Page 3 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière
Affiche les résultats de 21 à 30 sur 34

Sujet : qualités pour réussir et durer professionnellement au Japon

  1. #21
    Senior Member Avatar de zev
    Inscrit
    mars 2005
    Messages
    2 101
    Merci
    17
    Remercié 100 Fois dans 72 Messages

    Par défaut

    Le probleme c'est qu'une fois dans le prive, ca devient extremement difficile de revenir dans le milieu academique.
    En gros aller dans le prive c'est + d'argent mais c'est un choix quasi definitif.
    Je prefere d'abord tenter ma chance dans l'academique, car il y a plus de liberte dans les sujets de recherche.
    En cas de pepin, je me tournerai peut etre vers le prive (laboratoires pharmaceutiques dans mon cas)




    › Lire Plus: qualités pour réussir et durer professionnellement au Japon
    La campagne ca vous gagne!
    http://goo.gl/dZ5uWR

  2. #22
    Senior Member
    Inscrit
    février 2005
    Lieu
    Edimbourg (UK)
    Messages
    855
    Merci
    5
    Remercié 18 Fois dans 17 Messages

    Par défaut

    Citation Envoyé par cyung Voir le message
    Pour les quelques doctorants qui viennent de nous rejoindre
    Un bref pinallaige etymologique, mais apres tout dans une discution c'est souvent ce dont il est question, les mots, alors soyons precis. Doctorant = en cours d'obtention du doctorat, docteur = a acquis le diplome, donc un postdoc, comme son nom l'indique c'est apres un doctorat. Donc il y a dans le present billet, un doctorant et un postdoc

    Pour le prive ca depend, il existe de grosse compagnie, qui sont assez riche pour se permettre d'avoir de vrai labo de recherche, j'entends par la, de la recherche qui reste theorique dont le champs possible d'application concerne bien sur la compagnie. Et non pas un departement de soit disant R&D ou il s'agit en fait plus de D que de r. Dans ce genre de labo tu peux publier et rester dans des domaines vraiment theoriques. J'ai plusieurs exemple autours de moi.
    Donc meme dans le prive tu peux te faire un CV fleuri d'article, de conferences, de collaborations, de projets diverses et varies pour un salaire largement plus eleve que dans l'academique. Inconvenient, comme dit, tu reste quand meme bien moins libre de tes sujets de recherche.
    Mais les chose evoluent, avaec la crise j'ai vu partout en occident l'academique se rapprocher du prive (pour avoir des financements) et le prive se rapprocher de l'academique (pour leurs competences) que se soit aux US ou en Europe (surtout en France d'ailleurs, c'etait deja un peu le cas ailleurs en Europe mais moins fortement).

  3. #23
    Senior Member Avatar de zev
    Inscrit
    mars 2005
    Messages
    2 101
    Merci
    17
    Remercié 100 Fois dans 72 Messages

    Par défaut

    En effet, certains grands groupes pharmaceutiques permette de publier, mais ca depend aussi du groupe.

  4. #24
    Senior Member Avatar de cyung
    Inscrit
    juin 2011
    Lieu
    Luxeuil-les-Bains
    Messages
    107
    Merci
    6
    Remercié 3 Fois dans 3 Messages

    Par défaut

    quand je parlais de partir dans le privé, je ne pensais absolument pas à y poursuivre une carrière de recherche!
    Je n'ai pas fait le tour des postes pour lequel un profil universitaire peut être plus intéressant qu'un profil ingénieur, mais ils existent.
    En revanche, je suis d'accord sur le fait qu'il est impossible de retourner dans le public par la suite.

    Par contre, je ne connais pas l'image (ou l'absence d'image probablement) que se font les boîtes japonaises de nos universités et diplômés afférents, alors que nos ingés issus de grandes écoles (les vraies comme X, ISAé....) sont très vendeurs.

  5. #25
    Senior Member Avatar de zev
    Inscrit
    mars 2005
    Messages
    2 101
    Merci
    17
    Remercié 100 Fois dans 72 Messages

    Par défaut

    Je suis justement issu d'une ecole d'ingenieurs en france avant mon doctorat.
    Ils n'ont aucune idee de ce que sont les ecoles d'inges.... par contre ils connaissent les mines et X
    Mais le metier d'ingenieur n'est pas tres valorise ici, et les salaires sont bas compare a la France.

  6. #26
    Modérateur Avatar de KoYuBi
    Inscrit
    janvier 2003
    Messages
    1 025
    Merci
    14
    Remercié 84 Fois dans 61 Messages

    Par défaut

    Citation Envoyé par cyung Voir le message
    En supposant que:
    • vous parlez japonais,
    • vous avez ou êtes en cours d'obtention d'un visa de travail,
    • vous avez les compétences techniques requise pour le poste qui vous intéresse;

    Quelles sont les qualités:
    -qui font qu'un patron vous à recruté plutôt qu'un japonais pour votre poste et vous a gardé?
    -qui font que vous êtes resté plutôt que de rentrer en France poursuivre votre carrière?

    Merci pour vos contributions
    J'ai en tête 2 profils qui me viennent spontanément à l'esprit quant à la "réussite" au Japon :

    Profil 1 : le bonimenteur, tellement bon qu'il finit par croire dur comme fer aux sornettes qu'il raconte pour se mettre en avant.
    Exemple du forum: Icebreak

    Profil 2 : le cravacheur qui a appris le japonais dans sa cave à la bougie tout en validant ses diplomes scientifiques dans des écoles renommées ( et éventuellement une thèse dont la compréhension du titre est facilité par la prise d'opiacés)
    Ils essayeront de te convaincre que la réussite au Japon passe par le chemin sinueux d'un dur labeur, mais il ne doivent leur réussite qu'à une seule chose : leur yeux bleus.
    Exemple du forum : Gnuru, delwin etc... ( zev ?)

    Pour ma part, ne travaillant pas dans le domaine technique/ scientifique j'ai trouvé une voie viable en tant que fusible. Mes employeurs ont fourni le prétexte de me faire intervenir sur des projets à l'international mais en vrai je suis utilisée pour faire passer des projets ou des mesures dont ils ne sont pas sûre de la popularité ou de la réussite. Ils évitent de se décrédibiliser et c'est plus facile de me renvoyer chez moi qu'un japonais si le boulot est terminé/ foiré.

    Si tu veux cibler des boites françaises, joue la carte de l'amitié. Parmis Les responsables de division à l'étranger qui se retrouvent seuls entourés de japonais, certains sont prets à ouvrir des postes juste pour ne pas se retrouver tout seuls.
    You Will Learn Respect!

  7. Les 2 utilisateurs suivants ont remercié KoYuBi pour sa contribution:

    icebreak (22/11/2011), sleidia (13/11/2011)

  8. #27
    Junior Member
    Inscrit
    novembre 2011
    Messages
    1
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Bonjour, messieurs.

    Je suis de formation Maintenance industrielle BEP, BAC et BTS. Pour faire simple, je fais des interventions curatif et préventif sur des systèmes industriels. J’ai également la capacité de lire puis dessiner des plans et schémas mécaniques, pneumatiques, hydrauliques, électriques. (Je suis dans le monde du travail depuis 3 ans).
    J’ai étais également pendant pratiquement 1 ans responsable d’une station de traitement des eaux. (Je pense que cela peut être une aide).

    Malheureusement je ne parle pas japonais. J’ai commencé à apprendre cette langue en autodidacte depuis un mois. (Je pense sérieusement à me préparer pour le JLPT5 pour commencer). Mais je parle anglais.

    Je cherche de préférence une entreprise française implanté au japon car je suis en couple avec une japonaise depuis plus de 8 mois. (Les choses commencent à être très sérieuses).
    Donc je cherche du travail pour partir vivre avec elle. Mais pas question de faire des petits boulots ; je cherche une société sérieuse.

    J’ai commencé des recherches sur les sites web de grandes entreprises françaises et j’ai constaté qu’ils recherchent énormément d’ingénieurs et cadres.
    J’aurais aimé savoir si ma profession est recherchée au Japon.
    _ Est-ce que j’ai un peu de chance de trouver du travail avec mon cursus scolaire (technicien) même si je ne fais pas le même job?
    _ Est-ce que je dois retourner faire des études minimum 1 an pour une licence ? (Le problème est que les études coutent chère et j’ai bientôt 26 ans).
    _ Et si je fais une licence qu’elle études dois-je faire pour avoir plus de chance de trouver du travail ?

    Un grand merci d’avance pour vos réponses qui me seront d’un grande aide.

    MERCI

  9. #28
    Senior Member
    Inscrit
    septembre 2004
    Messages
    217
    Merci
    1
    Remercié 23 Fois dans 11 Messages

    Par défaut

    Pour réussir et durer professionnellement au Japon il faut :
    - être japonais
    - ne jamais remettre en question quoi que ce soit
    - quand on se fait prendre la main dans le sac, nier, puis s'excuser très vite en avouant le moins possible histoire de minimiser tout risque d'enquête approfondie

    Ce que l'ex PDG d'Olympus aurait du savoir.

    Le scandale a éclaté au moment du limogeage du PDG britannique Michael Woodford, officiellement pour méthode de travail "inappropriée", le 14 octobre. M. Woodford a alors révélé à la presse que son renvoi s'expliquait en réalité par ses demandes d'explications concernant des paiements indus lors du rachat de quatre sociétés. Le président honoraire du groupe, Tsuyoshi Kikukawa, avait justifié ce renvoi brutal par l'incapacité du Britannique "à surpasser la barrière culturelle" et par sa gestion solitaire du pouvoir.
    Le Japon : pays du tiers-monde, mais avec de l'argent.

  10. #29
    Senior Member Avatar de DindonMagik
    Inscrit
    mars 2011
    Lieu
    Kawasaki
    Messages
    169
    Merci
    12
    Remercié 9 Fois dans 8 Messages

    Par défaut

    Citation Envoyé par ippo86 Voir le message
    _ Est-ce que j’ai un peu de chance de trouver du travail avec mon cursus scolaire (technicien) même si je ne fais pas le même job?
    _ Est-ce que je dois retourner faire des études minimum 1 an pour une licence ? (Le problème est que les études coutent chère et j’ai bientôt 26 ans).
    _ Et si je fais une licence qu’elle études dois-je faire pour avoir plus de chance de trouver du travail ?
    Tu as le choix, sois te marier, sois reprendre tes etudes pour avoir au moins un bachelor degree (niveau Bac +3 ou +4, je sais pas trop), ce qui est le niveau minimum d'etude pour pretendre a un visa de travail au Japon.

    Et apprends le japonais. Le niveau 5, ca sera juste pour ton plaisir perso, car si tu met ca sur ton CV ca fera fuir tout le monde.

  11. #30
    Member
    Inscrit
    juillet 2007
    Messages
    72
    Merci
    2
    Remercié 3 Fois dans 1 message

    Par défaut

    s instruire pour vaincre ( la langue ) , ne pas lacher une fois sur place meme si c est long a venir , ne pas chercher a tout comprendre .
    Tout ce qui n est pas donné est perdu .

    Proverbe indien .

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Réponses: 11
    Dernier message: 21/10/2010, 09h25
  2. Média Emission "Reussir au Japon" NRJ
    Par Iriakun dans le forum Société contemporaine
    Réponses: 35
    Dernier message: 09/12/2009, 13h58
  3. Bouche 10 ans d'expérience pour travailler au japon ( pour un visa de travail) ?
    Par cirth dans le forum Travailler au Japon
    Réponses: 11
    Dernier message: 12/08/2009, 12h05
  4. Recette zaru soba : comment reussir?
    Par koiwasan dans le forum Cuisine - Restaurants
    Réponses: 3
    Dernier message: 23/08/2008, 20h10
  5. Réussir ses études et celle du japonais : une méthode !
    Par tchotto dans le forum Questions générales de japonais
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/04/2005, 19h15

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé