« Si Taniguchi Jirô est considéré par beaucoup (et peut-être à tort) comme le plus « européen » des auteurs nippons, Takahama Kan pourrait bien être son équivalent féminin. Après une publication de ses dix premiers récits dans l’album Kinderbook et une collaboration avec Frédéric Boilet dans Mariko Parade, la talentueuse dessinatrice de 32 ans atteint une pleine maturité dans L’Eau Amère où elle nous dévoile la complexité des rapports humains au moment de ruptures souvent difficiles mais parfois étrangement tendres. Takahama Kan relève la saveur des émotions au travers de personnages ordinaires qui, par leurs rencontres, quitteront le sentier de la résignation. Avec 2 Expressos, elle nous offre aujourd’hui son premier « long » récit qui voit le jour dans la collection Ecritures des éditions Casterman avant même d’être publié au Japon. »



Lire l'entretien avec Takahama Kan sur Du9, le site de « l'autre bande-dessinée ».


› Lire Plus: Deux expressos, de Takahama Kan