Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 10 sur 17

Sujet : Le japon, un pays égalitaire ?

  1. #1
    Senior Member
    Inscrit
    novembre 2001
    Lieu
    Paris
    Messages
    182
    Merci
    1
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut Le japon, un pays égalitaire ?

    Bonsoir

    Je vous fais part d'une apparente contradiction qui me trotte dans la tête, ces temps-ci :
    - d'une part, statistiquement, le Japon est (ou était) un des pays les plus égalitaires du monde ; et même, "à l'oeil nu", j'ai envie de dire, on sent moins les inégalités de niveaux sociaux au Japon qu'en France (impression partagée par plusieurs français et japonais de ma connaissance... vous confirmerez ou infirmerez).
    - d'autre part, il n'y a pas beaucoup de redistribution par les impôts, pas ou peu de "filets de sécurité", et les gens semblent dans leur majorité, indifférents au sort des pauvres

    Sur le premier point :
    Bien entendu, le Japon n'est pas un pays où il règne une égalité parfaite, il y a des très riches, des riches, des pauvres et des très pauvres au Japon (et probablement de plus en plus depuis la crise), comme à peu près partout dans le monde, mais si on agrège les données pour comparer les pays, il apparaît qu'en 1993, il y avait moins d'inégalités de revenu, globalement dans la société, au Japon qu'ailleurs : par exemple, selon l'indice de Gini (autre lien : wikipedia), le Japon est un des pays les plus égalitaires. De même avec le rapport "revenu des 10% les plus riches sur revenu des 10% moins riches", ou encore "revenu des 20% les plus riches sur revenu des 20% moins riches",
    voir cette page : liste des pays selon les inégalités de revenu sur Wikipédia

    Sur le deuxième point :
    - à ma connaissance, au Japon, il n'y a pas de RMI, pas de CMU, les indemnités de chômage sont plutôt basses
    - le taux de prélèvements obligatoires est bien plus faible qu'en France, proche du taux des Etats-Unis (voir cette page). Pour faire court, moins de prélèvements obligatoires suppose généralement moins de redistribution des riches (qui sont généralement ceux qui payent les impôts) vers les pauvres (qui généralement payent peu ou pas d'impôts, mais ont quand même accès aux services publics, financés par les impôts, comme tout le monde)
    - d'un point de vue moins quantitatif, au Japon, les SDF ne mendient généralement pas, car "qui ne travaille pas, ne mange pas", et s'il le faisaient, ils ne recevraient pas grand chose, les organisations caritatives sont souvent chrétiennes et étrangères, les faits divers de bandes de jeunes qui s'amusent à tabasser les SDF n'émeuvent pas grand monde, etc.


    On peut trouver cela un peu paradoxal, parce qu'on est habitué à penser que sans redistribution ni "filets de sécurité", toute société, y compris riche, devient rapidement inégalitaire (plus de gens très pauvres et plus de gens très riches).

    Tout ceci étant dit...

    - je n'oublie pas les habituelles réserves sur la fiabilité des données et la comparabilité d'un pays à l'autre. Elles sont d'ailleurs bien mises en évidence dans les pages que je cite (notamment celle sur les prélèvements obligatoires). Certes, mais tout de même, il me semble que les écarts sont suffisamment nets pour que la réalité derrière transparaisse. Il me semble difficilement contestable que le Japon est (ou était en 1993) plus égalitaire que la plupart des pays de l'OCDE, avec moins de redistribution par les impôts

    - les chiffres que j'ai cités pour les inégalités au Japon datent de 1993. Les chiffres les plus récents concernant le Japon dans les pages citées sont ceux du CIA world facts book (2000), et tout n'est plus aussi rose... la crises est passée par là, et le Japon est plus "dans la moyenne" en matière d'inégalités. Ce qui résout un peu la contradiction : ils ont bien fini par devenir inégalitaires...
    Au pire, la question n'a plus beaucoup de sens aujourd'hui, mais reste posée pour les années 90.

    tout ceci est un peu fouilli, si vous êtes encore là, bravo !
    Avez-vous un avis sur la question ?




    › Lire Plus: Le japon, un pays égalitaire ?

  2. #2
    Senior Member
    Inscrit
    septembre 2005
    Messages
    1 956
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    J'ai une question en effet; peut etre que ça vient de moi aussi je vais essayer de formuler ma question de façon la plus neutre possible. J'ai l'impression que le model japonais en étant désigné comme l'un des pays les plus égalitaires du monde serait, dans ton exposé, susceptible d'attirer l'attention de notre gouvernement. Ma question est donc la suivante:

    Un systeme qui marche dans une société, marchera t'il forcement si on applique ce meme systeme dans une autre société?

  3. #3
    Senior Member
    Inscrit
    novembre 2001
    Lieu
    Paris
    Messages
    182
    Merci
    1
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Ah non, je n'avais pas du tout en tête cet aspect de la question...
    D'abord, je ne crois pas que notre gouvernement ait un but d'égalité - ce que je regrette d'ailleurs.

    Ensuite, je ne cherche surtout pas à légitimer des baisses d'impôts. A titre personnel, je considère que la redistribution par les impôts est une bonne chose, et je ne crois pas qu'on ait trop d'impôts en France (je ne dis pas ça pour lancer un débat, mais pour te préciser l'esprit de ma question).

    Ensuite, j'attendais plutôt une réponse du genre "ça s'explique par des aspects spécifiques au Japon, mentalité japonaise, aspect de la société japonaise, etc." pas transposable ailleurs a priori. On a tout de même des exemples à la pelle de pays qui redistribuent peu et sont fortement inégalitaires (Etats Unis et Brésil étant les plus évidents, mais je suis sûr qu'on pourrait faire une longue liste - pour le Brésil, ça va peut être changer, mais pour l'instant...). Sur cette question, le Japon me paraît être plutôt une exception (culturelle ?) qui justifie la règle.

    Par exemple, une explication aurait pu être - mais je n'en sais rien - que, en partie pour des raisons culturelles, au Japon, le patron était très rarement payé 1000 fois plus que l'ouvrier, car la culture des entreprises était que chacun, à son niveau, apporte une contribution presqu'également importante à l'entreprise, et que cela se reflète dans les salaires.

    tu vois, ce genre de réponse, un peu économico-culturelle, vu que la théorie économique semble en défaut.

  4. #4
    Modérateur Avatar de TB
    Inscrit
    août 2002
    Lieu
    Paris
    Messages
    1 138
    Merci
    1
    Remercié 4 Fois dans 3 Messages

    Par défaut

    Mmm... Beaucoup de petits boulots pas indispensables semblent suppléer aux éventuelles carences sociales. Comme une forme de redistribution qui ne dirait pas son nom.

  5. #5
    Senior Member
    Inscrit
    novembre 2001
    Lieu
    Paris
    Messages
    182
    Merci
    1
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    ah oui, cette piste aussi... merci pour ce début de réponse.

    Je n'y avais pas pensé, mais c'est vrai que permettre à quelqu'un sans beaucoup de qualifications de gagner sa vie en faisant un boulot quasi-inutile, c'est une sorte de redistribution, surtout si le salaire est presque normal... filles d'ascenseurs, "panneau vivant" quand il y a des travaux, etc.
    Il semble qu'en général, là où en France, on mettrait trois personnes, au Japon il en mettent 10 ! (pas de stat, ici, juste une impression).
    La mauvaise productivité du Japon serait son secret qui lui aurait permis, à une époque, d'être plus égalitaire malgré une faible redistribution par les impôts ?

  6. #6
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 337
    Merci
    0
    Remercié 384 Fois dans 336 Messages

    Par défaut Particulier au Japon

    Ce facteur de la multiplicité des emplois est effectivement à prendre en compte. Je ne vois pas d'autre pays qui utilise un système similaire, ça semble bien particulier au Japon et tient un rôle dans la question de base.

  7. #7
    Senior Member
    Inscrit
    novembre 2001
    Lieu
    Paris
    Messages
    182
    Merci
    1
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Oui, mais ça marche uniquement à condition que ces "sous-emplois" soient décemment payés. Sinon, ça fait des pauvres, et de l'inégalité (cf. travailleurs pauvres des Etats Unis, mais existants dans plein d'autres pays)

  8. #8
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 337
    Merci
    0
    Remercié 384 Fois dans 336 Messages

    Par défaut Equilibre

    Absolument. Le Japon peut se permettre de payer décemment tous ces travailleurs sinon, comme tu dis fort justement, ça créerait d'autres inégalités.

  9. #9
    Senior Member Avatar de ptitjoji
    Inscrit
    juillet 2004
    Lieu
    Paris > Edinburgh > Strasbourg > Aix > [Yokohama] > ...
    Messages
    1 295
    Merci
    2
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    C'est un sujet qui revient souvent quand on parle de l'emploi au Japon. Me semblait que c'était - entre autres - mis en place pour donner aux gens un moyen rapidissime de se faire ponctuellement quelques sous, mais aussi - et surtout - dire à la face du monde "regardez comme on a peu de chômage".

    Si je me rappelle bien, il y a quelques mois il y avait eu une manif (sisi, au Japon ) des furiita qui justement se plaignaient de la précarité engendrée par ce système.

    Tout ça c'est d'après une conversation avec ma famille dont je me rappelle vaguement, donc peut-être que je suis à la masse.
    働き過ぎにはご注意下さい

  10. #10
    Senior Member
    Inscrit
    avril 2007
    Messages
    292
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    1 - il y a la sécu au Japon payable en fonction des revenus
    2 - il y a des impôts payables en fonction des revenus
    3 - il y a des travailleurs pauvres les salaires étant trop bas
    4 - il y a des contrats précaires type tu bosse tu gagne 1000 yens

    Il y a eu une rupture officielle entre l'égalitarisme post 2eme guerre et la société capitaliste de compétition moderne standard par Koizumi qui a dit que c'était normal qu'il y ait des inégalité.
    Depuis petit à petit la masse des travailleurs pauvres commence à se faire voir dans certains médias (les médias japonais restent dans leur immense majorités lié au LDP et ne sont pas du tout objectis).

    Les petits boulot ne peuvent prétendre à suppléer au système de protection sociale déffaillant si tel était le cas car ce sont des emplois privé et le privé ne travaille pas pour le bien être de la société.
    Disons que le système des baito est si souple et bon marché que il permet d'avoir des gens pour faire n'importe quoi facilement.

    Enfin la société de l'emploi à vie existe toujours. Beaucoup de japonais considère travailler pour toujours dans leur entreprise, la mentalité reste encore mais à mon avis va disparaitre d'ici qques générations.

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Economie Le Japon: LE pays de la robotique
    Par Yoda dans le forum Société contemporaine
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/06/2015, 00h14
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 01/05/2012, 13h38
  3. Japon, ce pays étrange
    Par Gnurou dans le forum Divers
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/03/2010, 11h32
  4. Ressemblances entre le Japon et d'autres pays
    Par Maciamo dans le forum Divers
    Réponses: 40
    Dernier message: 05/04/2008, 22h44
  5. Divers Japon, Pays des distributeurs...
    Par jp dans le forum Société contemporaine
    Réponses: 13
    Dernier message: 28/10/2004, 15h41

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé