• Actualités Flux RSS

    le 19/01/2009 14h10  Nombre de lectures: 7901 

    I LOVE JAPAN

    Une exposition culturelle aura lieu le samedi 14 février 2009. Elle aura pour thème « Japon : entre tradition et modernité ». Celle-ci se déroulera à partir de 13h30 au sein du cloître des Recollets à Metz (1 rue des Recollets). Entrée libre.

    Etudiants en DUT Information-Communication, nous organisons, dans le cadre d’un projet tuteuré, une manifestation afin de faire découvrir le Japon d’hier et d’aujourd’hui.

    La visite s’adresse aux passionnés comme aux novices. Au fil de leur parcours, ils pourront assister à des animations très variées telles que du cosplay, des démonstrations d’ikebana (art floral traditionnel) et de calligraphie ou encore une exposition de figurines. Les visiteurs auront également la possibilité de feuilleter des mangas et de découvrir les traditions japonaises liées à la Saint Valentin.
    ...
    par  Nombre de lectures: 13398 

    La préoccupation de vouloir prouver à tout prix, qu'un aïkido est vrai en relation à un autre, qui est faux (comme s'il s'agissait d'une marque de détergent), est le signe évident d'une énorme agitation. Sans agitation, la vie change substantiellement, mais la permanence dans cet état d'esprit n'est pas garantie. Dans l'aïkido il n'y a pas (ou il ne devrait pas y avoir) de phénomène de monopole ou d'exclusion. À partir d'une expérience personnelle chacun peut vivre un "absolu" comme tel sans avoir à ouvrir une "guerre sainte" pour empêcher les autres d'avoir leur propre trajectoire.
    Si nous comprenons "le vrai aïkido" comme quelque chose d'absolu et personnel, sa certification conforme peut prendre facilement des contours de supercherie. Vouloir imposer un point de vue aux autres, prétendre enseigner "la vraie méthode Morihei Ueshiba" ou n'importe quelle méthode infaillible, n'aide pas à maintenir la sérénité nécessaire à la pratique de l'aïkido.
    ...
    le 14/09/2008 17h21
    Prévisualisation de l'article

    Le compte-rendu n'a jamais été vraiment fait, alors voici quelques commentaires pris directement sur le forum.
    Ryo-sama: "Bon que dire.. c'était une soirée comme on en fait d'habitude avec les membres du Japon.org.
    Aucun air d'anniversaire, mais celà dit ce fût très sympa, avec des convives comme vous, ca ne peut que l'être."
    Sly: "Ce fut bien sympathique malgré le comité réduit. Pas très spectaculaire pour un dixième anniversaire mais le plaisir y était."
    TB: "En effet, on ne peut pas dire que ce dixième anniversaire fût à la hauteur du cinquième. Une demi-douzaine de participants (mais des bons), un restaurant dont on a déjà constaté qu'il était quelque peu onéreux pour des portions trop congrues (Ryo m'a filé deux brochettes, c'est un vrai ami), pas de JM...
    Il me semble que cela reflète l'évolution du site au cours des années. D'un côté, le site lui-même fonctionne très bien, dans sa forme comme dans son contenu. Le niveau s'est élevé, le déroulement des débats est généralement paisible comparé à ce qu'il était (assez) souvent il y a cinq ans. Il y a eu, avec le temps, de moins en moins de trolls velus, de fils crétins et de prises de bec épiques. D'un autre côté, j'y ressens moins le je-ne-sais-quoi de communautaire et sympa dont je crois me souvenir.
    ...
    par  Nombre de lectures: 12557 
    Prévisualisation de l'article

    Tout le monde connait ce petit dictionnaire en rômaji qui a fait son apparition sur le marché en 1988, premier du genre alors qu'à l'époque seuls les dictionnaires en anglais étaient disponibles.
    Les auteurs viennent de sortir une 7ème édition augmentée de 30%, que vous pourrez trouver dans toutes les bonnes librairies où éventuellement sur commande.
    - toujours le même format pour ce petit Fujy Diko, ultra compact, qui peut se glisser aisément dans la poche.
    -1088 pages au total (30% de plus que la 6ème édition)
    - plus de 15000 mots / expressions traduits dans chaque sens
    - pour la première fois, 5 dictionnaires en 1 dont tous les mots japonais officiellement exigés pour les niveaux 4 à 1 du JLPT (dans la partie japonais-français)
    - des caractères encore plus lisibles
    - la préface de Carlos Ghosn
    ...
    par  Nombre de lectures: 21860 
    Prévisualisation de l'article

    Loin d'être en reste, nos amis Nippon à l'image de Yukio Sato, Keiji Kawakita , MC Den ou encore Shinya Kimura, sont depuis 1913 (date à laquelle semblent avoir été importées les premières Harley-Davidson) des précurseurs dans le domaine que l'on peut appeler les "Customs Japonais"
    Un peu d'histoire: La firme américaine qui a vu, au Japon, le prix de ses bicycles quadrupler au cours des années 20-30 en raison de la récession économique et de la chute du yen, décide en 1935 de s'installer a Shinagawa (banlieue de Tokyo) ce qui leur permettra la production autonome de H.D. Nommées "Rikuo" - comprendre "seigneurs de la route" - ces machines sont en fait des répliques de WL750, principalement destinées à la police et à l'armée japonaise.
    ...
    par  Nombre de lectures: 20219 
    Prévisualisation de l'article

    C'est à Kagoshima le 12 septembre 1967 que Takehiko Inoue vit le jour.
    Fan de sport et plus précisément de sport américain le jeune Takehiko Inoue commence le basket-ball en club. Doué pour le dessin, c'est à la même période qu'il décide à devenir mangaka. A 21 ans tout juste, Takehiko Inoue gagne le fabuleux prix Tezuka en 1988. (Le Prix Tezuka (手塚賞, Tezuka shō) désigne une récompense remise 2 fois par an au Japon à un manga, en privilégiant les nouveaux artistes et les mangas à histoire.
    Le prix lui est décerné pour sa courte histoire Kaede Purple qui verra apparaître Kaede Rukawa.

    ...
    par  Nombre de lectures: 35214 
    Prévisualisation de l'article

    Le Japon est parait-il le pays ou le taux de suicide serait le plus élevé, qu'en est-il en vérité ?
    Le taux de suicide au Japon a toujours été élevé; la tradition a sans aucun doute eu une influence à une certaine époque et il semblerait de ce fait que les Japonais n'aient pas le même vision du suicide que les occidentaux. Pour eux, ce serait un acte qui permettrait de retrouver un honneur perdu et qui ne souffre d'aucun tabou religieux.
    Mais tous d'abord un peu d'histoire:

    Minamoto no Tametomo aurait été le premier homme et samouraï à pratiquer le seppuku honorable, en prenant exemple sur les femmes chinoises : accusées d'avoir enfanté l'enfant d'un autre homme que leur époux, elles s'ouvraient le ventre de désespoir afin de prouver leur fidélité. <br>Minamoto no Yorimasa est le premier dont on a une description détaillée du seppuku : après sa défaite à la première bataille d'Uji en 1180, Yorimasa s'est retiré dans la salle du Phénix du temple du Byōdō-in, a écrit un poème au dos de son étendard, avant de prendre son poignard et de s'ouvrir l'abdomen. Cette façon de procéder a codifié le seppuku.


    ...
    par  Nombre de lectures: 11388 

    On parle beaucoup du Sénateur Obama qui pourrait représenter la parti démocrate aux élections présidentielles américaines, mais il est aussi une petite ville japonaie qui essaye de tirer profit de son homonymie avec le candidat.

    Obama est une petite ville japonaise de 32.000 habitants, du département de Fukui située à quelques heures de train de Tokyo. Elle vit principalement de la pêche, mais produit également des baguettes lacquées et des produits artisanaux.
    ...
    le 28/02/2008 16h58  Nombre de lectures: 16862 

    Nagasaki – charmante bourgade de la province japonaise où l’histoire d’une famille rencontre l’Histoire des hommes. Camélia rouge, Camélia blanc...

    La compagnie des Lucioles présente prochainement sa création Camélia à la Maison de la Culture du Japon dans le cadre du 150ème anniversaire des relations franco-japonaise. <br>

    Ce spectacle est adapté et mis en scène par Jérôme Wacquiez, d’après le roman Tsubaki d’Aki Shimazaki, auteur japonaise de langue française.
    ...
    le 14/02/2008 16h46  Nombre de lectures: 7055 

    Salon l'aiguille en fête, du 6 au 9 mars 2008
    Grande Halle de la Villette (M° Porte de Pantin).

    Lors du salon l'aiguille en fête 2008, tous les piqués du fil pourront vivre à l'heure du Japon: expositions, ateliers, démonstrations... permettant de plonger dans l'univers fascinant de la broderie japonaise.
    De grands artistes feront pour la première fois le voyage jusqu'à Paris pour venir à la rencontre des brodeuses européennes, tels que Yukiko Ogura qui présentera ses broderies sur kimono, Hiroshi Murase qui exposera ses créations de shibori, ou encore Fumiko Ozaki qui fera découvrir l'étonnante broderie Rozashi.
    Tous ces artistes ferons admirer leurs oeuvres et initierons les visiteurs à leur art lors d'ateliers.
    ...
    par  Nombre de lectures: 21621 
    Prévisualisation de l'article

    Dans certains pays la couleur bleue, évoque la mer, dans d'autres les portes et fenêtres peintes de cette couleur servent à éloigner le mauvais oeil.
    Au Japon on peut dire que c'est plutôt la couleur qui sied le mieux aux SDF.
    C'est généralement la couleur des bâches qui leur servent à étanchéifier leurs abris de survie, leurs cabanes en carton.
    Forte d'une population de plus de 120 millions d'habitants, le Japon compterait rien que sur Tokyo, Osaka et Nagoya, entre 9000 et 14000 sans-abris (la différence est sans doute liée à la méthode de calcul).
    Il y aurait eut tout de même, une baisse de 45% du nombre de SDF, entre 2003 et 2007, dont moins de 3% seraient des femmes.

    ...

    Page 9 sur 18 PremièrePremière 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15