Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 10 sur 18

Sujet : Rester au Japon après divorce

  1. #1
    Junior Member
    Inscrit
    février 2016
    Messages
    6
    Merci
    0
    Remercié 1 Fois dans 1 Message

    Par défaut Rester au Japon après divorce

    Bonjour tout le monde !

    Je viens vers vous pour obtenir un maximum de témoignages !

    Voilà mon problème : j'ai vécu en tout plus de 3 ans au Japon : Vacances Travail, puis étudiante en institut de langue, puis je me suis mariée et j'ai travaillé non stop au Japon jusqu'en Juillet dernier.
    Pour des raisons de famille oppressante, mon mari voulait qu'on quitte le Japon. Donc j'ai quitté mon emploi (employée d'administration dans une école internationale) pour revenir en France avec lui, mais ça s'est mal passé, il est retourné au Japon et j'ai demandé le divorce (pour le moment aucune démarche en cours, nous sommes juste séparés).

    Du coup je fini en France où nos projets communs tombent à l'eau, j'ai plus d'emploi, retour à la case vivre chez les parents : tristesse totale.

    J'ai eu la bonne idée de faire renouveler mon visa d'épouse même si je quittais le pays "au cas où" du coup j'ai encore un visa valable jusqu'en Juillet mais...
    Je n'ai pas de diplôme autre que le bac, et je n'ai pas d'expérience longue dans un domaine précis. Même si je parle bien japonais, j'ai bossé dans des emplois normalement occupés par des japonais sans soucis, et que je suis très multitâche.

    Du coup j'ai pas trop d'inquiétudes pour retrouver un emploi, mais je ne crois pas pouvoir obtenir de visa de travail. Un ami qui en a vu des vertes et des pas mûres m'a dit qu'il a vu des gens bien pires réussir à en obtenir un, mais je doute...
    Je pense pouvoir retrouver mon ancien poste sans trop de soucis, la directrice de cette école ayant le bras très long et n'ayant pas peur d'être malhonnête, (quand elle veut quelqu'un, elle l'a, j'ai pu le constater) je pense qu'elle peut m'obtenir un VISA de travail également. Mais cette solution me plait peu parce qu'elle m'enchaînerait à cette école (un peu pourrie n'ayons pas peur des mots) et surtout à cette satanée dirlo... Si elle est la seule à pouvoir m'obtenir un visa je serais un peu condamnée à rester là bas. Le job en lui-même me plaisait, mais pas le cadre, donc OK si c'est temporaire quoi.

    Donc je pense à deux solutions :
    (1) trouver un moyen de passer des examens en candidat libre ou faire une formation qualifiante pour avoir un niveau bac+2 (est-ce que ça suffit ?) ou +3 le plus rapidement possible, et retourner à mon ancien emploi même après l'expiration de mon visa, vu qu'ils me connaissent ils peuvent faire les démarches pour le visa sans période d'essais et tout le tralala. Et trouver un autre emploi dans la même branche après coup.

    (2) profiter d'avoir un visa encore valable pour retourner au Japon retrouver un emploi, vu qu'il me reste de quoi faire une période d'essais, et prier très très fort pour que le visa soit accepté, au risque de pleurer bien fort si ça échoue.



    Donc voilà est-ce que vous avez des conseils ? Et surtout des expériences, des amis qui ont obtenu un visa de travail sans avoir de qualifications particulières ou c'est un mythe ?

    Ah et pour l'expérience, est-ce qu'ils faut fournir ses anciens contrat de travail à l'immigration pour la demande de visa... ?


    › Lire Plus: Rester au Japon après divorce

  2. #2
    Senior Member
    Inscrit
    février 2005
    Lieu
    sur terre
    Messages
    2 020
    Merci
    186
    Remercié 104 Fois dans 86 Messages

    Par défaut Re : Rester au Japon après divorce

    Le problème est qu'il faudra de toute façon a la fin du statut "d’épouse" passer a un statut d’employé et sans diplôme bac+3 officiellement (bac+2 si on sait enfumer l'immigration), c'est pas impossible mais les chances sont TRES maigres...et si l’école a le bras long, c'est bien mais derrière ça veut dire qu'il faudra rendre au centuple.

    Il faut justifier de 10 ans d’expérience dans un domaine précis donc la c'est vraiment chaud également et oui il faut prouver via des contrats.

    Étant donne que rien n'a été fait pour le divorce et ne sachant pas si les relations sont méchamment tendues ou plutôt bien, idéalement faudrait renouveler le statut d’épouse, ça serait le plus simple.
    Cependant dans 1, 3 ou 5 ans (selon la durée octroyée), le problème se reposera! Et je doute que l'ex mari soit compatissant au bout de 3 ans de "mariage" alors que vous êtes séparés pour aider aux démarches pour le statut de résident permanent (en plus ils enquêtent dans le voisinage etc...).

  3. #3
    Senior Member
    Inscrit
    septembre 2002
    Messages
    4 588
    Merci
    163
    Remercié 78 Fois dans 62 Messages

    Par défaut Re : Rester au Japon après divorce

    Je sais bien que certains sont pleins de bonne volonté mais c'est pas obligé de raconter de grosses conneries sur les VISAS !!!
    Y a pas de BAC+3/BAC+2 avec enfumage, c'est écrit NOIR sur BLANC.
    Dans certaines catégories de visa, (par exemple le SCIENCE IN HUMANITIES) il y a des exceptions au niveau du diplome et du nombres d'années d'expériences requis si par exemple il s'agit d'un travail en langue (enseignant, traducteur et interprête). Et dans le même visa, il faut effectivement un BAC+3 ou les 10 ans d'expériences si c'est autre chose qui rentre dans le cadre de ce visa. Ça dépends en gros de l'intitulé du poste que tu mets dans ta requête de visa.

    Sinon si pas de démarches de divorces avérée, rien ne t'empêche à ma connaissance de renouveler ton SPOUSE VISA.
    http://www.immi-moj.go.jp/english/te...hyorui/03.html

    Mais dans ce cas, il te faudra je pense avoir un travail au Japon AVANT la date de fin dudit visa.
    http://www.japaneselawtranslation.go...01&vm=04&re=01

    日本人の配偶者等
    Spouse or Child of JapaneseNational
    法別表第二の日本人の配偶者等の項の下欄に掲げる身分を有する者としての活動(かつどう) : activity / 犯罪予防の活動活動
    Activities of a person with a status listed in the right-handcolumn corresponding to "Spouse or Child of JapaneseNational" as specified in Appended Table II of theImmigration Control Act.
    一 日本人の配偶者である場合には、当該日本人の戸籍謄本及び住民票の写し
    (i) In case of the spouse of a Japanese national, a transcript of the family register and acopy of the certificate of residence of the Japanese national.
    二 当該外国人、その配偶者又は父若しくは母の職業及び収入に関する証明書
    (ii) Certificate of the occupation and income of the foreign national, his/her spouse, fatheror mother.
    三 日本人の配偶者である場合には、本邦に居住する当該日本人の身元保証書、日本人の特別養子又は子である 場合には、本邦に居住する当該日本人又はその他本邦に居住する身元保証人の身元保証書
    (iii) In the case of a spouse of a Japanese national, a personal reference from the Japanesenational residing in Japan; in the case of a specially adopted child or child of a Japanesenational, a personal reference from the Japanese national residing in Japan or otherendorser residing in Japan.

  4. L'utilisateur suivant a remercié icebreak pour sa contribution:

    neptune75 (15/02/2016)

  5. #4
    Junior Member
    Inscrit
    février 2016
    Messages
    6
    Merci
    0
    Remercié 1 Fois dans 1 Message

    Par défaut Re : Rester au Japon après divorce

    Citation Envoyé par Iriakun Voir le message
    Le problème est qu'il faudra de toute façon a la fin du statut "d’épouse" passer a un statut d’employé et sans diplôme bac+3 officiellement (bac+2 si on sait enfumer l'immigration), c'est pas impossible mais les chances sont TRES maigres...et si l’école a le bras long, c'est bien mais derrière ça veut dire qu'il faudra rendre au centuple.

    Il faut justifier de 10 ans d’expérience dans un domaine précis donc la c'est vraiment chaud également et oui il faut prouver via des contrats.

    Étant donne que rien n'a été fait pour le divorce et ne sachant pas si les relations sont méchamment tendues ou plutôt bien, idéalement faudrait renouveler le statut d’épouse, ça serait le plus simple.
    Cependant dans 1, 3 ou 5 ans (selon la durée octroyée), le problème se reposera! Et je doute que l'ex mari soit compatissant au bout de 3 ans de "mariage" alors que vous êtes séparés pour aider aux démarches pour le statut de résident permanent (en plus ils enquêtent dans le voisinage etc...).
    Oui c'est bien ce qu'il me semblait... Je suppose donc que la seule solution vraiment viable sur le long terme c'est d'obtenir un niveau licence (j'ai déjà ma L1 et la L2 je l'ai quittée en cours pour aller au Japon). Je vais voir avec la fac du coin quelles sont les solutions qui s'offrent à moi ! Merci !
    Avec mon mari baaaah... ça peut aller, mais je me sens pas trop de lui demander ça vu que c'est moi qui ai demandé la séparation... Même si il sait que j'ai d’excellentes raison de l'avoir fait, j'aimerais lui laisser l'occasion de refaire sa vie. Puis surtout si a terme il y a enquête de voisinage, là oui je serais dans la m**** et lui aussi. Surtout que même quand il est compatissant il est pas très aidant par nature (je crois que l'immigration a déjà compris que j'étais avec un personnage... spécial... mais comme c'était moi qui subvenait à nos besoins ils ont pas été chiants)

    Citation Envoyé par icebreak Voir le message
    Je sais bien que certains sont pleins de bonne volonté mais c'est pas obligé de raconter de grosses conneries sur les VISAS !!!
    Y a pas de BAC+3/BAC+2 avec enfumage, c'est écrit NOIR sur BLANC.
    Dans certaines catégories de visa, (par exemple le SCIENCE IN HUMANITIES) il y a des exceptions au niveau du diplome et du nombres d'années d'expériences requis si par exemple il s'agit d'un travail en langue (enseignant, traducteur et interprête). Et dans le même visa, il faut effectivement un BAC+3 ou les 10 ans d'expériences si c'est autre chose qui rentre dans le cadre de ce visa. Ça dépends en gros de l'intitulé du poste que tu mets dans ta requête de visa.
    Oui si mes sources sont bonnes ça dépend si le job est catégorisé en Specialist in Humanities ou en International Services, dans le cadre de mon ancien job ça pourrait être l'un ou l'autre, c'était un mélange des deux. Si c'est ce dernier normalement y'a que 3 ans d'exp à justifier mais bon... je me sens pas de pipoter des contrats XD. A l'époque de la fin de mes études je voulais tenter le visa de travail au moins une fois avant de nous marier, et mon mari avait recherché pour moi et m'avait dit qu'il n'avait rien trouvé sur le site de l'immigration qui demandait un quelconque diplôme, mais Hellowork m'avait recalée, disant que même si je trouvais du taff mes chances d'obtenir un visa étaient proches de zéro ^^"


  6. #5
    Senior Member
    Inscrit
    septembre 2006
    Messages
    1 384
    Merci
    1 033
    Remercié 129 Fois dans 127 Messages

    Par défaut Re : Rester au Japon après divorce

    Specialis in Humanities recoupe quels domaines exactement?(Langues, histoire, socio, science politique, économie?)

  7. #6
    Senior Member
    Inscrit
    février 2005
    Lieu
    sur terre
    Messages
    2 020
    Merci
    186
    Remercié 104 Fois dans 86 Messages

    Par défaut Re : Rester au Japon après divorce

    T'as fume quoi icebreak? :P
    1) Il existe toujours des exceptions officielles (et officieuses) mais dans l'immense majorite c'est BAC+3.
    Apres bien sur que ca peut passer en faisant de l'enfumage, plus d'un ont reussi.
    Un pote qui avait 5 ans de medecine a tout plaque sans avoir le diplome et il a quand meme reussi a faire valoir ses annees de fac pour obtenir le droit de travailler et enseigner le francais. Maintenant tous les ans, il a pointe a shinagawa pour le renouvellement...
    Une italienne sans diplome/mariage a enchaine les petits boulots et a eu 8 renouvellements de chaque fois 1 an. Dernierement en passant en CDI dans une boite, elle a obtenu 3 ans.

    2) La preuve que t'as fume ou que tu traines qq chose, depuis quand tu dis visa toi ?

    Neptune je t'ai deja dit 10000 fois de te renseigner sur internet et d'utiliser la fonction recherche du forum avant de poser une question surtout quand celle-ci a deja ete posee plein de fois.

    Tatsue juillet c'est que dans quelques mois et un divorce au Japon, c'est TRES rapide des que le renouvellement est termine. Si en plus tu subvenais au couple, il pourrait au moins te rendre la pareille histoire que tu sois tranquille pendant 1,3 voir 5 ans meme si tu divorces derriere...l'enquete plausible est dans le cas d'une demande de resident permanent et n'est pas automatique, c'est a l'appreciation de l'immigration (generalement ca vise les chinoises etc.).

  8. #7
    Senior Member
    Inscrit
    septembre 2002
    Messages
    4 588
    Merci
    163
    Remercié 78 Fois dans 62 Messages

    Par défaut Re : Rester au Japon après divorce

    Neptune75 - Specialist in Humanities/ International Services
    Activities to engage in services which require knowledge pertinent to jurisprudence, economics, sociology or other human science fields or to engage in services which require specific ways of thinking or sensitivity acquired through experience with foreign culture, based on a contract with a public or privateorganizationin Japan (except for activities listed in theright-hand column of the "Professor", "Artist" and "Journalist" sections inTable (1), and activities listed in theright-hand column of the "Investor/Business Manager", "Legal/Accounting Services", "Medical Services", "Researcher", "Instructor", "Intra-company Transferee" and "Entertainer" sections in this table).
    http://www.japaneselawtranslation.go.jp/law/detail/?id=1934&vm=&re=

    Iriakun
    En l'occurence avec 5 ans d'université même sans le diplome final, il a pas besoin d'avoir le PhD vu qu'avant il a un niveau Bachelor a 3 ans.
    Voir même Master avec 5 mais il peut déja avoir le visa rien qu'en validant le Bachelor.
    Les visa n'ont rien à voir avec la période de renouvellement, qui elle est laissé à la discrétion de l'immigration bien qu'il y ai des règles dans les périodes.
    Et j'ai toujours dit Visa, dans "Catégories de Visa", mais je ne parle pas de Visa de travail, qui n'existe pas.
    C'est toi qui fume

    Tatsue
    Tu ne pipotes pas des contrats mais un intitulé de poste.
    Assistance Interprête ça marche mieux dans ton cas que "Chef de Project" à moins que ça soit "Chef de Project Linguistique et Traduction".
    C'est du bon sens en fait.
    Ah et une dernière chose....Y A PAS DE VISA DE TRAVAIL PITAINNNNNN!!!

  9. #8
    Member
    Inscrit
    novembre 2014
    Messages
    58
    Merci
    0
    Remercié 2 Fois dans 2 Messages

    Par défaut Re : Rester au Japon après divorce

    A ma connaissance, c'est sacrement baleze d'obtenir le divorce de force. Si tu signes pas les papiers, bah ya pas de divorce. En plus, vu que c'est meme pas lui qui le demande, je vois pas ou est le probleme. Donc tu restes mariee, tu renouvelles ton spouse visa, tu fais trainer a mort jusqu'a ce que tu puisses obtenir le statut de resident permanent (qui peut etre demande au bout de... on me l'avait dit mais je sais plus, 5 ans de residence au Japon dont 3 ans de mariage? un truc comme ca...). Une fois que t'as ce statut, tu peux divorcer tranquille et faire ce que tu veux comme travail ou meme pas travailler du tout si tu gagnes au takarakuji.

  10. #9
    Senior Member
    Inscrit
    février 2005
    Lieu
    sur terre
    Messages
    2 020
    Merci
    186
    Remercié 104 Fois dans 86 Messages

    Par défaut Re : Rester au Japon après divorce

    Ice t'as toujours dit autorisation de travail en gueulant qu'il n'existait pas de visa ou alors ca concernait que celui du tourisme. A force de le repeter ca finit par rentrer.
    Apres a la base il faut avoir valide son diplome et la franchement, le rapport entre medecine (dentiste en l'occurence) et prof de francais...hum hum, c'est plutot bancale.

    Sonny c'est 3 ans de mariage au Japon dont 1 an avec un emploi fixe...Faire trainer le divorce, franchement c'est pas tres humain.
    Et lors d'un depot pour une demande de resident permanent, il y a une tonne de documents a fournir comme le releve des impots et au passage il faut un garant qui generalement est le conjoint ou la belle famille.
    "Tiens madame paye ses impots dans telle ville et mr dans celle-ci....mmmmm...allons verifier cela."

    http://shikinokaze.jp/english-divorce.html

  11. #10
    Senior Member
    Inscrit
    septembre 2002
    Messages
    4 588
    Merci
    163
    Remercié 78 Fois dans 62 Messages

    Par défaut Re : Rester au Japon après divorce

    Citation Envoyé par Iriakun Voir le message
    Ice t'as toujours dit autorisation de travail en gueulant qu'il n'existait pas de visa ou alors ca concernait que celui du tourisme. A force de le repeter ca finit par rentrer.
    l
    Il existe bien un visa de tourisme mais pas pour nous puisque c'est juste un TEMPORARY STAY, donc effectivement c'est plutôt la dessus.

    Citation Envoyé par Iriakun Voir le message
    Apres a la base il faut avoir valide son diplome et la franchement, le rapport entre medecine (dentiste en l'occurence) et prof de francais...hum hum, c'est plutot bancal
    Comme expliqué deux fois, prof de français ne demande aucune connaissance dans le domaine.
    Tu peux avoir fait 10 ans d'univ en vaginologie ou en ingénieurie nucléaire et tu peux quand même faire traducteur de français,
    C'est une des exceptions du visa SPECIALIST IN HUMANITIES.
    Dans ce genre de cas ou le diplome est étranger, il vont faire marcher l'équivalence avec le système international et 3 ans suffisent à clamer le niveau Bachelor. Tu n'as même pas besoin d'avoir un diplome final si tu valides les années.

    De mémoire, il n'y a rien d'écrit sur la période demandé pour passer d'un SPOUSE visa au statut de résident permanent.
    Il y a bien 10 ans obligatoire quand on est en SPECIALIST IN HUMANITIES, mais à partir du SPOUSE c'est au cas par cas.
    Et comme tous les nouveau statut et même pour renouveller son présent SPOUSE visa, il vas falloir un Gensen, un récipissé fiscal.

    Ça signifie que madame devrait travailler avant d'approcher les autorités.

    Le statut de résident permanent n'est pas lié au mariage.
    De même, ils peuvent être toujours légalement marié et vivre séparé.
    Du point de vue de l'immigration, ça n'est pas un problème pour obtenir le statut de Résident Permanent.

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Divorce Divorce après mariage au Japon
    Par Franck77 dans le forum Formalités administratives Japon
    Réponses: 6
    Dernier message: 16/11/2013, 16h14
  2. Divorce divorce avec enfant: peut-on rester au Japon?
    Par Momijichan dans le forum Formalités administratives Japon
    Réponses: 44
    Dernier message: 25/10/2011, 01h45
  3. Visa Rester au Japon avec un student visa après un Working holidays ??
    Par snkorama dans le forum Formalités administratives Japon
    Réponses: 8
    Dernier message: 03/01/2011, 14h49
  4. Visa Rester au Japon en etant rentier.
    Par d3rut4 dans le forum Formalités administratives Japon
    Réponses: 8
    Dernier message: 28/11/2009, 22h53
  5. Divorce divorce au japon
    Par shinning-force dans le forum Formalités administratives Japon
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/02/2008, 10h46

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé