Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 10 sur 15

Sujet : Scandale: Le Fuji-San bientôt rebaptisé?

  1. #1
    Senior Member Avatar de Paris_eyes
    Inscrit
    novembre 2005
    Messages
    277
    Merci
    2
    Remercié 6 Fois dans 6 Messages

    Par défaut Scandale: Le Fuji-San bientôt rebaptisé?

    Pardon pour ce titre un peu accrocheur mais... malheureusement on en est peut être pas si loin.
    Je m’explique:

    1/ Le Shibuya Public Hall aujourd’hui s’appelle Shibuya C.C. Lemon Hall
    En effet, (渋谷公会堂, Shibuya Kōkaidō) a deja été rebaptisé Shibuya C.C. Lemon Hall. C.C. Lemon etant le nom d'une boisson.
    Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 3095048313_c1dff30950.jpg
Affichages : 16
Taille : 87.9 Ko
ID : 1503Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : Shibuya_C.C.Lemon_hall.jpg
Affichages : 18
Taille : 192.9 Ko
ID : 1504


    2/ Miyashita Koen bientot NIKE koen?
    Aujourd'hui c'est le fameux park de Shibuya, Miyashita Koen, qui pourrait bien devenir le Nike koen. C'est a dire le parc Nike. Tout ceci est rendu possible grâce a la revente des "naming rights". Je n’ai pas encore eu le temps d'investiguer plus en détail mais je crois pouvoir dire que cela provient d’accords commerciaux internationaux passés sous l'égide de l'OMC (L’Organisation Mondiale du Commerce ou WTO World Trade Organization).

    3/ Que dire? Qu’en penser?
    Nous voici maintenant a l’objet de cette discussion. Libre a vous d’aborder le problème comme vous le souhaiter. Je vous livre en vrac quelques pistes:
    - Méfait du marketing et de la publicité?
    - Règle absurde du capitalisme?
    - Destruction de la culture?
    - Sans-abris chassés comme des parias?
    - C’est bien ca ramène des sous.
    - Conditionnement et propagande.
    - J’mens fous y a foot a la téloche.


    4/ Quelques liens:
    Il en parle ici (Merci a TB), c'est le fichier 8/12:
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1929



    Plus de liens:
    http://minnanokouenn.blogspot.com/
    http://www.cnngo.com/tokyo/play/braw...es-nike-565070


    › Lire Plus: Scandale: Le Fuji-San bientôt rebaptisé?
    Dernière modification de Paris_eyes, 17/06/2010 à 20h48
    "J’ignore la nature des armes qu’on utilisera pour la prochaine guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." Albert Einstein

  2. #2
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 524
    Merci
    0
    Remercié 408 Fois dans 357 Messages

    Par défaut

    Cette "mode" a été importée par les Etats Unis où les grandes sociétés ont commencé à rebaptiser de leurs noms des stades célèbres. Ainsi Candlesitck Park, le stade historique de football des San Franciso 49ers, est devenu 3K stadium ou je ne sais quoi. De même on trouve un Nokia Center à Los Angeles, etc. En Angleterre on trouve l'Emirates Park, par exemple.
    C'est ainsi. Moins poétique et faisant fi des traditions mais l'argent est roi. Le Japon ne pouvait y échapper.

  3. #3
    Senior Member Avatar de Akeru
    Inscrit
    janvier 2008
    Lieu
    Silicon Valley
    Messages
    271
    Merci
    38
    Remercié 21 Fois dans 21 Messages

    Par défaut

    Pour abonder dans le sens de skydiver, il existe aussi des cas similaires ici aussi. Par exemple des salles de cours sponsorisées (genre Amphi. Coca-Cola).

    A la limite l'ingérence du privé dans le public ne me gêne pas trop mais il y a la manière. Je préfère voir un beau parc propre avec une plaque 'Thanks to Nike for donations' a l'entrée qu'un vieux truc abandonné. De là par contre à le renommer, faut pas exagérer.

    Pareil pour 'propre', ça ne veut dire bien entretenu pas "karchäriser". Les SDF sont déjà des parias alors pourquoi encore les déloger quand il serait peut-être possible d'arranger un coin pour eux ?

    Bref pour moi, tout ça manque un peu de finesse. Donc, je ne suis pas contre sur le fond mais la forme à besoin d'amélioration.
    jTrains | Planifiez gratuitement et hors ligne votre voyage en train au Japon sur Android.

  4. #4
    Modérateur Avatar de christian
    Inscrit
    avril 2001
    Lieu
    paris and around, but not over the rainbow
    Messages
    1 222
    Merci
    172
    Remercié 48 Fois dans 44 Messages

    Par défaut

    Il s'agit effectivement de la pratique -qui n'est pas nouvelle - du naming right d'origine anglosaxonne. Elle fait partie des techniques de sponsoring.

    Les entreprises passent un contrat avec des personnes publiques pour adjoindre à un équipement public le nom de leur marque pendant une durée déterminée. En échange elles reçoivent une redevance.

    L'intérêt pour les entreprises : avantage en terme d'image.
    L'intérêt pour les personnes publiques : une valorisation financière de l'équipement (dans un contexte de crise où même les personnes publiques cherchent des financements alternatifs).
    Risque pour les personnes publiques : l'évolution de l'image de la marque pouvant toucher la personne publique (ex nike et les usines où travaillaient des enfants, etc...)
    Critiques des citoyens : la "marchandisation" de l'espace public.

    Le naming right bien présent à l'étranger fait une timide apparition en France depuis quelques années. Actuellement la Ville de Paris semble envisager la possibilité (la possibilité seulement) du naming pour le POPB (article Direct Matin plus - 08/06/2010)

    Personnellement certaines réactions me paraissent un peu excessive : une pratique encadrée et raisonnable serait avantageuse.

    PS: une plaque remerciant un donateur ne concerne pas le naming right.

  5. #5
    Modérateur Avatar de TB
    Inscrit
    août 2002
    Lieu
    Paris
    Messages
    1 138
    Merci
    1
    Remercié 4 Fois dans 3 Messages

    Par défaut

    Citation Envoyé par Akeru
    Les SDF sont déjà des parias alors pourquoi encore les déloger quand il serait peut-être possible d'arranger un coin pour eux ?
    Et pourquoi pas un boulot ou une retraite correctement payés pour qu'ils puissent se loger ? Et puis quoi encore ? Des logements sociaux, des soins médicaux gratuits, une fiscalité progressive ? Vous avez des idées limite bolchéviques...

  6. #6
    Modérateur Avatar de KoYuBi
    Inscrit
    janvier 2003
    Messages
    1 025
    Merci
    14
    Remercié 84 Fois dans 61 Messages

    Par défaut

    Oh Nike on devrait leur offrir les droits de nomination des écoles publiques, après tout ce qu'ils ont fait pour les gosses. Un hôpital public Marlboro aussi, ce serait assez sympa. Les aquariums s'appelleraient Total. On devrait étendre ce concept à d'autres sphères.
    You Will Learn Respect!

  7. #7
    Modérateur Avatar de christian
    Inscrit
    avril 2001
    Lieu
    paris and around, but not over the rainbow
    Messages
    1 222
    Merci
    172
    Remercié 48 Fois dans 44 Messages

    Par défaut

    Citation Envoyé par KoYuBi Voir le message
    Oh Nike on devrait leur offrir les droits de nomination des écoles publiques, après tout ce qu'ils ont fait pour les gosses. Un hôpital public Marlboro aussi, ce serait assez sympa. Les aquariums s'appelleraient Total. On devrait étendre ce concept à d'autres sphères.
    ^o^

    Plus concrètement, la pratique du naming touche surtout des équipements publics sportifs ou culturels, des parcs..." SI un aquarium serait possible, l'hôpital ou l'école, seraient peu probable.


    Le premier cas qui me vient à l'esprit en France est le grand stade de Mans, baptisé MM Arena (les arena sont des appellations pour de grands stades/complexes sportifs) avec les MMA Mutuelles du Mans Assurances) comme sponsor. Le nom est bien trouvé, relativement discret et le sponsor bénéficie d'une image plus neutre qu'un nike.

    A rappeler que ces pratiques sont adossées à des contrats à durée finie. Le naming ne dure pas éternellement pour un équipement.

  8. #8
    Senior Member Avatar de Paris_eyes
    Inscrit
    novembre 2005
    Messages
    277
    Merci
    2
    Remercié 6 Fois dans 6 Messages

    Par défaut Omnipresence du system marchand

    Je reviens vers ce sujet quelques temps après l'avoir lancé.

    Effectivement si le fait de vendre ou louer le nom d'un parc ou d'un autre édifice publique peut permettre de rapporter un gros paquet de pognon alors pourquoi pas? Ce fric pourra ainsi être utilise a bon escient pour rénover, embellir etc. sans qu'on ai a faire appel aux contribuables ou que l'on pompe sur les budgets des municipalités et autres collectivités locales. Merveilleuse source de financement que celle-ci a première vue.

    Un nom, aussi abstrait et impalpable qu'il soit, devient un produit marchandisable. Un nom aussi sacre qu'il soit ou, charge de signification culturelle, peut désormais être vendu. Tout est vendable aujourd'hui même les permis de polluer. Alors, a quand un marche ouvert 24h/24h ou les noms de tous acabit pourront être coté, acheté, vendu, échangé...?

    Cette marchandisation du "bien immatériel" qu'est le nom doit être replacé en tant qu'élément dans un édifice plus global et ce, afin de pouvoir commencer a entre-apercevoir l'énormité de la structure. Cette structure globale c'est le système marchand - terme qui désigne une des dérives du capitalisme dans sa phase actuelle. En effet, notre système économico-financier dans sa configuration actuelle engendre et exige, entre autre, une commercialisation poussée a l'extrême. Cette dernière veut que chaque mettre carré de terrain, chaque mètre cube d'eau et bientôt d'air, chaque service (surtout quand ils sont publiques) chaque "nom" également puisse devenir une marchandise. Et comme la titrisation ces derniers années a même permis jusqu'à transformer des grappes d'abonnements téléphoniques en produit financier échangeable sur les marchés - en passant par les mortgages avec les consequences désastreuses que nous connaissons tous - la marchandisation exacerbée transforme les noms en simple marchandises dont l'unique mesure est l'unité monetaire. Et comme la vie et son code genetique sont aujourd'hui brevetable (exception faite pour un être humain et le code génétique de l'homme) le nom d'une place, d'un parc ou d'un theatre séculaire peut maintenant se vendre en tant que simple marchandise. Merveilleux droit du commerce qui s'invite partout. Merveilleux droit du commerce qui permet de tout acheter: une oeuvre d'art, une ile, un ogm, un nom ou encore le contrôle total de l'acces a l'eau d'un pays tout entier.

    Afin de limiter l'hyper-puissance des individus et organisations qui peuvent tout se payer, avec les risques que cela comporte, n'y a t-il pas des limites a fixer a la marchandisation du monde?
    Dernière modification de Paris_eyes, 07/07/2010 à 19h39 Raison: quelques accents + suppression des experiences militaires

  9. #9
    Modérateur Avatar de christian
    Inscrit
    avril 2001
    Lieu
    paris and around, but not over the rainbow
    Messages
    1 222
    Merci
    172
    Remercié 48 Fois dans 44 Messages

    Par défaut

    Que penser de cet argumentaire?

    D'une part, une certaine digression par rapport à l'objet Japon. La discussion se déplace sensiblement vers l'Izakaya avec un thème comme "marchandisation des biens immatériels, tel que le nom, dans le système marchand".

    Il y a ainsi une belle dérive dans le sujet - fort intéressant à généraliser il est vrai- et des réponses ma foi extrêmement ouvertes et complexes : répondre d'un point de vue philosophique, économique, social...? Une vrai foire d'empoigne possible dans un forum (la controverse régulière sur les droits de propriété intellectuelle, la question connexe de la brevetabilité...).

    En circonvenant le sujet, il me semble que la problématique que tu ouvres serait la limite de la commercialisation des choses : où se trouve la barre, existe-t-il des biens universels qui se devraient d'appartenir à tous? Et là, je trouve que l'on mêle encore pas mal d'exemples pour que cela ne parte pas en sucette (œuvre d'art, génome, cobayes humains (???), etc...)...

    Alors le naming est il une pratique qui touche au sacré - le nom des lieux - le dernier endroit qui devrait faire l'objet de commercialisation? Je ne sais pas - les réponses m'apparaissent complexes. Mais cette pratique en essor actuellement restera peut-être un effet de mode : il n'est pas certain que les entreprises y voient un avantage publicitaire à long terme. Des campagnes plus ciblées peuvent avoir plus d'impact. Pour l'instant c'est un changement qui se généralise - il est donc nécessaire de l'accompagner pour le canaliser et non tenter en vain de l'interdire (ou d'y songer).

    La pratique du naming rencontre autant en France et au Japon des points de résistances alors que la définition de l'espace public (frontières entre la "zone marchande" et "zone non marchande") est vraiment différente. C'est intriguant pour moi au regard de la massification de la publicité au Japon.
    Dernière modification de christian, 05/07/2010 à 20h24 Raison: plus concis

  10. #10
    Modérateur Avatar de KoYuBi
    Inscrit
    janvier 2003
    Messages
    1 025
    Merci
    14
    Remercié 84 Fois dans 61 Messages

    Par défaut

    Citation Envoyé par christian Voir le message
    Que penser de cet argumentaire?

    D'une part, une certaine digression par rapport à l'objet Japon. La discussion se déplace sensiblement vers l'Izakaya avec un thème comme "marchandisation des biens immatériels, tel que le nom, dans le système marchand".

    Il y a ainsi une belle dérive dans le sujet - fort intéressant à généraliser il est vrai- et des réponses ma foi extrêmement ouvertes et complexes : répondre d'un point de vue philosophique, économique, social...? Une vrai foire d'empoigne possible dans un forum (la controverse régulière sur les droits de propriété intellectuelle, la question connexe de la brevetabilité...).
    Heureusement on n'est encore jamais mort au cours un conflit verbal. J'ose espérer également que le forum, comme son nom l'indique peut nous permettre ce genre de réflexion collective, et qu'il ne se réduit pas à un simple échanges d'informations.

    Citation Envoyé par christian Voir le message
    Pour l'instant c'est un changement qui se généralise - il est donc nécessaire de l'accompagner pour le canaliser et non tenter en vain de l'interdire (ou d'y songer).
    Ce serait vain si c'était inéluctable.

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. JAL Haneda=>Paris bientot possible
    Par Iriakun dans le forum Avion - Vol Japon
    Réponses: 6
    Dernier message: 06/08/2010, 08h18
  2. Tourisme Fuji Go-ko ou la région des 5 lacs Fuji! Demande de conseils sur logement&parcours!
    Par celinettehihi dans le forum Japon - Questions générales
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/10/2009, 06h30
  3. Personnalité Un scandale fragilise la Banque centrale du Japon !
    Par tk2003 dans le forum Société contemporaine
    Réponses: 6
    Dernier message: 23/06/2006, 09h38
  4. Economie Scandale Livedoor
    Par Clubbeuse dans le forum Société contemporaine
    Réponses: 13
    Dernier message: 26/01/2006, 04h23
  5. Divers Bientot à Shizuoka
    Par ch0_ag dans le forum Japon - Questions générales
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/09/2005, 12h35

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé