Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 10 sur 16

Sujet : Le véritable "Dernier samourai" ? C'est à voir...

  1. #1
    Senior Member
    Inscrit
    janvier 2004
    Lieu
    Tokyo
    Messages
    416
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut Le véritable "Dernier samourai" ? C'est à voir...

    Devais-je poster ce message dans la rubrique Arts martiaux ou Culture ? J'ai longuement hésité, mais comme cela a tout de même rapport avec le bushido... enfin bref, vous jugerez de l'à propos de mon intervention.

    Avec la sortie sur les écrans du monde entier du "Dernier samourai" et, paraît-il, sous l'influence également de "Kill Bill" de Tarantino, les ventes de reproductions de sabres japonais ont explosé dans certains pays à tel point qu'il ne faudrait pas s'étonner de voir se perpétrer dans les prochains mois, des attaques au katana, non à Tokyo ou Osaka mais bien en Europe.
    Cette mode du sabre japonais est telle que désormais, certains club de remise en forme (fitness pour ceux qui ne parlent pas français) ont commencé à donner des cours d'escrime japonaise, ou plutôt comme cela est présenté, de "chambara". Chacun appréciera.

    Mais le plus beau dans tout ce petit tableau, c'est que le "Dernier samourai" a été retrouvé. Oui, il s'appelle Karl Beattie, a 36 ans, et il est de Stockport en Angleterre. L'individu soutien mordicus qu'il a reçu le titre envié de "samourai" en récompense d'études intensives des arts martiaux, et qu'il aurait été ainsi élevé à cette distinction par... la chambre impériale japonaise elle-même.

    K. Beattie ne rechigne pas à poser en tenue, portant les deux sabres au côté bien que quelque-chose cloche là-dedans: les deux sabres sont de la même longueur, ce qui a fait dire aux connaisseurs qu'il s'agirait plus d'une panoplie que d'une tenue régulière...

    En tout cas, si vous voulez en savoir davantage sur "l'un des 8 seuls occidentaux a avoir jamais été nommés samourais" comme il le clame, n'hésitez pas à vous rendre tout de suite sur cette page en anglais, du Japan Times:
    http://www.japantimes.co.jp/cgi-bin/...20040203zg.htm




    › Lire Plus: Le véritable "Dernier samourai" ? C'est à voir...

  2. #2
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    15 023
    Merci
    0
    Remercié 457 Fois dans 404 Messages

    Par défaut

    Petite précision: des cours de "chanbara" sont proposés depuis plusieurs années déjà en France dans certains clubs d'Arts Martiaux et sports de combat.

    Cette pratique reste confidentielle et concerne essentiellement des aspirants acteurs ainsi que des comédiens préparant un tournage ou un spectacle.

    Quant à une éventuelle authenticité martiale...

  3. #3
    Junior Member Avatar de Behobia2
    Inscrit
    novembre 2003
    Messages
    21
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Je pense surtout que ce Karl Beattie est un illuminé , il n'y'a qu'a le voir poser en armure
    voici le lien
    http://www.manchesteronline.co.uk/ne...ory=78817.html

  4. #4
    Senior Member
    Inscrit
    janvier 2004
    Lieu
    Tokyo
    Messages
    416
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut Pour un Mito Komon à la française ?

    Merci de cette précision. En tout cas, tant que ça reste dans le cadre bien défini du spectacle, il n'y a rien à y redire: c'est sans prétention artistique (au sens martial du terme) et sans risque pour la population.

    Maintenant, je ne savais pas qu'en France, on formait des comédiens-cascadeurs aux techniques du sabre japonais... Auraient-ils l'ambition de louer leurs services aux studios installés à Kyoto ? Ce serait drôle quand même, de voir un Mito Komon encadré de Monsieur Kaku (visage type Pierre Richard) et de Monsieur Suke (visage type Dominique Pinon) tout droits venus de Brie-Comte-Robert...

    P.S: merci pour la photo. A ce tarif-là, je crois que ce n'est plus un illuminé mais bien un halluciné !

  5. #5
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    15 023
    Merci
    0
    Remercié 457 Fois dans 404 Messages

    Par défaut

    Mais c'est justement le cas.

    Les cascadeurs Français semblent assez prisés.

    Jean-Jacques Desplanques, pratiquants d'Arts Martiaux et sports de combat de longue date, est le seul cascadeur occidental à avoir participé au tournage de "The last samurai".
    Bien sur il était masqué et vous ne verrez donc pas son visage.

    Sources: "karate bushido" n°320

  6. #6
    Junior Member Avatar de Behobia2
    Inscrit
    novembre 2003
    Messages
    21
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Voici le point de vue des gens de la rue au Japon sur Karl Beattie , c'est asser édifiant :lol:

    http://www.japantimes.com/cgi-bin/ge...20040203vf.htm

  7. #7
    Senior Member
    Inscrit
    janvier 2004
    Lieu
    Tokyo
    Messages
    416
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut Beattie démasqué

    Merci à Behobia2 pour ses informations en texte et en images... D'aillleurs, Beattie aurait mieux fait de jouer les mystérieux au lieu de se produire car il est apparu rapidement que la fameuse armure prétendument offerte par l'Empereur lui-même et dans laquelle il pose sans s'en faire prier, n'est autre qu'une reproduction de l'armure d'Oda Nobunaga, d'ailleurs, très facile à acheter sur internet...

    Alors si Beattie est aussi samourai qu'il le prétend, il ne lui reste plus qu'à se faire seppuku...
    Où trouver la fameuse copie de l'armure de Nobunaga:
    http://www.japanese-armor.com/japanese-armor.shtml


    Karl Beattie dans toute sa splendeur (ci-dessus) et la copie de l'armure de Nobunaga vendue sur internet (ci-dessous).

  8. #8
    Senior Member
    Inscrit
    juillet 2002
    Lieu
    Paris
    Messages
    199
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    C'est marrant mais j'étais persuadé que le dernier samurai était francais.
    Il parait même qu'il a participé à la création d'un petite république à Hokkaido.

  9. #9
    Member
    Inscrit
    mai 2004
    Messages
    86
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    tout à fait exact. voici ce que j'avais trouvé sur l'afp à l'epoque (je l'ai retrouvé dans un autre forum ou je l'avais posté)

    TOKYO (AFP) - Incarné par Tom Cruise sous les traits d'un mercenaire yankee, "Le
    Dernier Samouraï" a bel et bien existé. C'était un instructeur d'artillerie
    français, Jules Brunet, dont l'épopée nippone n'a rien à envier à la fiction
    hollyoodienne.

    Comme Nathan Algren, le héros du film d'Edward Zwick, Brunet était un capitaine,
    engagé pour moderniser l'armée du Japon à la fin du 19ème siècle, au moment de
    la Restauration Meiji (186. Comme Algren, Brunet se battra contre les
    nouvelles troupes de l'empereur sur fond de guerre civile, de trahison et de
    renversements d'alliance. Et comme lui, il s'en sortira sain et sauf, après un
    sanglant baroud d'honneur de ses "élèves" et frères d'armes samouraïs dont la
    cause est condamnée par la modernisation.

    Plus incroyable encore, il fondera une éphémère "République" autonome à
    Hakodate, sur l'île de Hokkaïdo, dernier fief des partisans du shogun Yoshinobu
    Tokugawa écrasés par les forces impériales.

    Quasi inconnu en France, Brunet est pourtant un personnage hors du commun,
    polytechnicien, magnifique soldat mais aussi aquarelliste talentueux. Il est
    décrit comme "intelligent, distingué, vif, doué pour le dessin, homme du monde".
    Photos et gravures montrent un homme grand, élancé, la fière moustache Second
    Empire, un soupçon d'arrogance dans le regard.

    Avant d'être envoyé dans l'Archipel, il a pris part à la désastreuse expédition
    du Mexique, avec les soldats de Maximilien.

    Nommé capitaine en 1867, à moins de 30 ans, il fait partie de la première
    mission militaire de la France au Japon. A la demande du shogun, cette mission
    formera sept régiments d'infanterie, un bataillon de cavalerie et quatre
    bataillons d'artillerie, soit 10.000 hommes. Britanniques et Américains
    soutiennent, eux, "le parti hostile aux intérêts français" en instruisant
    l'armée de l'empereur Meiji, signale Brunet.

    Quand, vaincu, le shogun Tokugawa restitue le pouvoir à l'empereur fin 1867, la
    mission française n'a plus de raison d'être. Officiellement, la France est
    neutre. Certains membres de la mission décident néanmoins de rester avec leurs
    "élèves" pour organiser la résistance de l'armée des "bakugun", les derniers
    samouraïs fidèles au shogun.

    Déserteur de fait, Brunet écrit à Napoléon III qu'il est "décidé à mourir ou
    bien à servir la cause française en ce pays". Mais après la dispersion de leur
    escadre dans une tempête fin 1868, les forces de l'ex-shogun vont essuyer revers
    sur revers.

    Brunet se replie à Hakodate, sur l'île d'Ezo, avec l'amiral de la flotte Takeaki
    Enomoto et une poignée de Français. Là, Enomoto sera élu président d'une
    "République indépendante d'Ezo" qui durera six mois et sera brièvement reconnue,
    de facto, par les puissances étrangères.

    La résistance des samouraïs s'effondre au printemps 1869. L'infanterie impériale
    débarque à Hakodate, bombardée depuis la mer et la terre, et balaie le dernier
    carré rebelle. Retranchés dans une forteresse à la Vauban, les 800 insurgés
    survivants, submergés, se rendent le 30 juin.

    Moins glorieusement, dès avant la reddition, Brunet a pris la fuite et trouvé
    refuge sur un bateau français ancré au large de Hakodate. Le gouvernement
    impérial réclame son arrestation. Après de nombreuses péripéties, il rentre en
    France, y est jugé, condamné légèrement par la cour martiale, et doit quitter
    l'armée à la fin 69.

    Son histoire ne s'arrête pas là. Réhabilité, il reprend du service en 1870 et
    est fait prisonnier à Metz par les Prussiens. Il participe aux combats de la
    Commune, côté versaillais. Il finira général de division.

    "Les Japonais le connaissent, ils savent qu'il y a eu des Français à Hakodate et
    que la France a soutenu le dernier shogun", explique Christian Polak, 54 ans,
    hommes d'affaires et érudit, installé à Tokyo depuis 30 ans, qui a retrouvé la
    trace de Brunet au Japon et sa famille en France.

    "Ca a été toute une aventure, pendant trois, quatre ans, de Tokyo à Sèvres, de
    Versailles à Casablanca pour finir par retrouver, grâce au bottin, sa
    descendante à Paris".

  10. #10
    Senior Member
    Inscrit
    juillet 2002
    Lieu
    Paris
    Messages
    199
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    merci pour ce post j'avais perdu le texte de cet article

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Samourai Exposition "Art du Samourai", 2nd édition, galerie Espace 4 Paris
    Par Kwairyo dans le forum Histoire et traditions
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/11/2012, 12h04
  2. Samourai Exposition "Art du Samouraï", du 4 au 26 Novembre 2011, Galerie Espace 4 Paris
    Par Kwairyo dans le forum Histoire et traditions
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/10/2011, 13h12
  3. Divers Séance de dédicaces "L'inconsciencieux" voir sujet "Jinn 30 ans jeune Japonais"...
    Par Linconsciencieux dans le forum Littérature
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/06/2009, 14h12
  4. Divers Conférence " Voir le Monde "
    Par Catinus dans le forum Japon - Questions générales
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/01/2006, 14h31
  5. Dialogues du "Dernier Samouraï"
    Par Lokan_Ratum dans le forum Questions générales de japonais
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/02/2005, 10h01

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé