Page 1 sur 3 123 DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 10 sur 23

Sujet : Lames de Tameshigiri : questions sur l'acier

  1. #1
    Junior Member
    Inscrit
    novembre 2005
    Messages
    6
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut Lames de Tameshigiri : questions sur l'acier

    Bonsoir

    C'est mon premier post , j'ai parcouru un certain nombre de messages de ce forum concernant le sujet sans trouver la réponse a ma question , j'espere que creer un topic n'agacera personne car il y'a ici quelques spécialistes dont j'apprecie beaucoup les explications sur le sujet .

    ma question est simple :
    j'ai parcouru un site de coutellerie an Anglais ou j'ai lu ceci qui m'a beaucoup étonné :

    "Folded versus Forged Carbon Steel Blades
    Originally the point of folding was to spread the carbon content out evenly along the blade, otherwise you would have soft and hard spots, and the blade would often break in these places. Modern steel is of a lot better quality and already has an evenly distributed carbon content, so there is no need for folding to improve strength if the blade is forged correctly (this is a heat-treatment process). Our forged blades start from £110, a massive saving over a folded blade but are just as strong and 'real', however, you cannot beat the beauty of a folded blade."


    traduction en gros de ce qui m'a surpris :

    Les lames a haute teneur en carbone moderne , grace au progrés technique seraient aussi solide (si elle sont bien forgées disent-ils) qu'une lame en acier feuilleté (folded steel , acier plié ) , car la teneur en carbone est maintenant uniformément repartie dans la lame , alors qu'auparavant , de telles lames cassaient souvent , car certaines parties de la lame étaient riches en carbone (trés dures) et d'autres plus vulnérables .

    Je voulais savoir si ces affirmations sont vraies , sachant que dans le commerce , des katanas de coupe en acier feuilleté comme les Ameryu de Last Legend , Tiger de Paul Chen , ou Eye of the Tiger de WKC (leur produits haut de gamme 1000-1500€ , 8196 couches ) sont vendus beaucoup plus cher que leur homologues an Acier a haute teneur en carbone (C105W2 , acier 1090 etc..) :

    Ma question est la suivante :

    La Beauté de la lame mise a part , Est-ce que les affirmations de l'article en Anglais sont vraies , et qu'une lame à haute teneur en carbone serait aussi solide qu'une lame en acier feuilleté (8196 couches , du meme forgeron) ?

    Je pensais qu'une lame en acier feuilleté serait davantage tranchante et encaisserait mieux les ondes de choc et serait donc plus solide , par exemple lors de contacts violents pendant la coupe sur des matières trop rigides ou lors d'un duel de sabre pour simplifier (contact des sabres ,je pensais qu'un sabre en acier plié était beaucoup plus solide , au point de pouvoir "casser" celui à haute teneur en carbone ) .

    Je n'arrive pas a saisir exactement la différence entre les deux types d'acier ( comment se comparent -ils au niveau de leur performances en solidité , tranchant , et souplesse ) , et je me dis que la différence de prix est surement justifiée (main d'oeuvre pour l'acier plié , beauté ) .

    Je vous remercie beaucoup d'avance de vos réponses , j'espere que c'est le bon endroit pour poser cette question , certains membres sont trés agréables a lire et courtois sur ce forum , et connaissent trés bien le sujet , en espérant qu'ils puissent m'aider , je vous dis a bientôt !

    Merci



    › Lire Plus: Lames de Tameshigiri : questions sur l'acier

  2. #2
    Senior Member
    Inscrit
    octobre 2005
    Messages
    1 677
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Bonsoir Yagyu,

    je t'invite tout d'abord à lire le topic sur le Wootz et le damas ça te donnera une idée ensuite je pourrai si je le peux répondre à tes questions

  3. #3
    Junior Member
    Inscrit
    novembre 2005
    Messages
    6
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Salut

    Merci Angakok , j'ai parcouru l'article trés interressant que tu as posté sur l'acier Damas , j'y ai appris bcp de choses , et notamment concernant ma question que les aciers modernes ( a haute teneur en carbone je suppose ) lui sont superieur au niveau de leur propriétés de solidité .

    En est il de meme pour l'acier feuilleté industriel ?

    En fait je pose encore la meme question que dans mon premier post : est -ce qu'une lame de Practical+ (Haute T. en Carb.) par exemple , est "aussi" Solide , souple et tranchante qu'une lame en acier feuilleté industriel ( de type haut de gamme P.Chen , LL , ou WKC) ?

    Je me doute qu'une lame artisanale en acier feuilleté est bien plus solide , car un acier de haute qualité est utilisé ainsi qu'un nombre superieur et variable de couches etc.. mais qu'en est il de l'acier feuilleté industriel par rapport au aciers modernes a haute teneur en carbone (1090 , C105W2 par exemple ) ?

    Merci beaucoup de vos réponses , et de me corriger si je me suis trompé dans mes affirmations

    A Bientôt

  4. #4
    Senior Member
    Inscrit
    octobre 2005
    Messages
    1 677
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    il n'y a pas photo, les aciers modernes forgés dans de très bonnes conditions sont meilleurs que les aciers pliés, mais et c'est là que le bât blesse le coût d'une lame forgée avec des techniques de pointe sera encore plus exhorbitant qu'une lame traditionnelle?
    Un acier plié ou damas de corroyage vaudra quand même mieux qu'un acier standard (maru).
    pour la forge, un martinet bien réglé vaut tous les forgerons (d'ailleurs les forgerons japonais s'y sont mis maintenant.
    Le practical+ est en acier maru

  5. #5
    Junior Member
    Inscrit
    novembre 2005
    Messages
    6
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Merci de ta réponse Angakok

  6. #6
    Senior Member
    Inscrit
    juin 2002
    Lieu
    France
    Messages
    144
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    pas d'accord : la lamination ne peut qu'apporter à l'acier, tant esthétiquement que structuralement.

    bon, cela dit, c'est clair que ça n'apporte qu'un petit plus, et que ça ne changera pas miraculeusement un acier de piètre qualité en acier de qualité.

    j'ai l'impression que cet extrait parle plus de la lamination du métal brut ( avant, on ne pouvait pas s'assurer de l'homogénéité du taux de carbone, donc on laminait pour l'homogénéiser, ou du moins pour contrôler l'incorporation de carbone si je ne me trompe ) : on ne voulait pas d'hétérogénéité le long de l'axe de la lame.
    Il me semble que c'est à distinguer de la lamination à la japonaise qui a également l'avantage de faire varier le taux de carbone du coeur vers la surface de la lame.

    ceci dit, l'apport de cette première lamination est minime comparé à celui du kitae.
    par exemple, un maru, tu auras beau l'avoir plié 20 fois si tu veux, ça restera médiocre, surtout comparé à un Honsanmaï, ou mieux encore à un soshu kitae.

    ceci dit, c'est vrai que maintenant, on peut faire des lames potables sans ça, mais bon, l'élasticité du shigane et la dureté du uagane, c'est tout de même un plus, comme la trempe du seul ha...

  7. #7
    Senior Member
    Inscrit
    octobre 2005
    Messages
    1 677
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Ne confond pas laminage (pas tion) et corroyage (pliage) le corroyage servait surtout à éliminer les impuretés de l'acier tout en permettant de réduire un taux de carbone trop important en le transférant dans un métal moins carburé une fois ceci fait on pliait cet alliage sur un noyau de fer quasiment pur pour obtenir une lame assez souple tout en ayant une surface dure; la trempe servait à ça (la trempe n'atteint jamais le coeur de la lame). De nos jours on est capable d'insérer divers matériaux tels que le cobalt le manganèse et autre chrome où l'on veut dans l'acier et on obtient des qualités incomparables (il n'y a qu'à regarder certains aciers utilisés en aéronautique spatiale). Il est clair que les forgerons de l'époque, enfin certains, avaient un énorme talent surtout vu les connaissances qu'ils possédaient mais maintenant ils appartiennent au folklore et au passé, il ne faut pas se voiler la face, surtout que d'autres avaient fait des lames encore meilleures, je veux parler des cimeterres en wootz à ce sujet j'ai mis un lien que je te le remet et t' invite à le lire en entier.
    http://acier.damas.free.fr/f_damas/f...teel/rpls1.htm

  8. #8
    Senior Member
    Inscrit
    juin 2002
    Lieu
    France
    Messages
    144
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    effectivement, il me manquait le terme de corroyage.
    ceci dit, au sein même du hagane et du kawagane quand il y en a un, il y a des variations du taux de carbone et de la finesse du grain selon le mode de pliage.

    par contre, je ne te suis pas quand tu parles de la trempe. Le processus de trempe vient s'ajouter à tout cela, il n'est pas lié au laminage et au pliage.

    bien entendu la trempe n'atteint pas le coeur, mais par exemple la trempe du shinogi et du mune n'aurait rien d'un avantage, ça occasionnerait pas mal de kizu ; la protection lors de la trempe permet l'utilisation d'une trempe dure localisée.

    pour le wootz, j'émets des réserves ; est-ce que ça en arrive à la complexité d'un soshu kitae ?

  9. #9
    Senior Member
    Inscrit
    octobre 2005
    Messages
    1 677
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    la trempe est indispensable pour assurer la dureté d'un acier et souvent c'est là que résidaient les secrets des forgerons (température de l'eau saison etc..) de nos jours on cryogènise les aciers chirurgicaux et l'on obtient des tranchants de l'ordre du micron par contre cassant comme du verre.
    La gangue d'argile qui enveloppait la lame ne servait pas qu'à révéler le hamon elle permettait de diminuer la trempe sur le mune et donc d'obetir un acier moins dur donc plus souple.
    Et un sabre, c'est avant tout un produit de la métallurgie.
    Pour de qui est du hada, sur un vrai wootz les grains sont si fins qu'on ne perçoit aucune différence.

  10. #10
    Member
    Inscrit
    novembre 2005
    Messages
    44
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    encore une petite question

    a qoui sont du les " vague " que l on voie au niveau du trancahnt sur les lame japonaise.... car je trouve pour ma part que c est pou bcp dans le cotée estetique de c est lame .

    merci de m aidée petit a petit a comprendre les mistére de ces armes

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Iaido tameshigiri
    Par Alexpfit dans le forum Arts martiaux
    Réponses: 26
    Dernier message: 18/02/2007, 17h13
  2. Matériaux Le meillieur acier pour un sabre ?
    Par Alexpfit dans le forum Katana et Autres questions
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/02/2007, 14h08
  3. Matériaux WOOTZ ET ACIER DAMAS
    Par ANGAKOK dans le forum Katana et Autres questions
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/11/2005, 21h20
  4. Iaido tameshigiri..............?
    Par hattorihanzo dans le forum Arts martiaux
    Réponses: 23
    Dernier message: 10/08/2005, 13h56
  5. Divers question sur le rengainage d'un katana en acier forgé
    Par Ninja-Shadow dans le forum Katana et Autres questions
    Réponses: 13
    Dernier message: 17/06/2005, 23h02

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé