PDA

Afficher la version complète : Traduction Fr -> Jp Traduction d'un Haiku



Nyneara
11/02/2007, 19h24
Bonjour,
En vue d'un tatouage, je voudrais trouver la traduction originale de ce poeme. Pourriez vous m'aider ?


"Ainsi que les eaux plus rapides d'un torrent se
brisent aux rochers
Même séparés nous nous retrouverons"

christian
11/02/2007, 20h30
Pourrais-tu nous donner le nom de l'auteur?

Nyneara
12/02/2007, 10h09
Merci de ta réponse, il s'agit d'un haiku de empereur retiré Sutoku (1119 - 1164)

asagiri
12/02/2007, 16h29
bonjour

cela va etre difficile , si on prend le japonais de l`epoque Heian
d`ou viens ce texte en francais

Nyneara
13/02/2007, 09h09
Quand je dis original, je le souhaiterais en japonais. ^^

Shizukasan
13/02/2007, 18h36
Quand je dis original, je le souhaiterais en japonais. ^^

Mais Asagiri te demande simplement où tu as trouvé le texte en français, pour (peut-être !) faciliter les recherches, et, peut-être pouvoir traduire ...

Nyneara
13/02/2007, 21h30
Je l'ai trouvé sur le net, je cherchais des exemples d'haiku et je l'ai trouvé sur un forum qui les regroupait. Aucune trace de documentation pour cela, vous pensez bien, sinon j'aurais cherché.

christian
13/02/2007, 22h18
Je pense que si tu envisage un tatouage, tu devrais peut-être chercher des textes plus accessibles.

En effet, le poème aurait été créé (selon tes info) au 11e siècle, cad en France à l'époque de louis 6/7 (rois capétiens). Le japonais ne peut donc être que très ancien. Je me demande même si, les contemporains de cette époque n'écrivaient pas leur poésie en chinois (langue "classique" par excellence, à l'instar du latin).

Entrevois-tu la difficulté?

Bon, puisque tu as trouvé ce texte sur un forum, pourquoi ne pas y aller et demander ses sources à l'auteur du post qui le présente et nous donner un petit message ensuite?

Je suppose également que l'ouvrage dont est tiré ce poème ne doit présenter que la version française. Donc à moins d'écrire à l'auteur... Remarque, je peux toujours me tromper.

En passant, il me semble impossible de dire que ce poème fasse partie des haiku (la paternité du genre étant attribuée à Bashô...auteur du 17e siècle).

Nyneara
14/02/2007, 09h13
Ne vous est t'il pas possible de m'en faire la traduction ? c'est un texte qui me tient a coeur. Mais je vous remercie de l'attention que vous avez donné a mon post. Si je ne trouve pas l'équivalent en japonais, je me contenterais de l'écrire en francais, mais cela perdra un peu de son charme.

ushirogiri
14/02/2007, 09h20
a mon avis ça donne ça:

momo,
mo,
momokoo!




ouioui :arrow:

Nyneara
14/02/2007, 10h11
Superbe. Merci, je pense que je vais me renseigner ailleurs aussi.

tampopo
14/02/2007, 10h48
Bonjour,

Je pense que le texte original est celui-ci :
瀬をはやみ岩にせかるる滝川のわれても末に逢はむとぞ思ふ

source : http://www.asahi-net.or.jp/~sg2h-ymst/yamatouta/hatidai/sika_s.html

Nyneara
14/02/2007, 10h53
Je te remercie beaucoup.

christian
14/02/2007, 13h50
Encore une fois bravo à notre maître (à tous) Tampopo, capable de retrouver ce poème ....

Si je comprends (très peu) la page web, il s'agit de "waka"?

asagiri
14/02/2007, 14h08
bonjour

en effet

Se wo hayami iwa ni sekaruru takigawa no
warete mo sue ni awan tozo omou

tampopo
14/02/2007, 14h18
Il ne faut dire bravo trop vite, je ne suis certain pas à 100% qu'il s'agisse du bon poème. Toujours est-il que s'il s'agit du bon et que c'est pour un tatouage, voici deux liens vers des versions calligraphiées :
http://yabu.up.269g.net/image/909293BF8940.jpg
http://i.yimg.jp/images/cert/hyakunin/carta/077.jpg

asagiri
18/02/2007, 13h12
bonjour

Tampopo la version que tu avais donne au debut est juste , j`ai trouve cela

Sewo hayami iwa ni sekaruru takigawa no
warete mo sue ni awan tozo omou

by The Retired Emperor Sutoku

Literally:

stream, rapid, rocks, rush, river water
apart, eventually, meet, I believe

In English:

As water of a stream will meet,
Though, barred by rocks, apart it fall
In rash cascades, so we too, sweet,
Shall be together after all.

Reading it in Japanese, I got an idea that even though they are apart now, they will eventually get together again as water of a stream. Though Haiku are very short, and their grammar is often fragmentary, I enjoy the word choice, order, and rhythm in this English translation. This is very pleasant to find myself becoming suddenly aware of the particular voices of a few poets among the English translation books.

© Mayumi Kanai, 1998