PDA

Afficher la version complète : Enseignement au Japon - Etre prof de français au Japon



Pages : [1] 2

munchou
07/11/2005, 21h04
Bonjour, :D

Je suis actuellement en DUT informatique (1ère année à Dijon), mes notes sont bonnes pour le moment mais je me suis finalement rendu compte que ça ne m'intéressait aucunement (c'est à la limite du désintérêt total pour ainsi dire).

J'aimerais être professeur de Français au Japon, comment faire ?
Au minimum je veux apprendre et maitriser le japonais pour ensuite fuir au Japon.
J'ai entendu parler de l'INALCO, est-ce bien ?
Quelle fac/institut me conseilleriez-vous ?
Est-il possible de débarquer en cours de route ? (j'ai refait ma première et il est possible que je "perde" cette année aussi -_-)

J'ai tranquillement commencé à apprendre le jap' depuis quelques semaines.

C'est très important, il faut que je change au plus vite sous peine de péter un boulon ! :cry:

Par avance merci ^.^

Novitche
08/11/2005, 03h58
Relax toi avant tout et repense à ta vie... quelle direction du veux lui donner?... As tu les moyens pour lui faire prendre cette direction et si non par où commencer?


Etre prof de français ça signifie déjà maitriser la langue française et savoir expliquer avec simplicité et précision toutes ces petites exeptions qui font la beauté de notre langue... c'est un premier point important.

Le second, etre expatrié: Est ce une chose que tu penses faire ? vivre loin de ta famille, de tes amis et quitter finalement un petit confort pour une longue durée ?

Le troisieme, maitriser la langue du pays dans lequel tu te trouve: comment expliquer autrement que si le mot "difficile" possede 2 F c'est parce que les moines copistes durant le moyen-age étaient payé à la lettre et se sont permis quelques libertés avec la langue?

Optionnellement 4 ème points : Choisir un lieu en ayant pour unique raison le désir de quitter un autre lieu n'est il pas une forme de "suicide" ? Adieu monde cruel de l'informatique... je quitte ce lieu pour.... mmm... allez je vais soigner des gorilles en Afrique... quoique j'ai peur des vaccins, je vais plutot choisir un pays civilisé allez le Japon ! Pour y faire quoi ? mmmm.... serveur? non j'aime pas ça... qu'est ce que je sais faire ?... je parle français... allez prof de français !!!! :P

J'espere me tromper mais c'est l'impression que ça donne...

Novitche
08/11/2005, 04h02
... moi meme je suis à milles lieux de maitriser l'orthographe :P Mais je me suis fait une raison, je ne serais pas prof... de toute façon etre prof c'est chiant, a force de donner des leçons on a l'impression d'avoir toujours raison ! :wink:

Machida-shi
08/11/2005, 06h41
Je suis actuellement en DUT informatique (1ère année à Dijon), mes notes sont bonnes pour le moment mais je me suis finalement rendu compte que ça ne m'intéressait aucunement (c'est à la limite du désintérêt total pour ainsi dire).

Le marche de l'informatique au Japon est certainement moins bouche que le marche du professorat de francais.

Si le Japon t'interesse, accroche-toi a l'informatique et specialise-toi dans les metiers qui ont le vent en poupe. Du coup, avec un niveau moyen de japonais et d'anglais, tu auras beaucoup plus de chance d'etre recrute au Japon.

skydiver
08/11/2005, 07h35
Les candidats à l'enseignement du français au Japon abondent...
Fais un tour sur les archives et les topics de cette année sur ce sujet afin d'avoir une idée précise des choses.

munchou
08/11/2005, 17h41
Bonjouuuur !
Merci pour vos réponses :D


Relax toi avant tout et repense à ta vie... quelle direction du veux lui donner?... As tu les moyens pour lui faire prendre cette direction et si non par où commencer?

Je suis relax ^^ c'est que j'ai pris une grosse claque quand je vois comment est l'IUT et ce à quoi je m'attendais. T_T
C'est malheureux de voir comme on est peu préparés à ce qui va nous arriver après la terminale. (c'est un avis subjectif)



Etre prof de français ça signifie déjà maitriser la langue française et savoir expliquer avec simplicité et précision toutes ces petites exeptions qui font la beauté de notre langue... c'est un premier point important.
Oui le français est une superbe langue et il me plairait de la faire partager. Je suis plutôt bon en français si c'est la quesiton que tu te poses, mais il est évident que je n'en ai pas la maitrise (qui l'a ?).


Le second, etre expatrié: Est ce une chose que tu penses faire ? vivre loin de ta famille, de tes amis et quitter finalement un petit confort pour une longue durée ?
Ca fait très longtemps que j'y ai pensé. Aujourd'hui il ne s'agit plus de souhait ou de rêve d'enfant mais d'un but concret à réaliser. Et il serait temps car je vais quand même sur mes 20 ans...
Oui je suis prêt à quitter ma famille, mes amis, mes animaux (mes bonsaï je les emmène par contre XD), je ne suis pas vraiment sentimental pour ce genre de choses, donc ça m'importe peu.


Le troisieme, maitriser la langue du pays dans lequel tu te trouve: comment expliquer autrement que si le mot "difficile" possede 2 F c'est parce que les moines copistes durant le moyen-age étaient payé à la lettre et se sont permis quelques libertés avec la langue?
C'est pour ça que je veux suivre une formation, ou aller à la fac, ou je ne sais quoi. En fait c'est le but de mon sujet : que dois-je faire pour faire ça ?
Ce n'est pas la motivation qui me manque, mais l'information.


Optionnellement 4 ème points : Choisir un lieu en ayant pour unique raison le désir de quitter un autre lieu n'est il pas une forme de "suicide" ? Adieu monde cruel de l'informatique... je quitte ce lieu pour.... mmm... allez je vais soigner des gorilles en Afrique... quoique j'ai peur des vaccins, je vais plutot choisir un pays civilisé allez le Japon ! Pour y faire quoi ? mmmm.... serveur? non j'aime pas ça... qu'est ce que je sais faire ?... je parle français... allez prof de français !!!! :P

J'espere me tromper mais c'est l'impression que ça donne...
Non ce n'est pas ça (mais c'est vrai que ça donne cette impression :mrgreen: ). Depuis 2 ans déjà je tends à m'éloigner de l'informatique pour me rapprocher de la nature et du monde écologique. D'ailleurs à l'origine j'ai songé à devenir ornitholoque, psychiatre ou même éthnologue, je m'intéresse beaucoup à ce qui m'entoure. Mais au final j'ai développé une passion pour le Japon, et même l'Asie en général, qui m'intriguent au plus haut point tant sur l'évolution économique que leurs cultures, leurs coutumes, la beauté des pays, etc.
En fait je ne pensais pas avoir mon bac (hum... o.O) et j'ai pris l'IUT au hasard, et j'ai été accepté, d'où mon statut actuel...
Malheureusement (?) ça ne me plait pas et d'ici une à deux semaines je serai parti.



Ce que j'aimerais savoir, c'est où aller pour apprendre correctement et de façon (relativement) complète le japonais.
Ce ne sont pas les années d'études qui m'inquiètent, mais les voies à suivre.
Les questions de mon premier message sont toujours valables. :)

Novitche
09/11/2005, 03h41
Je veux bien essayer de te répondre rapidement mais d'autres sont plus doué que moi dans ce domaine puisque je débute moi meme le japonais (apres 30 :wink: )

1/ l'Université : A vérifier si le japonais y est étudié à partir de zero ou si tu choisis une branche Littéraire en option japonais grand débutant.

2/ Chez soi avec des livres (de loin la pire des solutions)

3/ Ecole privé (comme l'université du dois trouver les coordonnées dans le forum des langues)

4/ Au Japon; partir 2 mois pour vérifier par toi meme si l'ambiance te plait et pratiquer un peu dans une auberge de jeunesse où tu y rencontreras des gens sympa...

C'est vraiment tres rapide comme propositions, prends le temps de vraiment réfléchir... Je vais dans le meme sans de Sky et Machida, ma compagne est japonaise et quand on sortait sur Paris voir ses amies japonaises (elle en a beaucoup parce qu'elle est vraiment super ma nana :P ) TOUS les petits copains de ses amis veulent etre prof de français au Japon !!!! Y a des bons niveaux à l'université, d'autre sortant d'INALCO et ils pratiques le japonais tout les jours avec leurs compagnes... Donc : OUI il y a beaucoup de concurence et cette concurence à déjà 4 ou 7 ans d'avance !!! Je t'invite encore à t'intéressé au forum qui parle de NOVA sur ce site... Il semble que beaucoup de jeune français soient super content d'y etre embauché et certains sont franchement déçu suite à la masse de travail qu'ils doivent bouffer au point de ne pas pouvoir profiter du japon... J'ai peu avoir une petite confirmation (exception certe) de la soeur de ma compagne japonaise qui voulait apprendre le français et qui était assez mécontente de NOVA, je lui est parlé de ces français blasé et déçu et elle pense que ça fait des mauvais profs...

Si tu t'intéresse à l'écologie et que tu es motivé, tu as peut etre moyen de poursuivre des études un peu chiante et de préparer pour l'année prochaine, un projet écolo... Il existe pas mal d'organisme qui subventionnent des projets intéressants... à commencer par les défis jeunes (si ça existe encore), les conseils régionaux, généraux... ta municipalité, un ou deux ministeres (selon ton projet) et meme des assoc écolo qui proposent des bourses...

Mais garde encore un peu ton université sous le coude, ça te fais un petit "bagage leger" et mieux vaut sauter de l'avion avec un parachute... :wink:

munchou
09/11/2005, 20h44
Bonsoir :D

1/ Visiblement à Lyon il y a une fac qui enseigne le japonais. Je leur ai écrit et ils me conseillent de m'inscrire à la rentrée prochaine du fait du retard pris si je débarquais au second semestre (d'ailleurs cettte fac a déjà été mentionnée sur le forum).
2/ Hum oui apprendre dans les livres, c'est ce que j'ai commencé à faire, mais juste pour le plaisir, car j'imagine bien que je loupe plein de trucs.
3/ Pour les écoles privées je préfère mettre cette option de côté, mes parents ont déjà assez de frais comme ça (je ne suis pas fils unique).
4/ Oui je pense que c'est ce que je vais faire l'année prochiane (1 mois disons).

Dommage pour le métier de prof alors, on verra si le marché reste bouché à la sortie de l'université. Y a le temps pour ça...
Ca a l'air sympa NOVA, mais il est clair qu'un prof non motivé ne peut enseigner la langue qu'en chiant.

En tous cas merci pour tes réponses, ça m'a légèrement éclairé, mais je reste toujours autant motivé, si ce n'est plus !

Sur ce, bonne soirée :D

skydiver
09/11/2005, 22h07
Félicitations pour ta lucidité et ta motivation intacte. Rien n'est perdu, il faut s'accrocher, mettre toutes les chances de son côté et perséverer. Le Japon se fait mériter mais il offre aussi beaucoup.

ToyamaNoKinsan
09/11/2005, 22h10
Vide

munchou
09/11/2005, 23h03
Quand je dis en chiant, j'entends par là sans engouement, et de ce fait les élèves pourraient alors ne pas apprécier le cours qu'on leur fait puisque l'enseignant ne ferait que balancer son cours.
Enfin personnellement je n'ai encore jamais eu de professeur blasé par son métier, malgré le temps qu'ils ont passé à enseigner.
Donc ma phrase serait en fait plutôt théorique qu'affirmative, mais j'imagine que ça doit être le cas, non ?
J'espère ne blesser personne en écrivant cela.

Ta réponse m'a donné un nouvel espoir, je ne suis finalement pas perdu ! :mrgreen:
Merci ^^

Novitche
10/11/2005, 03h37
P.S a l'attention de Novitche: es-tu sur de ton anecdote sur les moines copistes, qui auraient rajoute un f a "difficile" pour gratter quelques sous ? Il semble pourtant que ces moines officiaient au Moyen-Age, a une epoque ou le terme existait depuis belle-lurette car emprunte au latin classique difficilis.

J'en suis sur seulement au degré de l'avoir lu, cependant ma culture (parfois trop profonde) d'héritier de Descartes et ta remarque m'incitent à douter de la véracité de cette anecdote qui n'était là qu'à titre illustratif :wink:

Munchu, je suis bien content qu'on ai pu t'aider dans tes démarches... beaucoup d'autres forumeurs nous aurait traité d'enfoiré qui se gardent leur place de profs, ou de briseur de reve... encore que le titre de briseur de reve serait plutot glorieux si ça permet à l'ancien reveur de batir une réalité beauoup plus agréable...

Pour le coup du prof de français, c'est ce que je disais au début du topic, la maitrise parfaite du français... j'avais beau parler un français correct, j'ai eu aussi cette lucidité de voir que je n'ai pas du tout les capacités de l'enseigner à un niveau "professionnel". Ce qui ne m'empeche pas d'aider ma compagne à progresser c'est gratos pour elle :wink:

Et pour bien enfoncer le clou, je rappel qu'il est bien fou l'homme qui n'aime pas le vide et qui construit sa maison en hauteur... Cette quete de l'argent ou simplement la honte de ne pas avoir de travail peuvent faire croire que n'importe quel métier peut faire l'affaire du moment qu'on soigne vite cette peur de manquer ou cette honte... Il convient à chacun de faire un petit bilan de ce qu'il souhaite exercer comme activité et ensuite seulement trouver le métier où on peut simplement s'épanouir...
En restant lucide bien sur, ce n'est pas parce que j'aime la peinture que je suis capable de peindre... Ce n'est pas parce que j'aime la langue japonaise, que je suis capable de la maitriser au point de l'enseigner...

aritomi
10/11/2005, 03h59
...mes bonsaï je les emmène par contre XD), je ne suis pas vraiment sentimental pour ce genre de choses, donc ça m'importe peu...

Je doute que tu puisses transporter des plantes d'un pays a l'autre. L'importation de tout ce qui est organique est tres reglementee en arrivant au Japon.


Depuis 2 ans déjà je tends à m'éloigner de l'informatique...En fait je ne pensais pas avoir mon bac (hum... o.O) et j'ai pris l'IUT au hasard, et j'ai été accepté, d'où mon statut actuel...
Malheureusement (?) ça ne me plait pas et d'ici une à deux semaines je serai parti.

Tu vois, moi en terminale je voulais faire un DUT d'informatique (j'avais une grosse motivation), et j'etais en liste d'attente... et puis y a un gars comme toi pas motive qui a pris une place qui aurait pu etre la mienne. je te hais ! :twisted: ggrrrrr !

La pratique du japonais te sera utile pour la vie de tous les jours, mais n'est pas indispensable pour enseigner le francais. Lorsque tu viendras au Japon, charge plutot ta valise de "Bescherelle", et de manuels de vocabulaire et de grammaire francaise, bref, de livres rares dans les librairies japonaises.

Machida-shi
10/11/2005, 04h01
Je ne peux qu'approuver les propos de ToyamaNoKinsan meme si je crois aussi que necessite fait loi.

Et j'en profite pour relancer mon annonce de recherche de professeur de francais sur Tokyo :

http://www.lejapon.org/forum/threads/5259-Recherche-professeur-de-francais

tchotto
10/11/2005, 21h57
:) salut à tous et toutes !
Oui, les ami(es) qui se cherchent sur le site !
L'analyse de ToyamaNoKinsan( araraa!! qu'il est long ce surnom , :evil: hahaha) résume bien une situation de fait , à savoir , une connaissance déplorable de la langue française par ceux-là mêmes qui désirent l'enseigner comme langue étrangère au Japon ( ou ailleurs )!
Quelle honte ! Et si nécessité fait loi , il est impératif pour celui qui est amené à choisir cette filière ( enseignement du français ) pour survivre de s'astreindre à consacrer un temps de préparation de ses cours... proportionnel à son degré d'incompétence ! On ne peut exiger des autres ( ses étudiants, par exemple ! ) que ce que l'on peut exiger de soi-même !

C'est, en effet , un manque de respect envers ses étudiants et un manque de dignité que de bâcler son travail !

Les outils existent pour s'armer en conséquence ! Les grammaires Bescherelle, , Le Bon Usage de Grévisse, Un bon dictionnaire Larousse ou Robert , ....sont les ouvrages de base à emporter dans ses bagages pour fonder l'enseignement sur des bases solides ! Le professeur de français à l'étranger est le premier ambassadeur de la francophonie ! Il a une obligation de réussite ! Il marquera " à vie " ses étudiants ! Plaise au ciel que ce soit de manière durable et positive ! Il en sera remercié au centuple ! Superbe mission que de partager la connaissance et dispenser son savoir !
A prendre au sérieux , donc ! Plus vous maîtriserez votre sujet, plus vous serez récompensés !
Mais avant cela, apprendre à apprendre ! C'est le fruit d'un effort continu ! Au bout du compte, il est payant !
Je vous souhaite bon succès dans votre mission, si vous êtes amenés à travailler dans ce domaine !
Mais de grâce, mettez-y du coeur, aussi !
Yoroshiku !

Olrik
10/11/2005, 22h33
une connaissance déplorable de la langue française par ceux-là mêmes qui désirent l'enseigner comme langue étrangère au Japon ( ou ailleurs )!
Quelle honte !
Et quand bien même une personne aurait une excellente connaissance du français, cela ne suffirait pas nécessairement pour enseigner le français à des étrangers. Je suis prof de français et j'ai eu une année à donner des cours de français à un groupe de collégiens d'origine maghrébine qui avait une très maigre connaissance du français. Les conditions étaient excellentes : groupe de 5 élèves, tous très réceptifs. Eh bien malgré cela, je ne peux pas dire que les quelques heures de cours leur aient apporté grand chose. Malgré toutes mes connaissances, je me suis vite aperçu que l'on ne s'improvise pas enseignant pour des étudiants étrangers.

lunamaria
13/11/2005, 17h09
Pour info, je suis lyonnaise et je connais par intermediair de mon amie l'univ lyon 3 qui est Jean Moulin. Un petit conseil pour Munchou : t'as interet d'avoir une bonne impression vis a vis des profs
:) car je ne sais pas si tu es au courant mais y en a 1 ki faisait parti du front national et qui enseigne l'histoire japonaise. Mais il a ete retirer de ses fonction pour 3 ans . donc pour ces 3 années je te souhaite de bien en profiter et le jap c une langue assez difficile (mais moins que le chinois)
je dis sa parce que tu peux redoubler une année et prendre d'autres langues (si tu prend une fac de langue kom je le suppose lol) ^^

munchou
13/11/2005, 17h59
Bonsoir bonsoir :)


Munchu, je suis bien content qu'on ai pu t'aider dans tes démarches... beaucoup d'autres forumeurs nous aurait traité d'enfoiré qui se gardent leur place de profs, ou de briseur de reve... encore que le titre de briseur de reve serait plutot glorieux si ça permet à l'ancien reveur de batir une réalité beauoup plus agréable...
Quand je vois que les renseignements sont plutôt négatifs, je me doute bien que le posteur n'a pas envie de m'aider, et donc je ne prends pas en compte ses remarques. Tout comme les avis du genre "c'est beaucoup trop dur tu ferais mieux de choisir autre chose" ou "tu trouveras jamais de boulot". Ca se sent quand quelqu'un veut vous dissuader. Mais soit, je me fous de ce que les autres peuvent penser, j'essaie de faire ce que j'ai envie de faire.



Je doute que tu puisses transporter des plantes d'un pays a l'autre. L'importation de tout ce qui est organique est tres reglementee en arrivant au Japon.
[...]
Tu vois, moi en terminale je voulais faire un DUT d'informatique (j'avais une grosse motivation), et j'etais en liste d'attente... et puis y a un gars comme toi pas motive qui a pris une place qui aurait pu etre la mienne. je te hais ! :twisted: ggrrrrr !

- Snif... va falloir que je forme mes vieux alors. :mrgreen:
- Ben j'étais bien chaud au début, mais visiblement j'ai été vite refroidi. T'as ptêtre pas loupé grand chose. On échange ?



Pour info, je suis lyonnaise et je connais par intermediair de mon amie l'univ lyon 3 qui est Jean Moulin. Un petit conseil pour Munchou : t'as interet d'avoir une bonne impression vis a vis des profs
:) car je ne sais pas si tu es au courant mais y en a 1 ki faisait parti du front national et qui enseigne l'histoire japonaise. Mais il a ete retirer de ses fonction pour 3 ans . donc pour ces 3 années je te souhaite de bien en profiter et le japONAIS c une langue assez difficile (mais moins que le chinois)
je dis sa parce que tu peux redoubler une année et prendre d'autres langues (si tu prend une fac de langue kom je le suppose cela me fait extrèmement rire) ^^
Je n'ai pas de préjugé sur les personnes ^^ donc je verrai bien pour les prof - si je suis accepté dans cette fac.
Hum suspendre/virer quelqu'un parce qu'il appartient à un parti politique extrême, je me demande si c'est bien honnête. A moins qu'il ait eu des propos peu corrects durant ses heures d'enseignement ?
Tant pis si je redouble, au moins je sais ce que je veux. Et si je vis une vie de misère, au moins je l'aurai choisie, j'aurai eu ma l'opportunité d'avoir un boulot pas trop sous-payé, donc ça me convient. :wink:
"si tu prend une fac de langue kom je le suppose cela me fait extrèmement rire" : pourquoi ? o.O

Encore merci pour vos réponse :D

skydiver
13/11/2005, 18h03
Nous avions largement parlé de l'interdiction frappant Bruno Gollnisch au moment de la décision.
Nous avions aussi dit que les opinions politiques des enseignants ne regardaient que les intéressés et qu'il fallait plutôt profiter des compétences offertes par chaque professeur. A ce titre, ce monsieur reste une référence dans son domaine; dixit des membres du site ne partageant pas ses idées mais suivant ses cours. Dommage donc pour les élèves.
J'ai le souvenir d'un de mes professeurs en faculté, Espagnol nostalgique de Staline dont je ne partageais pas les idées. Néanmoins, ses connaissances étendues en faisaient un grand professeur, respecté et reconnu. J'ai apprécié de bénéficier de ses cours exceptionnels et comprends la chance d'avoir été son élève.
Si on commence par éliminer les gens au regard du parti politique auquel ils pointent ça risque de devenir difficile.

Le japonais moins difficile que le chinois? Avis respectable mais discutable, surtout à la lueur de ton argument.

Novitche
14/11/2005, 03h44
Je suis d'accord pour prendre les compétences et laisser les idées... en plus professeur de langue et de culture japonaise, ça n'a pas grand chose à voir avec professeur d'histoire spécialisé dans la seconde guerre mondiale, il est assez intelligent pour savoir qu'il n'aurait aucune crédibilité dans ce second role...

Mais pour en revenir au topic, c'est plus que mieux de faire ce qu'on a envie de faire... quitte à bosser 8 heures par jour toute sa vie autant que ce soit fun un minimum... Ceux qui baclent leur travail sont ceux qui serait plus heureux ailleurs... Je prefere encore avoir un professeur un poil moins doué mais qui explique avec son coeur et qui me motive à aller chercher par moi meme un peu plus loin que lui (je rappel que c'est le role du prof que de se faire dépasser par ses eleves et non pas de les mettre au meme niveau que lui, une sage dose d'humilité est donc de rigueur pour enseigner parce qu'on va passer toute sa vie à se faire doubler par des plus jeunes que nous...).

lunamaria
14/11/2005, 17h55
Pour repondre a MOUNCHOU

lorsque j'ai dis "si tu prend une fac de langue kom je le suppose cela me fait extrèmement rire) ^^ "

j'étais sur une autre conversation, desolée pour ce malentendu.. :oops:

En tt cas j'espers ke tu seras acceptés a lyon 3 car moi aussi j'envisage d'y aller!

munchou
16/12/2005, 13h33
Saaaaaalut à toutes et à tous !

Bon alors après maintes recherches et déplacements, j'ai finalement pu trouver le moyen d'être professeur de français au Japon.
C'est très simple : il suffit de faire une licence (minimum) en Lettres Modernes (option FLE).
Donc je vais faire ça, et à côté prendre des cours de japonais. ^o^

Plus d'infos sur : http://www.ccifj.or.jp/
et plus précisément là : http://www.ccifj.or.jp/emploi/travailleur.pdf

A plus ! :D

munchou
02/09/2015, 14h44
Salululut !

Tiens, sujet ouvert il y a presque 10 ans, ça passe bordel ! Bientôt mort donc...

Bon, update pour ceux et celles qui aimeraient vivre au Japon (quelques années, toute leur vie).
Première chose : laissez tomber le FLE. Dans le genre perte de temps dans votre vie, vous ferez difficilement mieux. Les offres dans ce domaine étant presqu'aussi nombreuses que celles de CEO chez Pôle Emploi, je vous laisse imaginer la facilité avec laquelle vous allez décrocher un poste. Pour un salaire de merde. Évidemment.

Revenons un p'tit coup sur ma vie de blanc bec lambda.
Comme écrit dans mon précédent message, j'ai donc eu ma licence de LM (2006-2009). Sans redoubler, ça c'est la classe. Grâce à mon Université qui a un accord avec Saga (Kyushu) et Kyoto, j'ai pu me taper la meilleure année de ma vie à Saga en tant qu'étudiant de japonais (appelé le SPACE Program). Si je pouvais revenir dans le passé... Bref, pas d'bol, on est condamnés.
Cette année a donc confirmé mon besoin (Freud, t'es là ?) d'être dans ce pays. Bémol qui te fout une claque dans ta face de pet : niveau postes de prof de Français, j'aurais plus de chance en Corée du Nord. Je parle d'une entreprise qui te fournit un visa. Sans visa, tu l'as dans l'os, au cas où tu sois pas encore au courant. Bon, retourner au Japon, c'est mal barré. Dis donc petite boule à l'estomac, t'es pas obligée de prendre autant de place tu sais.
Heureusement, j'ai hérité du gène persévérance, sinon je te dis pas la déprime. Donc autre solution : être... prof' d'Anglais ! Te marre pas enfoiré(e) ! Donc avant de retourner au Japon en 2014, j'ai vécu au Vietnam pendant 8 mois (où j'ai fait prof de FLE), Londres (prof de FLE) pendant autant de temps et quelques autres mois en France (prof de Français, pas FLE [quoique...]). A Londres, j'ai "découvert" un certificat/diplôme qui se fait passer pour le sésame : le CELTA (tu cherches hein, je vais pas tout te torcher). J'ai passé ce machin à Starsbourg, avec des prof Anglais.

Yes ! (ça veut dire "Oui !" je le sais je suis prof d'Anglais maintenant)
Je suis un putain de génie, à moi le Japon ! Me suis-je dit tel un ignorant.
Décrocher un boulot dans un pays quand t'es à pétaouchnok, bon courage poto. Pas grave, y a le visa vacances-travail (salut icebreak :D ). Ce petit bout de torchon m'a donc permis de poser mes fesses poilues au Japon le 31 Décembre 2013 (bonne année !) avec ma femme (pas japonaise, j'aime pas la facilité). A Osaka (j'y suis toujours. Tokyo, jamais de la vie.) Mini économies, espoir dans un de mes rares neurones, y a bon !
J'ai dû commencer à répondre à des offres (Anglais) fin Février (j'en ai profité avant, éh oh !), et je te raconte pas le nombre de réponses négatives. En même temps, un Français qui veut enseigner l'Americano, c'est complètement con. Je suis d'accord avec toi mon p'tit père, mais alors change tes putains de lois que je puisse rester dans ton pays et être freelance comme bon me semble !! Seriously... (ça veut dire "sérieusement", si si)
Gros moments de stress et de solitude, mais je gardais à l'esprit que j'avais jusqu'à fin 2014 (mais pas assez de fric, bah oui).
J'ai fini par décrocher un poste pour lequel je n'ai pas renouvelé mon contrat, mais ça on s'en fout. Les connards sont partout. L'important, c'est que j'ai pu obtenir un truc ! Pas ce qu'on a fait de mieux, mais acceptable pour commencer.

Depuis Juin je suis prof' d'Anglais dans 2 écoles primaires publiques. J'attends mon visa Instructor pour lequel les tarés de l'immigration font en sorte de t'emmerder le plus possible car tu n'es pas un natif. Fous que vous êtes ! D'ailleurs il me sera peut-être refusé (j'en profiterai pour renégocier le salaire de merde que l'entreprise me paie, si ils veulent me garder). M'en fous j'ai mon Humanities jusqu'en 2017 ! Ha !

Donc si tu veux venir vivre au Japon, fais des études d'Anglais (et bosse ton Français aussi, par pitié), ce sera le moyen le plus simple (je pense) d'avoir des revenus et un visa. Par contre te parler des conditions de travail dans pas mal d'endroits, héhé, serre les fesses !

neptune75
02/09/2015, 17h36
Bonjour et merci

Il faut une époque où les écoles NOVA recrutaient. Mais elles ont fermé plus ou moins en raison de problèmes de prof sortant avec des élèves ou bien à l'inverse de problèmes de logement ou de visa pour les bac +3 Françaispa(à confirmer toutefois par d'autres personnes)

munchou
02/09/2015, 18h17
Je pense qu'il y a un retour de NOVA car j'ai vu quelques annonces avec comme nom d'enseigne NOVA. De là à dire que c'est la même entreprise... Et je suis même pas sûr que ce soit pour du Français, plutôt pour l'Anglais.
http://www.nova.co.jp/hd/teachinjapan/
Alors, même logo ?

Enfin de toutes façons ces mecs là veulent que tu bosses au moins le samedi, et être dispo minimum un dimanche par mois pour distribuer leurs flyers aux quatre coins de la contrée, tout ça pour être payé comme un éplucheur de patates. Ah chez certains il faut bosser le dimanche aussi. Les jours de repos ? 2 par semaine, un ici, et un là. Non, pas ensemble, on va pas faire dans l'humanitaire non plus, mon brave !

Iriakun
03/09/2015, 03h05
Ton message plus haut devrait etre dans toutes les FAQ sur le Japon et distribue dans des salons comme Japan Expo histoire qu'il y ait une prise de conscience! Merci pour ton humour et ton temoignage, t'as bien du merite.

Nova existe toujours avec de nouveaux dirigeants/investisseurs(je recherche d'ailleurs toujours la parodie faite avec Hitler!).

Neptune les parties de jambes en l'air ont toujours existe dans les ecoles (encore maintenant...), les problemes de logement etaient minimes et pour les autorisations de travail au contaire Nova arrivait a en obtenir facilement. Je ne compte plus le nombre d'amis qui sont venus avec durant les annees 2000!
Lis plutot ca http://www.stippy.com/japan-news-and-media/bleak-future-for-eikaiwa-super-nova/

icebreak
03/09/2015, 03h29
M'en fous j'ai mon Humanities jusqu'en 2017 ! Ha !

Ça marche pas comme ça.
Si tu perds ton boulot et n'en a pas un autre qui rentre dans les conditions du visa pendant 3 mois, tu peux être expulsables.
Sauf si tu as une bonne raison comme avoir été hospitalisé.

neptune75
03/09/2015, 03h38
Finalement NOVA va donc réouvrir? Oui beaucoup de Français on pu travailler là-bas grâce à Nova. un bac+3 suffisait et si mes souvenirs sont bons sans japonais(type N2) requis, l'enseignement se faisant directement en langue étrangère

munchou
03/09/2015, 04h04
Salusatouss !

Merci Iriakun, sympa ton commentaire :D


Ça marche pas comme ça.
Si tu perds ton boulot et n'en a pas un autre qui rentre dans les conditions du visa pendant 3 mois, tu peux être expulsables.
Exact, je l'ai pas précisé, mais effectivement il m'a fallu trouver mon poste dans les 3 mois. J'ai lu qu'il était possible de faire une demande d'extension si on peut prouver une recherche active de travail. Je sais pas si c'est vrai.
Dans le pire des cas j'aurais fait la demande de visa dependent vu que ma femme a un temps plein. Autant que faire se peut, il faut prévoir toutes les possibilités.
J'ai fini mon précédent poste le 31 Mars (ah, l'interminable semaine finale), et je me suis tapé Avril repos vacances avec de la famille, visite de Fuji, Tokyo, singes de Nagano, truc classique mais bien organisé (les joies de pouvoir conduire et pas faire comme tous les touristes). Pour le coup j'ai pris mon temps, et y avait plus beaucoup d'offres quand je me suis mis en quête (après la rentrée, bizarrement...). Enfin les trucs de merdasse, si, mais je suis trop vieux pour ces conneries. Et c'est mauvais pour mes nerfs (et les éventuelles victimes).
D'ailleurs c'est une des incompatibilités entre le Japon et moi : la famille avant le travail. Donc travailler le week-end et les heures sup' pas payées, finito ! Et j'ai pas honte de partir à l'heure :mrgreen:

Donc là j'attends de voir si j'aurai l'Instructor ou non. Si oui, ça fera cool sur mon CV, et je pourrai trouver un poste bien mieux payé et plus proche de chez moi.
Si non, bah retour dans le privé, très certainement un temps partiel pour faire des cours particuliers à côté (moins de stress et bien mieux payé).
On verra, je vous tiendrai au courant.

liptonic
03/09/2015, 08h17
Nova existe toujours avec de nouveaux dirigeants/investisseurs(je recherche d'ailleurs toujours la parodie faite avec Hitler!).


Tape Hitler finds out ...
Ces parodies sont très connues, et assez inégales, par ici. Le must étant d'en faire une toi meme.