PDA

Afficher la version complète : Oeuvre littéraire Japonaise - La joueuse de go - Shan Sa



keya
27/08/2005, 13h51
C'est une histoire d'une adolescente chinoise qui va connaître un sentiment envers un jeune japonais dans les turbillons de la guerre. La scène se tourne principalement en Mandchourie. La protagniste, passionnée du go, va vivre avec lucidité une multifacette de l'amour (charnel, platonique, absent) à travers trois garçons et une vie escolière et familiale qui l'entoure, comme un jeu de go. Cependant, son appréhension de la vie devient peu à peu quelque chose qui lui échape, qu'est la pensée à son mystérieux partenaire de go, le jeune militaire japonais déguisé en un Chinois. La fin en est tragique, ce qui est inévitable à cause des circonstances du moment. Après la lecture, on aura envie d'écouter la vocalise de Rachmaninov pendant un moment.
Le texte se présente de façon à ce que chaque chapitre soit récité par un personnage sous forme monologuale. Il est écrit avec un style "concis" ou prosaïque, comme la construction de la poésie chinoise ou du haïku. Il conviendrait alors de qualifier son œuvre de "littérature sensible". L'auteure est Shan Sa, une jeune chinoise qui écrit en français (d'où on trouvra ses livres dans le rayon littérature français). Le livre est primé "Goncourt des Lycéens" en 2001. Un petit livre pour un court séjour en Chine, avec une pensée à des victimes chinoises et japonaises de la guerre…

Ikebukuro
01/09/2005, 13h13
J'aime beaucoup le fait que "Le texte se présente de façon à ce que chaque chapitre soit récité par un personnage sous forme monologuale", ça donne un style vivant, rythmé et absolument pas ennuyeux... et comme ces chapîtres sont courts le livre se lit très rapidement, on est entraîné par la passion des deux amants

En revanche j'ai quand même eu l'impression que Shan Sa a plus de talent qu'elle n'en dévoile dans ce livre et que ce roman est un peu superficiel. J'attends avec impatience une oeuvre d'elle plus mure car elle est très douée.


Mon blog sur le japon www.japon.canalblog.com

keya
04/09/2005, 18h17
…ce roman est un peu superficiel.
Je suis d'accord. Il m'a paru que la contruction de l'ensemble était malmenée. J'ai eu l'impression que le livre se divisait en deux parties, écrites en deux temps, et que l'auteure les avait recousues ; on ne trouve pas clairement de pion disposé qui amene le lecteur à la coda tragique. En un mot, l'œuvre est mal charpentée. Ce que j'ai apprécié cependant, le texte est coloré et "formel", à la différence des romans qui racontent essentiellement le devenir d'un sentiment ou la saga d'une société (ça, ça m'intéresse moins, puisqu'il y en a un paquet dans la littérature japonaise…).