Page 1 sur 14 12311 ... DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 10 sur 133

Sujet : Là-bas à Fukushima et ailleurs

  1. #1
    Modérateur Avatar de TB
    Inscrit
    août 2002
    Lieu
    Paris
    Messages
    1 138
    Merci
    1
    Remercié 4 Fois dans 3 Messages

    Par défaut Là-bas à Fukushima et ailleurs

    L'émission de Radio France Là-bas si j'y suis (c'est son nom) s'est rendue au Japon dans la foulée du tsunami. On peut écouter la série de reportage en ligne, après la séquence « messages des auditeurs » :

    « Un carnet de route dans un Japon qui doute. Depuis toujours, il y a au Japon une vague. Prête à surgir, à tout avaler, à tout détruire. 14h46, le 11 mars 2011. 30 000 morts et disparus. Des centaines de millions de tonnes de débris. Et des images qui ressemblent, vues d’ici, à des jeux vidéos, des mangas. Alors il faut aller sur place. »

    Fukushima - Hiroshima I
    Fukushima - Hiroshima II

    « Idate, province de Fukushima, 11 avril 2011. Un mois jour pour jour après le tremblement de terre, les 6 000 habitants d’Idate apprennent que leur village est désormais dans la zone à évacuer. D’ici un mois, ils devront avoir quitté leur maison, leur travail, tout. La fin d’un village. De leur horizon. »

    Fukushima - Hiroshima III

    « Il y a des fruits et des légumes dont on se demande s’ils sont irradiés, une ville qui malgré tout semble continuer à vivre, une antinucléaire qui voit malheureusement sa prédiction s’avérer correcte et d’autres habitants partis de cette région, des naufragés du nucléaire réfugiés dans une école.
    Bienvenue au pays du nucléaire. Rencontres avec les habitants de la province de Fukushima et ses réfugiés. »


    Fukushima - Hiroshima IV

    Pas encore tout écouté, mais connaissant les opinions de l'équipe, les pro-nucléaires préféreront rationnellement s'inscrire à l'AMAP de Fukushima plutôt que de s'exposer à cette activité radio (quelque chose à voir avec leur tension artérielle...).
    ____________________

    Pendant qu'on est sur le sujet :

    « Le 6 avril 2011, moins d’un mois après la triple catastrophe subie par la côte Nord-Est de la principale île nippone du Honshu (séisme de magnitude 9, tsunami, explosion de la centrale nucléaire de Fukushima), alors que d’autres séismes viennent s’ajouter aux répliques, et que la nature ne cesse de s’acharner autour des bâtiments de la centrale, le gouvernement japonais décide de rouvrir les écoles du département de Fukushima. [...]

    Selon un document distribué aux familles, ces consignes auraient été recommandées par l’International Commission on Radiological Protection (ICRP), organisme selon lequel, dans la situation exceptionnelle présente, il serait envisageable de remonter « le taux de radiation acceptable par tout citoyen de 1 à 20 millisievert par an », soit « le seuil maximal recommandé ordinairement pour les personnes affectées à des travaux sous rayonnements ionisants » selon l’IRSN (Institut français de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire). Le ministère de l’éducation japonais a décidé d’appliquer cette recommandation. On peut s’interroger sur les effets sanitaires de cette décision concernant une population d’enfants dont l’âge s’échelonne de quelques mois à 15 ans. [...]

    Le conseiller du ministère de l’intérieur, originairement Professeur spécialisé dans le nucléaire à l’université de Tôkyô, M. Kosako Toshisou, a donné sa démission le 29 avril. Le professeur motive sa décision dans une lettre rendue publique par la NHK le 30 du même mois. Depuis l’explosion de la centrale de Fukushima, le gouvernement n’aurait pas tenu compte des demandes de mesures à prendre émises par la commision de sécurité nucléaire pour préserver la population contre la radioactivité présente sur le territoire. »




    Lire Réouverture des écoles irradiées de Fukushima, le Japon s’émeut, par Cécile Asanuma-Brice.


    › Lire Plus: Là-bas à Fukushima et ailleurs
    Dernière modification de TB, 07/05/2011 à 21h24

  2. #2
    Senior Member Avatar de Gnurou
    Inscrit
    septembre 2004
    Lieu
    Tokyo
    Messages
    925
    Merci
    70
    Remercié 172 Fois dans 107 Messages

    Par défaut

    Citation Envoyé par TB Voir le message
    Selon un document distribué aux familles, ces consignes auraient été recommandées par l’International Commission on Radiological Protection (ICRP), organisme selon lequel, dans la situation exceptionnelle présente, il serait envisageable de remonter « le taux de radiation acceptable par tout citoyen de 1 à 20 millisievert par an », soit « le seuil maximal recommandé ordinairement pour les personnes affectées à des travaux sous rayonnements ionisants » selon l’IRSN (Institut français de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire). Le ministère de l’éducation japonais a décidé d’appliquer cette recommandation. On peut s’interroger sur les effets sanitaires de cette décision concernant une population d’enfants dont l’âge s’échelonne de quelques mois à 15 ans. [...]
    Avant que cela ne tourne au vinaigre et qu'on accuse les Japonais de tous les maux: les habitants de Ramsar, en Iran, subissent la plus haute radioactivité naturelle de la surface de la planète. 260mSv/an (13 fois les 20mSv!). Etrangement aucune étude n'y a relevé de taux de cancer supérieur à la normale.

    20mSv/an est la limite pour les travailleurs du nucléaire au Japon (elle est de 50mSv/an pour les Etats-unis; et en moyenne un humain reçoit 4mSv/an de sources naturelles et artificielles). Il faut savoir que ces limites sont volontairement très basses car on ignore encore l'effet de faibles doses de radiations prolongées sur la santé. On sait qu'à partir de 100mSv reçus sur une très courte période, les chances de développer un cancer au cours de la vie augmentent de 1 ou 2 %. Mais sur une période prolongée, cette même dose ne semble avoir aucun effet.

    Concernant la décision de relever le taux acceptable de la population civile, c'est une façon détournée d'adresser le problème. Les normes sont là pour être respectées et pas pour changer quand elles ne suffisent plus. Cependant avant de blâmer le gouvernement il faut aussi comprendre les implications qu'il y a à évacuer encore plus de gens, pour un danger qui, à supposer qu'il existe, ne sera même pas mesurable statistiquement. 20mSv/an, cela correspond à trois radios du thorax en une année, et encore pas exactement puisque la dose est répartie uniformément dans l'année. Bouleverser sa vie, arrêter l'économie d'une région pour éviter l'équivalent de 3 radios, est-ce que cela en vaut la peine?

    Je précise puisqu'il semble qu'on m'inclue (ainsi que certains autres) dans une catégorie pro-nucléaire que je suis absolument ANTI-nucléaire. Quelles que soient les mesures de sécurité prises, celles-ci sont destinées à faillir un jour au l'autre, et avec le nucléaire on se retrouve avec une merde quasi-ingérable. Une énergie qui crée un danger si elle est laissée au repos n'est par définition pas sûre. Et même quand il n'y a pas de problème lors de l'exploitation, le démantellement qui doit de toute façon se faire à un moment ou un autre prend des dizaines d'années et coûte un bras, coût qui n'est évidemment pas mis en avant par ceux qui promeuvent le côté bon marché de cette énergie. En cas de guerre, bombarder une centrale est le meilleur moyen de créer la panique parmi la population tout en la privant d'énergie.

    Dans le cas du Japon il est absolument stupide d'y construire des centrales nucléaires vu la propension de catastrophe naturelles, et Fukushima en apporte la preuve. Par ailleurs le nucléaire me semble en parfaite contradiction avec la façon d'être et de faire des Japonais. Ca ne correspond juste pas au "caractère" du Japon.

    Cela ne doit pas nous empêcher de garder la tête froide et d'analyser les chiffres qu'on nous balance avant du hurler à la panique. Donner comme cela des chiffres et du vocabulaire orienté ("décor de manga ou de jeu vidéo" - ben oui, on est au Japon quand même) est juste irresponsable. Mais bon, les journalistes eux-mêmes n'y comprennent rien et s'en foutent bien d'ailleurs, tant que les gens achètent leur soupe - une surenchère de 1mSv à 20mSv, on ne sait pas ce que c'est mais enfin, qu'est-ce qu'on va vendre avec ça!

  3. L'utilisateur suivant a remercié Gnurou pour sa contribution:

    zev (09/05/2011)

  4. #3
    Senior Member
    Inscrit
    février 2005
    Lieu
    sur terre
    Messages
    2 020
    Merci
    186
    Remercié 104 Fois dans 86 Messages

    Par défaut

    Dans le genre allez Fukushima ca fait vendre :
    http://www.francesoir.fr/actualite/i...ima-99900.html

    Je dis pas que c'etait pas terrible mais ca sent le commercial derriere, allez on en rajoute une couche sur les mots -_-

  5. #4
    Senior Member Avatar de Gnurou
    Inscrit
    septembre 2004
    Lieu
    Tokyo
    Messages
    925
    Merci
    70
    Remercié 172 Fois dans 107 Messages

    Par défaut

    Croustillant. Les propos ne sont pas toujours cohérents, le pauvre est encore sous le traumatisme. Zev est je crois aussi proche (voire plus?) de la centrale. Il devrait peut-être écrire un livre.

    J'aimerais bien savoir où il a vu cette vidéo de "la vague qui se retirait en emportant des corps". La télé japonaise n'a pas diffusé de telles images à ce que je sache. Aurait-il confondu avec des débris?

    La fin m'a bien fait rire:
    Mais si vendredi, il y a un tremblement de terre de magnitude 9, la centrale explosera. Aurais-je le temps de courir à ma voiture ?
    Non, regarde, voilà ce qui va t'arriver: http://www.youtube.com/watch?v=ZQz91Cx0Ato

    Encore un qui a bien freak out. Mais il est malin, il a trouvé un moyen de se faire du pognon, le "français de Fukushima" (mais à 100km quand même).

    Philippe Nibelle, Journal d’apocalypse, le Français de Fukushima, éd. Du Rocher. Sponsorisé par la CRIIRAD, le collectif sortir du nucléaire, et l'association des francophones fumeurs de crack du Tohoku.
    Dernière modification de Gnurou, 11/05/2011 à 08h56

  6. #5
    Senior Member Avatar de shakatanaka
    Inscrit
    novembre 2003
    Lieu
    Kyoto
    Messages
    488
    Merci
    5
    Remercié 3 Fois dans 3 Messages

    Par défaut

    Il y'a plusieurs incohérences dans ses propos. On le dépeint dans l'intro comme enseignant puis il dit qu 'il était dans son atelier .....
    Mais bon, je pense qu 'il en rajoute un peu beaucoup. Prostré pendant 4H...........
    Se faire de l'argent sur une catastrophe comme ça, c 'est pas top ......
    Estampes Japonaises de haute qualité:

    http://www.ukiyoe-artgallery.com/

  7. #6
    Senior Member Avatar de Gnurou
    Inscrit
    septembre 2004
    Lieu
    Tokyo
    Messages
    925
    Merci
    70
    Remercié 172 Fois dans 107 Messages

    Par défaut

    Dans les incohérences, on notera également qu'il "refuse de quitter sa terre d’adoption" mais qu'il "repart au Japon jeudi". Très drôle aussi le coup du "Ils (les gens) se moquent de moi avec mon gros masque sur le visage, au supermarché". Forcément, si tu y vas avec ça:

    Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : masque.jpg
Affichages : 65
Taille : 5.6 Ko
ID : 2176

    L'auteur a un compte sur Buzz. On y apprend que son livre est "200 pages of emotions". Et zéro de raison, on aura compris. Le gars à 100km il a "vécu l'enfer de Fukushima", une expression qui ne sortira probablement jamais de la bouche des employés qui travaillent sur place et qui rentrent dans les bâtiments. La honte. Me demande bien s'il fera un geste avec les bénéfices du livre.

  8. #7
    Senior Member Avatar de shakatanaka
    Inscrit
    novembre 2003
    Lieu
    Kyoto
    Messages
    488
    Merci
    5
    Remercié 3 Fois dans 3 Messages

    Par défaut

    il a meme un groupe de soutien sur facebook aussi.

  9. #8
    Modérateur Avatar de liptonic
    Inscrit
    août 2006
    Lieu
    S.F
    Messages
    1 450
    Merci
    80
    Remercié 53 Fois dans 48 Messages

    Par défaut

    Je crois que l'on devrait aussi créer un groupe de soutien sur FB pour avoir pondu un bouquin de 200 pages en même pas deux mois et entre secousses, tsunami, explosion atomique et (également) ......... retransmissions télévisuelles & radiophonique, il faut soit avoir le meilleur scribe du siècle à ses côtés ou bien être sans scrupules car se faire des sous sur l'événement et ce, de manière aussi rapide afin de profiter encore de la fin du buzz médiatique qu'a engendré la série de catastrophes, je trouve cela vraiment déplacé.

    Et zéro de raison, on aura compris. Le gars à 100km il a "vécu l'enfer de Fukushima", une expression qui ne sortira probablement jamais de la bouche des employés qui travaillent sur place et qui rentrent dans les bâtiments. La honte.
    +1

  10. #9
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 393
    Merci
    0
    Remercié 387 Fois dans 338 Messages

    Par défaut

    Tout est bon pour faire de l'argent, même capitaliser sur une tragédie. Il en a été de même pour 9/11, dans un autre genre mais avec une belle collection de malhonnêtes patentés ou, plus approchant, l'autre tsunami, bien plus dévastateur. Ce phénomène est récurrent. Les bases sont identiques: jouer sur l'émotion et se donner une image respectable voire héroïque.

  11. #10
    Senior Member
    Inscrit
    février 2005
    Lieu
    sur terre
    Messages
    2 020
    Merci
    186
    Remercié 104 Fois dans 86 Messages

    Par défaut

    Entierement d'accord avec vos commentaires...perso ca m'a plutot fait gerber plus qu'autre chose! 200 pages ca doit etre en gros caracteres et puis avec des copies colles de wikipedia sur le tsunami en Indonesie etc....

    http://multimedia.fnac.com/multimedi...2268071657.jpg

    Avec un gros tampon "vecu" = "lu et approuve par des anes qui m'acheteront"
    Dernière modification de Iriakun, 12/05/2011 à 03h36

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 12/03/2012, 09h47
  2. Sécurité Vol(s) Tôkyô - Europe passant au-dessus de la centrale de Fukushima ... ?
    Par florent-kun dans le forum Avion - Vol Japon
    Réponses: 5
    Dernier message: 30/05/2011, 11h12
  3. Divers L'après Fukushima pour les étrangers de Tokyo?
    Par sleidia dans le forum Travailler au Japon
    Réponses: 15
    Dernier message: 07/04/2011, 11h00
  4. Divers faire de la gym (en club ou ailleurs...) au Japon
    Par ptitjoji dans le forum Sport au Japon
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/03/2006, 15h23
  5. Téléphone téléphoner au Japon (et ailleurs)
    Par papaJonkaille dans le forum Japon - Questions générales
    Réponses: 19
    Dernier message: 29/01/2004, 01h04

Tags pour ce sujet

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé