Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 10 sur 16

Sujet : Les Japonais, proies idéales des sectes

  1. #1
    Senior Member
    Inscrit
    novembre 2001
    Lieu
    Paris
    Messages
    182
    Merci
    1
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut Les Japonais, proies idéales des sectes

    un article intéressant sur les sectes au Japon, en lien avec la condamnation récente du gourou d'Aum

    Le titre est "Les Japonais, proies idéales pour les innombrables sectes de l'Archipel"

    http://www.courrierinternational.com...94351.f2jasnhm


    voici en particulier quelques passages qui ne manqueront pas de susciter des réactions ou commentaires

    Mais si le succès des sectes n'est pas spécifique à l'Archipel, les experts sont unanimes pour souligner que la nature même de la société japonaise --où le groupe prévaut sur l'individu et au sein de laquelle le sens critique a peu de poids face à l'importance de l'acceptation sociale-- constitue un terrain propice à l'endoctrinement des "brebis égarées".

    (...)



    Selon Sadao Asami, professeur de théologie retraité, le fait que les Japonais restent superstitieux, combiné à un "système de croyance religieuse toujours très primitif", profite aux gourous de tout poil qui font miroiter la liberté religieuse et l'épanouissement personnel pour recruter des fidèles.
    alors ? pensez-vous que les Japonais sont effectivement plus crédules et sans grand sens critique, par rapport à nous autres occidentaux ? ou, mieux dit, pensez vous que la proportion de gens "crédules" et sans grand sens critique est plus grande dans la population japonaise que dans la population française ?

    (bon, je reconnais qu'il y a le problème de la définition de la crédulité... et je ne vais pas m'en sortir ici. admettons dans un premier temps que "crédule = enrôlé dans une secte"... et comment on définit une secte me direz-vous... je compte sur votre bienveillance !
    yoroshiku onegai shimasu !)

    A ceux qui voudraient me dire "tous les japonais ne sont pas crédules, la preuve j'en connais un qui ne l'est pas", je rappelle qu'on doit toujours parler de proportions, dans une population.

    Dire "tous les japonais sont crédules" est raciste et stupide, et il n'est pas besoin d'en discuter.

    Par contre, dire "la proportion de gens crédules est plus grande dans la population japonaise que dans la population de tel autre pays" demanderait certes une définition argumentée de la crédulité (qui devrait être replacée dans une double perspective historique et sociologique), et une analyse statistique approfondie (en prenant garde à la multiplicité des facteurs intervenants, niveau d'éducation, de ressources, etc.), mais on peut en discuter, il me semble.

    voilà voilà..
    merci de m'avoir lu, j'attends vos réponses
    Arienae


    › Lire Plus: Les Japonais, proies idéales des sectes

  2. #2
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 595
    Merci
    0
    Remercié 413 Fois dans 362 Messages

    Par défaut

    Je crois qu'à la base le problème est l'inflation de sectes qui sont apparues après leur interdiction sous le régime fasciste.

    Les Japonais plus crédules? Je n'y crois pas particulièrement.

    Les sectes prolifèrent de la France aux U.S.A. en passant par le Japon donc.
    Peut etre comblent elles un vide spirituel ou donnent elles l'impression de protéger les gens contre des changements de société; c'est, je crois, le cas au Japon.

  3. #3
    Senior Member
    Inscrit
    janvier 2004
    Lieu
    Tokyo
    Messages
    416
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut Bonne ?= bonne reponse. Mauvaise ?= pas de reponse.

    Dire "tous les japonais sont crédules" est raciste et stupide, et il n'est pas besoin d'en discuter.

    Par contre, dire "la proportion de gens crédules est plus grande dans la population japonaise que dans la population de tel autre pays" demanderait certes une définition argumentée de la crédulité (qui devrait être replacée dans une double perspective historique et sociologique), et une analyse statistique approfondie (en prenant garde à la multiplicité des facteurs intervenants, niveau d'éducation, de ressources, etc.), mais on peut en discuter, il me semble.
    Je constate message apres message que la population des pedants post-etudiants-post-boutonneux est egalement en progression constante en France, ceux-ci luttant au coude a coude avec les analphabetes revendiques a travers, a la louche, 80% des pages editees sur l'internet. Que l'on fasse fi, je vous en supplie, des lieux communs de la pensee unique (du type: ceci est raciste parce-que tout le monde le dit, alors anatheme !) et des jargons mal digeres d'amphitheatre.

    Par ailleurs, je me dois de rappeler a ceux qui aiment se poser des questions sans objet (sinon microscopique) qu'il faut avant de se lancer dans l'etude d'un sujet quelqu'il soit, se demander s'il existe une reponse a la chose etudiee. C'est le cas des sciences exactes, un peu de certaines sciences paralleles. Autrement, il ne faut s'attendre qu'a des hypotheses plus ou moins serieuses, des prises de position, mais aussi des avis a l'emporte-piece et des recits d'experiences personnelles. Des lors, il faut etre pret a tout entendre sinon, le mieux est de retourner a la lecture de Pif Gadget. Ecarter une reaction avant meme de l'avoir entendue - comme s'il existait des choses toute noires ou toutes blanches - c'est faire preuve d'une immaturite consternante. Meme les racistes peuvent dire des choses interessantes ici ou la (penser que raciste=cretin est une vue extremement courte de ce que peut etre l'Homme) et meme dans le cas contraire on peut au moins avoir la satisfaction de savoir ce que ceux qui ne pensent pas comme nous, pensent dans leur coin. Cela peut permettre de developper une contre-argumentation, mais aussi de les voir venir pour s'en proteger si besoin est.
    Dans mon cas, si quelqu'un fletri le Japon en ma presence, je vais le laisser parler et essayer de savoir d'ou lui viennent ses idees ou ses prejuges, je ne vais pas me contenter de lui sauter sur le rable parce-que c'est d'un heroisme conventionnel: l'anti-racisme est au cretin d'aujourd'hui ce que le racisme etait au cretin d'hier, une armure d'argent en carton pate.


    Maintenant pour ce qui est des sectes, remarquons deux choses essentielles:
    1) la nature des sectes japonaises n'est pas etudiee, quels sont leurs principes, leurs moyens de subsistance sont-ils raisonnables, se rendent-elles nombreuses coupables d'abus ? Sans cette etude prealable, il est vain de parler du sujet sur le ton "faut-il s'en inquieter".
    2) il n'a pas ete mene d'enquete sur la population cible des sectes ni sur les motivations des membres. Peut-on mettre dans le meme sac les adeptes de Life Space et ceux de Soka Gakkai ? Soyons serieux... Je me souviens d'ailleurs d'un copain qui, il y a quelques annees, m'avait invite a me rendre a une petite fete organisee par les copains de sa petite amie de l'epoque. Rapidement je m'apercu qu'il s'agissait d'une secte qui recrutait et je filais a l'anglaise. Quelques mois plus tard, le copain en question me confia qu'il avait quitte la secte mais la raison en etait plus qu'evidente, il venait tout simplement de rompre avec sa petite-amie... Ainsi, quel est le degre d'engagement des membres, leur degre de liberte lorsqu'ils sont dans la secte ou s'ils veulent la quitter ? Sans ces informations, il est egalement vain de se poser des questions sur les sectes au Japon. On ne peut pas poser un sujet pompeusement comme si l'on allait pondre aux forceps une these de maitrise, pour se contenter au final de raisonnements a trois francs six sous.

    Faut-il aussi que je signale a ceux qui voudraient prendre le sujet par le bon bout, que la comparaison de la situation japonaise et de la francaise risque de se heurter a un mur pour ainsi dire infranchissable: les deux populations n'agissent pas du tout dans un meme cadre, nous sommes pour ainsi dire en presence de pommes et de poires. En effet, la loi francaise est plutot vigilante concernant les sectes, il est donc impossible de savoir si les francais nourissent un esprit resolument critique envers les sectes, ou si le faible developpement relatif de celles-ci en France n'est du qu'aux cerberes de la Loi.
    Inversement, la loi japonaise est tres permissive avec les sectes, ceci pour des questions historiques (rapidement evoquees par SkyDiver) mais aussi parce-que nombre de sectes japonaises sont des attrape-nigauds, des machine a fric (surtout que les religieux ne payent pas d'impots au Japon) ou des caisses de blanchiment (probleme evoque avec courage dans le film de Itami Junzo "Marusa no Onna" II) liees a la pegre ou a quelques comites de soutien politique.

    Bref, tant que nous n'aurons pas tous les elements cites ci-dessus pour nous faire une idee precise du probleme des sectes au Japon, nous n'aurons droit qu'a une discussion a la hauteur d'un sujet propose recemment sur notre site ("le paradoxe de la femme japonaise") et auquel tant d'entre nous ont tourne le dos avec raison. On peut discuter de tout mais encore faut-il le faire avec intelligence.

    P.S: a propos d'Aum, avez-vous ete comme moi frappes de l'incurable incompetence des journalistes francais pour ce qui touche au Japon, comme si le sujet, etant lointain, dispensait de faire des recherches minimums ? Beaucoup d'entre eux continuent ainsi, apres tout ce temps, a nous parler de la secte "AOUM" quoiqu'elle s'appelle "OMMOU"... C'est a ce genre de petit detail que l'on comprend a quel point ceux qui sont senses nous informer, agissent comme les personnes qui cachent la poussiere sous le tapis... Quelle honte !

    P.S 2: je vous prie d'excuser l'absence d'accent dans mes textes futurs, mais un virus a fusille mon ordinateur en francais la semaine derniere et je n'ai pu en racheter un qu'en anglais a Akihabara...

  4. #4
    Member
    Inscrit
    septembre 2001
    Lieu
    Club des Lorrains (57) LeJapon.org
    Messages
    94
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Très bonne intervention. Très pertinente...

    Concernant ton problème de PC, tu es mille fois pardonné ! 心配 しない ね。

    Mais à présent, s'il te plait, protège ton système des virus, comme tu dois déjà te protéger des sectes.

    yatta

  5. #5
    Senior Member
    Inscrit
    novembre 2001
    Lieu
    Paris
    Messages
    182
    Merci
    1
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    toyama no kin san, quelle violence !

    Merci quand même pour les élements de réponse, et pour l'étonnement que m'a causé cette diatribe.

    Arienae

  6. #6
    Senior Member
    Inscrit
    novembre 2001
    Lieu
    Paris
    Messages
    182
    Merci
    1
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Tout de même, en relisant le message de toyamanokinsan, je ne peux m'empêcher de le trouver véritablement étonnant, et il me semble qu'il mérite une réponse plus longue que celle que j'ai postée précédemment.

    à Toyamanokinsan :
    tu m'accuses d'être un post étudiant post boutonneux pédant, maniant un jargon d'amphithéatre mal assimilé, posant des sujets pompeusement pour se contenter de raisonnements à trois francs six sous...
    Attaquer quelqu'un avec une telle violence sur la base d'un message pour tout dire assez anodin (je cite un article, et pose une question en la cadrant un peu), n'est-ce pas un peu exagéré ? Un jargon mal assimilé, dis-tu ? je ne crois pas que tu sois en position de me juger sur ce point.

    sur le racisme et la pensée unique : il est vrai qu'être antiraciste aujourd'hui n'est ni très original, ni très héroique, mais là n'est pas la question ! Je ne me suis pas posé en héros, ni même en pourfendeur de quelque idéologie que ce soit. Je n'ai pas non plus dit que je refusais de discuter avec quelqu'un qui aurait des positions racistes.
    J'ai juste dit que je ne trouvais pas intéressant de discuter de sujets tels que "tous les japonais sont ceci ou cela" (propos qu'on peut effectivement qualifier de "racistes", sans émettre de jugement sur le racisme lui même).
    En revanche, je maintiens qu'on peut discuter de tendances et de proportions, dans une population, à condition de faire les choses proprement. Ce "raisonnement" "à trois francs six sous" (je dirais plutôt "minuscule mise au point sans grande importance") semble t'avoir blessé (à en juger par la violence de tes propos), et j'avoue ne pas comprendre très bien pourquoi...

    Concernant le fait de se demander s'il existe une réponse avant de poser une question : découvrir qu'il n'y a pas de réponse n'est pas forcément immédiat (en tout cas, ça ne l'était pas pour moi, on fait ce qu'on peut !). Je me suis donc permis de poser le sujet, et ta réponse a été instructive sur ce point (en tout cas pour moi). Je te remercie donc.

    Cordialement,
    Arienae

  7. #7
    Senior Member
    Inscrit
    janvier 2004
    Lieu
    Tokyo
    Messages
    416
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut Ultime mise au point avant de lasser tout le monde...

    Evidemment, mon intervention peut sembler disproportionnee au regard du texte auquel je reponds. Neanmoins, ceux qui lisent Lejapon.org depuis au moins quelques semaines peuvent se faire une idee plus generale de mon propos.
    Trop de proses sont desormais publiees, grosses des deux defauts extremes, a savoir qu'elles sont porteuses soit d'un langage jeuniste (ou il est de bon ton de se moquer de l'orthographe, de la grammaire, et d'employer inutilement des termes franglais au mepris du vocabulaire existant) soit d'un langage apprete, plein de "clause de genre" (se lancer a tout bout de champ dans le rappel de son anti-racisme, fustiger egalement le francais moyen et les tares de notre pays) et de precautions oratoires donnant la furieuse impression non que l'on nous parle d'homme a homme, mais que l'on nous fourni la liste des TD a rendre pour la semaine prochaine, avec interdiction absolue de commettre la moindre faute de "methodologie".

    J'appelle donc a plus de legerete dans les termes employes, surtout quand on n'est pas en position de faire la lecon aux autres, et a plus de liberte vis a vis de la pensee a la mode, car il est reellement penible de trouver sur ce site de plus en plus de textes ou l'on se croit un devoir de separer le bon grain de l'ivraie, meme et surtout quand ca n'a rien a voir avec le sujet en cours.

    Arienae, tu me dis:
    Un jargon mal assimilé, dis-tu ? je ne crois pas que tu sois en position de me juger sur ce point.
    Ma reponse: il suffit de se reporter au paragraphe tire de ton propre texte que je donne a lire en tete de ma precedente intervention pour comprendre qu'en l'occurence, je n'ai pas eu a juger mais seulement a constater.

    Pour ce qui est de discuter de tout et comme tu le dis, "proprement", je te suis entierement sur ce point. Le probleme est que pour l'application, il y a un hic: retrancher d'avance certaines interventions est une faute de procede. Si nous prenons le cas de l'affaire du voile islamique en France, nous pouvons relever que la commission Stasi a souhaite entendre toutes les parties prenantes au dossier, ce qui est une chose a prendre en exemple.
    On ne peut donc pas faire profession d'une methode et se refuser a l'appliquer dans l'instant qui suit. Certains diront que je chicane et c'est un peu vrai, mais comme ton texte se voulait carre et rigoureux, il etait de mon devoir d'en relever les failles, car on n'a jamais fini d'apprendre a penser.

    Ceci etant dit, je serai toujours heureux de repondre a tes questions concernant le Japon, dans la limite de mes modestes connaissances.

  8. #8
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 595
    Merci
    0
    Remercié 413 Fois dans 362 Messages

    Par défaut

    Ceci étant (bien) dit revenons au Japon et au sujet s'il vous plait.

    Tiens d'ailleurs la semaine dernière, à Shibuya (Tokyo), j'ai vu deux jeunes filles poussant la chansonette à la gloire de Asahara Shoko avec distribution de morceaux choisis de la prose du "Maitre".
    Texte édifiant...

  9. #9
    Senior Member
    Inscrit
    janvier 2004
    Lieu
    Tokyo
    Messages
    416
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut Ras le bol de Aum & autre connaissance...

    Que disaient-ils, ces textes ?

    C'est quand meme quelque-chose qui me sidere... Quand les cerveaux de la secte Aum ont ete ecroues, beaucoup pensaient que la secte allait se liquefier et disparaitre, au lieu de quoi, dans la semaine qui a suivi, il y a eu inflation du nombre d'adhesion... A Shinjuku, il m'est plusieurs fois arrive de recevoir de ces prospectus favorables a Aum et si la secte a change de nom, elle ne deperit certainement pas, les adeptes restant attaches a l'enseignement de leur maitre, quoiqu'il ait ete convaincu, lui et ses accolytes, de multiples mefaits, d'assassinats et de terrorisme. Quelle incoherence, quelle folie !

    Pour en savoir plus sur des fanatiques de AUM Shinrikyo:
    http://mdn.mainichi.co.jp/waiwai/fac...umsisters.html

    P.S pour ceux qui s'interessent aux symboles.
    AUM est le son originel d'apres les textes sanscrits, le premier son de la creation. Cette notion pour exotique qu'elle paraisse est a rapprocher de l'Omega grec et certains analystes affirment qu'au moins la traduction francaise de la Bible a pour son de depart un "Au commencement" (o-comm) tout a fait calcule et evocateur.

    Depuis son changement d'identite, AUM s'appelle ALEPH, premiere lettre de l'alphabet hebraique (a rapprocher de notre "alpha"). Dans la kabbale, il est dit que cette lettre est la lettre qui existait avant la creation, et c'est quand Dieu decida de creer le monde qu'il chargea Aleph de la puissance du verbe.

    Bref, le Om (Aum) de la tradition indo-europeenne ou le Aleph hebraique, c'est gojupo hyappo (du pareil au meme).

  10. #10
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 595
    Merci
    0
    Remercié 413 Fois dans 362 Messages

    Par défaut

    Le texte du prospectus vantait les mérites du gourou et, plus particulièrement, pronait une sorte "d'union cosmique" dont le médium n'était autre que le dit gourou.
    Une K7 vidéo en souscription étaient également évoquée afin d'atteindre à l'union en question.
    C'est du moins ce que j'ai réussi à traduire à l'aide de mon fidèle dictionnaire de poche.

    Quant aux deux adeptes, elles étaient déguisées dans un style pseudo indien avec des tatouages (temporaires) de type hindou je pense.

    La scène se déroulaient à une vingtaine de mètres du koban de Hachiko.

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé