PDA

Afficher la version complète : Enseignement au Japon - faillite d'une ecole.



amstramgram
01/06/2007, 08h24
Bonjour,

j'aurais aimEme présenter sur ce forum en des circonstances plus joyeuses mais je viens poster un message pour demander quelques conseils.
J'ai travaillEpendant deux mois comme vacataire dans une école de français privée. Je pourrais dire de quelle école il s'agit étant donnEqu'il ne semble aujourd'hui plus rien en rester mais ce n'est pas nécessaire.
Heureusement j'ai trouvEun poste ailleurs mais je connais des profs fraichement recrutés comme titulaires et Epeine débarqués qui sont maintenant dans une situation bien délicate. J'explique: ce matin le directeur et créateur français de cette petite école a appellEles profs titulaires pour leur faire savoir qu'ils pouvaient rester Ela maison. L'école est en effet fermée et personne ne peut y pénétrer ce matin pour récupérer ses affaires.
Personnellement j'ai reçu un mail de mon ancienne manager et j'ai cru au départ Eune mauvaise blague. J'ai ensuite contactEle chef du personnel qui avait l'air aussi hébétEque les autres. Je suis Epeu près certain qu'il ne savait rien comme nous puisqu'il m'avait laissEun message hier pour faire quelques heures un autre jour.
Personne ne savait rien.
Or l'école a continuEd'embaucher de nouveaux profs en France, de son siège parisien, afin de remplacer les départs. Evidemment ces profs n'ont aucun réseau ici et vivent pour la plupart en guest house. Bref ils sont dans une grave situation.
J'ai demandEau chef du personnel si je pouvais encore compter sur mon salaire du mois de mai qui devrait être virEle 15 juin sur mon compte. Il n'en sait pas plus que les autres et comme je n'avait qu'un contrat de vacataire (si on peut appeler ça un contrat) je me demande ce que ça vaut juridiquement. Nous sommes 3 je pense.
Par chance j'ai quittEcette boite mais tous les titulaires n'ont absolument pas eu le temps de s'organiser et se sont retrouvés devant une porte fermée ce matin.
Je n'attends pas de ce forum une solution miracle mais si quelqu'un d'un peu plus expérimentEque nous dans ces problèmes pouvait nous éclairer, toute info juridique ou pratique est la bienvenue.
Nous sommes plutôt pessimistes. En effet, le directeur ne sait même pas s'il pourra rembourser les étudiants dont certains viennent de s'inscrire et ont versEcash des sommes comme 300000 yens.
Nous avons bien sur tous besoin de cet argent, même les vacataires qui pour certains bossaient l'équivalent de temps pleins.
Les employées japonaises de la boite n'en savaient bien rien non plus et même la personne qui recrute, d'oEl'aberration de recruter 2 semaines avant de mettre tout sous scellE
J'espère avoir de meilleures nouvelles pour un prochain message; merci d'avoir eu la patience de lire celui-ci.
Eplus.

icebreak
01/06/2007, 09h29
Sous quel type de dénomination japonaise travaillais tu ?

Seishahin
Keiyaku Shain
Arubaito

A mon avis, vous faites des heures, n'êtes pas employé en tant que Shain.
Aviez vous l'assurance maladie de la boite par exemple ?

Si la boite est en cessation de paiment, et que le patron se tire en France par exemple. T'es dla baise.

En théorie ton école était une filiale japonaise d'une autre boite n'est-ce-pas ?
Si ton école était établi au Japon avec une entité juridique de type YuugenKaisha ou KabushikiGaisha, la maison mère n'est pas tenu de payer des frais ou autres.

En gros dans ce dernier cas de figure, qui me semble être le plus probable, t'es de la baise.

Je pense sincèrement que pour ceux qui ont côtisé au chomage japonais, vous pourriez y prétendre mais si vous êtiez Arbaito, t'es dla baise aussi.

Enfin, j'ai eu à peu près le même problème et j'ai été dla baise.
C'est le statut d'Arbaito en gros. Mais rien ne t'empêche de te retourner contre ton ex employeur. c'est juste que même si ta raison, tu risque d'attaquer quelqu'un qui n'a plus de sous si la société a bien été liquider juridiquement.

N'oublie pas, on n'attaques pas la maison mère mais l'entité japonaise.
Sauf si...

Bref, plus de détails sur le type de contrat, etc...

simseb99
01/06/2007, 11h15
En gros, t'es de la baise.

amstramgram
01/06/2007, 13h20
Merci pour ta réponse Icebreak.
Pour te répondre, il y avait 3 vacataires qui eux sont payés à l'heure et les autres étaient des profs titulaires payées à salaire fixe assorti de diverses primes.
Mais tu sembles avoir bien capté le souci: pas d'assurance maladie.
On va voir lors d'une réunion avec l'avocat du patron.
Ce qu'on ne comprend pas c'est pourquoi il a fait embaucher une nouvelle prof 2 semaines avant et 2 à peine un mois avant?
Où est la feinte?

ZeenemSalik
01/06/2007, 13h40
Le nom de l'école m'interesse moi, si tu peut me le donner (en mp si tu veut)

icebreak
01/06/2007, 14h13
Pas de feinte, mauvaise gestion.
Ça arrive plus vite qu'on ne le crois.

Une information qui tombe et vlan.
Pour fermer une école ou un business, il faut aussi de l'argent.
Puisqu'il est obligation de remettre les locaux en l'état ou on les à trouvé.

Rien que ça, ça te grêve un putain de budget, ta souvent 3 mois de préavis au niveau du loyer. etc...

Yukumizu
01/06/2007, 15h03
L'Ecole de Paris a mis la clé sous la porte, ce qui ne m'étonne pas le moins du monde, je m'y attendais même.

Il n'y avait pas d'assurance maladie, pour personne, parce que cette école, comme les autres écoles de langue du genre au Japon, ne respecte pas la loi.

Pas de feinte, c'était la politique du directeur : "Je fais tout moi-même et j'emmerde les professeurs que je considère comme des pions ainsi que les élèves qui ne sont là que pour lâcher le maximum d'argent, les secrétaires qui doivent avoir le doigt sur la couture et dénoncer les mauvais profs qui ont oublié leur crayon bleu ou le responsable de l'emploi du temps du personnel qui ne vaut guère mieux ."


Pas de feinte, mauvaise gestion.
Ça arrive plus vite qu'on ne le crois.
C'est un peu plus compliqué que cela.

icebreak
01/06/2007, 15h08
Ben je connaissais pas le dossier hein ;)

L'assurance maladie n'est pas obligatoire. Il y a un seuil d'employé à atteindre.
Les Arbaito ne sont pas compris dans ce calcul.

Et vu combien on paye, vaut mieux être au Kokumin Hoken, puisque l'entreprise n'assume pas 100% des frais.
Ça m'a fait tout drôle quand ma récente boite est passé à ce régime.

Après bon ! Y a les rouages d'un dossier que je ne connais absolument pas.

amstramgram
02/06/2007, 03h53
L'Ecole de Paris a mis la clEsous la porte, ce qui ne m'étonne pas le moins du monde, je m'y attendais même.

I
Pas de feinte, c'était la politique du directeur : "Je fais tout moi-même et j'emmerde les professeurs que je considère comme des pions ainsi que les élèves qui ne sont lEque pour lâcher le maximum d'argent, les secrétaires qui doivent avoir le doigt sur la couture et dénoncer les mauvais profs qui ont oubliEleur crayon bleu ou le responsable de l'emploi du temps du personnel qui ne vaut guère mieux ."

.

Salut Yukumizu!

Le responsable de l'emploi du temps et du personnel ne devait pas en savoir beaucoup plus que les autres de toute façon.
Mais la question reste en suspens: pourquoi faire embaucher des gens de France 2 semaines avant de les virer? Il aurait pu embaucher des vacataire pour ça!
Icebreak, je sais qu'il n' y a pas d'assurance maladie et qu'on doit se débrouiller pour toutes les cotisations.

Voici quelques détails:

Le calcul du salaire est fait par période fiscale, cfest-à-dire du 1er au 31 de chaque mois.


TYPE "A" TYPE "B"
1- Salaire de base:
\ 167.000 - \ 127.000


2- Prime de préparation de cours:
\ 20.000 - \ 20.000


3- Prime de week-end: en cas d'absence samedi ou dimanche non justifiée par un certificat médical, cette prime ne pourra être versée. Ceci ne concerne pas les conges agrées a l'avance.
\ 20.000 - \ 20.000


4- Prime mensuelle d'assiduité pour la présence et la ponctualité.
\ 23.000 \ 23.000


5- Le salaire total (=1 + 2 + 3 + 4):
\ 230.000 \ 190.000


6- Prime mensuelle de qualification pour les enseignants titulaires de la maîtrise (ou plus) et d'un an d'expérience dans l'enseignement du francais (Stage maîtrise exclu) sur présentation de justificatifs:
\ 5.000 \ 5.000

- -

7- Salaire total si prime de qualification applicable (= 5 + 6) :
\ 235.000 \ 195.000


8- Rémunération des heures flexibles si effectuées.
(Exemple: Si 16 heures flexibles effectuées en Septembre)
\ 28.704 \ 28.306


9- Participation aux frais de transport s'ils sont supérieurs à \5000
(Exemple d'un enseignant dont les frais de transport s'élèvent à \11.340 en septembre; les frais au delà de 5.000\ sont pris en charge, soit \ 6. 340) \ 6.340 \ 6.340



10- Salaire mensuel brut en Septembre (= 7+ 8 + 9)
(Si prime de qualification applicable)
\ 270.044 \ 229.646


11- L' impôt sur le revenu est déduit du salaire brut, suivant le barème fiscal japonais.
Le taux d'imposition est environ de 4%.
12- Lfassurance chômage obligatoire est déduite du salaire mensuel brut.
Elle est environ de 0,7%.

Il y a d'autres primes...

sanjuroII
04/06/2007, 21h02
de feinte, c'était la politique du directeur : "Je fais tout moi-même et j'emmerde les professeurs que je considère comme des pions ainsi que les élèves qui ne sont là que pour lâcher le maximum d'argent, les secrétaires qui doivent avoir le doigt sur la couture et dénoncer les mauvais profs qui ont oublié leur crayon bleu ou le responsable de l'emploi du temps du personnel qui ne vaut guère mieux ."


Alors, on tape sur les hommes à terre? On tire sur les ambulances? Les langues se délient quand le "grand homme" est plus de ce monde?
Bravo! Parait que les petits moutons mangent parfois du loup mort...

Indéniablement, cette faillite est une bonne chose pour le FLE. Moins bonne pour le staff japonais de la boîte.

Azikan
04/06/2007, 21h13
L'Ecole de Paris a mis la clé sous la porte, ce qui ne m'étonne pas le moins du monde, je m'y attendais même.

Il n'y avait pas d'assurance maladie, pour personne, parce que cette école, comme les autres écoles de langue du genre au Japon, ne respecte pas la loi.

Pas de feinte, c'était la politique du directeur : "Je fais tout moi-même et j'emmerde les professeurs que je considère comme des pions ainsi que les élèves qui ne sont là que pour lâcher le maximum d'argent, les secrétaires qui doivent avoir le doigt sur la couture et dénoncer les mauvais profs qui ont oublié leur crayon bleu ou le responsable de l'emploi du temps du personnel qui ne vaut guère mieux ."


Pas de feinte, mauvaise gestion.
Ça arrive plus vite qu'on ne le crois.
C'est un peu plus compliqué que cela.

Excuse moi mais j'ai toujours eu une assurance maladie dans cette école, qu'est-ce que tu sous-entends par là ?

Ensuite pour ce qui est de la politique de l'école, aussi discutable qu'elle était, on ne m'a pas forcé à signer mon contrat. Quand on accepte un contrat, la moindre des choses est de s'y conformer sous peine de sanctions. Après faut pas venir pleurer.

Tu affirmes que c'est plus compliqué que celà, ok. Si t'avais des infos je crois que ça aiderait beaucoup de personnes. Envoie-les moi par MP.
Si t'as pas de preuves bien sûr.

Attaque pas les gens comme ça. La personne du personnel dont tu parles t'a peut-être viré et je pourrais comprendre que tu ne l'aimes pas. Mais ça m'étonnerait qu'il ait viré quelqu'un sans raison valable. Le stylo bleu, hahaha effectivement. Si tu avais bossé avec intérêt pour ton boulot tu aurait compris l'intérêt de ce "détail".

Yukumizu
05/06/2007, 02h34
Ca y est ça part encore en couille, et c’est moi qui suis accusé. Je rêve !
Je savais bien qu’il ne fallait pas que je revienne sur ce forum.
Messieurs dames qui vous cachez derrière vos pseudos, sachez faire la part des choses. Le monde n’est pas tout noir ou tout blanc. Je répète : le monde n’est pas tout noir ou tout blanc.
Je n’en veux à personne, je n’ai pas été viré, je voulais juste donner quelques informations sur cet homme et sur ce qui c’était passé, sur ce qu’il pensait de son personnel, y compris de celui qui s’occupait des employés et a appris la nouvelle en même temps que tout le monde…

Oui, c’est plus compliqué que cela Il y a eu des raisons à la baisse du nombre d’étudiants. Si tu es sur Tokyo je t’explique, sinon tant pis.

L’assurance maladie, c’est celle des employés, shakaihoken, je l’ai demandée quand j’étais employé à temps complet, elle m’a été refusée.

« Ensuite pour ce qui est de la politique de l'école, aussi discutable qu'elle était, on ne m'a pas forcé à signer mon contrat. Quand on accepte un contrat, la moindre des choses est de s'y conformer sous peine de sanctions. Après faut pas venir pleurer..) »
Tu veux parler de ceux que l’on a fait venir en France pour les virer quelques mois ou quelques semaines plus tard ? Moi je ne me suis jamais plaint sur ce forum quand j’y étais.

« Alors, on tape sur les hommes à terre? On tire sur les ambulances? Les langues se délient quand le "grand homme" est plus de ce monde?
Bravo! Parait que les petits moutons mangent parfois du loup mort... “” »
??? Mais qu’est-ce que je t’ai fait pour que tu sois aussi agressif ???.

« Le stylo bleu, hahaha effectivement. Si tu avais bossé avec intérêt pour ton boulot tu aurait compris l'intérêt de ce "détail". »
re ?????? Mais qu’est-ce que je vous ai fait ???? Le coup du crayon bleu (je veux dire du fax qui a été envoyé à une prof pour lui reprocher d’avoir emprunté un crayon bleu à l’accueil) ce n’est pas moi, cela est arrivé à une prof très compétente et motivée qui a été dégoûtée par ce comportement de la direction. C’est tout. Juste des faits. Après les commentaires sur mon intérêt pour le travail je ne vois ce que cela vient faire là.

icebreak
05/06/2007, 03h09
L’assurance maladie, c’est celle des employés, shakaihoken, je l’ai demandée quand j’étais employé à temps complet, elle m’a été refusée.

Moi chuis pas prof !
Par contre l'assurance maladie, il n'est pas obligatoire de la recevoir même si t'es Shain.

Au dessus d'un certain nombre de Shain, la boite est tenu de le faire.

Et crois moi, t'es pas toujours content de la payer.

La Kokumin Kenko Hoken, tu la payes toi, à ta mairie de secteur.
C'est pas très cher.

La Shakaihoken est payé moitié-moitié par la boite et par toi (pas vraiment moitié) mais bon, du coup ton salaire diminue.

En cours d'année, j'ai eu a payer le shakai et la retraite

Yukumizu
05/06/2007, 08h22
Par contre l'assurance maladie, il n'est pas obligatoire de la recevoir même si t'es Shain.
Au dessus d'un certain nombre de Shain, la boite est tenu de le faire.
C’est un détail dans l’histoire, et finalement ça ne me gène pas, mais il y eu toute une histoire il y a deux ans à propos des écoles de langue (Nova en premier) qui resquillaient au niveau de l’assurance maladie (et de la retraite en passant). http://search.japantimes.co.jp/cgi-bin/fl20050531zg.html
Elles (y compris l’Ecole de Paris qui dépassait le seuil) s’en étaient tirées par un tour de passe-passe.
La shakaihoken est obligatoire à partir d’un certain nombre d’employés (j’ai oublié ce nombre) et pour les employés faisant plus de 75% de l’horaire d’un employé à plein temps ayant les mêmes fonctions. Le tour de passe-passe a consisté à assimiler les profs aux managers ou à l’encadrement qui font plus d’heures. Comme cela ne suffisait pas à l’Ecole de Paris le temps officiel de travail est passé de 31 heures à moins de 30 heures. Pour cela l’intercours de 10 mn a été décomposé en deux : 8 minutes pour le remplissage des fichiers et ce genre de choses, et 2 mn (deux) de pause à la disposition du professeur. Officiellement à cause d’ « un changement dans la législation japonaise » (si mes souvenirs sont bons).

05/06/2007, 11h29
« Ensuite pour ce qui est de la politique de l'école, aussi discutable qu'elle était, on ne m'a pas forcé à signer mon contrat. Quand on accepte un contrat, la moindre des choses est de s'y conformer sous peine de sanctions. Après faut pas venir pleurer..) »

On peut venir témoigner tout de même hein. Y'a plein de gens qui croient qu'être prof au Japon est le meilleur moyen de venir s'installer. C'est aussi instructif d'avoir un témoignage sur certaines conditions de travail.
Si tu as envie de poster ta version des faits, personne ne t'en empêche, au contraire, on est sur un espace de discussion.

CapRay
05/06/2007, 13h12
Ma parole, mais elle dit ça bien la KoYuBi !

200% d'accord avec toi

amstramgram
05/06/2007, 18h01
Bonsoir,
je vois qu'il y a eu quelques réactions depuis mon dernier passage et je souhaiterais clarifier certains points pour commencer.
Tout d'abord le but du premier message était de demander quelques conseils et non de pourir la réputations des écoles de langue en général et de français en particulier car c'est un cas spécial et tratons-le comme tel.
Deuxièmement il est évident que les profs qui signent ce contrat sont consentants.
Enfin il n'y a pas que des gens qui rêvent de s'installer au Japon à tous prix dans les écoles de langues. Il y a aussi des gens dont c'est tout simplement le métier d'enseigner le français à des étrangers au Japon ou ailleurs.
Le but du message n'était pas non plus de remettre en cause de façon catégorique la pédagogie de l'école. On peut toujours en discuter mais de toute façon il n'y a plus d'école de Paris et c'est un autre sujet.
L'histoire des crayons bleus n'est qu'anecdotique et ce n'est pas vraiment ce qui intéresse les anciens employés de la boite.

Pour en revenir au problème de la fermeture subite, on peut encore trouver un contrat type sur le site de recrutement de l'école toujours en ligne:

---Teacher's Contract

This agreement is made by and between VISION INTERNATIONALE CO., LTD., hereinafter referred to as " Employer " and hereinafter referred to as "Employee"...................................

That for and in consideration of the conditions and mutual obligations hereinafter set forth, Employer hereby employs Employee who represents that s/he is duly qualified, accepts employment and agrees to serve the Employer and the Employer's clients ( students ) to the best of his / her ability as a language teacher.

---Article 1. Duration
The term of this contract is from............... , 20.... to , ............... 20.... inclusive.

---Article 2. Location
This contract will be executed through the Vision Internationale Co., Ltd. offices located in Tokyo or other place designated by Employer.

---Article3. Compensation
The Employer agrees to pay, and the Employee agrees to accept payment for, each fiscal month of work on or about the 15th ( fifteenth ) day of the following month according to the foregoing pay schedule, and in accordance with the annual pay rate scale outlined below:


Type A: Type B:
instructors (eligible for the qualification allowance) : \ 3060,000 per annum. Number of working hours: 29 hours 58 minutes fixed per week plus 122 flexible working hours carried out during the contract's term of 12 months

instructors (eligible for the qualification allowance) : \ 3060,000 per annum. Number of working hours: 26 fixed hours per week plus 377 flexible working hours carried out during the contract's term of 12 months.


instructors (non eligible for the qualification allowance) : \ 3000,000 per annum. Number of working hours: 29 hours 58 minutes fixed per week plus 122 flexible working hours carried out during the contract's term of 12 months instructors (non eligible for the qualification allowance) : \ 3000,000 per annum. Number of working hours: 26 fixed hours per week plus 377 flexible working hours carried out during the contract's term of 12 months.





---Article 4. Allowance / Benefits
Employer agrees to maintain written policies regarding such allowances and benefits as travelling cost reimbursement, holidays, vacation time and sick-leave, and to allow Employee access to such Policies.


---Article 5. Visa
Employer will accept no terms of this contract in the event of the Employee failing to secure the proper visa within the specified period, and until evidence of such visa is put on file with Employer.

---Article 6. Employer's Obligations
1- Employer agrees to provide an orientation to the company policies, procedures, expectations, teaching methods, materials and work responsibilities.

2- Employer agrees to maintain a program of observation, evaluation and training for Employee with the goal of enhancing professional skills and rewarding outstanding performance.


---Article 7. Employee's Obligations
1- Employee agrees to respect this contract, the working regulations which is binding on all the employees, the company rules and instructions

2- Employee agrees to abide by all the laws and regulations of the Japanese government, which include those of the Immigration and Tax Authorities, and absolves the Employer and its clients from any legal and financial obligations that may result from his / her actions.

3- Employee will not during the course of his employment carry on any activities or accept any responsibilities or commitments which would in any way conflict from the full performance of his or her duties or would be directly or indirectly competitive with, or similar to, business of the company, Vision Internationale Co., Ltd. - Ecole de Paris


---Article 8. Health Insurance
Employee agrees to obtain Japanese National Health Insurance or otherwise assume responsibility for financing his / her own health care requirements.


---Article 9. Termination of Contract
1- Employer may terminate this contract by giving 35 ( thirty-five ) business days (excluding week-ends) notice in writing to Employee.

2- Employee may resign from Vision Internationale Co., Ltd. by giving written notification, stating valid reasons for resigning, 35 ( thirty-five ) business days (excluding week-ends) notice prior to the final day of Employee's employment. Employee agrees to inform Employer of his/her intent as to wether or not to renew this contract 35 (thirty-five) business days (excluding week-ends) before the last day of employee's employment.

3- Even after the termination of this contract, the employee agrees not to disclose to a third person any facts relating to employer whether it is true or not, or school internal information, including but not limited to student or employee's personnal data, teaching method, teaching materials, the company policies, the way of observation, evaluation, training for employees, that s/he was aware of during her/his work at any case.

4- In case of the termination of this contract before the 12 months contractual, the employee hereby agrees not to become employed directly or indirectly nor controlled by any enterprise which deals in business similar to, or competitive with, the company' activities for a period of 12 (twelve) months from the date of termination of his employment for the company, Vision Internationale Co., Ltd. - Ecole de Paris-


---Article 10. Dismissal
Employee agrees that the Employer may dismiss Employee without notice, for failure to maintain a proper visa, professional attitude, for gross misconduct, dishonesty, violation of company policy, inappropriate disclosure of confidential information relating to clients or Employer, or participation in any activities jeopardizing the Employer's reputation or business position.


-Article 11. Amendments
It is agreed that any amendments or alterations hereto will only be effective if laid out in writing directly below.
.................................................. ................................NONE.............. .................................................. ................


----Article 12. Miscellaneous-
1- This Agreement is written in the English language. The Employee hereby confirms that he/she fully understands the contents hereof.
2- This Agreement shall be construed in accordance with and governed by the laws of Japan.





Voici l'article qui est paru sur le site d'Asahi:

TOKYO: Language schools suddenly close
06/05/2007

THE ASAHI SHIMBUN


Three Ecole de Paris language schools have abruptly closed without offering an explanation, sources said Monday.

The school's owner, Vision International Co., said it will hold a meeting Saturday to explain the situation to students.

The company operated the French and English conversation schools in Tokyo's Kichijoji and Iidabashi districts as well as Yokohama.

Ecole de Paris students purchase lesson coupons in advance. Thus, some students still have coupons worth hundreds of thousands of yen.

"I am at a loss as to the school's decision to close so abruptly," said one student.

Saturday's meeting is set to start at 10:30 a.m. at Nakano Zero, a public facility in Tokyo's Nakano Ward.(IHT/Asahi: June 5,2007)

Voici le site de la société:

http://www.profaujapon.com/

arienae
05/06/2007, 21h55
ce qui est "bien" avec les pseudo, c'est qu'on ne sait pas qui parle... peut-être bien que l'ancien patron ou un des ses amis se cachent dans les réactions agressives ?...

Enfin, bon, dans tous les cas, je trouve ces témoignages très instructifs, et je souhaite un bon courage à ceux qui "sont d'la baise", pour reprendre une si belle expression.

sanjuroII
05/06/2007, 22h28
« Alors, on tape sur les hommes à terre? On tire sur les ambulances? Les langues se délient quand le "grand homme" est plus de ce monde?
Bravo! Parait que les petits moutons mangent parfois du loup mort... “” »
??? Mais qu’est-ce que je t’ai fait pour que tu sois aussi agressif ???.



OK, Yukumizu, c'est vachard cette histoire de petit mouton. Mais reconnais qu'il est quand même un peu tard pour mettre les choses à plat quand Vision internationale se casse (enfin!) la figure.
C'est AVANT qu'il fallait secouer le cocotier, histoire que le grand singe voit bouger le paysage!
C'est AVANT qu'il fallait renseigner les postulants sur la personnalité de Croquignol en chef et de ses sbires!
Mais ça, on en a causé déjà, et tu sais forcément de quoi je parle, sauf erreur de ma part.

Maintenant, il est toujours temps de se défouler. C'est juste plus marrant quand c'est synchrone. Ma réaction va pas plus loin, alors relax!

Yukumizu
06/06/2007, 02h25
Maintenant, il est toujours temps de se défouler. C'est juste plus marrant quand c'est synchrone. Ma réaction va pas plus loin, alors relax!
Mais je ne me défoule pas :) . Je n'ai aucune rancune. Je continue, même si cela peut te paraitre extraordinnaire, de trouver que c'était une bonne expérience. J'ai beaucoup appris, même sur la nature humaine. Rien n'est tout blanc ou tout noir.
Et encore une fois je ne remets pas les choses à plat, je ne secoue pas le cocotier, avant ou après, je n'ai juste que donné ma vision des faits, de ce que pensait le directeur de son pesonnel. Rien de plus.

amstramgram
06/06/2007, 02h50
Bonjour,


j'ai reçu un mai d'une étudiante qui tente d'organiser une action efficace:


Hi everyone,

I hope you are gathering as many information as possible, it's Day 6 since the last Friday.

I am e-mailing you to let you know that you guys as a professors, the employer hasn't noticed any official announcement of the hiring freeze due to the School's bankruptcy. This is really not the standard procedure and he will be accused of some kind of crime as a top person of the certain size of business operation. (I was suggested that we should also report this case to the Labor of Administration in Japan).

I am sure your May salary will be guaranteed to be paid at least 80% from the Government even the worse case comes.
I have been trying to encourage as many students as possible to be awaken to realize the gravity of the matter, but I am not sure how much they will, to be honest at this stage.

I will do anything I can to do to help your situations so please contact me anytime (although I am away from the country for 1 week and be back next Wednesday).

Bon courage,



Nous sommes sur un forum francophone mais je me permet de laisser le message en anglais. Elle y dit en susbstance que les profs recevront au moins 80% de leur dernier salaire via le gouvernement japonais...

sanjuroII
06/06/2007, 11h02
Je continue, même si cela peut te paraitre extraordinnaire, de trouver que c'était une bonne expérience. J'ai beaucoup appris, même sur la nature humaine.
Extraordinaire, non. Tout le monde est content pour toi, de savoir que c'était une bonne expérience.


Rien n'est tout blanc ou tout noir
C'est vrai, on sent que tu as beaucoup appris. Une sagesse qui vient de loin!


Rien de plus
Et à part ça, ça biche?

CapRay
06/06/2007, 11h11
Pour les réglements de comptes, il y a le mp.

merci !

Iriakun
08/06/2007, 20h28
Une ecole banqueroute ca fera le menage quelque part afin de ramener a la realite les japonais mais je crains des consequences une fois de plus sur l image de la France...en tout cas bon courage aux ex prof!Et dire que j avais failli y postuler y a 2 ans ouf ^^

shiro
10/06/2007, 08h58
Sans vouloir faire deriver le sujet.


La Kokumin Kenko Hoken, tu la payes toi, à ta mairie de secteur.C'est pas très cher.

Cela depend des revenus annuels. L'assurance-sante est calcule sur base des revenus de l'annee precedente.

De plus, la personne qui n'est pas couverte par sa societe doit payer le kokumin nenkin, la pension de retraite nationale qui maintenant s'eleve a 14.100 ¥ par mois. La mairie vous propose plusieurs possibilites de paiements.

paiement pour un an : 166.200 ¥
paiement par tranche de 6 mois : 83.910 ¥( 1 an = 167.820 ¥)
paiement par mois : 14.100 ¥ ( 1 an = 169.200 ¥)

icebreak
12/06/2007, 03h35
De plus, la personne qui n'est pas couverte par sa societe doit payer le kokumin nenkin, la pension de retraite nationale qui maintenant s'eleve a 14.100 ¥ par mois.

Tu crois qu'On la paye pas ?
La société paye une partie ouais, mais pas la totalité.
C'est mon plus gros prélévement obligatoire justement.

Elle le prends sur ta fiche de paie, ça me fait 20.000 environs.

shiro
13/06/2007, 08h18
De plus, la personne qui n'est pas couverte par sa societe doit payer le kokumin nenkin, la pension de retraite nationale qui maintenant s'eleve a 14.100 ¥ par mois.


Tu crois qu'On la paye pas ?

Je faisais mention des personnes NON COUVERTES par la societe. Le Kokumin nenkin peut etre percu a l'age de 65 ans. Cette pension est tres minime.


La société paye une partie ouais, mais pas la totalité.
C'est mon plus gros prélévement obligatoire justement.Elle le prends sur ta fiche de paie, ça me fait 20.000 environs.

Ce n'etait pas le sujet de mon message. :wink:

Oui, il y a la quote-part de l'employeur et de l'employe. Ceci te permettra de recevoir le kosei nenkin.

Pour pouvoir beneficier du kokumin nenkin et kosei nenkin, il faut cotiser minimum 25 ans. Pour avoir une pension complete, il faut 40 ans.

Certaines entreprises ont le kigyo nenkin (企業年金). Je ne sais pas trop comment on dit en francais. Pension extra-legale ?