PDA

Afficher la version complète : Divers Le corps comme une arme



Naze-Nani
04/12/2006, 10h49
J'initie rarement de nouveaux sujets, mais là... 8O

Cette vidéo (en anglais) est un reportage sur les célèbres techniques de "casse", avec mesures de la force et explications à l'appui.

http://www.filecabi.net/video/body-as-weapon.html

La dernière casse (20 briques avec l'épaule) présente un ralenti époustouflant où l'on voit clairement l'onde de choc se propager. On pourrait croire à de l'explosif!

Les Karatékas endurcis (sans jeu de mot) qui fréquentent ce forum se sont-ils déjà essayés à ce genre d'exercices? N'y a-t-il pas des répercussions pour la santé?

zarkis
04/12/2006, 11h49
Bonjour,


N'y a-t-il pas des répercussions pour la santé?

Bien sûr que oui, de même les gens qui pratique de la boxe thai, pendant la 1r année ils s'endurcissent en frappant contre des poteaux. Il est évident que le corps de sort pas indem de ce genre d'entrainement. Quand ils sont jeunes tout va bien c'est aprés vers 50 ans qu'ils vont le payer bien chère, en marchant avec des cannes, ou avec de grave problème d'articulation. Aujourd'hui on vit plus vieux et l'entrainement doit y être adapter, on a besoin de notre corps plus longtemps, il faut donc le ménager.

rom
04/12/2006, 13h46
Ce documentaire ne vaut pas un clou. J'ai peine à croire que tu sois impressionné par les frères goliots. Paul et Creg...

La mesure de force est bidon, les capteurs supportent entièrement la charge ce qui fait qu'en sautillant à pied joint sur la pile on monte à 150 kilos facilement de pression, sachant qu'en plus la pression exercée dépend de la surface, comme par exemple la section d'un piston, il suffit de réduire cette surface pour augmenter artificiellement la pression.
Deux petits capteurs posés sur la tranche et on obtient n'importe quoi comme valeur.

Aucun chiffre n'est valable dans ce documentaire. Rien n'est dit sur les calibrations choisis, le placement des objets, le protocole opératoire. Bref, le seul truc qui bat des records c'est le niveau de pipoterie qui doit atteindre les 3 tonnes de débilité au mètre carré. Malheureusement les capteurs n'ont pas résistés...

Ensuite prenons les commentaires:

On montre une masse qui casse quelques briques, on voit aussi le casseur ne pas donner toute la puissance qu'il peut.
Les briques cassent parce qu'il faut une masse au point d'impact qui puisse réfléchir l'onde de choc sans l'absorber. La tête du marteau est relativement légère par rapport à tout le poid du corps d'un de ces boeufs, et la masse récupère une grande partie de l'impact pour presque rebondir sur le béton. la main est au bout du manche, elle ne permet pas de contenir la masse contre le béton.

Essayez d'ouvrir une porte en poussant près des gonds, ça devient difficile, mettez un coup d'épaule au même endroit et vous vous faite mal, mais si vous mettez un coup d'épaule à l'extrémité de la porte, alors celle-ci offre beaucoup moins de résistance. Ca s'appelle le moment des forces.

Après une belle citation : "Certains septiques soutiennent le fait que les casseurs de briques créent une réaction en chaîne qui fait le travail pour eux. Un bloc cassant le prochain, comme un jeu de domino. FAUX, Une caméra à très haute vitesse montre Creg délivrant la totalité de l'impact et conduisant son poing tout le long de la pile. De plus il maintient sa vitesse constante tout au long de la frappe. "

A 4'14 de la vidéo, on voit Creg donner un coup de coude qui descend au maximum à 80 centimètres du sol et pourtant tous les briques sont cassées... Effectivement il y a une onde de choc qui fait le travail pour eux, on en a une belle démonstration.

Après on peut se rendre compte que Creg a été capteur dans sa jeunesse:
La force descend jusqu'au bout puis rebondit et remonte avec deux fois plus de puissance que ce que j'en ai donné. "Creg expert en physique des collisions"

Evidemment s'il ne donne pas assez de force pour casser la première brique... Il va se faire très mal, et je leur propose donc tout de suite d'essayer de casser le même nombre de briques, mais collée les unes aux autres... Là on va rigoler.

C'est vrai ça ? Pourquoi il y a un petit espace entre chaque brique ? C'est inutile non ? ....

ANGAKOK
04/12/2006, 15h51
Bonjour,

On voit tout de suite que tu es un expert Rom tu as du pratiquer beaucoup de casse dans ta vie.

Avec l'espace entre chaque brique tu as 10 briques de 5 cm à casser par exemple sans espace tu obtiens une brique de 50cm ce qui est totalement différent.


Enfin essaye déja avec les espaces, tu nous raconteras après.

De plus je ne vois pas ce que le moment des forces vient faire ici il n'y a rien à faire tourner autour d'un axe dans cette démonstration.

rom
04/12/2006, 16h31
ça va Angakok ? La forme ?

L'espace entre les briques sert à la propagation de l'onde de choc, il y a plein de sites que tu dois connaître et qui l'expliquent très bien. C'est un problème de physique, de mécanique...
Je croyais que tu t'interessais à ce qui était authentique, et pas à des pseudos casseurs de briques.

Tu es libre de faire des attaques personnelles quand tu n'as aucun argument à proposer mais pense aux autres personnes qui lisent ce forum et sont peu être interessés par autre chose que tes humeurs.

Ou bien fait moi le plaisir de m'envoyer un message privée.

Merci.

GATTACA
04/12/2006, 16h41
Je suis d'accord avec Rom. L'exemple de la masse étant assez révélateur.
On attend plus que les explication détaillées de Pascal (qui n'en fera pas des hecto pour mettre la pression) :wink:

ANGAKOK
04/12/2006, 17h04
Bonjour,

Où je te rejoins Rom c'est dans l'onde de choc, en effet sans onde de choc il ne peut y avoir de casse, par contre il ne faut pas oublier que l'onde de choc ne va pas en s'amplifiant (du moins pas dans ce genre de matériau) donc si la force, la vitesse du coup au départ ne sont pas suffisants le résultat sera nul, on le voit d'ailleurs avec la masse, il ne frappe pas il la laisse tomber.
Je n'apprécie pas plus que toi ce genre d'exercice, mais j'ai eu l'occasion d'y assister et d'y participer (on m'a cassé trois blocs de béton posés sur le ventre) c'est beaucoup moins pipeau que tu ne le dit.

zarkis
04/12/2006, 19h02
Dans cette casse comme l'explique Rom, les briques sont placées sur 2 points d'apuies à leurs extrémités, autrement dit en prenant le milieu de la distance entre les 2 points d'appuies il sera assez facile de casser.
Vous pouvez vous-même faire l'expérience. Prenez un morceau de sucre placer le sur une baguette à manche carré dans un plan horizontale, appuyer au centre avec une cuillère par exemple, ça ne cassera pas. Disposer maintenant votre sucre sur les 2 points les plus extrême du sucre en le faisant reposer sur 2 baguettes, appuyer avec la cuillère, si vous n'êtes pas de mauvaise foie ça va casser en son milieu.

1)
D'abord on frappe avec sa force sur la 1r, le fait qui est 5 cm d'air facilite le fait que l'énergie du choc va faire plier la brique (et non revenir vers le poing si la brique avait été disposée sur le sol), cette dernière n'étant pas élastique elle casse.

2)
L'étape suivante consiste à mettre son poid du corps sur le poing avançant vers le bas (vers les autres briques) et suivant le même principe que ma 1r étape, par combinaison de l'air entre les briques et des points d'appuies éloignés aux extrémités, le tout casse.

Je dis pas que c'est facile, je dis qu'il y a une grande part de tape à l'oeil comme dans les tours de magie.

Une casse qui m'impressionnerait serait, un empilement de brique l'une sur l'autre disposée sur un sol plat.

ANGAKOK
04/12/2006, 20h04
bonjour,


Je dis pas que c'est facile, je dis qu'il y a une grande part de tape à l'oeil comme dans les tours de magie.

Poudre aux yeux? ce ne sont pas des ninja pourtant :wink:

J'aimerais avoir l'avis d'experts en karaté tels que Skydiver

zarkis
05/12/2006, 10h31
Poudre aux yeux? ce ne sont pas des ninja pourtant :wink:


:) j'hésitais à le dire mais parceque c'est toi : Hatsumi sensei dans un de ces bouquins explique et démystifie beaucoup de tour de magie/art martiaux dans le même genre, celui là n'y est pas.

skydiver
05/12/2006, 19h51
Mal executee une casses laissera des traces, c'est evident.
En kyokushin karate il s'agit d'exercices obligatoires avant meme l'examen du shodan.
Je dirais simplement qu'il ne faut pas faire n'importe quoi, qu'une preparation physique et psychologique est imperative et...que les "truqueurs" sont nombreux.
Cela etant dit, meme des pratiquants peu chevronnes y arrivent sans degats particuliers.