PDA

Afficher la version complète : Fudoshin lame et sabre fudoshin



kadosan
03/06/2007, 11h21
Bonjour à toutes et à tous,

Dans ce poste, je ne cherche à ne blesser personne, surtout pas les amateurs du savoir faire japonnais car quand on vient à s'y interesser, on ne peut pas en diminuer les avantages et la supériorité pour des raisons de prix.

Après avoir lu de nombreux postes sur les sabres de pratiques courantes et tiré par la curiosité, je suis venu à acheter un sabre fudoshin acheté sur "couteaux center" car je ne connais pas de vendeur en dehors du web pour cette marque.
Certes, au niveau finition, ce ne sont pas des sabres d'artisans forgerons et il va de soit que le savoir faire n'est pas assimilable à la forge traditionnelle!!
Mais il faut pourtant admettre que pour le prix, c'est pas trop mal.
Il y a dix ans, pour 1500 francs, il n'y avait que des produits Marto et Gladius, de la déco mal finie et pas très adaptée à une pratique basique du ken.
J'ai donc acheté un sabre à lame "damas" de la collection Fudoshin qui coûte très exactement 225 euros. Après l'avoir mis à nu, j'ai découvert des tâches de rouille sur l'extremité de la soie que j'ai tout de suite traitées. La Tsuba est de la meme finition que chez Chen(gamme pratical)
et la tsuka en bois qui me parait assez tendre ou du moins pas assez dense pour une pratique très poussée. La peau de raie est synthétique(je n'en attendais pas plus) et le saya de la même qualité que la tsuka.
En ce qui concerne la lame, j'ai bien conscience que le damas est soit un maquillage soit qu'il n'est pas très poussé dans sa confection.

Je possède déjà deux exemplaires de Chen, un pratical plus et un bushido. En dehors du Bushido qui est un peu plus fini dans son ensemble mais pas plus performant pour la coupe(c'est mon ressenti), le pratical Chen est fortement comparable à celui de fudoshin.

La chance est qu'aujourd'hui un pratiquant débutant ou avec une jeune expérience peut se faire la main avec des instruments bons marchés qui respectes les critères minimums tels que l'équilibre du sabre(meme si la perfection n'est pas au rendez vous), le saya en bois, la garde lisse qui à laissé les dragons grossièrement collés au vestiaire et une lame forgée avec polissage peu couteux(industriel et chimique).

Pour ceux qui ont envie de qualité supérieure, je ne crois absolument pas que la composite proposée par fudoshin soit de la meme qualité que celle réalisée par les artisans forgerons cités sur japon.org(il faudrait en cassée une et la montrer à un expert afin qu'il donne son avis).
Autant choisir des modèles d'autres marques telles que citadel ou bien encore passer commande à Mr Bargiel.

Kadosan

Rey
03/06/2007, 15h31
D'accord, j'en ai moi aussi acheter un. Pour les même raisons :


La chance est qu'aujourd'hui un pratiquant débutant ou avec une jeune expérience peut se faire la main avec des instruments bons marchés qui respectes les critères minimums tels que l'équilibre du sabre(meme si la perfection n'est pas au rendez vous), le saya en bois, la garde lisse qui à laissé les dragons grossièrement collés au vestiaire et une lame forgée avec polissage peu couteux(industriel et chimique).

Sinon je ne sais pas si ce post est dans la bonne section, où si on a même le droit de poster ce genre de choses (il me semble que les modos ne veulent plus).

Toutefois quel est ta question ou quel est le débat ici?

Cela mis à part, ne faut-il pas jamais laver ou entretenir le soie d'un katana? Enfin il me semblai avoir lu ça, mais pour pour une "merdouille chinoise" on doit pouvoir ce le permettre :D.

Enfin voilà, je ne vois pas ce qu'on pourrai ajouter.
Un petit merci tout de même pour ce descriptif.