Page 5 sur 5 PremièrePremière ... 345
Affiche les résultats de 41 à 47 sur 47

Sujet : Racisme japonais ?

  1. #41
    Junior Member
    Inscrit
    février 2004
    Messages
    2
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    "ou on utilise le langage et on essaye effectivement de comprendre le monde qui nous entoure par ce moyen, ou bien on renonce et on se tait (c'est peut-etre le raisonnement qui a effectivement conduit Nietzsche a se taire definitivement dans les dernieres annees de sa vie)"
    Nietzsche ne s'est pas tu, il parlait aux chevaux . Sérieusement, je crois qu'il a diminué sa "cadence théorique" parce qu'il souffrait de la syphilis; contraint par la maladie et non par le langage. En effet, 1888 est la dernière année de lucidité de Nietzsche. Le 3 janvier 1889, sur la place Carlo Alberto, à Turin, il embrasse littéralement un cheval et s'évanouit. Impressionnant non? Quelques jours avant cet incident, il avait écrit des lettres signées "Dionysos" ou "Le Crucifié".




    › Lire Plus: Racisme japonais ?

  2. #42
    Senior Member
    Inscrit
    novembre 2001
    Lieu
    Paris
    Messages
    182
    Merci
    1
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    retour sur racisme et xénophobie : il est vrai que ce sont a priori des concepts distincts, puisque le racisme est discrimination selon le patrimoine génétique, et la xénophobie, une discrimination selon la nationalité...

    oui mais : comment obtient-on une nationalité ? Au Japon, il n'y a que le droit du sang. c'est à dire que si quelqu'un naît au Japon de parents étrangers, il reste étranger. Même s'il n'a jamais vécu ailleurs qu'au Japon, et ne parle que japonais, et ne connait que la culture japonaise. La nationalité japonaise ne s'acquiert que par ascendance (parents japonais) (ou alliance (mariage avec un(e) japonais(e)) mais il faut alors renoncer à sa nationalité d'origine... ce qui limite le nombre de cas).

    (notez que "droit du sang + interdiction de double nationalité", c'est ce qui prévaut dans plusieurs autres pays et c'était notamment le cas en Allemagne, jusqu'en... 2000 ! mais là n'est pas la question)

    Bref, cette conception profondément "raciale" que les Japonais (ou au moins leurs institutions...) ont de la nationalité a permis à des descendants d'émigrés japonais en Amérique Latine (qui avaient toujours vécu là-bas, et ne connaissaient rien du Japon) d'obtenir la nationalité japonaise, contrairement aux descendants de Coréens vivant au Japon depuis 2 ou 3 générations...

    Au Japon, la nationalité étant donc étroitement liée à la "race", racisme et xénophobie sont difficilement séparables dans ce pays.
    Evidemment, les japonais d'aujoud'hui ne sont pas tous racistes-xénophobes, loin s'en faut (j'espère) mais il me semble difficile de distinguer le japonais raciste du japonais xénophobe.

  3. #43
    Senior Member
    Inscrit
    juillet 2002
    Lieu
    Paris
    Messages
    199
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Le racisme est un concept ancien mais qui contient de nombreuses divisions :
    - penser qu'il y a des différences entre les individus est la base du racisme et s'oppose à d'autres théories comme l'humanisme
    - penser que les différences entre les individus sont irrémédiables et inscrites dans le patrimoine génétique
    ...

    La xénophobie c'est la peur de ce qui est extérieur. Et je pris mes lecteurs de bien vouloir retenir le mot PEUR. Les japonais ne sont pas racistes, car pour être raciste, il faut avoir d'avoir conscience de la différence "patrimoniale" de l'autre, ce qui est impossible sur la longue période au Japon.

    En revanche, les japonais sont éminament xénophobe. Il convient de comprendre pourquoi ! la condamnation d'un acte ne sert à rien surtout lorsque l'on est soit même "xénophobe" ou "raciste". Chaque pays, culture, religion et nationalité est structurellement raciste ou xénophobe. On se structure toujours par opposition à l'autre.

    La géographie (isolement), le voisinage culturel (asiatique, confucéen, chinois), l'histoire (confrontations dures et cruelles), climatique. L'interréaction de ces facteurs créent la xénophobie. Au Japon, comme ailleurs. mais de manière différente. C'est la le problème. Je vais peux être jeter un froid mais psychologiquement, la victime du racisme et le raciste, tout comme la victime de xénophobie et le xénophobe sont tout les deux responsables du phénoméne de "racisme" ou de "xénophobie".

  4. #44
    Senior Member
    Inscrit
    novembre 2001
    Lieu
    Paris
    Messages
    182
    Merci
    1
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    wakataka, tu jettes évidemment un froid !
    quand tu dis :
    psychologiquement, la victime du racisme et le raciste, tout comme la victime de xénophobie et le xénophobe sont tout les deux responsables du phénoméne de "racisme" ou de "xénophobie".
    qu'est-ce que tu veux dire par "responsables" ?
    si tu avais dit "sont concernés par le phénomène"...ça aurait été une lapalissade, mais j'aurais pu comprendre.
    Mais RESPONSABLE !!! là, c'est proprement scandaleux.
    la victime serait "responsable" de la discrimination qui la touche ? évidemment non, et c'est d'ailleurs pour cela que le racisme est choquant.
    le racisme comme la xénophobie discrimine sur des critères non pertinents. C'est pour cela que le racisme est choquant, contrairement, par exemple, au fait de condamner des personnes pour des actes qu'ils ont réellement commis (meurtriers, etc.).

    d'ailleurs, si je te suis dans ton raisonnement, pour régler la question du racisme, il est "psychologiquement" équivalent de supprimer (au choix) le racisme ou... la différence !

    j'espère que c'est juste une formulation malheureuse... et que tu voulais dire "sont concernés"

  5. #45
    Senior Member Avatar de Sly
    Inscrit
    décembre 2001
    Lieu
    Antony (92)
    Messages
    650
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut Ma petite pierre à l'édifice :

    Ma petite pierre à l'édifice :
    Je ne connais pas les proportion, mais disons qu'une partie des japonaise EST xénophobe : l'étranger qui vient voler le travail, qui est sale, qui sent, qui est différent, qui est surement suspect à juste titre, etc... ça revient souvent dans l'actualité et les conversations avec les Japonais.
    Certains intervenants l'ont très bien documenté ici.
    De plus, une partie des Japonaise EST raciste car C'EST UN FAIT il y a par exemple des Japonais qui défendent la thèse d'une "ethnie" Japonaise, d'une spécificité ethnique Japonaise, comme si les Japonais étaient arrivé là par génération spontanée si j'ose dire Bien sûr ce sont surtout des nationalistes qui prétendent cela.

    Par expérience, combien de fois ai-je entendu "oui mais nous les Japonais on est différent", "oui ça marche sur les occidentaux mais nous on est différent", etc... La pilule contraceptive par exemple était censée avoir des effets terribles sur les Japonaises si "différentes" des autres femmes qui s'en satisfaisaient très bien

    Je pense que si on connait un tant soit peu l'histoire et la culture Japonaise, qu'on lit l'actualité, qu'on suit un peu et qu'on connait la politique nipponne, et qu'on parle avec des Japonais, on ne PEUT PAS nier l'existence de gens racistes et/ou xénophobes. Voire même d'un racism rampant. Est-ce pire qu'en France ? Peut-être pas, mais le côté "officiel" parfois du racisme Japonais est troublant.

    Après c'est toujours pareil, "les" japonais ne sont pas racistes. Certains le sont, beaucoup peut-être, la plupart je ne sais pas.
    Le tout est de voir à quel point eux peuvent avoir, comme nous tous nous l'avons un miminum, cette peur irrationnelle, cette méfiance ou ce mépris, ces croyances infondées sur "l'étranger".

    Enfin, en ces temps de quasi-négationisme durable dans lequel le Japon et son peuple se sont installés, il est bon de ne pas en plus venir nier les mauvaises intentions basés sur des théories raciales qui furent, ou sont, celles des Japonais dans leurs relations avec les autres pays, et notamment leurs proches voisins.

  6. #46
    Member
    Inscrit
    mai 2004
    Messages
    86
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    si je puis me permettre le fais que les japonais soient xenophobes n'est pas étonnant sachant que pratiquement tous les asiatiques de l'est le sont. c'est un phenomene tres répandue en Asie (malheuresement).

  7. #47
    Senior Member
    Inscrit
    juillet 2002
    Lieu
    Paris
    Messages
    199
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Sur le problème de la responsabilite et du fait d'etre "concerne", je crois qu'il est tres important de comprendre que dans la communication interpersonnelle ou intergenerationnelle... ce que l'on veut, les signaux emis par les differents intervenants sont tres importants.

    Je ne souhaite pas melanger pas le racisme et la xenophobie, car ces deux comportements n'ont pas la meme racine.

    La peur de l'autre est provoque tout autant par ses propres experiences que par le comportement de l'autre qui interreagit. Je m'explique :
    si tu n'aimes pas la couleur rose, si l'autre, appelons le Y porte du rose tu vas etre instinctivement repousse. Si maintenant l'autre viens chez toi en sachant que la couleur rose te derange il doit suporter les conséquences de son attitude. Il y a donc une double responsabilite de toi qui devrait ne pas rejeter quelqu'un et l'autre pour avoir provoque le rejet.

    Je poursuis le raisonnement, un autre individu de la meme famille que Y vient chez toi, tu va peut etre avoir un leger recul en te demandant si cet individu va faire montre d'un irrespect aussi grand que Y. (apprentissage)

    Dans un autre post, j'ai signale que j'avais differentes origines, j'ai ete eleve dans le respect des autres cultures, ce qui veut dire que je recherche chez moi (introspection) ce qui pourrais dans un autre pays etre une provocation.

    En ce qui concerne, la xenophobie, Le probleme ce n'est pas la pertinence des criteres pour toi, mais bien pertinence global pour les autres.
    La xenophobie, dans un pays democratique ce n'est pas un droit a "condamner pour rien" c'est une possibilite de "ne pas vivre avec"...

    La difference est une richesse dans la mesure ou son acceptation est validee par tous. Il est des differences qui ne sont pas souhaitables d'accepter (l'infibulation, c'est une difference culturelle, ce n'est pas souhaitable en occident ou au Japon, le sati Hindouiste c'est une difference ca n'est pas non plus souhaitable en occident et au JApon, la purdah musulman c'est aussi une difference culturelle et la encore ca n'est pas souhaitable en Occident et au Japon).

    Je ne cherche pas a supprimer quelque chose qui ne peux l'etre. Tu peux tout au plus faire taire le racisme et ou xenophobie.

    J'espere t'avoir fais comprendre que je m'ont intention n'etais pas de legitimer la xenophobie mais bien de comprendre un mal pour lutter contre.
    On ne lutte pas contre un ennemi en le diabolisant mais d'abord en l'etudiant pour en comprendre les mecanismes.

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Politique Racisme anti-japonais en Australie
    Par YO061209 dans le forum Société contemporaine
    Réponses: 19
    Dernier message: 01/06/2007, 09h34
  2. Famille Couple mixte / racisme ?
    Par popaline dans le forum Société contemporaine
    Réponses: 15
    Dernier message: 17/04/2007, 10h07

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé