Affiche les résultats de 1 à 9 sur 9

Sujet : role de la musique dans le cinema contemporain japonais

  1. #1
    Senior Member
    Inscrit
    avril 2005
    Lieu
    paris
    Messages
    182
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut role de la musique dans le cinema contemporain japonais

    Bonjour,

    J'aimerais analyser la fonction de la bande sonore dans le cinema japonais. Que pensez vous de la musique, est-elle traditionnelle, populaire ou americaine? Vehicule t elle une semantique particuliere?
    C'est une question delicate du fait qu'il y a autant de genres de films qu'il y a de musiques differentes dans le cinema contemporain japonais. Aussi,
    pouvez vous me repondre en indiquant de quel film vous parlez?

    J'ouvre ce topic sur Swallowtail, de Imai, qui emploie la musique pour en faire la clé de son film. La bande sonore a en effet des vertues diégétic du fait qu'il narre l'histoire d'une chanteuse chinoise au Japon. Parallèlement, il fragmente l'ordre de l'histoire à l'égal qu'il varie les genres de musique pour creer un trouble, un monde dans lequel il est difficile de trouver son identité. Il en resulte une vision du Japon a l'epoque ou les immigrés voulant trouver refuge, se trouvent enfermés dans une spirale infernale qui les mènent en bateau. Imai, a trouvé le moyen d'ajouter une trame sonore etrange et discontinue pour donner à voir l'image qu'il porte sur la société japonaise.



    J'aimerais aller plus loin dans cette analyse.
    Je souhaite aussi parler de Gohatto (Taboo) de Oshima et de la musique classique qu'il emploie.

    Peut être avez vous vu ces films. Que vous ont-ils inspiré?

    Merci à tous ceux qui souhaitent m'aider dans ma recherche


    › Lire Plus: role de la musique dans le cinema contemporain japonais

  2. #2
    Junior Member
    Inscrit
    octobre 2004
    Messages
    20
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Je ne connais pas Swallowtail... existe-t-il un titre anglais ou français de ce film ?
    Sinon pour Gotahoo, je dois avouer que je ne me suis occupée que de l'aspect visuel... Si j'ai l'occasion de le revoir j'y ferai plus attention...
    C'est pour une maîtrise c'est cela ?

  3. #3
    Senior Member
    Inscrit
    septembre 2005
    Messages
    1 956
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Je risque encore de te décevoir, mais la musique qui m'a le plus marquer dans tout le cinéma japonais: ce sont les grillons dans le film de Kurosawa, Rhapsodie en Aout... C'est une longue séquence où la mélodie ponctue la lenteur.

    Alors oui les mauvaises langues diront que Kurosawa fait du cinéma occidentale dans cette période alors je ne sais pas ce que vaut ma réponse...

    Peut etre faudrait il t'intéresser à un seul realisateur, tu risque de te perdre à vouloir travailler sur toutes la musique de tous les styles possible... Avec un rea, tu t'assure une ligne continue : Kitano par exemple utilise la musique un peu comme Tarantino, elle colle vraiment au film quitte à exagérer la narration... Mais apres ça reste ton travail, tu le connais mieux que moi

  4. #4
    Modérateur Avatar de GATTACA
    Inscrit
    avril 2001
    Lieu
    Pas au bon endroit...
    Messages
    4 309
    Merci
    19
    Remercié 5 Fois dans 3 Messages

    Par défaut

    A mon avis, plutôt que de t'arrêter à un seul réalisateur, il me semble plus intérressant de prendre en compte une période du cinéma japonais. Chaque période ayant un style et des influences musicales propres. Cela te permettra aussi de comparer avec plusieurs réalisateurs et/ou compositeurs de la même période.

  5. #5
    Senior Member
    Inscrit
    avril 2005
    Lieu
    paris
    Messages
    182
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    merci pour vos conseils

  6. #6
    Senior Member
    Inscrit
    septembre 2005
    Messages
    1 956
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    C'est aussi une bonne idée, mais il faut etre sur que cette période reste homogène... Ce qui m'inquiete c'est que si je vais faire un travail sur le cinéma de l'an 2000, je vais avoir "American Beauty", "Toy Story2" et "L'extraterrestre" de Didier Bourdon (oui désolé).

    S'attacher à une personne c'est jouer la sécurité du fait que la personne reste cohérente avec elle meme... Sauf peut etre Tim Burton et sa version de la planete des singes

    Apres c'est vrai qu'on retrouve des memes codes que ce soit pour la nouvelle vague, pour le neo realisme italien, pour l'expressionnisme allemand (encore qu'on a du mettre de coté des films "taches" tourné dans ces périodes pour garder l'homogénéité...) Dès la naissance du cinéma, on avait l'école Lumière qui s'attachait à reproduire la réalité et l'école Mélies qui a fait ce cette invention un art du faux... Une meme période, le meme matériel, deux directions fondamentalement opposées...
    C'est surtout ça qui m'inquiete pour un travail (qui compte qui compterait pour un diplome), mais en meme c'est audacieux et ça peut plaire

  7. #7
    Junior Member
    Inscrit
    octobre 2004
    Messages
    20
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Sur le cinéma récent, ça risque être chaud de prendre une période mais sur un genre précis du cinéma japonais là ça me semble plus possible. Où alors s'il s'agit d'une période précise, regrouper tous les films qui auraient le même style de musique et chercher de comprendre pourquoi. est-ce que ça vient du thème, s'agit-il du même compositeur ? cependant, un conseil pas plus de quatre films. c'est la limite pour un mémoire. Je sais de quoi je parle vu que je vous ai parler de mon sujet de mémoire. Quatre films s'est vraiment immense surtout quand on a qu'un an. enfin maintenant avec le master c'est en deux an donc c'est plus cool niveau timing.

  8. #8
    Senior Member
    Inscrit
    avril 2005
    Lieu
    paris
    Messages
    182
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Merci encore pour vos conseils. Je tiens à vous dire que j'ai fini l'analyse en me limitant à deux films, l'un utilisant les procédés contemporains, le second, traditionnel pour mettre en évidence cette androgynie modernité/traditionnel qui caractérise le cinéma japonais. J'ai obtenu un excellent résultat mais malheureusement je ne peux pas poster l'article sur le forum car il est rédigé en anglais (et de loin le meilleur!)

  9. #9
    Senior Member
    Inscrit
    septembre 2005
    Messages
    1 956
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Sérieux ?! Alors que l'idée vient de nous ?!

    Et bientot tu vas nous dire qu'on a pas droit aux Royalties non plus ?!

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Article Exposition d'art contemporain japonais à Vannes
    Par JM dans le forum Commentaires Articles
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/08/2010, 13h43
  2. Divers Position et rôle du pied arrière dans les AM
    Par Hasuji dans le forum Arts martiaux
    Réponses: 7
    Dernier message: 24/06/2007, 20h51
  3. Divers le pictural dans le cinéma japonais
    Par marinette dans le forum Cinéma
    Réponses: 6
    Dernier message: 31/05/2005, 11h38
  4. Divers symbolique dans le cinéma asiatique
    Par seita dans le forum Cinéma
    Réponses: 34
    Dernier message: 09/05/2005, 17h02
  5. Divers Théâtre contemporain japonais
    Par Tanaka115 dans le forum Littérature
    Réponses: 10
    Dernier message: 24/04/2005, 10h47

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé