Il y a eu, il y a quelques mois un sujet consacre aux Onsens qui traitait un peu de la partie historique de la choses non ?

Pour l'ordre Jesuite justement, si on le replace dans son contexte historique, ils étaient parmi les plus tolérants des ordres, je n'ose évoquer les dominicains ici... La plupart des Jesuites étaient d'excellent scientifiques, mais la conception de science occidentale était indissociable de la notion de christianisme et de civilisation. Nous avons aujourd'hui une vision laique et athee de la science, ce qui n'a pas ete le cas pendant un bon millier d'annee, d'ou les remarques parfois meprisantes des Jesuites a l'egart de certains cote de la culture japonaise.
Il faut aussi distinguer la vie qu'ils menaient au Japon et les récits qu'ils pouvaient en faire pour plaire au pape (qui ne voyait d'ailleurs pas d'un tres bon oeil cet ordre un peu trop puissant et indépendant) ou a la noblesse en manque d'exotisme.

Maitriser la langue japonaise, son écriture avec les moyens de l'époque, parfois en l'absence totale de support de traduction. Des voyages de plusieurs mois en navire dont personne ne sait si l'on arrivera entier. La prise directe avec une culture a des années lumière de la sienne. Le mot aventure avait tout son sens et on était loin des petits voyages confortables du touriste moyen du 21 eme siècles.

Je rappelle aussi que nous même sur ce forum nous faisons parfois des critiques acerbes du Japon simplement parce que ne prenons pas assez de recul par rapport a notre propre culture.




› Lire Plus: La christianisation du Japon