Page 1 sur 3 123 DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 10 sur 22

Sujet : Insertion sociale japonaise du point de vue étranger

  1. #1
    Senior Member Avatar de Shigu
    Inscrit
    juillet 2004
    Lieu
    Sendaii, Miyagi, parce que ça" bouge" ici !
    Messages
    464
    Merci
    6
    Remercié 8 Fois dans 7 Messages

    Par défaut Insertion sociale japonaise du point de vue étranger

    Bonjour à tous,

    Suite au conseil de Gattaca, je me lance dans ce sujet qu'y me tiens a coeur, ayant suivi des cours de sociologie japonaise.

    Je me penche sur une question qui me semble importante: l'insertion au sein de la société japonaise pour un étranger.

    Pensez-vous que c'est facile ou radicalement impossible?

    Car bien que la société japonaise accuille les touristes avec une amabilité bien caractérisitique, qu'en est-il lorsque l'on est étranger restant au japon pour une assez longue période?

    j'aimerais des témoignages d'insertions reussies si possible sur ce sujet.



    Shigu~~


    › Lire Plus: Insertion sociale japonaise du point de vue étranger

  2. #2
    Senior Member Avatar de egyran
    Inscrit
    mars 2003
    Lieu
    Matsuyama
    Messages
    181
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    insertion sociale ou administrative?

    en tant que touriste, les japonais porte un interet intense a l'etranger,
    tandis que le resident est considéré normalement, vu qu'il connait le pays maintenant...
    mais l'etranger reste et restera toute sa vie une curiosité envers les nouvelles personnes qu'il rencontrera; car ses connaissances l'accepteront comme un japonais (malgré ce qu'on en dit, a moins qu'on ne soit toujours pas "japanisé").

    point de vue administratif, pas le droit d'avoir un vrai appart, d'aller dans certains endroits (certains bars, clubs, associations...), bref : mefiance!

    mais si on a le visa de conjoint, TOUTES les portes s'ouvrent...allucinant!

    c'est un sujet assez vaste, c'est tout ce que je peux dire pour l'instant mais je peux developer plus tard.

  3. #3
    Guest

    Par défaut

    Je pense que le problème est partout le même. Pour s'intégrer il faut se socialiser et les facteurs sont les mêmes partout. On s'insère dans un cercle clef qui peut être au choix : travail, amis, famille pour les principaux.
    Ca dépend par quel cercle on arrive: plus facile quand fait parti de la famille. Prenons l'exemple d'un enfant étranger adopté, même tard, c'est plus facile pour lui de s'intégrer à la société qu'une famille qui débarque et qui va devoir se débrouiller.

    Pour ma part je pense qu'il est plus facile de s'intégrer parmis les Japonais que chez les Papous. Ils ont déjà le même type de système économique, il y a beaucoup de choses qu'on à pas à apprendre et à comprendre parce que nos pays ont des valeurs économiques communes -société de consommation, individualisme, matérialisme - même si ce n'est pas forcément dans la même mesure ça reste commun.
    C'est plus difficile par contre que dans un pays européen parce qu'il y a quand même de grosses différences de philosophie, religion et d'organisation sociale.


    Enfin il y a les questions d'ordre individuelle : intérêt, culture, capacités linguistiques etc... qui finissent de compléter le tableau.

    Je pense que c'est possible pour certains : la preuve Tochiji, ToyamaNoKinsan, Sopa etc... me semblent bien intégrés sans que cela dépende uniquement d'un visa "conjoint", mais pas pour tout le monde. Plus le pays d'émigration est différent et moins on trouvera de gens capables de s'intégrer.

  4. #4
    Senior Member Avatar de Shigu
    Inscrit
    juillet 2004
    Lieu
    Sendaii, Miyagi, parce que ça" bouge" ici !
    Messages
    464
    Merci
    6
    Remercié 8 Fois dans 7 Messages

    Par défaut

    /clap
    /bow

    Par contre, j'ai lancé ce post car le Japon me semblait un cas un peu particulier. Un ami actuellement au Japon (qui se reconnaitra surement) est en stage actuellement au Japon. Et il me confirmait un dire que j'ai souvent entendu, à savoir:"En tant qu'éranger, tu en seras jamais japonais. même si tu sais parler japonais couramment. Il est impossible ou relativement dur de s'integrer a un groupe de japonais deja formee. A chaque fois que l"on a faire a toi , ce seras toujours (en general) pour parler encore et toujours de ton statut d'etranger."

    Bref, le japon de 2005, toujours aussi inflexible, il me semblait que la nouvelle génération refusait la destinée qu'ont connus leur parents: le père drogué à l'entreprise, la mère à la maison. Pourtant aujourd'hui, la femme commence a avoir un poids important, et a occuper de hauts postes. Alors qu'en est-il vis a vis des étrangers ? Ne peut il y avoir de rapport positif entre ces deux choses?

  5. #5
    Member
    Inscrit
    juillet 2005
    Lieu
    Aomori-ken, Mutsu-shi, Japon
    Messages
    94
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Bonjour
    J'habite au Japon ou je me sens plutôt "intégré".
    Celà dit je pense qu'il faudrait d'abord au moins définir les choses suivantes:
    être japonais
    être français

  6. #6
    Junior Member
    Inscrit
    juillet 2005
    Messages
    6
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Bonjour à tous,

    Je vais peut-être m’attirer les foudres de mes compatriotes vivant paisiblement dans ce pays qui nous intéresse tous. Toutefois, mon expérience de ces derniers mois rejoint le sujet évoqué ici et sera peut-être de quelque utilité à ce débat récurrent : intégration ou pas ?
    Ma femme (japonaise) souhaitant plus que tout quitter l’hexagone pour retrouver son cher pays, nous avons pensé qu’il serait intéressant d’en discuter avec des couples franco-japonais ayant vécu au Japon et le sujet de l’intégration s’est révélé être au centre de toutes nos discussions. Les français que nous avons rencontrés ont vécu entre 10 et 30 ans au Japon et malgré des profils très différents, ils sont tous revenus dans le même « état » : divorcés, un enfant au Japon qu’ils ne peuvent plus rencontrer et surtout ayant perdu toute illusion sur l’intégration…
    Je précise que ces personnes ont toutes occupées des postes importants, qu’elle parlent couramment et écrivent japonais et pourtant n’ont réussi qu’à se faire des « connaissances », les seuls « amis » dont elles parlent sont dans le cadre des arts martiaux où apparemment les liens noués son extrêmement forts … L’une d’entre elles à même subit le parcours du combattant pour la naturalisation japonaise, pour s’apercevoir au final que c’était pire qu’avant…Les japonais visiblement détestaient plus que tout voir un étranger (qui plus est, ni asiatique, ni occidental) avec un passeport japonais et il se retrouvait immanquablement relégué dans la file d’attente pour étrangers… même avec des papiers japonais sa femme devait être présente pour signer les divers documents… dans plusieurs cas, les achats immobiliers ont été signés au nom de la femme, d’où gros problèmes en cas de divorce (certains confirmeront ou infirmeront ces infos selon leurs expériences)
    Je ne veux pas continuer à noirci le tableau, c’est le résumé de mes discussions et de choses que j’avais ressenti moi-même lors de mes séjours au Japon.
    Je pense qu’il faut vraiment dissocier le séjour à « court-terme » (moins de 5 ans) de la vie à proprement parler au Japon et il y a quand même peu de gens, je pense, qui restent après leur retraite au Japon, même si elles se considèrent comme bien intégrés.
    Peut-être le problème de certains est de vouloir devenir japonais au lieu de jouir de leur différence qui leur laisse certaines libertés…
    Et je n’ai pas abordé le problème le plus douloureux, celui des pauvres « half », qui même nés là-bas subiront quotidiennement les quolibets et les remarques, et seront souvent qualifiés par leurs origines (« ano half… »)… Là dessus les témoignages sont unanimes, j’espère d’ailleurs entendre parler d’expériences plus positives et être contredit sur ce point, car c’est pour ma part le plus difficile à accepter…

  7. #7
    Member Avatar de Ghosho
    Inscrit
    juin 2005
    Lieu
    Osaka
    Messages
    93
    Merci
    0
    Remercié 1 Fois dans 1 Message

    Par défaut

    bon desolé de saboter le sujet , mais y un truc qui cloche ...

    Je ne pense pas que la plupart des etrangers qui vivent ou qui veulent vivre au japon cherche la parfaite integration ...

    Ben , quoi c'est vrai , en tant qu'etranger , on jouit d'une certaines ... ummm (comment pourrait t-on definir cette sensation) une certaines sensations de liberté , sorte de situation privilégiée ... enfin bon mettez si se que vous voulez .

    en etant a cheval entre 2 cultures differentes , j'ai l'impression d'etre traité de japonais en france et de francais au japon , alors que je suis francais d'origine , bon je pense que cela est arrivé à beaucoup parmi nous

    Et ce coté , "je suis different des autres " , je trouve ca vraiment fascinant

  8. #8
    Junior Member
    Inscrit
    juillet 2005
    Messages
    6
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Tout à fait d'accord... c'est ce que j'avais esquissé en parlant "d'une certaine liberté", un "gaijin" peut se permettre certaines choses inacceptables pour un japonais, c'est un aspect positif, je pense, de la vie d'étranger au Japon. Mais, je pense que les vraies difficultés viennent du système (administratif, légal,...) et peut être aussi de la lassitude... je m'explique, être répondu une fois en anglais en tant que touriste avec un japonais de débutant, d'accord, mais après 20 ans de vie sur place, ça doit être plus dur....

  9. #9
    Senior Member Avatar de Shigu
    Inscrit
    juillet 2004
    Lieu
    Sendaii, Miyagi, parce que ça" bouge" ici !
    Messages
    464
    Merci
    6
    Remercié 8 Fois dans 7 Messages

    Par défaut

    Merci ghosho, voilà le genre de témoignage que j'attendais!

    Toutefois, tu parles de témoignages de gens te racontant leur experiences datant de 20 a 30 ans....il me semble que la société japonaise n'est plus si immuable qu'elle l'était aupravent. Il suffit de voir les jeunes qui se refusent a suivre le même chemin de vie que leur parents (ce qui ne se traduit pas forcement par de bonnes choses: je pense aux femmes et leur refus d'avoir un enfant surtout).

    Bref, si quelqu'un des choses plutot recentes a raconter, je l'invite cordialement à le faire. Si j'ai mal compris ton discours Ghosho, je te prie de m'excuser et t'invite à me corriger .

  10. #10
    Member Avatar de Ghosho
    Inscrit
    juin 2005
    Lieu
    Osaka
    Messages
    93
    Merci
    0
    Remercié 1 Fois dans 1 Message

    Par défaut

    Heu ... je crois qu'il ya erreur sur la personne , tout les honneurs revienent a
    Ikeda
    :lol:

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Tu ne fauteras point
    Par rasen dans le forum Musique
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/02/2013, 12h18
  2. Santé Sécurité Sociale au Japon pour l'époux d'une japonaise
    Par Masaniko dans le forum Formalités administratives Japon
    Réponses: 10
    Dernier message: 28/08/2011, 06h37
  3. Enigme point commun
    Par watanabe dans le forum Calendrier - Haiku - Enigmes
    Réponses: 8
    Dernier message: 03/09/2006, 15h46
  4. Point de croix
    Par rubib10 dans le forum Vos découvertes de sites
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/03/2006, 11h54
  5. Divers Insertion au japon
    Par Iroka dans le forum Japon - Questions générales
    Réponses: 19
    Dernier message: 06/02/2006, 05h12

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé