Afficher le flux RSS

Derniers billets postés

  1. Assurément, Mme Bovary serait un Otaku

    Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : Otaku.jpg
Affichages : 5867
Taille : 148.0 Ko
ID : 3253On a beaucoup ri des Otakus. Ces Japonais, jeunes ou moins jeunes, ces hommes en général (mais pas seulement), qui s'isolent dans un appartement minuscule, au milieu d'un capharnaüm d'idoles en plastique.
    Le caractère japonais qui désigne l'Otaku signifie aussi la maison. La condition première de l'Otaku est donc l'enfermement. L'enfermement chez soi, mais aussi l'enfermement tout court.
    Au Japon, il coexiste deux mondes. Le monde de l'intérieur (Uchi) et le monde de l'extérieur (Soto). Le monde de l'extérieur est le monde des apparences. Un monde de rôles et de conventions. Chacun doit y avoir sa place et la garder. A chaque chose, à chaque geste correspond un idéal : quel costume porter, quel bonjour prononcer, à qui je dois quelle formule de politesse. Ces normes sociales sont, pour qui les accepte, un confort immense, un monde uniforme et sans interrogation. Mais c'est un monde de façade et, en vérité, personne n'est dupe. L'adulte raisonnable ...

    Mis à jour le 17/07/2013 à 09h04 par JM

    Catégorie
    Sans catégorie
  2. l'Idolu, madone des Otakus

    Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : akb48-300x273.jpg
Affichages : 936
Taille : 42.7 Ko
ID : 3212Ce n'est pas peu dire que le Japon a un problème avec ses femmes... Et les Idolus en sont le symptôme le plus éclatant.

    Une Idolu est une idole, quasiment au sens premier du mot : une figurine dédiée à l'adoration. Et au Japon, la culture des Idolus est une industrie prospère et, comme d'habitude au soleil levant, extrêmement codifiée. A la base, les Idolus sont de très jeunes filles que l'on place dans des écuries comme on entre au couvent. Là, suivant un règlement implacable, elles renoncent aux distractions de leur âge pour devenir une image façonnée par des publicitaires et autres gourous de la communication. Car la publicité est bien l'objectif final de l'Idolu. Sa carrière peut ainsi être résumée en quelques étapes : de mini-concerts sur les toits des grands magasins, puis un premier mp3 / single CD, une apparition dans un feuilleton TV, une émission, un concert, jusqu'à la consécration, le contrat publicitaire qui rentabilisera enfin tous ...

    Mis à jour le 15/05/2013 à 16h11 par JM

    Catégorie
    Sans catégorie