Article tiré d' Ufc que choisir :

Le Conseil de la concurrence a condamné Sony Computer Entertainment France pour avoir convenu avec ses distributeurs de vendre la console de jeux PlayStation 2 à un prix unique maximum lors de son lancement en France. Ironie, la PlayStation 3 est actuellement en pré-réservation au prix constaté de 599 euros sur plusieurs sites marchands.


À chaque lancement d'une nouvelle console de jeux, le grand public assiste au même barouf marketing et publicitaire destiné à convaincre le plus grand nombre de pré-réserver la nouvelle machine avant sa mise en vente officielle et effective. À ce petit jeu, Sony fait en général très fort. Trop, selon le Conseil de la concurrence. L'autorité de régulation a en effet sanctionné Sony Computer Entertainment France pour s'être entendu avec ses distributeurs sur le prix de vente de la PlayStation 2 lors de son lancement en 2000. L'amende s'élève à 800 000 euros.

Dans les faits, les joueurs qui voulaient pré-réserver la PS2 devaient verser un acompte de 300 F auprès de leur futur point de vente et débourser au total 2 990 F. Mais ils ne savaient pas que Sony France « avait invité les distributeurs intéressés à signer une charte d'engagement qui leur interdisait de communiquer sur un autre prix de vente au détail que ce prix maximum, soit 2 990 F TTC », selon le Conseil de la concurrence. Du coup, toutes les PlayStation 2 pré-réservées ont été vendues sur la base de ce prix unique. C'est cette pratique qui est constitutive d'entente sur le prix de vente imposé.




› Lire Plus: PlayStation : Entente sur la console Playstation 2