Affiche les résultats de 1 à 4 sur 4

Sujet : Tatsuo Kimura

  1. #1
    Member
    Inscrit
    juin 2007
    Messages
    95
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut Tatsuo Kimura

    Tatsuo Kimura est l'auteur du livre My 20 years with Yukiyoshi Sagawa Sensei, quel est l'importance de son Aiki? Quelqu'un le connait-il?




    › Lire Plus: Tatsuo Kimura

  2. #2
    Junior Member
    Inscrit
    juin 2007
    Messages
    9
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Il semble que Segawa sensei soit plutot incontesté dans le monde de l'aiki et que tout le monde s'accorde pour dire que c'était un très grand maitre qui avait compris quelque chose d'important dans l'utilisation du principe aiki.

  3. #3
    Junior Member
    Inscrit
    juin 2007
    Messages
    9
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Bonjour à tous.

    Je ne sais rien de Kimura Tatsuo, hélas. Cependant, j'ai trouvé un extrait de son livre, que je traduis à l'intention des non anglophones.

    The following episode occured when I was in France. One time I attended a class for Aikido instructors conducted by Mr. Nobuyoshi Tamura. All of the participants were proud since they were teachers. Everyone resisted and no one wanted to take ukemi. When I was going to execute a shihonage throw on a Frenchman he whispered in my ear, “If you ask me to take the fall for you, I will. Do you want to ask me?” I got angry and said that it wasn’t necessary, but I couldn’t throw him. Of course, his shihonage didn’t work either, but from that time I started to doubt Aikido….

    Back in Japan I visited various dojos, but in every case, when I felt the technique of the teacher, I din’t think it would work against a large foreign person if he really resisted. I felt that it was absolutely to do such a thing unless the person has some mysterious ability.
    Sokaku Takeda Sensei travelled around by himself to teach even thoug he was small so he must have had something unusual. In fact, Mr. Takuma Hisa Sensei, said, “Ueshiba Sensei always brought three or four of his close students with him and demonstrated using them. On the other hand, Sokaku Takeda Sensei, who taught aikijujutsu to Morihei Ueshiba Sensei, came along without any of his students. Even when strong men came, he threw and pinned them easily as if handling babies”….

    Since I have done both Aikido and Sagawa-ha Daitoryu, I can see that it is really difficult to acquire effective technique by practicing today’s Aikido. The reason is that in the beginning, one can’t do anything at all. One needs to pass beyond the process of not being able to do something. The, one becomes gradually able to do things.

    However, in present-day Aikido, since people take falls for each other, they cannot go beyond the process of being unable to throw. Therefore, I don’t think Aikido practitioners can take the first step necessary to progress.

    I have no intention at all to speak badly about Aikido. Aikido’s role is very big. People have an opportunity to enjoy themselves while getting a mental idea of what being a martial art expert is. Therefore, many people can pratice Aikido. If Aikido required one to throw people who really resisted, it would be almost impossible to spread. There would be very few people who would dare to want to pratice Aikido. Aikido might, therefore, disappear.
    However, when I practiced Daito-ryu and was thrown by Sagawa Sensei, it was really pleasant and comfortable experience. It felt very natural. No matter how much I resisted, I was pleasantly thrown.
    Soit :
    Les faits suivants se déroulèrent alors que j'étais en France. Une fois, j'assistai à un cours destiné à des enseignants d'Aïkidoo dirigé par M. Tamura Nobuyoshi. Tous les participants étaient fiers d'être professeurs. Ils résistaient tous, et aucun ne voulait faire ukemi (chute échappatoire). Alors que j'allais exécuter une projection de shihonage sur un Français, il me murmura à l'oreille : “Si vous me demandez de chuter, je le ferai. Voulez-vous me le demander ?”. Je m'énervai et lui dit que ce n'était nécessaire, mais je ne pus le projeter. Bien sûr, son shihonage ne fonctionna non plus, mais à partir de ce moment je commençai à douter de l'Aïkidoo...

    De retour au Japon, je visitai divers dojos, mais, dans chaque cas, quand je chutai sur la technique du professeur, je ne pensais qu'elle aurait fonctionné contre une personne inhabituellement imposante si elle avait résisté. Je sentais qu'il était absolument impossible de réussir un tel acte sans posséder une mystérieuse habileté.
    Takeda Sokaku Sensei a voyagé pour enseigner lui-même, même s'il était petit, donc il doit avoir quelque chose d'inhabituel. En fait, M. Hisa Takuma Sensei dit : “Ueshiba Sensei amenait toujours trois ou quatre de ses proches élèves avec lui et les utilisait durant les démonstrations. D'un autre côté, Takeda Sokaku Sensei, qui appris l'aïkijutsu à Ueshiba Morihei Sensei, s'en venait sans aucun de ses élèves. Meêm quand venait des hommes forts, il les projetait et es immobilisait aussi facilement que s'il manipulait des bébés...”.

    Ayant fait de l'Aïkidoo et du Sagawa-ha Daito ryu, je peux voir qu'il est très difficile d'acquérir une technique efficace en pratiquant l'Aïkidoo de nos jours. La raison est qu'au début on ne peut rien faire du tout. On a besoin d'aller au-delà de l'état de ne rien pouvoir faire. Ensuite, on devient progressivement capable de faire des choses.

    Toutefois, dans l'Aïkidoo actuel, où les gens chutent pour les autres, on ne peut aller au-delà de l'état d'être incapable de projeter. Par conséquent, je pense que les pratiquants d'Aïkidoo sont incapables de faire le premier pas pour progresser.

    Je n'ai aucune intention de critiquer l'Aïkidoo. Le rôle de l'Aïkidoo est très important. Les gens ont la possibilité de se faire plaisir en acquerrant une idée de ce qu'est d'être expert en arts martiaux. Par conséquent, beaucoup de gens peuvent pratiquer l'Aïkidoo. Si l'Aïkidoo demandait de projeter quelqu'un qui résiste vraiment, il lui serait presque impossible de s'étendre. Il y aurait très peu de gens qui oseraient vouloir pratiquer l'Aïkidoo. L'Aïkidoo pourrait alors disparaître.
    Pourtant, quand je pratiquais le Daito ryu et que j'étais projeté par Sagawa Sensei, c'était vraiment une expérience agréable et aisée. Cela avait l'air très naturel. Peu importait que je résiste beaucoup, j'étais agréablement projeté.
    Source : Discovering Aiki – My 20 years with Yukiyoshi Sagawa Sensei, Kimura Tatsuo.


    Personnellement, je retire de cet extrait une critique plutôt négative. En effet, il y critique l'Aïkidoo actuel d'une manière qui me rebute. Selon moi, l'Aïkidoo actuel est dénaturé en "budoo sportif" à cause de son occidentalisation et dans sa volonté d'adaptation au grand public ; Kimura, lui, pointe les fondements et le fondateur lui-même, dont il oppose implicitement les erreurs au Daïto ryu (alors que Ueshiba Ô Sensei s'est lui-même grandement inspiré de ce courant du bujutsu).
    Bref, M. Kimura me semble plus être un pratiquant de bujutsu traditionnel que d'Aïkidoo.

  4. #4
    Member
    Inscrit
    juin 2007
    Messages
    95
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Merci pour ces informations.

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Dorama Kimura Takuya, allias KIMUTAKU!!
    Par Masumicchi dans le forum Dorama japonais
    Réponses: 31
    Dernier message: 09/11/2004, 15h28

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé