• Tony

    par  Nombre de lectures: 10222 
    Prévisualisation de l'article

    Du 9 au 23 novembre dernier s’est déroulé le dernier tournoi officiel de sumô de l’année. Retour sur les performances des meilleurs rikishi actuels.

    Le yokozuna Asashoryû

    Vainqueur de trois des cinq tournois de l’année, le jeune yokozuna de 23 ans, était le grand favori. Timoré en début de tournoi, il est défait dès la deuxième journée par Tochinonada. Au bout de quelques jours, il trouve son rythme de croisière. Il monte progressivement en puissance. Lors de la 13ème journée, l’ôzeki Kaiô le bouscule et lui inflige son second revers. Lors du senshuraku, 15ème journée, il affronte dans un combat décisif Tochiazuma. Il est finalement vaincu et doit se contenter du jun-yushô. Il termine avec une très solide fiche de 12 gains pour 3 pertes.
    ...
    par  Nombre de lectures: 13855 
    Prévisualisation de l'article

    Au soir de la septième journée du dernier Kyûshû bashô, le yokozuna Musashimaru a annoncé son retrait. Retour sur une carrière exceptionnelle !
    Musashimaru Kôyô est né le 2 mai 1971 dans les îles Samoa. Toutefois, il grandit à Hawaï. Sa carrure impressionnante le fait vite remarquer. En 1989, il est enrôlé par Musashigawa Oyakata, l’ancien yokozuna Mienoumi. Il fait ses débuts officiels la même année, au mois de septembre. Sa progression est fulgurante ! En l’espace de dix tournois, il accède à la division juryô. Son style est basé avant tout sur la puissance que lui procure son mètre quatre-vingt douze et ses cent cinquante kilos. Il travaille énormément pour rattraper trois autres grands espoirs : Takahanada, Wakahanada et son frère ennemi Akebono.
    ...
    par  Nombre de lectures: 9807 
    Prévisualisation de l'article

    Le tournoi d’automne est le cinquième tournoi majeur de sumo de l’année. En première division, les lutteurs livrent au total quinze combats en autant de jours. Celui qui en gagne le plus, remporte le titre.
    Certains ont brillé, d’autres sont passés à côté de ce grand rendez-vous. Petit aperçu des performances des grandes figures du sumo actuel.
    ...
    par  Nombre de lectures: 9367 

    En division « makuuchi » (première division), chaque « rikishi » (mot japonais désignant les lutteurs de sumo) réalise au total quinze combats, soit un combat par jour. Le but est d'obtenir plus de victoires que de défaites, pour pouvoir monter dans la hiérarchie.
    Du 6 au 20 juillet dernier, s'est déroulé à Nagoya, le quatrième « hon-basho » (tournoi majeur) de l'année. Le tournoi a été des plus disputés puisqu'à cinq journées de la fin, ils étaient dix, fait rarissime, à pouvoir encore remporter le titre. Ce « Nagoya basho » a aussi été marqué par les déconvenues des deux « yokozuna ». Il est légitime de souligner, à notre grand regret, la relative faiblesse de niveau de sumo proposé.
    ...
    par  Nombre de lectures: 10591 
    Prévisualisation de l'article

    Le monde de la moto est en deuil! Le grand espoir japonais Daijiro Katoh, 26 ans, a succombé à ses blessures samedi après-midi, à l'hôpital de Yokkaichi. Il laisse derrière lui une épouse et deux enfants, dont l'un était né en mars dernier. Il avait lourdement chuté le 6 avril dernier, lors du troisième tour du Grand Prix du Japon à Suzuka, et était depuis dans le coma.
    L'état de santé de Daijiro Katoh était gravissime. Quelques heures après l'accident, le docteur Claudio Costa avait estimé à 15% les chances de survie du jeune homme. En cas de réveil, il aurait été tétraplégique et aurait dû vivre sous assistance respiratoire.
    ...
    par  Nombre de lectures: 7109 
    Prévisualisation de l'article

    Asashoryu, 22 ans, vainqueur des deux derniers hon-basho, vient d'être promu au grade de yokozuna. Il est le premier rikishi mongol à atteindre ce grade, et le troisième non-japonais.
    Petit retour sur un début de carrière météorique.
    Asashoryu est né le 27 septembre 1980 à Ulan-Bator, capitale de la Mongolie. Il est issu d'une grande famille de lutteurs de garuda (la lutte mongole traditionelle). C'est au cours de l'année 1997, alors qu'il est venu étudier au Japon, qu'il découvre le sumô, et montre des aptitudes indéniables pour cette discipline.
    ...
    par  Nombre de lectures: 12792 
    Prévisualisation de l'article

    Triste journée pour le sumô ! Takanohana II, un des plus grands yokozuna de l'histoire, a décidé le 20 janvier au matin, de mettre un terme à sa carrière. Au soir de sa défaite contre Aminishiki, les supporters se sont précipités en masse aux alentours de la Futagoyama-beya, pour apprendre la nouvelle qui semblait inéluctable. LE lutteur des années 1990 tire donc sa révérence.
    Mais on ne peut saluer son départ, sans rendre hommage à un homme qui aura fait rêver plus d'une décennie durante les amateurs de sumô.
    ...