Page 3 sur 5 PremièrePremière 12345 DernièreDernière
Affiche les résultats de 21 à 30 sur 50

Sujet : Ni d'Eve, Ni d'Adam - Amelie Nothomb

  1. #21
    Modérateur Avatar de GATTACA
    Inscrit
    avril 2001
    Lieu
    Pas au bon endroit...
    Messages
    4 309
    Merci
    19
    Remercié 5 Fois dans 3 Messages

    Par défaut

    Il n'y a pas que la couverture qui m'inquiète :

    Citation Envoyé par F.J. - Magazine Phosphore - Bayard Presse SA
    Dans un précédent roman, Amélie Nothomb évoquait ses déboires dans une entreprise japonaise. Avec Ni d'Eve, Ni d'Adam, elle revient sur son initiation aux étranges moeurs de la société nipponne. Via, cette fois, le registre amoureux.
    Tout juste débarquée à Tokyo, la narratrice s'éprend du jeune homme à qui elle enseigne le français. Un apprentissage de la langue de Molière quelque peu comique. Le plat préféré du jeune Tokyoïte est, par exemple, "l'ourrhhh" (entendez "l'oeuf") ! Difficultés linguistiques que seule l'attraction des coeurs paraît apte à vaincre... Sous la plume de la plus prolixe des auteurs belges, les leçons de français et d'amour deviennent proprement hilarantes !
    Et voici un extrait (au format .pdf) du roman, proposé par le site amelienothomb.fr : http://www.rentree-litteraire.com/pa...ts/nothomb.pdf




    › Lire Plus: Ni d'Eve, Ni d'Adam - Amelie Nothomb

  2. #22
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 535
    Merci
    0
    Remercié 410 Fois dans 359 Messages

    Par défaut Vous nous direz

    Effectivement...Tout est dit ou presque. J'attendrai l'analyse de celles ou ceux qui le liront; pour ma part je passe et me replonge dans la dernière traduction des textes de Sei Shônagon, authentiquement japonais, eux.

  3. #23
    Senior Member Avatar de burahime
    Inscrit
    novembre 2005
    Messages
    442
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Je viens de parcourir en diagonale l'extrait du livre disponible sur le site. Première impression: Certes, Nothomb à une imagination suffisamment débordante pour nous pondre d'ochlocrates pseudo autobiographies. Mais inutile d'aller jusque là dans la critique. Tous ses bouquins sont très mal écrits, cela suffit largement pour la traîner dans la boue.

  4. #24
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 535
    Merci
    0
    Remercié 410 Fois dans 359 Messages

    Par défaut Pas tout noir

    A titre personnel j'ai apprécié certains de ses romans. Au début, tout du moins, j'ai trouvé son style novateur avec un rythme particulier. Depuis, je me suis lassé...

  5. #25
    Senior Member
    Inscrit
    septembre 2002
    Messages
    4 588
    Merci
    163
    Remercié 78 Fois dans 62 Messages

    Par défaut

    de la plus prolixe des auteurs belges
    Le fait qu'elle soit belge explique bien des choses.

  6. #26
    Modératrice
    Inscrit
    juin 2003
    Messages
    860
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Comme Skydiver, la couverture où "Amélie-san" joue songeusement du pipeau avec un katana m'a d'abord laissée un peu perplexe.
    Mais je viens de le finir ce fameux Ni d'Eve ni d'Adam et j'ai passé franchement un bon moment...

    La confrontation entre la belgitude d'Amélie Nothomb et la nipponitude de son fiancé de l'époque, Rinri, ne verse pas dans la caricature outrancière et le roman comporte plusieurs passages vraiment cocasses.
    C'est qu'on y dénote bien plus de simplicité, moins de préciosité et d'auto-complaisance que dans Stupeur et tremblements. Nothomb y reconnaît au passage ses limites linguistiques en japonais.
    Toujours une certaine pédanterie dans le style, mais ici au service de descriptions amusantes et chaleureuses, voire tendres, du fossé culturel et linguistique séparant les deux improbables koibito, qui ira d'ailleurs en s'estompant au fil de leur relation.
    L'étude des rapports humains au sein de ce couple, de leurs différentes visions de l'amour, de la vie commune et de l'engagement, est intéressante.
    Au final, un roman sympathique.

  7. #27
    Senior Member
    Inscrit
    février 2005
    Lieu
    sur terre
    Messages
    2 020
    Merci
    186
    Remercié 104 Fois dans 86 Messages

    Par défaut

    Merci Umi pour ton commentaire, je vais patienter un peu de mon cote en attendant de l avoir

  8. #28
    Senior Member Avatar de volail
    Inscrit
    juin 2007
    Lieu
    Tokyo, Shibuya-ku
    Messages
    149
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    En tout cas, au début du bouquin, un petit passage anodin va surement faire plaisir à certains (p. 39) :

    "- Où votre famille est-elle partie en voyage ?
    - A Nagoya. C'est la ville de mes grands-parents.
    - Vous y allez parfois ?
    - Non, c'est un endroit ennuyeux."

    Je sais pas pourquoi, mais ça m'a fait rire

  9. #29
    Member
    Inscrit
    octobre 2007
    Messages
    88
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Difficile de résister à l'envie de dire mon avis sur ce roman...
    Je l'ai acheté la mort dans l'âme, dégoutée de cautionner son écriture et de lui donner de l'argent, mais je voulais savoir à quoi ça ressemblait.
    J'avais lu le premier chapitre sur Internet, et déjà j'avais frémi en lisant que (même en 1989) elle n'avait pu acheter que 6 pommes avec 6000 yens, cette monnaie faible !
    Et la suite n'est pas mieux...
    Ce qui me dérange chez Nothomb n'est pas tant l'image qu'elle donne du Japon ni son style, peu importe, c'est que ses textes soient truffés d'erreurs... quelques-unes qui me restent en tête : elle croit que Rinri "fait partie de la yakuza", ou encore il lui offre de la "kori" en été...
    Tant qu'à frimer avec des mots japonais que tout le monde ne peut pas comprendre, autant vérifier qu'ils sont justes ! Que d'inexactitude...
    Moi aussi j'ai essayé de faire le rapprochement avec sa biographie, vers ses 20 ans elle aurait voulu devenir interpréte et parlait couramment japonais... ah bon ???
    Encore une fois, je pense qu'elle s'est servie d'un pays qui a le vent en poupe pour vendre...

  10. #30
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 535
    Merci
    0
    Remercié 410 Fois dans 359 Messages

    Par défaut En gros c'est ça

    C'est ce que nous avions en effet expliqué il y a plusieurs années sur le site. Elle n'a jamais parlé japonais car, quand je l'ai rencontrée, elle m'a dévisagé comme si je débarquais d'une soucoupe volante après que je me fus adressée à elle dans cette langue.

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Oeuvre Biographie de la Faim, Amélie Nothomb
    Par Catinus dans le forum Littérature
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/05/2009, 19h37
  2. Auteur Amélie Nothomb
    Par Zeph dans le forum Littérature
    Réponses: 106
    Dernier message: 05/10/2006, 10h21
  3. Média Amelie Nothomb et le Japon
    Par Monalisa dans le forum Société contemporaine
    Réponses: 9
    Dernier message: 22/06/2006, 22h20

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé