la plupart très petites : 340 seulement font plus de 1km2. Quatre d’entre elles forment 98 % de la superficie totale (378 000 km2 ), du Nord au sud Hokkaido, Honshu, Shikoku et Kyushu. L’océan a fait du poisson un élément important de l’alimentation japonaise.
    ...
    par  Nombre de lectures: 18092 
    Prévisualisation de l'article

    Un poème chinois met en scène un homme qui, du temps de la dynastie des Song, avait le pouvoir de récréer l’immensité de l’univers dans un petit espace, le pen-jin, ou jardin miniature. Plusieurs peintures de l’époque représentent des arbres miniaturisés par les éléments naturels et placés dans des pots artistiquement décorés.

    Origines :

    L’origine du bonsaï remonte en Chine entre le VI ème et le X ème siècle, a l’époque des arbres miniature étaient récoltés dans la nature et faisaient l’objet de composition représentant des paysages, on les appelait « pen-jin ».
    ...
    par  Nombre de lectures: 14836 
    Prévisualisation de l'article

    Parmi les divers types de cérémonie, l’histoire culturelle du Japon considère traditionnellement le style wabi, introduit par Sen no Rikyu, comme le sommet de la cérémonie du thé. Il définit le roji comme l’espace qui se situe au-delà de la vie humaine consumée par les passions et l’illusion. Selon lui la pureté évoquée par le mot roji trouve son expression dans le jardin naturel avec ses arbres et ses pierres.

    Les jardins de thé sont étroitement lies au wabi-cha, le « rituel sobre et intériorisé du thé », qui a commencé de prendre racine au Japon vers la fin du 16eme siècle. Le jardin devait fournir le cadre approprié au so-an, la « cabane de chaume », une simple hutte rustique pour boire le thé.
    ...
    par  Nombre de lectures: 5423 

    "La civilisation japonaise accorde une place majeure a l'art du jardin et lui attribue, comme dans toutes les autre grandes civilisations ou cet art est présent, la fonction de nous révéler sous une forme concrète des idéaux éthiques et esthétiques. L'étude des ouvrages theoriques et des réalisations permet de suivre au fil des époques l'évolution de la société nippone et ses conceptions artistiques" (ref : "Dictionnaire de la civilisation Japonaise" ed. HAZAN).
    ...
     Nombre de lectures: 16242 
    Prévisualisation de l'article

    Trois types de jardins sont développés afin de mieux cerner ce qu’est le jardin japonais.

    1 - LE JARDIN SEC

    L’élément végétal se résume à quelques arbustes à feuilles persistantes.
    2 exemples de jardins secs:

    KYOTO : RYOAN JI (jardin paysager sec) :

    Autrefois considéré comme le temple du paradis occidental.
    Ce jardin est composé :
    - de graviers ratissés (représentant le cours d’eau ou la mer) qui évoquent la qualité perpétuellement changeante des choses.
    - de rochers et amas de pierres (symbolisant la montagne) qui rappellent la stabilité, la permanence, l’univers tout entier reflétant l’amour du paysage à l’état naturel, la vénération de la beauté simple, une œuvre sans fard préférée à celle de l’homme.
    ...
    par  Nombre de lectures: 19639 
    Prévisualisation de l'article

    Le village de bonsai à Omiya: Bonsai shiki no ie

    Pour admirer de très beaux et anciens bonsai, une visite à Omiya s'impose. Le village se trouve à environ 1 heure de Shinagawa. Si en France, les propriétaires d'animaux domestiques peuvent laisser en garde leurs chats ou chiens, au Japon, ce sont les bonsai qui sont laissés en garde chez des spécialistes.
    En effet certains bonsai à Omiya ont plusieurs centaines d'années, et il serait dommage de gacher le travail attentif et méticuleux de tant d'années, pour quelques jours de vacances.
    Fermé le jeudi. Tel: 0486.66.2400
    ...
    par  Nombre de lectures: 5828 
    Prévisualisation de l'article

    L'école SOGETSU d'ikebana a été créée par Sofu Teshigahara en 1927. Il a développé une forme d'arrangement qui respecte l'esprit de l'artiste et qui s'intègre dans la vie ordinaire des gens. Avec ses élèves, il a transformé l'ikebana en une forme plus large d'art moderne qui est maintenant apprécié dans le monde entier. Ils intègrent leurs arrangements floraux dans la vie quotidienne de la population, sur les vitrines des boutiques, dans les jardins publics ou tout autre espace en plein air.

    Akane Teshigahara a eu cette idée de "hana avenue" en 1999 et la première exposition était organisée en 2000.

    Il s'agissait donc cette année de la 3ème exposition du genre.

    Pendant la Golden week du 2 au 6 mai, 360 artistes ont réalisé 47 arrangements sur Omotesando. Des arrangements quelques fois longs de plusieurs dizaines de mètres. En voici quelques photos.
    ...
    par  Nombre de lectures: 20391 
    Prévisualisation de l'article

    Comme promis voici un petit article sur les Kois accompagnant les fiches du forum Jardins.

    Historique :

    Les Koïs sont des descendantes des carpes communes, Cyprinus Carpio. De L'Europe de l'Est et de la Perse natale, la carpe fut introduite en Europe, en Amérique du nord, en Amérique du sud, en Asie et dans d’autres parties du monde comme une denrée dans le commerce de la nourriture.
    Selon le livre du Dr Takeo Kuroki : « Manual to Nishikigoi » le mot Koï fut utilisé pour la première fois il y a 2500 ans en Chine. Le roi Shoko de Ro présenta un poisson au fils de Confucius, né en 533 AC. Le poisson resta l’un des sujets principaux de l’art chinois, et certains riches élevaient des carpes dans des étangs près des résidences, pour le plaisir des yeux.
    Bien que l’apparition de taches colorées puissent être le résultat d’une mutation naturelle survenue en Chine, les Japonais sont connut pour être les créateurs des Nishikigoi, Joyaux Vivants.
    ...

    Page 3 sur 3 PremièrePremière 123