Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 10 sur 12

Sujet : syndrome post avortement chez les japonais(es)

  1. #1
    Junior Member
    Inscrit
    juin 2017
    Messages
    4
    Merci
    0
    Remercié 1 Fois dans 1 Message

    Par défaut syndrome post avortement chez les japonais(es)

    Bonjour à tous,

    après quelques recherches infructueuse sur ce forum, je me tourne vers vous concernant l'après avortement, spécialement au Japon.

    Pour situer le contexte, mon ex est tombé enceinte et a décidé d'avorter pour ne pas tirer un trait sur sa vie professionnel qui n'avait pas encore commencé, etant encore étudiante (22 ans).
    Suite à cela, elle a décidé de rompre et silence radio pendant 3 mois.

    Mais nous nous sommes finalement revu il y a quelques jours et je ne peux que constater le manque de progrès par rapport à cet événement. Elle a passé les 3 derniers mois à s'enfermer dans ses études/baito pour éviter au maximum tout temps libre qui lui permettrait de repenser à cet événement.
    De plus, elle n'a pas partagé ce problème à ses amies proches car étant trop personnel à ses yeux.
    Elle se retrouve donc à repenser à cet enfant perdu quand elle en voit un, redoute de voir le futur bébé d'une de ses amies qui a été conçu au meme moment et ne peux évoquer ce sujet sans fondre en larmes.

    N'étant pas une femme ni japonais, je me retrouve désarmé face à cette situation, ne sachant trouver les mots pour l'aider dans cette épreuve.


    1. est ce un comportement commun après un avortement ? Et plus spécifiquement pour une japonaise ?
    2. faut il simplement laisser le temps faire son oeuvre ou consulter un professionnel est indispensable pour qu'elle se reconstruise ? Je n'ai aucune idée de l'expertise d'un psy japonais (pas très bien vu ici on dirait) ni si les tarifs seront accessibles. Elle parle suffisamment anglais pour consulter un étranger mais je pense qu'un japonais serait plus à meme de la comprendre.




    Merci d'avance pour votre aide


    › Lire Plus: syndrome post avortement chez les japonais(es)

  2. #2
    Junior Member
    Inscrit
    juin 2017
    Messages
    7
    Merci
    0
    Remercié 4 Fois dans 2 Messages

    Par défaut Re : syndrome post avortement chez les japonais(es)

    Salut Silmaril,

    Je suis une femme, j'ai avorté une fois, je ne suis pas japonaise.

    Tout forum étant conçu pour de l'entraide, voici la mienne.

    Avorter est un acte grave : on met fin à une vie qui a été conçue à deux. La question de la responsabilité vous accompagne toute votre vie, pour qui a une conscience. Et elle accompagne la femme comme l'homme qui ont conçu cette vie écourtée. Car, le géniteur, même s'il ne ressent absolument rien, même s'il ne se sent pas concerné ou même s'il ne souhaitait pas cet avortement, a contribué à amener cette situation sans issue.

    Cette question dépasse les différences de cultures, c'est pourquoi je me permets d'intervenir pour t'apporter mon éclairage de femme ayant vécu cette expérience à ta question "est-ce un comportement commun après un avortement?". Je ne sais pas si c'est commun, mais c'est un acte grave qui peut se transformer en traumatisme. Aucune femme qui y a recourt (à ma connaissance) ne fait et ne vit cet acte à la légère. Les prétendus "avortements de confort" sont des expressions à vomir, qui ne recouvrent aucune réalité humaine.

    L'aide d'une psychologue (et non psychiatre) est évidemment nécessaire compte tenu de l'état de ton amie. Elle lui fera gagner du temps et l'aidera à sortir de ce qui ressemble à un état dépressif. Le féminin est ici capital.

    Cette épreuve n'est pas insurmontable. Honnêteté, amour ou amitié, présence, chaleur et pragmatisme font des merveilles. Ainsi que le temps.

    Je vous souhaite le meilleur.

  3. Les 3 utilisateurs suivants ont remercié Air Air pour sa contribution:

    Myllena (06/09/2017), neptune75 (24/06/2017), Olrik (26/06/2017)

  4. #3
    Senior Member
    Inscrit
    janvier 2007
    Messages
    213
    Merci
    26
    Remercié 21 Fois dans 13 Messages

    Par défaut Re : syndrome post avortement chez les japonais(es)

    Je veux pas etre mechant, mais toi ? Ca ne te touche pas plus que ca ?

    Je ne veux pas juger mais ton message ne transpire pas tellement l'empathie face a ce qu'elle traverse, c'est aussi ton enfant qui est parti, tu sembles tres detache de tout cela, je parle de la perte de cet enfant, pas de l'etat de ta copine.

    Avorter est un acte grave, pas besoin d'etre japonais ou d'etre une femme pour savoir que c'est un acte lourd de consequence.

    Elle reagit comme n'importe quel etre humain reagirait si il perdait son enfant, et dans ce cas prendre la decision de lui retirer la vie est evidemment encore plus traumatisant, pour ce qui est de comment l'aider, tu es semble-t-il la seule personne qui soit au courant avec elle, donc techniquement la seule personne capable de l'aider ( aucun ami/e famille semble etre au courant), d'autant plus que tu as joue un role dans cette situation, il y'a evidemment les psy et autres mais ils semblent vraiment etre a la ramasse.

    Tres honnetement l'aider va etre tres difficile, je retourne la situation dans ma tete dans tous les sens et je ne vois pas a part avec le temps comment elle pourrait depasser cela, et encore dans xx annees elle y repensera encore en se disant qu'il/elle aurait tel age aujourd'hui, que son/ses enfant/s ont eu un grand frere/soeur et qu'il n'est pas la, a quoi il aurait ressemble etc, non franchement c'est complique.

    Bon courage.

  5. L'utilisateur suivant a remercié Mehdi pour sa contribution:

    Olrik (26/06/2017)

  6. #4
    Junior Member
    Inscrit
    juin 2017
    Messages
    4
    Merci
    0
    Remercié 1 Fois dans 1 Message

    Par défaut Re : syndrome post avortement chez les japonais(es)

    Merci beaucoup pour vos messages.


    Air Air: je ne peux qu'approuver ton message, surtout sur la responsabilité. Dans mon cas, plus que ce que je peux ressentir par rapport à la grossesse, j'ai surtout l'impression d'avoir en partie détruit sa jeunesse, son innocence sur la vie que j'aime tant.
    Mais je ne l'ai en rien forcé à le faire: j'étais d'accord pour garder le bébé, accompagné à la clinique et proposé à l'accompagner aussi souvent que possible, ce qui n'était pas souvent la meilleure chose à faire. Et vouloir en plus sauvegarder notre couple n'aidait pas à simplifier tout ça.


    Tu dis que ce n'est pas insurmontable, mais est ce que c'est vrai en sachant qu'elle m'a répeté qu'elle ne pouvait pas me voir sans repenser à cette épreuve. Et comment la contredire quand je suis surement un des seuls dans son entourage qui pose ce sujet sur la table.
    Pour préciser, elle en a parlé à ses parents pour payer l'opération et à une amie qui avait déjà vécu et lui a conseillé la clinique où le faire.


    Mehdi: je suis d'accord avec ton message mais je préfére ne pas y penser. J'ai vraiment souffert de la perdre et par ma culpabilité que je ne peux en plus penser à ça.
    Je ne vais pas m'auto-flageller quand en meme temps je cherche à l'aider à dépasser son propre traumatisme.
    Ce qui m'importe c'est son bonheur plus que ma propre situation.




    J'en profite pour redire j'accepterais avec plaisir le contact d'un psychologue ayant déjà traiter ce cas sur Tokyo.

  7. L'utilisateur suivant a remercié silmaril pour sa contribution:

    neptune75 (25/06/2017)

  8. #5
    Senior Member
    Inscrit
    janvier 2007
    Messages
    213
    Merci
    26
    Remercié 21 Fois dans 13 Messages

    Par défaut Re : syndrome post avortement chez les japonais(es)

    Je comprends, courage a vous deux.

  9. #6
    Senior Member
    Inscrit
    février 2005
    Lieu
    sur terre
    Messages
    2 020
    Merci
    186
    Remercié 104 Fois dans 86 Messages

    Par défaut Re : syndrome post avortement chez les japonais(es)

    Je vais passer pour le vilain mais je mettrais des guillemets sur le "Cette question dépasse les différences de cultures."
    Je ne remets en aucun cas qu'il y a un traumatisme mais il y a deja une difference culturelle et notamment religieuse importante a ne pas negliger.
    https://ffrf.org/legacy/books/AIAB/?t=chapter8
    Beaucoup pensent que le vrai depart est a la naissance, pas a la conception etc...

    Il n'y a pas cette conception violente du christianisme blamant sur l'avortement genre "meurtre horrible." La reincarnation fait partie integrante des croyances.
    Les avortements de confort existent, je connais plusieurs personnes y ayant eu recours. Vu que cela rapporte mechamment bien financierement, certains medecins pratiquent l'avortement comme "aller au golf le dimanche" pour reprendre les mots de l'un d'eux.
    http://www.japantimes.co.jp/news/200...birth-control/

    Il n'existe pas d'accompagnement car zero planning familiaux. Certains font leur deuil sur internet.
    http://www.chuzetu.com/?cat=3

    Maintenant est que cette demoiselle a fait son mizuko kuyo ? Si non, ca pourra l'aider. Et se jeter a corps perdu dans ses etudes, baito etc...n'a rien d'exceptionnel et c'est peut-etre son moyen de justement aller de l'avant. 3 mois ca reste court...

    Comme dit plus haut, pas grand chose a faire sinon beaucoup de comprehension, d'ecoute, de laisser faire le temps etc...

  10. L'utilisateur suivant a remercié Iriakun pour sa contribution:

    Olrik (26/06/2017)

  11. #7
    Junior Member
    Inscrit
    juin 2017
    Messages
    4
    Merci
    0
    Remercié 1 Fois dans 1 Message

    Par défaut Re : syndrome post avortement chez les japonais(es)

    Citation Envoyé par Iriakun Voir le message
    Il n'existe pas d'accompagnement car zero planning familiaux. Certains font leur deuil sur internet.
    http://www.chuzetu.com/?cat=3

    Maintenant est que cette demoiselle a fait son mizuko kuyo ? Si non, ca pourra l'aider. Et se jeter a corps perdu dans ses etudes, baito etc...n'a rien d'exceptionnel et c'est peut-etre son moyen de justement aller de l'avant. 3 mois ca reste court...
    Je lui fais confiance pour ce qui est d'internet, mais elle n'a surement pas fait de mizuko kuyo (que je découvre).
    J'essayerais de lui faire cette proposition la prochaine fois que je la verrais.

    Citation Envoyé par Iriakun Voir le message
    Comme dit plus haut, pas grand chose a faire sinon beaucoup de comprehension, d'ecoute, de laisser faire le temps etc...
    Sans doute, meme si je m'en voudrais si je ramène cette question à chacune de nos rencontres ...

  12. #8
    Senior Member
    Inscrit
    octobre 2016
    Lieu
    Paris-Kanazawa
    Messages
    393
    Merci
    198
    Remercié 270 Fois dans 254 Messages

    Par défaut Re : syndrome post avortement chez les japonais(es)

    Bonjour,

    +1 pour mizuko kuyo.
    Cela pourrait aussi t'être bénéfique...même si ce ne sont pas nos croyances.
    Il me semble que les prêtres bouddhistes offrent un accompagnement religieux mais pas que...

    En lisant tout ce que tu en dis, une question m'apparaît, une question ....difficile à entendre mais aussi, crois moi, à exprimer (je vais passer pour encore plus méchant qu'Iriakun....):
    Est-ce vraiment une bonne chose de la revoir, tant pour elle que pour toi, d'ailleurs ?

    Je peux me tromper et j'aimerais me tromper mais n'a-t-elle pas fait aussi le choix de sacrifier votre relation?N'a -t-elle pas dit que te revoir la ramène à cette douloureuse période?
    Je crois discerner une certaine difficulté , une certaine douleur ressentie par elle lors de vos rencontres et ,peut être aussi une certaine culpabilité puisque cette décision douloureuse et traumatisante a été prise alors que tu avais proposé d'assumer (pleinement ?, dekikkon?) cette grossesse...

    N'est-il pas préférable de la laisser faire ce chemin seule , puisque cela semble être sa demande, sa décision ?

    J'aimerais pouvoir te dire que c'est ce que je ferais mais, le plus honnêtement du monde , je sais que la raison n'est pas toujours la plus forte en pareille situation et que le coeur à ses raisons que la raison ignore.Tu l'aimes encore et cela se sent... A toi de voir s'il ne serait pas préférable de t'éffacer visiblement dans cette épreuve, par amour...
    Tout en restant disponible , au cas où et en le lui faisant savoir, en laissant la porte ouverte...

    Voila mon ressenti de la situation...et je pense devoir t'en faire part.Les décisions t'appartiennent, vous appartiennent bien sur.Discutez en ...

    Bon courage à toi, à vous deux

    Amitiés
    Fontaine de Jouvence:fait tellement de bêtises en japonais qu'il prolonge la vie de celui qui les lit....à moins qu'il ne meure de rire!

  13. Les 2 utilisateurs suivants ont remercié Olrik pour sa contribution:

    Iriakun (27/06/2017), neptune75 (27/06/2017)

  14. #9
    Junior Member
    Inscrit
    juin 2017
    Messages
    4
    Merci
    0
    Remercié 1 Fois dans 1 Message

    Par défaut Re : syndrome post avortement chez les japonais(es)

    Merci pour ton message Olrik!
    Car tu mets le doigt sur une de mes interrogations. Mais c'est elle qui m'a recontacté après 3 mois.
    Et elle aussi qui m'a approuvé dans l'idée de se revoir au moins 1 fois sans parler de tout ça, juste pour partager un bon moment.
    Donc meme si je compte lui poser cette question un jour, avec ou sans ma présence elle y pense surement très souvent.

    Apres je partage ton avis concernant l'amour vs la raison. Rien ne m'empeche de m'eclipser une fois que j'aurais senti que j'aurais fait le nécessaire pour l'aider.

    Et je compte bien aborder le sujet du mizuko kuyo dès que possible

  15. #10
    Senior Member
    Inscrit
    octobre 2016
    Lieu
    Paris-Kanazawa
    Messages
    393
    Merci
    198
    Remercié 270 Fois dans 254 Messages

    Par défaut Re : syndrome post avortement chez les japonais(es)

    Bonjour, Silmaril,

    Tu me sembles quelqu'un de raisonnable, avec les pieds bien sur terre....C'est bien.
    Suis les sages conseils d'Iriakun et Air air , ne sois pas trop exigeant, prenant, suis le rythme que la demoiselle te demandera de suivre .Les Japonaises ont , par nature,besoins d'être rassurées,tu le sais, il n'y a pas d'obligation que cet accident vous emporte tous les deux si tu sais comment et quand être présent...
    Tu y arriveras!Vous y arriverez!

    Tous mes voeux et mon amitié vous accompagnent.

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Sexualité Les Japonais atteints par le syndrome du sexless
    Par okoge dans le forum Société contemporaine
    Réponses: 20
    Dernier message: 29/09/2017, 20h01
  2. Famille interdire l'avortement pour relancer la natalite
    Par Iriakun dans le forum Société contemporaine
    Réponses: 7
    Dernier message: 04/03/2013, 16h04
  3. Divers Visites chez le médecin japonais
    Par Lili4 dans le forum Japon - Questions générales
    Réponses: 9
    Dernier message: 03/08/2009, 11h57
  4. Jardin J / Jardin Japonais chez un particulier
    Par Naginata dans le forum Jardins japonais et Architecture
    Réponses: 17
    Dernier message: 28/10/2006, 00h13
  5. Santé Le "Syndrome de Paris" - les Japonais depriment
    Par Kaji dans le forum Société contemporaine
    Réponses: 34
    Dernier message: 03/04/2005, 08h30

Tags pour ce sujet

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé