PDA

Afficher la version complète : Cinéma - Film - Lost in translation



Vin-100
10/03/2006, 02h53
Ya un truc que je n'ai pas saisi dans lost in translation.A un moment dans un bar japonais(où ya même le patron du bar qui parle en français) avec bob charlote,charlie brown et sa bande,le barman qui est derriere le comptoir dégaine une mitrailette éléctrique et il leur tir dessus.
Pourquoi il fait ça,c'est typiquement japonais?

Vin-100
10/03/2006, 16h57
lol pas encore de réponses je n'ai pas été assez clair?
pourtant je croyais que lost in translation était un de vos films cultes.

ptitjoji
10/03/2006, 20h16
en meme temps qu'est ce que tu veux qu'on te réponde à ca....
j'en sais rien moi, ca doit faire partie du cliché kitsch qu'a voulu accentuer Sofia Coppola, tu m'en voudras pas si je l'ai pas appelée pour confirmer.

Si ta question est de savoir si au Japon tu risques de te faire chasser d'un restaurant à coups de mitraillette, je te dirais que oui, mais seulement le mardi.

Vin-100
10/03/2006, 21h55
lol j'avoue t'as pas tord ptijoji,j'avais l'idée naïve qu'il y avait des trucs à raconter sur ce type d'autodéfence au japon

Novitche
11/03/2006, 01h30
On pourrait demander à Sofia de développer ses personnages (ça lui fera plaisir ;) ). Pourquoi un gars se met à parler en français avec Bill Muray? Quelle est sa vie? Qu'est ce qu'il attend? En quoi il est important pour cette scene?

La plupart des personnages autour des personnages principaux sont là pour le scénario ("faire peur" : dans un thriller ce sont les personnages qui passent leur temps à dire "on va tous crever!!!") ou encore pour reveler une partie des héros... Je ne pense pas me tromper en disant qu'il y a 3 héros dans ce film : Scarlette johansen, Bill Muray et la "Folie" de Tokyo.

Ce personnage armé permet à Bill Muray de se remuer un peu, de quitter son personnage figé comme sur sa photo (peut etre pour faire ce que tout le monde attend de lui, etre là sans bouger... meme ne pas etre là... etre juste en photo dans sa famille, suffis à sa femme... mais ce n'est pas le sujet ;) ). Voilà donc Bill Muray qui doit courir "instinctivement" pour rester avec la jeune femme et pour eviter les balles. La jeune femme aussi perd son image de femme introverti, de philosophe pour jouer "aux cow boy et aux indiens" avec les autres... un moment de divertissement pour les deux personnages qui ont une "menace" commune et qui va participé à leur rapprochement.

Ce personnage permet en outre de donner un autre aspect de Tokyo (exagéré mais c'est une vision personnelle). Un Tokyo "artificiel" (l'arme est fausse), un Tokyo ludique, un Tokyo fou (tir en pleine rue)...

voilou...

Apres libre à chacun d'apporter sa vision ;)

icebreak
11/03/2006, 02h28
Moi j'aime pas ce film. C'est une image de l'expat américain. Mais les autres expat, ceux qui viennent de pays non anglophone, ils ont une vie différente, car les japonais ne parlent pas leur langues, et qu'on s'est levé le cul pour parler la leur.

Aussi on a une autre vision du japon,
bien sur c'est pas a la Amélie Nothomb non plus.

GATTACA
11/03/2006, 11h37
Rendons grace à Sofia de n'avoir abordé que le sujet qu'elle connaissait, à savoir le cas des expats américains. Et encore, uniquement ceux qui ne sont là que pour quelques jours.

Shaitan
11/03/2006, 12h03
Personnellement j'ai adoré ce film ... et je ne pense qu'à aucun moment Sofia Coppola cherche à brosser un portrait de l'expat américain moyen (comme Gattaca le souligne).

Elle s'inspire juste de faits (divers) réels (à savoir qu'il y a vraiment des étrangers qui préfèrent se terrer dans leurs hôtels quand ils sont à Tokyo*) pour poser le cadre de fond de cette histoire.

Pour ce qui est de la scène en elle-même, chacun y trouvera sa propre interprétation. Pour ma part, je la vois un peu comme une fuite en avant, qui permet de resserer les liens entre les deux protagonistes de l'histoire.


*ce fait est d'ailleurs relaté dans le guide Lonely planet.

icebreak
11/03/2006, 12h55
En même temps, on peut pas leur en vouloir, Tokyo c'est pourri.
Y a rien de bien.

tomako
12/03/2006, 06h56
En même temps, on peut pas leur en vouloir, Tokyo c'est pourri.
Y a rien de bien.

encore un qui choppe la mentalite de nagoya .... 「住めば都」...

Novitche
12/03/2006, 07h25
Bah je trouvais ça pas mal comme mot de la fin... ;) Encore qu'il faudrait laisser à l'auteur de nous exprimer son point de vu sur cette séquence ou à defaut nous exprimer sa profonde gratitude 8)


:wink: