PDA

Afficher la version complète : Travailler au Japon - Orientation études de commerce



kaesarof
26/11/2006, 14h36
Bonjour à tous et bravo pour ce site que je trouve très complet et que je consulte régulièrement.

Je suis actuellement en 2ème année de prepa ECS et je parle courament japonais ayant étudié la langue depuis l'age de 5ans.
1-Je voudrais tout d'abord avoir des conseils sur les écoles que je devrais viser pour travailler éventuellement au Japon plus tard. Je me suis déja renseigné mais des écoles comme l'ESSEC ou l'EmLyon me semblent vraiment difficiles a décrocher du moins cette année. Il y a aussi l ESC Reims qui a un partenariat avec Keio mais je voudrais savoir si il fonctionne vraiment.
2-Il me reste donc plusieurs alternatives comme l'ISG(NY,Paris,Tokyo),HEC montreal ou la Sorbonne qui m'a fournie une équivalence et éventuellement Dauphine si j'échoue aux concours ou ne trouve pas l'école adéquate. Je sais que l'université peut être mieux valorisée qu'une école considérée comme une simple business school. Pouvez vous me donner votre avis concernant ces quatre possibilités?
3-J'ai l'intention de travailler spécifiquement dans un domaine concernant la mode et en particulier japonaise (Yohji,CDG...)si cela est possible et ce critère doit être pris en compte.
4-Mon niveau à l'oral et à la lecture est bon mais l'écrit me pose encore des soucis (les kanjis et en particulier les tango). Que me conseillez vous pour optimiser mon niveau? On m'a dit que les langues O n'étaient pas tout a fait adaptées dans mon cas.
Merci d' avance!

phil75
26/11/2006, 15h21
Slt,

Je pense pas que tu ais besoin de faire des etudes de japonais en france.

Apparement ton niveau est élevé (d'apres ce qu'on comprend) et un simple échange en université (6 mois ou plus) avec un stage au Japon te donnera largement le CV pour postuler tranquille dans une boite a Tokyo (et meme ailleurs).

Comme tu l'a dis, une école de commerce c'est ce qu'il y a de mieux car en fait tu as a la fois la tres bonne formation en commerce (connaissances, réseau, stages) et en plus la Fac japonaise qui rassure (le recruteur japonais). C'est très complémentaire je pense.

Ensuite dans les écoles axées japon il doit bien y a en avoir 8/10 environ en France.

L'essec est je pense le meilleur compromis pour le réseau qu'elle a (et sa chaire avec LVMH). L'EM viendrait ensuite avec Reims et Rouen.

L'ISG à un bon réseau mais faut aimer "l'ambiance".

Apres tu as l'ESCEM, l'EDHEC etc etc etc

A mon avis, le plus important à prendre en compte c'est le réseau d'anciens au Japon plus que le prestige de la Fac partenaire (et dans ton cas, les anciens dans la mode au Japon) parceque dans le business c'est tres souvent par relation que ca marche (et encore plus dans la mode). Le prestige est d'autant plus secondaire que la demande de Français pour travailler au japon dans les secteurs techniques et ayant de bon profils sont encore rare et que donc la demande est plus forte que l'offre réelle.

En France c'est plus l'inverse donc on recrute encore bcp au diplome ou au classement... .

kaesarof
26/11/2006, 16h36
Merci beaucoup pour ta réponse. Ca m'éclaire déja nettement mieux.

A-t-on avis comment doit-on faire pour évaluer un réseau d'anciens particulièrement bien développé dans une université?

Penses tu qu'une formation en design ou en couture peut être un plus? A long terme mon rêve serait d'ouvrir ou de collaborer pour l'élaboration d'une marque.

Qu'entends tu par l'ambiance de l'ISG? Tu la placerait ou dans les choix que j'ai proposé?

phil75
26/11/2006, 16h56
Pour les anciens, contacter l'école, participer aux salons, rencontrer les etudiants et rencontrer les responsables des filières japon.

Je sais pas trop ce que tu sais faire.... tu es plutot créatif ou commercial ? c a d tu veut créer ou les vendre tes vetements ?

j'aime pas trop l'ambiance tres "parisienne bobo" de l'ISG

kaesarof
26/11/2006, 18h57
Déja il faut que je sois réaliste. Pour le moment je n'ai aucune formation pour créer des vêtements donc tout d'abord je dois me former à les vendre et je verrais éventuellement après l'option de la création.
En résumé, l'ISG est une sorte de boite à fils à papa si je te comprends bien. En effet c'est pas du tout l'ambiance que je recherche.
Je vais tenter de me renseigner auprès des écoles et des différentes universités.

phil75
26/11/2006, 19h09
Dans ce cas si ton reve c'est la création fais plus tot une école de design/couture/mode puis ensuite tu complétera par un 2 eme ou 3ème cycle en ecole de commerce.

L'important c'est de faire ce qu'on a envie de faire, peu importe le pays.

kaesarof
15/12/2007, 15h28
up du topic.
Merci phil pour ton aide. J'ai donc été admis l'an dernier dans plusieurs ecoles de commerce esc toulouse Icn Nancy et Int Management, mais comme j'étais pas convaincu j'ai décidé de refaire une année. J'ai remarqué que très peu d'écoles de commerce à part l ESSEC et peut être l'EM lyon été vraiment reconnue au Japon et surtoût que le fait de ne pas avoir étudier dans la capitale surtoût lorqu'on y habite n'est pas très bien vu. Bien entendu ce ne sont que des histoires que j'ai récolté par-ci par là. Je sais que l INT management bien que moins côtée bénéficie d'un partenariat avec Dauphine. Ne serait-ce pas une meilleure idée de repasser l'INT cette année et de faire le Double Diplôme avec Dauphine sans me fier au classement? Dauphine aurait peut être une meilleure reconnaissance au Japon et un échange avec Keio :p (INT spécialisé en IT important au Japon) et faire après à la limite un MBA à l'essec ou HEC pour compléter. J'ai aussi une équivalence en L3 en economie à la Sorbonne qui pourra éventuellement se transformer en équivalence en M1 à la fin de cette année.La Sorbonne semble vraiment reconnue au Japon. Voilà je suis dans un profond dilemme à la fin de cette année si je n'ai pas une des 4pa je ne sais pas vraiment quoi faire. Aller dans ce qu'il y a de mieux selon les classements francais, aller à l int et faire dauphine (mais parcourt assez boudé par les étudiants en prepHEC), aller à la Sorbonne en M1 (éventuellement passer les concours AST) et compléter ces deux dernières formations par un MBA soit fr soit étranger après mon échange au Japon. Ca fait un peu le mec qui cherche qu'à trouver des combines pour demeurer dans le prestige.. mais au Japon comme en France d'ailleurs j'ai l'impression que le diplôme demeure important.
Merci de votre aide!

SpK
16/12/2007, 04h47
Si je n'avais qu'un seul conseil à te donner ce serait de te focaliser sur le cœur du métier que tu veux faire: les vêtements.
Temps que tu sauras pas si tu veux les vendre ou les faire t'avanceras pas.
Un boite japonaise va prendre un étranger si il apporte beaucoup plus qu'un japonais (et ça se comprend avec les histoire de visa etc...).
Concernant le niveau de japonais, comme t'es étranger on comprend que tu soit pas parfait et comme visiblement t'as déjà un gros niveau, perd pas de temps a te spécialiser dans le japonais, ça tu le pofinera sur place (t'en fait pas pour les kanji, après 400 mails tu maitrise les plus courants :p)

En somme le message c'est, forme toi bien en France, deviens costaud dans ton domaine car tu seras jamais pris dans une entreprise au japon si t'apporte rien de plus qu'un local.

phil75
16/12/2007, 13h26
Re-

Il y a un truc qu`il faut absolument que les gens comprennent, c`est que les classements d`ecoles de commerce ca n'a AUCUNE importance en dehors de la France. Personne ne connait les parisiennes ni les autres ecoles et puis d'ailleurs tout le monde s'en fous completement. L'important c'est le reseau des anciens au japon +les competence linguistiques + les competences techniques + les stages/echanges effectues au Japon. La reputation de ton ecole c'est de la pacotille a l'etranger.

Il y a qu'avoir les Indiens, les sri lankais, les chinois qui sortent d'universites inconnues mais qui reussissent bien ici dans les grandes boites ou banques car techniquement ils assurent, ils sont dispo, motives, certains parlent japonais etc...

SpK
16/12/2007, 15h11
tu confirme donc mes dires, ça fait plaisir de savoir que je suis pas a cote de la plaque :p

kaesarof
16/12/2007, 21h34
merci pour votre aide!
spk: j'ai décidé de réserver la conception des vêtements comme un passe temps pour le moment et j'essaye de me perfectionner en autodidacte. Je vais donc essenteillement me diriger dans la vente. Je n'ai pas vraiment de problème de visa car j'ai des origines japonaises.
phil et spk: Je confirme donc que le nom de notre école en France n'a pas vraiment de valeur au Japon. Le seul hic c'est que j'ai pas mal cherché les réseaux d'anciens au Japon mais je me rends compte qu'ils sont minuscules voir inexistants. Pour l'edhec slt 19 anciens depuis 1981 exercent une profession au Japon. Pour l'em lyon je n'en ai pas trouvé. A l'esc Reims il y a un accord avec Keio Business School mais je crois qu'ils n'en envoient que 2 par an... ensuite l'essec ca me semble chaud même cette année de l'intégrer (parcour Japon etc..).Phil qu'exerces-tu comme profession et quels sont tes études si ce n'est pas indiscret? (tu m'as l'air d'être bien calé concernant les sup de co) Donc voilà pour le réseau des anciens je n'ai pas trouvé grand chose. Sinon au niveau des compétences linguistiques je parle courament (langue maternelle) avec quelques erreurs bien entendu. Et l'écrit si c'est par l'informatique ca pose pas de problème car on écrit en hiragana mais sinon vu que je n'ai pas écrit depuis longtemps j'ai oublié beaucoup de kanjis.
Pour les stages on m'a dit que c'est difficile d'en trouver, un peu plus aisé si on choisi de rester un an (utiliser sa césure est peut être une bonne solution?)

phil75
18/12/2007, 09h21
Re-

Toutes les ecoles que tu as cites ont des echanges avec le japon et ont une 20 de personnes en permanence ici dans toutes sortes d'emplois.
Tu n'as pas acces a toutes les infos sur les sites, des diplomes chaque annee tu en as des miliers.

Pour l'EM je peux te dire que recement encore il y a eu un diner des anciens au Japon et il y avait une 30 de personnes environs.
Dans tous les cas, les anciens ce n'est qu'un moyen parmis d'autres pour avoir des postes.

L'important si tu es un jeune diplome, c'est de privilegier les experiences longues que se soit en stage ou en echange ( 1 an mini)

Sur place tu pourras te faire des contacts si tu chomes pas.

Moi, brievement je suis ex-diplome de l'ESCEM ( ESC Tours-Poitiers), j'ai travaille pour un Big 4 d'audit ici pendant 1 an et demi et recement j'ai change, je travaille desormais pour une grande banque d'affaire US (middle office).

kaesarof
18/12/2007, 19h15
ok merci phil j'aimerai quelques précisions:
-tu as quel niveau de japonais pour pouvoir travailler en audit au Japon? Me conseilles-tu une fois en école de perfectionner mon jap à l'écrit ou plutôt de reprendre l'espagnol?
-est-ce-qu'on a des avantages pour trouver son logement au Japon, transports etc, salaire en Yen ou euros (maintenant vu la parité)
-conditions de travail francaises ou japonaises?
-Peut-on prétendre à un salaire plus élevé qu'un JD n'ayant pas l'atout supplémentaire du japonais.
-Faire un échange avec une université japonaise est à privilégié devant l'échange avec une fac anglo-saxone? (dans mon cas)
je sais c'est vraiment trop tôt pour se poser ce genre de questions mais c'est pour savoir à peu près comment ca se passe quand on est recruté par un grand groupe au Japon.
Merci!

Antonin
19/12/2007, 06h51
Salut,

Je ne parle seulement qu'en tant que VIE :

- Les grosses boites japonaises ou francaises paient en general le transport et le logement (un peu moins sur pour ce dernier).
- Conditions de travail japonaises en contrat local forcement, sauf les VIE (et les expats, mais bon...). En VIE, tu peux prendre un peu plus de vacances et le salaire est bien. Apres, en contrat local, on te paie les heures supp et avec les bonus annuels, au final, ca equivaut aux revenus d'un VIE (en tout cas pour moi).
- pretentions salariales, je sais pas mais je ne pense pas que ton niveau de japonais te donne droit a plus de salaire. On te choisira plutot qu'un autre qui ne parle pas japonais (et encore ca depend, bcp de VIE ne parlent pas un mot de japonais)
- echange japonais a privilegier je pense, mais moi je l'ai fait aux US et ca a eu une bonne influence

Pour les ecoles, je me souviens qu'il y avait aussi Audencia avec son programme Asie et les cours intensifs de japonais. Les classements ne comptent pas pour les boite japonaises mais si tu postules en VIE, tu passeras d'abord par les recruteurs francais qui eux connaissent les ecoles.

Bonnes chances aux cubes,

Antonin.

phil75
20/12/2007, 14h05
ok merci phil j'aimerai quelques précisions:
-tu as quel niveau de japonais pour pouvoir travailler en audit au Japon? Me conseilles-tu une fois en école de perfectionner mon japONAIS à l'écrit ou plutôt de reprendre l'espagnol?
-est-ce-qu'on a des avantages pour trouver son logement au Japon, transports etc, salaire en Yen ou euros (maintenant vu la parité)
-conditions de travail francaises ou japonaises?
-Peut-on prétendre à un salaire plus élevé qu'un JD n'ayant pas l'atout supplémentaire du japonais.
-Faire un échange avec une université japonaise est à privilégié devant l'échange avec une fac anglo-saxone? (dans mon cas)
je sais c'est vraiment trop tôt pour se poser ce genre de questions mais c'est pour savoir à peu près comment ca se passe quand on est recruté par un grand groupe au Japon.
Merci!

- niveau courant
- je vois pas trop ce que tu veux dire, les conditions de travail sont aux normes internationales je dirais. Dans ce genre de boites, les methodes de travail sont mondialisees. De toute facon moi jai fais que des boites US donc c'est ni japonais ni francais.
- Non. Le seul atout de parler japonais c`est d`avoir le poste.
- C'est a toi de voir. Si tu veux venir travailler au Japon, alors je dirais simplement viens au Japon....

kaesarof
22/12/2007, 23h40
Antonin peux tu me préciser ce qu'est exactement un VIE? (j ai cherché sur le net...)
phil merci pour les précisions!

Antonin
25/12/2007, 11h17
Ben t'as pas du chercher bien longtemps.... :-) en gros, c'est un CDD de 6 à 24 mois dans une boite francaise a l'étranger, en majorité destiné aux jeunes diplômés ingénieurs et écoles de commerce. C'est pratique pour avoir une expérience à l'étranger et beaucoup de VIE sont recrutés après la fin du contrat. Tu tapes CIVIWEB sur internet, et tu auras plus d'infos. Je pense que c'est une bonne option si tu ne connais pas le pays et que tu ne sais pas si tu peux/veux rester vivre pour plusieurs années. Sinon, tu es recruté en contrat local, c'est-à-dire que tu es embauché comme un japonais, avec les mêmes vacances, heures supp etc...

A+,

Antonin.