Page 11 sur 13 PremièrePremière ... 910111213 DernièreDernière
Affiche les résultats de 101 à 110 sur 122

Sujet : le Japon oui mais.......

  1. #101
    Modérateur Avatar de KoYuBi
    Inscrit
    janvier 2003
    Messages
    1 025
    Merci
    14
    Remercié 84 Fois dans 61 Messages

    Par défaut

    Oui oui bien sûr... Bon ben si ça change rien du tout, les gens qui se disaient expatriés alors qu'ils n'en ont pas les prérogatives ( rattachement à la secu, contrat de travail etc... ) vont pouvoir se dire émigrés. Hein vu ça change rien?
    Et vu que la question concerne les expatriés <-- [ au temps pour moi je pensais immigrés j'ai écrit expatriés, frappée moi aussi du syndrôme ] , le modérateur peut sans doute jeter toutes les contributions, elles bien HS ( sauf celle de Rom, Djib et Uchimizu qui répondent stricto sensu à la question).




    › Lire Plus: le Japon oui mais.......
    Dernière modification de KoYuBi, 30/06/2008 à 14h24
    You Will Learn Respect!

  2. #102
    Senior Member
    Inscrit
    septembre 2004
    Messages
    217
    Merci
    1
    Remercié 23 Fois dans 11 Messages

    Par défaut

    Bon puisque la police de la pensée a décidé que mes posts étaient "HORS-SUJET" -ouahou les majuscules- ce sera mon dernier message "HORS-SUJET". Mais il est intéressant de noter que d'autres ont abordé cette question auparavant et en sont arrivés peu ou prou aux mêmes conclusions.

    PS spécial Icebreak : puisque tu ne sais pas ce que ça change et que ça ne te tient pas à coeur, tu devrais arrêter de revenir tous les deux posts faire un drame et justifier que tu es expatrié. Autre chose, le "jusqu'à preuve du contraire" -auquel tu tiens beaucoup j'ai l'impression- comme argument d'autorité et l'inversion de la charge de la preuve ça ne marche pas ; ou alors seulement avec les faibles d'esprit.

    ÉMIGRÉ, -ÉE n. XVIIIe siècle. Participe passé substantivé d'émigrer.
    Personne qui a quitté son pays pour des raisons religieuses, politiques ou économiques. Les émigrés vietnamiens, africains en France. Cet émigré garde l'espoir de retourner vivre dans son pays. HIST. Personne qui, pendant la Révolution, s'est réfugiée hors de France. Les émigrés de Coblence. L'inscription sur la liste des émigrés. Le milliard des émigrés, somme affectée en 1825 à l'indemnisation des émigrés. Adjt. Les prêtres émigrés. Par anal. Les émigrés de l'intérieur, ceux qui, en raison de leur opposition à un régime, se regardent comme des étrangers dans leur propre pays.
    (2)ÉMIGRER v. intr. XVIIIe siècle. Emprunté du latin emigrare, « changer de demeure ».
    1. Quitter son pays pour s'établir dans un autre, provisoirement ou définitivement. Les protestants français ont émigré en grand nombre après la révocation de l'édit de Nantes. Fig. Des capitaux ont émigré en Suisse. 2. ZOOL. Quitter périodiquement une région pour une autre selon le rythme des saisons (on dit plutôt Migrer). Les cigognes vont bientôt émigrer.
    (1)*IMMIGRÉ, -ÉE adj. XVIIIe siècle. Participe passé d'immigrer.
    Qui a immigré. Populations immigrées. Un travailleur immigré. La main-d'œuvre immigrée. Subst. Un immigré, une immigrée, une personne qui a immigré. Un foyer d'immigrés. La condition, le statut, la naturalisation des immigrés.

    (2)IMMIGRER v. intr. XVIIIe siècle, au participe passé ; XIXe siècle, aux modes personnels. Emprunté du latin immigrare, « passer dans, pénétrer ».
    Venir dans un pays étranger pour s'y établir. Ils ont immigré en France voici bientôt dix ans.
    Dernière modification de Az_In_one, 28/06/2008 à 08h54
    Le Japon : pays du tiers-monde, mais avec de l'argent.

  3. #103
    Senior Member
    Inscrit
    septembre 2002
    Messages
    4 588
    Merci
    163
    Remercié 78 Fois dans 62 Messages

    Par défaut

    EXPATRIER, verbe trans.
    Emploi pronom. Quitter son pays pour vivre à l'étranger. S'expatrier pour échapper aux représailles, pour fuir la tyrannie. Son rêve était de s'expatrier, et d'aller s'établir à la Colombie, à Panama (Borel, Champavert, 1833, p. 183). Mathurin résolut de s'expatrier. C'était le temps où beaucoup de jeunes Français s'embarquaient pour les Amériques (Duhamel, Notaire Havre, 1933, p. 19) :

    être expatrié
    verbe passif

    Quitter volontairement sa patrie, partir en exil.
    Quitter à regret un lieu dans lequel on aimait vivre.


    Voila pour répondre à Koyubi.
    Jusqu'à preuve du contraire, on est des expatriés.


    Pourquoi cela me tient à coeur ? Parcqu'il s'agit de NOTRE dénomination. Pas de la tienne. Donc on est des Expat et on t'emmerde en gros.
    Chacun se nomme comme il le souhaite. Du coup je sais pas ce que tu cherches à faire mais ta même aucune légitimité dans ce débat.
    Dernière modification de JM, 10/08/2013 à 12h45

  4. #104
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 349
    Merci
    0
    Remercié 386 Fois dans 337 Messages

    Par défaut Kenpeitai

    La "police de la pensée" va effectivement sévir et fermer le sujet si rien de constructif ne vient rapidement...

  5. #105
    Senior Member Avatar de Akeru
    Inscrit
    janvier 2008
    Lieu
    Belgium
    Messages
    269
    Merci
    38
    Remercié 20 Fois dans 20 Messages

    Smile Mon grain de sel...

    Bon, je me lance dans le débat de l'émigré vs l'expatrié, en restant calme et constructif, je l'espère. Je ne suis pas linguiste et je ne fais pas autorité en la matière, j'exprime juste ici mon sentiment par rapport aux deux expressions. Pour faire court ma vision rejoins celle de djibe.

    Je ne pense pas avoir tord ou raison, je dis juste que chaque mot fait naître en nous une image ou un sentiment (qui est très probablement différente pour chaque personne). Voici ce à quoi je pense quand j'entends "expatrié et "émigré:

    A mon sens, un expatrié est un personne qui quitte son pays d'origine de manière "temporaire". Il garde ses liens avec son pays (sa maison, son emploi, sa fiche d'impôts ...) et prévoit un retour à plus ou moins court terme. Même si la durée peut être de dix ans ou plus, c'est surtout l'état d'esprit qui compte à mon sens. Si je pars faire une mission de 3 ans en Angleterre, je suis un expatrié.

    L'émigré (ou immigré selon le point du vue qu'on prend) est une personne qui quitte son pays d'origine pour s'installer définitivement dans un autre, il ne compte plus retourner vivre dans son pays de départ (mais peut retourner y séjourner, en vacances, voir des amis, etc etc). L'émigré n'oublie pas qui il est ni d'où il vient mais cherche à faire de son nouveau pays le sien. Si je pars vivre au Brésil pour y monter un club de Salsa, je suis un émigré.

    Je crois que balancer les définitions ne sert à rien, c'est juste un question d'affinité avec les mots.

    Bon, maintenant, sur le sujet de départ, je pense que j'ai vu une bonne approche quelque part dans sur le forum, je me demande si ce n'était pas une réponse d'Icebreak d'ailleurs mais je ne sais plus ou elle est, bref en gros, c'est à voir avec le caractère initial de la personne. Quand je vois "20 an de Japon et dépressif" je ne peux que penser au milliers de dépressifs dans leur pays d'origine. Quand je vois "plus rien ne les retient ici (au Japon")", je pense au nombre de fois qu'on entends ça dans la bouche d'autochtones. Un pays ne rend pas les gens différents, c'est la l'erreur que beaucoup font. Un battu reste un battu et un battant reste un battant.

    Bon, c'était mon quart d'heure philo de comptoir, j'en reste là

    Edit : j'ai retrouvé la discussion : Syndrome de Tokyo et plus précisément le commentaire d'Icebreak
    Dernière modification de Akeru, 28/06/2008 à 21h17 Raison: Référence à une autre discussion
    jTrains | Planifiez gratuitement et hors ligne votre voyage en train au Japon sur Android.

  6. #106
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 349
    Merci
    0
    Remercié 386 Fois dans 337 Messages

    Par défaut Never ending story

    Il vaut en reste là en effet car on s'éloigne franchement du Japon. Vous pouvez poursuivre le débat sémantico-philosophique par MP et/ou IM.
    Sinon le sujet sera simplement fermé ce qui serait dommage mais ce n'est pas faute de vous avoir prévenu.

    Merci donc et à vous de voir...

  7. #107
    Senior Member
    Inscrit
    septembre 2002
    Messages
    4 588
    Merci
    163
    Remercié 78 Fois dans 62 Messages

    Par défaut

    On pourrait scinder le sujet en Deux.
    Un avec les réponses de Tcha
    et un autre avec les digressions des allumés de l'émigration.

  8. #108
    Modérateur
    Inscrit
    mai 2001
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    14 349
    Merci
    0
    Remercié 386 Fois dans 337 Messages

    Par défaut Kantan

    Une fermeture sera plus simple si discuter tranquillement s'avère impossible.

  9. #109
    Senior Member Avatar de Paris_eyes
    Inscrit
    novembre 2005
    Messages
    277
    Merci
    2
    Remercié 5 Fois dans 5 Messages

    Par défaut

    "Dans notre propre culture, nous saisissons, sans avoir besoin d'y penser, mille et un petits signes chez l'autre qui nous suggèrent très vite que la fille ou le garçon avec qui on a passé la nuit n'est définitivement pas quelqu'un avec qui on voudrait passer sa vie. Au contraire, sur quelqu'un qui nous est culturellement opaque, on projette tout ce qu'on veut bien fantasmer (et il ou elle en fait autant)."

    Ça correspond exactement a ce que je pense depuis longtemps, et c'est tellement bien dit surtout la dernière phrase.

    Ça explique aussi pourquoi certain couple franco/japonais ne tiennent pas et que le mariage finit par partir en déliquescence. Or, a mon sens, la stabilité du couple est une condition sine qua none pour demeurer bien installer dans le pays hôte.

    Second point, dans un pays ou l'on a pas grandit tout est plus dur. On ne peut pas décrypter les codes, les signaux comme on le fait pour ce qui provient de notre culture d'origine. C'est plus particulièrement vrai pour le Japon qui est un pays culturellement assez éloigné de la France. En Angleterre par exemple, les gens, les mœurs, les coutumes sont plus proches de ce que nous, français, connaissons.
    "J’ignore la nature des armes qu’on utilisera pour la prochaine guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." Albert Einstein

  10. #110
    Senior Member
    Inscrit
    novembre 2001
    Lieu
    Paris
    Messages
    182
    Merci
    1
    Remercié 0 Fois dans 0 Messages

    Par défaut noir, c'est noir !

    Dites, pour revenir au sujet du début de la discussion (en deux mots, vivre au Japon à long terme, est-ce possible/souhaitable ?) vous connaissez ce blog : http://tokyo.blog.lemonde.fr/ ?

    Ce type me fait exactement penser à ...
    Citation Envoyé par icebreak Voir le message
    ...C'est pourquoi je fais moi une généralité en disant qu'en moyenne, les expatriés longue durée pas très heureux voir carrément dépressifs sont plus nombreux que ceux ayant une expatriation réussie. Bien évidement, je parle d'expatriation au delà de 20 ans.
    son blog présente une vision très noire, paradoxalement parfois intéressante à lire (bien que fatigant/lassant à la longue) - avec une bonne poignée de sel, parce qu'il n'y va pas avec le dos de la cuillère.

    Interprète, au Japon depuis 1985 (selon son CV), ce type semble très aigri, et fait une critique extrêmement sombre du Japon et des Japonais. Selon lui (mes commentaires en italique):
    - les Japonais seraient des enfants irresponsables gâtés "pourris" (à cause de la trop grande qualité des services, si j'ai bien compris) (pour ma part, je me passerais bien de "l'accueil à la française" !)
    - Le pays serait celui de "l'inarticulation de la pensée" (tout est implicite, personne n'est capable d'expliciter) (bof. Il n'est pas allé dans le Kansai ou quoi ?)
    - Un pays trop bavard (le métro, les automates qui parlent), ou trop silencieux (article sur Yanaka), et surtout, des Japonais incapable de "dialoguer", discuter (on sent le Français qui regrette les polémiques bien de chez nous - polémiques pourtant très souvent stériles) - ce serait d'ailleurs pour ça qu'ils se taisent - et ces idiots d'occidentaux qui prennent ça pour de la sagesse, alors que ce n'est que de l'incapacité à penser...


    J'en passe et des meilleures... Ah si, il en avait aussi contre les Occidentaux qui sont attirés par le Japon, je ne me souviens pas précisément de ce qu'il disait, mais enfin, ce n'était pas flatteur.

    Bref, si c'est pour devenir comme lui, on ne voit pas bien l'intérêt d'aller s'installer là-bas !

    A part ça, il y a des photos pas mal...

    PS : Une petite recherche m'a montré qu'on avait déjà parlé de ce type à propos des nouvelles procédures douanières du Japon (prises d'empreintes digitales, etc.)... déjà, il ne semblait pas très heureux au Japon.

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Divers Le japon....oui mais....
    Par garion dans le forum Japon - Questions générales
    Réponses: 52
    Dernier message: 02/01/2010, 20h51
  2. Stage j'ai trouvé un stage au Japon , mais ...
    Par Shibuyagirl dans le forum Travailler au Japon
    Réponses: 30
    Dernier message: 07/04/2008, 10h55
  3. Internet Un mois au japon, mais avec le net...
    Par Manest dans le forum Japon - Questions générales
    Réponses: 7
    Dernier message: 28/01/2008, 18h53
  4. Divers etudier un an au Japon, oui, mais ou ? comment ? ....
    Par poney dans le forum Japon - Questions générales
    Réponses: 18
    Dernier message: 06/09/2006, 01h39
  5. Tourisme Voyage au Japon mais pas seulement a Tokio
    Par deldude dans le forum Japon - Questions générales
    Réponses: 6
    Dernier message: 26/07/2004, 08h30

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé