• Arts et Culture Flux RSS

    par  Nombre de lectures: 12398 
    Prévisualisation de l'article

    J'ai découvert Le Gyotaku en faisant des recherches sur la représentation picturale des poissons.
    Voiçi un court résumé sur le sujet.

    Le Gyotaku ( GYO: poisson; TAKU: empreinte, trace ) est un art japonais original qui consiste à reproduire l'image d'un poisson par empreinte sur papier ou sur soie.

    Il existe en fait deux méthodes différentes:
    La première utilise de l'encre de chine et a pour support un papier japonais ( WASHI ) sur lequel on obtient un motif inversé. Le Gyotaku s'accompagnait d'un texte relatant le lieu de pêche, le nom du poisson, la date et le poids, et était éventuellement un poème.
    ...
    par  Nombre de lectures: 36339 
    Prévisualisation de l'article

    "Un peu de thé tous les jours éloigne le médecin pour toujours" (vieil adage chinois)
    " Etre homme de thé, c'est être le médecin de son esprit " John Blofeld

    Le thé comme l'eau sont les boissons les plus consommées au Monde. Juste après l'eau, le thé est, en effet, la boisson la plus répandue dans le monde. Plus de 14.000 tasses de thé, sont bues chaque seconde dans le monde, ce qui donne le chiffre colossal de 700 milliards de tasses par an !
    Sachant que s'hydrater est indispensable pour vivre, la première matière première consommée est l'eau.
    Mais face à son goût insipide et à l'ingéniosité de l'homme, nous avons le plaisir de pouvoir nous désaltérer avec d'autres boissons.
    ...
    par  Nombre de lectures: 11598 
    Prévisualisation de l'article

    "La musique adoucit les moeurs" vous connaissez tous cette expression !
    La musique est un formidable vecteur d'émotions; tout le monde est sensible aux sons que produit la mélodie. On peut ne pas apprécier differents styles de musique mais on ne peut pas les ignorer. A chacun ses vibrations, ses frissons, ses jubilations; La musique véhicule des sentiments et du bonheur.
    J'ai découvert le enka sur le site, par hasard, au détour d'une conversation.
    J'aimerais vous faire partager mon peu de savoir sur ce style:
    Le Enka , chant de la période Edo, exprime un élément important de la sensibilité japonaise populaire. Il s'agit d'un genre de chanson particulier au Japon.
    ...
     Nombre de lectures: 8823 
    Prévisualisation de l'article

    La rencontre de l'Europe et du bouddhisme japonais au XIXe siècle

    En Europe, ce sont les missionnaires catholiques qui, au XVIe siècle, ont été les premiers à décrire la religion japonaise. Ils écrivirent d'importants rapports sur la religion des Japonais, mais leurs postulats et préjugés, en tant que chrétiens, furent parfois à l'origine de graves erreurs d'interprétation.

    Au XVIIe siècle, le gouvernement Tokugawa ferma le Japon aux Occidentaux, de sorte que l'information sur le pays se raréfia considérablement en Europe. Au XVIIIe siècle, la seule source d'information fiable sur le Japon était <i>l'Histoire du Japon </i> écrite par un Allemand, le docteur Engelbert Kaempfer (1651-1716). Toutefois, le chapitre de ce livre relatif à la religion traitait essentiellement du shintô et, de façon très succincte seulement, du bouddhisme.
    ...
    par  Nombre de lectures: 24678 
    Prévisualisation de l'article

    De tous les cerfs volants japonais traditionnels c'est celui qui est le plus répandu en Occident.
    De tailles variables vous pouvez facilement le reconnaitre dans les cieux, c'est un hexagone souvent décoré avec goût et originalité.

    Rokkaku signifie "Hexagone" en japonais, il est originaire de la région de Nikita, port situé à l'ouest de lîle de Honshu.
    Vieux de 250 ans environ c'est le combattant le plus apprécié au Japon.
    Des joutes populaires sont organisées chaque année dans les régions de Shinone et Sanjo (d'où l'appellation Sanjo Rokkaku). Au Japon, à Shirone, les combats de Sanjo Rokkaku sont organisés pour l'honneur et la gloire : valeurs chères aux Japonais.
    ...
    par  Nombre de lectures: 150448 

    La coutume du tatouage corporel (bunshin), rituel (horimono) ou discriminatoire (irezumi) qui dérive de préoccupations chamaniques et magiques, existait dans le Japon ancien, comme en témoignent les haniwa et le texte du Gishi Wajinden.

    Le Nihon Shoki fait également état du tatouage au front des criminels, coutume qui fut abandonnée puis reprise à l'époque d'Edo, ou les guerriers et les jeunes gens tiraient orgueil des magnifiques dessins en couleurs ornant leur corps, pour être ensuite abolie en 1870.
    ...
    par  Nombre de lectures: 25584 
    Prévisualisation de l'article

    J'ai toujours été fasciné par le vent avec son pouvoir de mouvoir toute chose, de changer brusquement le paysage , de faire voguer les bateaux, et de faire rire les enfants en regardant danser dans le ciel des cerfs volants.
    La pratique du cerf volant m'a fait découvrir les fameux cerfs volants japonais.
    Majestueux combattants ils ne laissent jamais indifférents avec leurs formes uniques et leurs motifs multicolores.
    Je vais vous présenter pour ce premier article sur les cerfs volants traditionnels un modèle très populaire le Edo.
    ...

    Page 4 sur 9 PremièrePremière ... 23456 ... DernièreDernière