Affiche les résultats de 1 à 4 sur 4

Sujet : Mon journal de Geisha

  1. #1
    Senior Member Avatar de asagiri
    Inscrit
    juin 2002
    Lieu
    here there and everywhere
    Messages
    6 012
    Merci
    28
    Remercié 116 Fois dans 98 Messages

    Par défaut Mon journal de Geisha



    Bonjour





    Mon journal de Geisha - Cinq ans d'apprentissage à Kyoto
    Textes de Komomo - Photographies de Naoyuki Ogino

    Mon journal de Geisha est né d'une rencontre entre un jeune photographe et une jeune fille apprentie Geisha, autrement appelée Maiko avant de devenir Geiko, terme employé pour les Geisha de Kyoto.
    Devenir Geisha a toujours constitué un désir profond pour cette jeune fille. Et l'on voit, au fil des photos et des années, les différentes étapes que Komomo, qui signifie "Petite pêche", a dû suivre pour devenir une femme des arts avec une personnalité mêlant traditions et affirmation de soi.
    Komomo explique au fil des pages et des photographies ses émotions, ses difficultés et incertitudes ainsi que ses petites mésaventures du quotidien d'une Geisha en devenir.
    Les photographies de Naoyuki Ogino ont été prises pendant toutes les années d'apprentissage et de transformation de la jeune Komomo et dresse un portrait tendre et très esthétique de la jeune femme.

    Mon journal de Geisha - Cinq ans d'apprentissage à Kyoto
    par Komomo et Naoyuki Ogino
    Éditions Aubanel

    Pour nous faire part de vos nouveautés littéraires, contacter :infos@espacejapon.com





    Espace Japon : 12 rue de Nancy 75010 Paris France
    Métro : République, Jacques Bonsergent, Gare de l’Est, Château d'Eau
    * tel : +33 (0)1 47 00 77 47 * fax : +33 (0)1 47 00 44 28
    * e-mail : infos@espacejapon.com
    ouvert au public : du mardi au vendredi de 13h à 19h / samedi 13h à 18h
    開館日 : 火〜金 13h時〜19時 /土 13時〜18時








    › Lire Plus: Mon journal de Geisha
    波 鳥 空 

  2. #2
    Member
    Inscrit
    octobre 2007
    Messages
    88
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut article dans Marie-Claire

    Le mensuel Marie-Claire consacre dans son numéro de mai un article en début de magazine sur cet ouvrage.
    Personnellement, ça ne m'a pas plus donné envie de le lire... encore un des ces récits romancés surfant sur le fantasme de la geisha pour vendre des exemplaires... rien de bien neuf je crois

  3. #3
    Senior Member Avatar de demipoulpe
    Inscrit
    avril 2005
    Messages
    248
    Merci
    0
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut

    Au contraire le recit n'a rien de romancée ici, il s'agit d'un journal de bord d'une geiko en activité
    Dernière modification de JM, 17/08/2013 à 07h58 Raison: correction image base64..

  4. #4
    Senior Member
    Inscrit
    août 2004
    Lieu
    Liège - Belgique
    Messages
    281
    Merci
    0
    Remercié 1 Fois dans 1 Message

    Par défaut

    J'ai apprécié ce livre.

    Extrait :


    " Comme toujours dans le hanamachi ( quartier des geishas ), il y a des quantités de règles à respecter lors d’une ozashiki ( soirée de rencontre ). Au début de la soirée, c’est la plus jeune des maiko ( apprentie geisha ), âgée de quinze ou seize ans, qui occupe la place d’honneur. Il lui incombe de changer les cendriers des clients, de leur servir de la bière et de veiller à d’autres détails de ce genre. Nous commençons le plus souvent par parler de la pluie et du beau temps, demandant si c’est la première fois qu’ils assistent à une ozashiki. Parfois, nous essayons de savoir d’où ils viennent, mais dans l’ensemble, nous évitons de les interroger sur leur identité et leur profession.
    Bien sûr, nous ne passons pas tout notre temps à parler avec le même client. Vers le milieu du repas, nous exécutons notre danse, puis tout le monde change de place. Lorsqu’un client semble s’intéresser à l’une d’entre nous, nous nous arrangeons pour les laisser tous les deux tranquilles. Nous continuons ainsi à changer de place tout au long de la réception, parlant à différents clients jusqu’à ce que la geiko ( geisha de Kyoto) la plus âgée se retrouve à la place d’honneur.
    Quand aux environs de vingt heures, l’ozashiki prenait fin, je retournais à la maison de thé qui l’avait organisée afin de remercier l’okaasan ( grande-sœur ). Le plus souvent, je me rendais ensuite dans une autre maison de thé pour une nouvelle ozashiki. S’il n’y avait pas d’autre rendez-vous – ce qui est rare -, j’allais dans un bureau d’appel attendre que l’on me contacte pour une autre soirée. J’y restais jusqu’à minuit et s’il n’y avait tien, je rentrais à l’okiya ( maison des geishas ) "

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Recette Recettes du Journal OVNI
    Par asagiri dans le forum Cuisine - Restaurants
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/10/2008, 22h22
  2. Divers journal d'annonce en japonais
    Par diala dans le forum Cuisine - Restaurants
    Réponses: 7
    Dernier message: 17/09/2007, 20h30
  3. Divers Geisha VS Geisha
    Par ToyamaNoKinsan dans le forum Littérature
    Réponses: 5
    Dernier message: 31/08/2005, 13h42
  4. Journal d'une japonaise à Paris
    Par Nami dans le forum Vos découvertes de sites
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/05/2004, 15h33
  5. Livres Nihongo Journal
    Par onichan dans le forum Livres, dictionnaires et méthodes
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/05/2004, 20h05

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé