PDA

Afficher la version complète : Travailler au Japon - "Le français" au Japon



Chizu
15/05/2007, 23h01
Je ne sais pas si cette question à déjà été poser et si c'est le cas je m'excuse d'emcombrer ce forum. Comme mon titre l'indique, je souhaiterais savoir quels métier "le français" est il aprécier au Japon, si possible dans le domaine scientifique.

Je vous remercie d'avance. Cordialement

chizu **

morrisson
16/05/2007, 06h36
:?: :?:

skydiver
16/05/2007, 07h51
Je dirais aucun car les échanges se font en japonais principalement (et logiquement) et en anglais, surtout dans les domaines scientifiques.

ch0_ag
16/05/2007, 10h51
Dans tous les boulots tu appreciera le francais pour pester sur tes collegues chiant tout en t assurant qu ils ne comprennent pas un mot, au dela de ca, je ne vois pas grand travail ou le francais est plus apprecie qu un bon niveau de japonais et d anglais.

icebreak
16/05/2007, 14h47
ca sur français travail avec boulot, bon collègue donc utiliser oui sinon attention mais. Ca dépends par contre secteur choisis d'activité stroumpf.

keya
19/05/2007, 15h31
Je ne peux brasser tous les domaines scientifiques, je dirais trois branches en pêle mèle.

Dans Jetro, il y a une section qui étudie l'économie maghrébine et le français est indispensable pour ces maghrébistes. Mais il vaut mieux parler un arabe (arabe-marocain, arabe-tunisien, arabe-malgérien, etc.). Une autre branche scientifique est l'antropologie dans la lignée structuraliste lévistraussienne. Quelques-uns des africanistes japonais sont en effet francophones. Dans une certaine mesure, la sociologie aussi. Mais là, il faut bien choisir la perspective scientifique (c'est pas la peine de connaître le français pour faire la socio gauffmannienne ou ethnomethodologie). C'est de côté "l'école Annales" ou Bourdieu.

Auparavant, la linguistique, la philosophie, la sémiologie au Japon portaient un grand intérêt sur les travaux francophones, mais c'est fini. Le CNRS français ne vaut plus grand chose.

keya, qui répare des lacunes de la science architecturale en France

baldesarini
14/06/2007, 23h21
je re-up le topic, décidement j'en aurai appris beaucoup avec toi keya (voir autre topic).

Ce que tu as dit sur le jetro avec l'économie maghrébine ça m'intérésse fortement! Est-ce que tu pourrais en dire un peu plus svp ? Merci

keya
15/06/2007, 00h36
Au Japon, il y a des maghébistes, qui sont pour la plupart de formation d'éconmiste et dont certains travaillent à et/ou pour Jetro. Il n'y en a pas plus de dix (j'en ai croisé quelques-uns). Ils tentent d'éclairer la situation écomique des pays magrhébes, puisqu'il y investissement japonais. Maîtriser le japonais, le français et un arabe et être (socio)économiste font l'affaire.

keya, peut-être au Maroc pour les vancances de cet été