Page 1 sur 5 123 ... DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 10 sur 47

Sujet : Racisme japonais ?

  1. #1
    Member
    Inscrit
    janvier 2004
    Lieu
    France
    Messages
    55
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut Racisme japonais ?

    Il y a une idee assez communement admise en Occident qui consiste a considerer le Japon comme un pays historiquement raciste. Certains vont meme plus loin allant jusqu'a affirmer que ce racisme est toujours present et reste une caracteristique de la societe japonaise moderne.
    Personnellement, je commence a avoir de serieux doutes sur cette theorie; au contraire meme, il me semble que le Japon et la societe japonaise est l'une des rares au monde, sinon la seule, a etre presque totalement depourvue de racisme.
    Cette conclusion n'est evidemment pas definitive, et c'est pour cela que j'ouvre cette discussion, ou chacun peut apporter divers elements, personnels ou culturels, les deux etant de toute facon a relier.



    Pour ma part, je constate toutefois que l'histoire du Japon donne difficilement du credit a la these d'un pays foncierement raciste, le Japon a beaucoup emprunte a la Chine, et a toujours reconnu cet emprunt pour ce qu'il etait, en 1918, il est le seul pays a demande une clause specifiant l'egalite des races au traite de Versailles, ce qui sera d'ailleurs refuse par les USA et la GB. Meme durant la propagande de la seconde guerre mondiale, il est assez difficile de trouver des propos racistes, il y a certes de l'imperialisme, un desir de domination culturelle et politique, mais pas vraiment de croyance en une superiorite de la "race" japonaise. Alors d'ou vient cette croyance en une culture raciste ? S'agit-il de propagande (possiblement americaine) ?
    Par ailleurs, lorsqu'on pose la question a un japonais, il est fort etonne de cette perception occidentale, pourtant fort repandue.

    Voila, y a t'il des commentaires ?


    › Lire Plus: Racisme japonais ?

  2. #2
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 535
    Merci
    0
    Remercié 410 Fois dans 359 Messages

    Par défaut

    Il ne s'agit aucunement de propagande américaine mais d'une réalité historique.

    Il suffit de voir le traitement réservé aux Chinois et aux Coréens lors de la période d'expansion militaro-économique des années 1930 pour comprendre que le facteur racial était bien présent dans l'esprit des dirigeants Japonais de l'époque.
    Lorsqu'un pays érige son peuple en élu des dieux avec un destin consistant à asservir les "sous races du continent asiatique", il s'agit purement et simplement de racisme.
    N'importe quel livre d'histoire précis sur la colonisation en Asie donnera des indications sur les qualificatifs dont les Japonais affublaient les Chinois et Coréens.
    En gros il s'agissait d'une sous race.

    Alors pas raciste le Japon de l'époque? Voilà une vision bien angélique de la chose et très éloignée de la réalité.

    Il faut éviter de comparer ce qui s'est passé en Europe et en Asie dans les années 1930 mais les faits sont là.

    Le Japon actuel n'a plus grand chose à voir avec ce qu'il a pu etre; heureusement.

    Je m'arrete là car ce sujet à déjà été traité à plusieurs reprises sur différents fora du site.

  3. #3
    Member
    Inscrit
    janvier 2004
    Lieu
    France
    Messages
    55
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Oui, mais j'aimerais des liens, des references precises, les livres d'histoire c'est tres bien mais ecrits par qui ?

    Le peuple elu des dieux, parlez-en a des japonais, et voyez ce qu'ils vous en disent, la famille imperiale est certes considere comme divine mais pas le peuple japonais, je ne suis pas vraiment sur que la notion de peuple elu s'adapte tres bien a la culture japonaise traditionnelle.

    Peut-etre avez-vous raison ? Mais il est toutefois bon questionner les evidences historiques. Pour ce que je sais de la propagande japonaise, elle consistait principalement en un message de liberation des peuples asiatiques face a l'imperialisme occidental, c'est absurde evidemment, etant donne ce que ces "liberateurs" infligeaient aux liberes, et cela je ne le conteste pas, ce qui me semble plus contestable par contre c'est la notion de race superieure, mais encore une fois, il s'agit simplement d'une question et pas d'une affirmation, qu'on me montre des preuves de cette croyance qui aurait deferlee, tel un tsunami, sur le peuple japonais, un peu plus de 10ans apres Versailles ou le Japon fait preuve d'un modernisme extreme pour l'epoque sur cette question de l'egalite des races.

  4. #4
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 535
    Merci
    0
    Remercié 410 Fois dans 359 Messages

    Par défaut

    Comme je l'ai écrit le Japon a changé.

    Le "peuple élu des dieux" a pris du recul et réalisé l'énormité de l'aventure expansionniste qui a conduit à la défaite de 1945.
    A nouveau, ma remarque concernait un Japon aujourd'hui révolu.

    Je n'ai pas de références particulières concernant des ouvrages qui exposent ce sujet précis.
    Mais nier ce fait serait pur révisionnisme.

    Les discours de l'Amiral Tojo, qui dirigeait la clique militaro-industrielle dans les années 1930, sont édifiants de par leur langage et le message véhiculé.
    J'ai consulté certains documents de ce genre au Musée de la Guerre à Séoul (Corée du Sud), au National Museum de Manille (Philippines).
    De nombreux discours et autres documents non expurgés sont également à disposition à la "Library of Congress" (Bibliothèque du Congrès_ Washington D.C._ U.S.A.) et la "New York Public Library" (Bibliothèque Publique de New York_ New York City N.Y. U.S.A.).

    Aucun doute n'est permis. L'angle racial a bien été mis en avant par les autorités japonaises afin de galvaniser les troupes et "vendre" la guerre au bon peuple.
    L'"ubermensch" allemand a connu son pendant au Japon meme si cet autre aspect sinistre du régime a été habilement occulté et "effacé" des mémoires après guerre.

  5. #5
    Senior Member
    Inscrit
    janvier 2004
    Lieu
    Musashi-Sakai
    Messages
    443
    Merci
    1
    Remercié 4 Fois dans 4 Messages

    Par défaut

    En 1923, à la suite du grand tremblement de terre du Kantô, il y a eu des massacres de Coréens. Le gouverneur de Tokyo, que l'on pourrait qualifier de nationaliste pour être gentil, a fait des déclarations dans le même sens il y a quelques années.
    Si les Japonais tenaient tant à cette clause d'égalité dans le traité de Versailles, c'est parce que eux se considéraient à l'égale des Européens et des Américains, mais pas les Chinois ou les Coréens (qu'ils colonisaient à l'époque, appliquant les même principes raciaux que nous).
    On peut trouver beaucoup de qualités aux Japonais, mais pas d'avoir été ouverts et tolérants vis à vis des étrangers tout au long de leur histoire.

  6. #6
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 535
    Merci
    0
    Remercié 410 Fois dans 359 Messages

    Par défaut

    Yukumizu est dans le vrai quant aux raisons de la volonté du Japon d'intégrer certaines idées dans les textes du Traité de Versailles.

    Il s'agissait d'entrer dans le concert des grandes nations; d'etre le pendant asiatique aux puissances européennes et aux Etats Unis.

    En tout état de cause l'altruisme n'était pas le principe défendu par le Japon qui a fait montre d'une géométrie variable quand il s'agissait de la Corée - annexée en 1915 de facto - par exemple.

  7. #7
    Member
    Inscrit
    janvier 2004
    Lieu
    France
    Messages
    55
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Merci a tous pour ces informations interessantes, je tiens toutefois a lever une ambiguite ici.
    Je ne cherche pas a defendre le Japon, ou a faire croire qu'il n'a agit que par altruisme, c'est absurde, le Japon a commis des horreurs, des massacres, des genocides, mais toutes ces horreurs ne le sont pas au nom du racisme. Lorsque l'Angleterre detruit et massacre des villages entiers en France pendant la guerre de 100ans, ca n'est pas par racisme.

    Il existe plein d'elements au Japon qui permettent d'expliquer les massacres en question, xenophobie, ethique samurai,..., et d'apres ce que j'ai pu voir de la propagande japonaise, c'est plutot l'ethique samurai qui est mise en avant, et je ne pense pas qu'on puisse trouver du racisme dans cette ethique, on y trouve beaucoup de choses toutefois, du sexisme, du fanatisme, de l'irrationnel, de la betise meme, mais pas de racisme.
    Le racisme s'adapte meme assez mal a la culture japonaise, contrairement a la culture occidentale, ou il est aise de trouver des considerations racistes dans les livres d'ecole du debut du 20eme, ou chez des intellectuels tels que Voltaire et d'autres.

    Le racisme existe certainement au Japon, comme partout, au niveau individuel, il fait partie de la nature humaine, mais je ne suis toujours pas certain qu'il ait ete utilise comme arme politique en vue de developper un fanatisme qui avait de toute facon bien d'autres origines possibles, et plus en adequation avec la culture japonaise. Pour passer de l'individuel au collectif, il est necessaire de rationaliser le discours, c'est aussi vrai pour le racisme, et cette rationalisation n'est possible que dans un contexte ou les categories conceptuelles se pretent a cette rationalisation. Au Japon, les categories se pretent mieux a une autre propagande, notamment celle de l'ideal samurai.

    Ainsi lorsque je lis cela:

    Edwin O. Reischauer. The Japanese Today. (198

    "Nowhere is [racial prejudice] greater than in Japan and
    other lands of East Asia. Because the Japanese have
    merged their feelings about race, culture, and nation
    together, they have probably made their attitudes toward
    race all the stronger. It is as if they regarded
    themselves as a different species from the rest of
    humanity." (Page 396)

    Et, ici, Reischauer parle du japon contemporain, je me demande s'il a vraiment compris quelque chose au Japon, nonobstant son excellente connaissance de ce pays, mais comprendre et connaitre ne sont pas synonymes.

  8. #8
    Senior Member
    Inscrit
    janvier 2004
    Lieu
    Tokyo
    Messages
    416
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut Retour des termes, révisionnisme latent

    Quand on parle de racisme de nos jours, il convient effectivement de rester très circonspect car les termes n'ont pas toujours eu le même sens à toutes les époques, et puis, voilà un terme utilisé à toutes les sauces sans discernement ou même parfois comme argument facile, histoire de neutraliser son interlocuteur à peu de frais...

    Sans rentrer dans le détail historique ou les abus d'une rhétorique désormais bien connue, je me bornerai à citer, à charge, quelques interventions que l'on ne pourrait se dispenser de qualifier de racistes.

    Par on ne sait quelle inspiration, il est devenu "à la mode" ces derniers mois pour quelques politiciens (certes peu nombreux, mais tout de même des plus influents !) de se lancer dans une escalade des saillies racistes. Parmi ces individus, retenons pour mémoire le nom de ceux qui ont fait couler le plus d'encre:
    1) Ishihara Shintaro, gouverneur de Tokyo qui n'a pas hésité lors d'une conférence de presse, à mettre tous les étrangers dans le même sac de la délinquence, tout en les qualifiant au passage de "sangokujin", terme méprisant de l'époque coloniale, équivalent de notre ancien "indigène".
    http://www12.mainichi.co.jp/news/mdn...kujin-0-4.html
    2) Le maire Takashi Onoda, lui aussi porté sur le terme "sangokujin" et qui a dû s'en excuser publiquement, embarassant toute sa municipalité.
    http://www12.mainichi.co.jp/news/mdn...kujin-0-2.html
    3) Le grand politicien Takami Eto (du PLD), également fustigeur des "sangokujin".
    http://www12.mainichi.co.jp/news/mdn...kujin-0-1.html

    J'arrête ma liste ici, car il suffit de constater à quel point certaines choses qui ne pouvaient plus se dire, se proclament de nos jours haut et fort. Le plus remarquable dans ces affaires est qu'elles ont pour origine des personnalités de la vie politique de premier plan, ce ne sont pas de jeunes loups qui cherchent à se faire un nom. Autrement dit, soit elles parlent en se faisant l'écho de leurs administrés, soit tout au moins on peut craindre que leur charisme et leur influence sur la vie du pays ne déclenche un phénomène qui les dépasse.

    Enfin, pour ceux qui s'intéressent au racisme au Japon, je conseille de se pencher sur un certain révisionnisme d'Etat qui tend depuis une dizaine d'année à ressortir des placards des oeuvres mineures, techniques ou artistiques, puis de les exalter pour démontrer à quel point "le Japon l'avait inventé avant tout le monde". Cela a pour résultat par exemple, de faire dire par les historiens japonais que "le vélo n'a pas été inventé en France, mais au Japon", et je ne parle même pas d'archéologues qui truquent leurs découvertes afin de faire remonter au plus haut les faits historiques japonais (plusieurs scandales l'année dernière).

    Ce révisionnisme japonais trouve enfin ses prolongements dans la conception et l'adoption des nouveaux manuels scolaires d'Histoire, ouvrages qui soulèvent régulièrement de violentes polémiques. Pour en savoir plus, voyez cette petite liste:
    http://www12.mainichi.co.jp/news/mdn...20text-0-.html

  9. #9
    Senior Member Avatar de Kaji
    Inscrit
    juillet 2002
    Lieu
    Tokyo
    Messages
    355
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Et oui, et ce révisionnisme n'a rien d'étonnant.
    Il faut bien avoir à l'esprit que le gouvernement d'après-guerre était quasiment le même que celui qui a mené le Japon à la folie expansionniste de la Seconde Guerre Mondiale...
    Le Japon souffre constamment des problèmes qu'il n'a jamais réglé.

  10. #10
    Modérateur Avatar de TB
    Inscrit
    août 2002
    Lieu
    Paris
    Messages
    1 138
    Merci
    1
    Remercié 4 Fois dans 3 Messages

    Par défaut

    Saru> Et, ici, Reischauer parle du japon contemporain, je me demande s'il a vraiment compris quelque chose au Japon
    Il avait ses propres opinions, avec lesquelles on peut ne pas être d'accord, bien sûr. Mais il est difficile de croire qu'il soit passé complètement à côté du sujet sachant que :
    - il est né à Tôkyô
    - il y a vécu jusqu'à ses dix-sept ans
    - il a effectué une partie de ses études supérieures à kyôto
    - il a été ambassadeur au Japon (et à ce titre, a connu les coulisses de la diplomatie)
    - il a épousé en second mariage une japonaise avec laquelle il a partagé les trente quatre dernières années de sa vie (et quelle japonaise !)

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Politique Racisme anti-japonais en Australie
    Par YO061209 dans le forum Société contemporaine
    Réponses: 19
    Dernier message: 01/06/2007, 09h34
  2. Famille Couple mixte / racisme ?
    Par popaline dans le forum Société contemporaine
    Réponses: 15
    Dernier message: 17/04/2007, 10h07

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé