PDA

Afficher la version complète : Oeuvre littéraire Japonaise - Ni d'Eve, Ni d'Adam - Amelie Nothomb



Pages : [1] 2

Iriakun
22/08/2007, 07h24
Son nouveau bouquin vient de sortir et on retombe au Japon...a quelle sauce va t elle encore manger le pays ou elle est nee ? Si qq un l a lu, merci de faire partager.

Elle est meme en dedicace a la Virgin des champs elysees aujourd hui...si j etais en France, j aurais achete une belle tarte a la creme avec un bon rond rouge fait au sirop afin de lui dire tout le bien que je pense d elle :twisted:

Novitche
22/08/2007, 08h52
Bah c'est une romancienne, elle a pas à etre sociologue du historienne du Japon... C'est un peu comme si Dan Brown arrive en dédicasse et qu'on cherche à lui expliquer que Audrey Tautou ne peut pas etre la petite fille à M. Jésus ;)

swisscheese
22/08/2007, 09h56
Personnellement, je préfère les "rom'nouvelles" aux romanciennes, mais bon c'est que moi... :D
Plus sérieusement, pour moi, Nothomb c'est une romançaillière.

Elle vend, tant mieux pour elle. Par contre, inutile à mon avis de s'offusquer dans le genre, "touche pas à mon Japon, t'as rien compris!!"... Chacun son expérience.

Je vais peut-être lire celui-ci... et ne pas regretter...

Il vient de sortir dans l'Hexagone, mais est-il déjà disponible dans l'Archipel?

Baikinman
22/08/2007, 10h35
Le truc, Novitche c'est que les gens ne le savent pas forcément, d'autant plus qu'elle a présenté "Stupeur et Tremblements" comme une autobiographie. Certes, il faut le vouloir pour croire ses écrits, certes. Mais combien de gens se disent "ça ne peut pas être tout à fait faux, ce qu'elle dit"?

Et pendant ce temps, quelqu'un porte plainte parce qu'il juge Tintin au Congo raciste, parce que cet album est accusé de véhiculer des préjugés, d'être condescendant.[/u]

Novitche
22/08/2007, 11h08
La Bible aussi est considéré comme une autobiographie... ça n'empeche pas les gens de croire qu'on peut vraiment marcher sur l'eau ou écarter une mer pour traverser sans se mouiller les pieds... On va quand meme pas faire de la litterature premier degres juste pour éviter que les neuneux s'emmelent les pinceaux...

Pour avoir vu une interview de Nothomb, c'est une espece d'extra-terrestre qui est dans un monde de symboles, d'émotions, de pensées tout en étant obligé de s'appuyer sur des faits terrestres... Elle voudrait écrire un livre sur l'amour de l'impossible ou l'impossible amour qu'elle s'inventerait une nouvelle biographie au Nepal...

swisscheese
22/08/2007, 11h16
La Bible aussi est considéré comme une autobiographie...

Où as-tu été pêché cette idée!? On parle d'autobiographie quand l'auteur raconte sa vie... Je veux bien t'accorder que le Nouveau Testament, c'est-à-dire les Evangiles, raconte chacun d'un point de vue différent la vie de Jésus, mais Jésus n'a rien écrit... Quant à l'ancien testament, ce n'est PAS une autobiographie... :roll: aie pitié Seigneur, ils ne savent pas ce qu'ils font

manifesto
22/08/2007, 12h14
Je crois que il ne faut pas defendre l'univers du travail au Japon à tout va et que son bouquin décris une situation plausible.
La hiérachie au Japon ca rigole pas.
Meme en aimant le Japon il ne faut pas se leurrer, le boulot c'est vite un enfer par la bas.
Le Karoshi c est pas dans les bouquins de Nothomb mais la réalité.
Il faut arreter de fantasmer et de prendre le Japon pour le paradis.

Novitche
22/08/2007, 12h16
La Bible aussi est considéré comme une autobiographie...

Où as-tu été pêché cette idée!? On parle d'autobiographie quand l'auteur raconte sa vie... Je veux bien t'accorder que le Nouveau Testament, c'est-à-dire les Evangiles, raconte chacun d'un point de vue différent la vie de Jésus, mais Jésus n'a rien écrit... Quant à l'ancien testament, ce n'est PAS une autobiographie... :roll: aie pitié Seigneur, ils ne savent pas ce qu'ils font

Faisons donc une petite appartée HERETIQUE ;) : "au commencement Dieu créa le ciel et la terre". Soit Dieu utilise la troisieme personne parce que c'est Dieu et qu'il a le droit... Soit il a un biographe (qui était donc là avant Dieu?!)... Soit encore la Bible a été écrite par des gars qui cherchait le sens de la vie (la réponse la plus probable au fur et a mesure que la science avance...). Reste que des neuneux pensent que tout est véritablement littérale dans la Bible.

skydiver
22/08/2007, 13h25
Pour moi le Japon n'est ni un paradis ni un enfer mais, plus important, je vous suggère de relire tout ce qui a été écrit à propos d'Amélie Nothomb au sein du forum "Littérature". Ca évitera les débats stériles, les lieux communs et les redites.

Merci.

GATTACA
22/08/2007, 13h46
Si on pouvait aussi éviter les appartés sur la bible...

icebreak
22/08/2007, 13h58
La hiérachie au Japon ca rigole pas.
Meme en aimant le Japon il ne faut pas se leurrer, le boulot c'est vite un enfer par la bas.

T'en est pas a ta première bétise remarque hein !
Le boulot est pas dur, pas foncièrement.
Le coup du karoshi c'est surtout la faute des salariés qui savent pas s'arrêter.

Les japonais c'est des super branleurs au bureau.
Le pire c'était dans une boite super célèbre ou quand un des 3 dirlo prenait un café, les deux autres le suivaient.

Alors ouais, ça finit a minuit, mais ça a quasi rien branlé.

Côté hierarchie, c'est pépère, sont pas plus sévère qu'ailleurs.
On parle de cul, on déconne. Dans ma boite, le patron met la télé pour voire les courses hippiques et mate des sites de nanas a poil pendant ses pauses.

Mes collègues dorment parfois sans que ça pose le moindre problème. Un truc comique arriva quand mon sous dirlo a carrément ronflé. Ça passe moyen ça !

manifesto
22/08/2007, 14h37
Faudrait pas confondre ta boite et ton univers avec toutes les boites nippones.
Je connais des gens qui bossent vraiment et dur. On meurt pas de Karoshi en branlant les mouches.
La pression du boulot ca existe vraiment j' ai vu des gens arreter de bosser limite dépression et mettre 2 ans à pouvoir rebosser avec un ... baito.
Je suis aussi d'accord que dans certaines autres boites les horaires c est long mais ca glande sévère mais on ne peut pas dire que bosser au Japon c est pépère à 100%.
J'ai eu pas mal d'exemple de gens n'ayant le temps de rien, moi y compris dans une certaine boite et pas pour regarde le tiercé à la télé.

skydiver
22/08/2007, 14h45
Permettez moi, messieurs, de vous rappeler (ou informer) qu'un topic sur le sujet de votre digression existe dans les archives...

manifesto
22/08/2007, 15h03
y a t il vraiment des sujets qui ne sont pas traités dans les archives ('8O')

GATTACA
22/08/2007, 15h04
Pour en revenir au sujet, ça serait bien donner plus d'infos sur le dernier Nothomb que "le dernier Nothomb". Le titre par exemple et un résumé pourrait peut être faire avancer le schmilblick...

shiro
22/08/2007, 15h10
Permettez moi, messieurs, de vous rappeler (ou informer) qu'un topic sur le sujet de votre digression existe dans les archives...

Il est vrai mais peut-on connaitre le titre du nouveau livre et peut-etre si possible pour ceux qui l'ont lu en connaitre le contenu.

Ce nouveau livre est-il disponible au Japon ?

Cordialement

Iriakun
22/08/2007, 17h47
Un copain vient bientot au Japon donc je lui ai demande le livre...

Ma question etait de savoir comme allait elle manger cette fois et a quelle sauce le Japon d apres ceux qui ont lu le livre?!
stupeur et tremblement a bien fait assez de mal sur l image du Japon, la prochaine cible sera peut etre le japonais basique. Si mes craintes sont fondes, c est pas demain la veille que les mentalites changeront a cause de cette romanciere (meme si je lui reconnais des qualites dans la maniere du recit)

JM
22/08/2007, 20h24
<center>http://www.amelienothomb.fr/images-site/51uUA0An7rL._SS500_.jpg</center>

En savoir plus ici: http://www.amelienothomb.fr (http://www.amelienothomb.fr/Livres/romans/ni_deve_ni_dadam.php)

GATTACA
22/08/2007, 21h18
Merci JM.
En lisant rapidement la biographie de l'auteur, "l'interview" Albin Michel et le résumé de ce nouveau roman, je relève quelques incohérences qui ne peuvent que révéler le côté romancé de l'ouvrage.

Dans la Bio :
Elle est né en 1967 à Kobe (...) rentre en Belgique à l'âge de 17 ans. (Note perso : Elle débarque donc en Belgique en 1984)

Dans l'interview :
Vous avez vécu au Japon de 1999 à 2001...( 8O )

Dans le résumé :
La jeunesse ne manquait pas à Tokyo, en 1989.

Bon, après chacun voit midi à sa porte. Mais en ce qui me concerne, cette "œuvre" ne sera pas auto biographique...

skydiver
23/08/2007, 00h20
Vu la taille du site et son ancienneté, les sujets traités sont particulièrement nombreux.

La couverture du livre m'inquiète quelque peu...

GATTACA
23/08/2007, 00h53
Il n'y a pas que la couverture qui m'inquiète :



Dans un précédent roman, Amélie Nothomb évoquait ses déboires dans une entreprise japonaise. Avec Ni d'Eve, Ni d'Adam, elle revient sur son initiation aux étranges moeurs de la société nipponne. Via, cette fois, le registre amoureux.
Tout juste débarquée à Tokyo, la narratrice s'éprend du jeune homme à qui elle enseigne le français. Un apprentissage de la langue de Molière quelque peu comique. Le plat préféré du jeune Tokyoïte est, par exemple, "l'ourrhhh" (entendez "l'oeuf") ! Difficultés linguistiques que seule l'attraction des coeurs paraît apte à vaincre... Sous la plume de la plus prolixe des auteurs belges, les leçons de français et d'amour deviennent proprement hilarantes !

Et voici un extrait (au format .pdf) du roman, proposé par le site amelienothomb.fr : http://www.rentree-litteraire.com/pages/extraits/nothomb.pdf

skydiver
23/08/2007, 21h03
Effectivement...Tout est dit ou presque. J'attendrai l'analyse de celles ou ceux qui le liront; pour ma part je passe et me replonge dans la dernière traduction des textes de Sei Shônagon, authentiquement japonais, eux.

burahime
23/08/2007, 21h33
Je viens de parcourir en diagonale l'extrait du livre disponible sur le site. Première impression: Certes, Nothomb à une imagination suffisamment débordante pour nous pondre d'ochlocrates pseudo autobiographies. Mais inutile d'aller jusque là dans la critique. Tous ses bouquins sont très mal écrits, cela suffit largement pour la traîner dans la boue.

skydiver
24/08/2007, 07h39
A titre personnel j'ai apprécié certains de ses romans. Au début, tout du moins, j'ai trouvé son style novateur avec un rythme particulier. Depuis, je me suis lassé...

icebreak
24/08/2007, 10h40
de la plus prolixe des auteurs belges

Le fait qu'elle soit belge explique bien des choses.

Umi
25/08/2007, 19h20
Comme Skydiver, la couverture où "Amélie-san" joue songeusement du pipeau avec un katana m'a d'abord laissée un peu perplexe. :wink:
Mais je viens de le finir ce fameux Ni d'Eve ni d'Adam et j'ai passé franchement un bon moment...

La confrontation entre la belgitude d'Amélie Nothomb et la nipponitude de son fiancé de l'époque, Rinri, ne verse pas dans la caricature outrancière et le roman comporte plusieurs passages vraiment cocasses.
C'est qu'on y dénote bien plus de simplicité, moins de préciosité et d'auto-complaisance que dans Stupeur et tremblements. Nothomb y reconnaît au passage ses limites linguistiques en japonais.
Toujours une certaine pédanterie dans le style, mais ici au service de descriptions amusantes et chaleureuses, voire tendres, du fossé culturel et linguistique séparant les deux improbables koibito, qui ira d'ailleurs en s'estompant au fil de leur relation.
L'étude des rapports humains au sein de ce couple, de leurs différentes visions de l'amour, de la vie commune et de l'engagement, est intéressante.
Au final, un roman sympathique.

Iriakun
26/08/2007, 08h10
Merci Umi pour ton commentaire, je vais patienter un peu de mon cote en attendant de l avoir :wink:

volail
20/09/2007, 20h31
En tout cas, au début du bouquin, un petit passage anodin va surement faire plaisir à certains (p. 39) :

"- Où votre famille est-elle partie en voyage ?
- A Nagoya. C'est la ville de mes grands-parents.
- Vous y allez parfois ?
- Non, c'est un endroit ennuyeux."

Je sais pas pourquoi, mais ça m'a fait rire :D

lola
07/10/2007, 16h13
Difficile de résister à l'envie de dire mon avis sur ce roman...
Je l'ai acheté la mort dans l'âme, dégoutée de cautionner son écriture et de lui donner de l'argent, mais je voulais savoir à quoi ça ressemblait.
J'avais lu le premier chapitre sur Internet, et déjà j'avais frémi en lisant que (même en 1989) elle n'avait pu acheter que 6 pommes avec 6000 yens, cette monnaie faible !
Et la suite n'est pas mieux...
Ce qui me dérange chez Nothomb n'est pas tant l'image qu'elle donne du Japon ni son style, peu importe, c'est que ses textes soient truffés d'erreurs... quelques-unes qui me restent en tête : elle croit que Rinri "fait partie de la yakuza", ou encore il lui offre de la "kori" en été...
Tant qu'à frimer avec des mots japonais que tout le monde ne peut pas comprendre, autant vérifier qu'ils sont justes ! Que d'inexactitude...
Moi aussi j'ai essayé de faire le rapprochement avec sa biographie, vers ses 20 ans elle aurait voulu devenir interpréte et parlait couramment japonais... ah bon ???
Encore une fois, je pense qu'elle s'est servie d'un pays qui a le vent en poupe pour vendre...

skydiver
07/10/2007, 18h02
C'est ce que nous avions en effet expliqué il y a plusieurs années sur le site. Elle n'a jamais parlé japonais car, quand je l'ai rencontrée, elle m'a dévisagé comme si je débarquais d'une soucoupe volante après que je me fus adressée à elle dans cette langue.