PDA

Afficher la version complète : Mentalité Les japonais et la drogue



Pages : 1 [2]

zev
06/01/2014, 01h23
Bravo! Quelle argumentation!

"mais quand vous conduisez, n'avez-vous pas de peur d'avoir un accident? Et pourtant, vous conduisez quand même. Là, c'est pareil."
C'est quoi cette comparaison a la noix?
Conduire, c'est pas une question de choix, on conduit souvent par necessité....

"Je ne suis pas drogué au sens littéral, car je n'en prends que dans un but récréatif"
C'est quoi cette justification...
Au sens physiologique, si. Y'a pas d'autres sens possibles.

"c'est plutôt une sorte de mise en pause prévue du cerveau (comme vous quand vous faites votre petit jogging ou yoga)"
Comparer la prise de drogue au sport.... ben bien sur!
Si tu veux mettre en pause ton cerveau, lis un livre, ecoute de la musique dans ton lit, joue d'un instrument, fais du sport oui, y'a des tonnes d'activites qui ne necessitent pas la destruction de tes neurones, de ton foie et de tes reins.

"Nous sommes tous des "drogués"".
Parle pour toi.

Tes comparaisons entre les drogues recreatives et le café... Y'a quand meme un monde entre les deux...

Les drogues (alcool compris) provoquent une perte de jugement.
Les gens font des conneries immondes sous l'emprise de ces drogues
(genre conduire et faucher des gens sur le bord de la route, ou se jeter d'un pont parce que c'est "fun")
Donc OUI c'est de l'inconscience.

"travail, consommation de masse"
Il s'agit la d'un comportement maladif, a priori ca n'a jamais tuer quelqu'un d'autre que soi-meme.

"Ceux qui affirment que la drogue "c'est le mal", les avez vous déjà essayées"
Pas besoin d'aller tres loin. L'alcool. C'est un desastre.

Apres, personne ne t'empeche de t'exploser la cervelle a coup d'amphet.
Mais en faire l'apologie sur ce forum, c'est un peut fort en kawa.

Je vais d'ailleurs prendre ma drogue du matin, un peu de thé.

lerenardmagique
06/01/2014, 08h55
Le discours de loOp me paraît tout droit sorti des années 90. Propos anachroniques car en europe comme au japon, les drogues récréatives ont bien changé. Le temps des étudiants chimistes du benelux qui te pondaient un produit "noble" et bien dosé et qu'ils avaient eux même testé est révolu.
De plus, je déconseille toute drogue au Japon pour les raisons suivantes :
- pas de frontière réelle entre anphetamines et meth.
- récents problèmes avec la "legal herb"
- Quelqu'un de passionné par le Japon, par les anime ou les mangas, doit s'abstenir d'en prendre, car il est lui même dans un état d'onirisme. Passer au "super-onirisme" est dangereux mentalement, et il y a de fortes chances de vivre une descente digne d'un roman de Philip K. Dick.

Quant aux vidéos japonaises présentées par loOp, on pourrait en débattre longtemps en se posant des questions du genre : " pourquoi font ils des trucs aussi psychés? ", "pourquoi ne font ils pas plutôt du réalisme social ?", "pourquoi autant de couleurs et d'animaux imaginaires?" etc...etc... ( bien qu'en fait, je ne me pose même plus de questions sur le sujet...)

skydiver
06/01/2014, 15h20
Nous allons effectivement revenir au sujet du thread, éviter les amalgames sans intérêt et nous rappeler que le webmestre est responsable du contenu du site. Une quelconque apologie ou assimilée comme telle par certains est donc proscrite. Merci.

Meporg
22/12/2014, 23h09
Bonjour à tous, je ne veux pas relancer le débat sur le bien ou le mal en lien avec la consommation de drogues, j'aimerais juste connaitre les habitudes des japonais aujourd'hui. En France, on a vu l'augmentation des consommations illicites, surtout le cannabis d'ailleurs, mais est-ce qu'au Japon la consommation de cannabis est aussi répandue ? Je me doute de votre réponse.

Juste pour élargir la question, je voulais savoir si les japonais ont des habitudes en rapport avec les drogues ? J'ai une idée en tête mais j'ai l'impression qu'il s'agit d'un cliché. Je veux dire par là : le salaryman après son travail terminé, se met une énorme cuite à l'alcool en passant tout son frique dans les bars et autres endroits peu fréquentables... Cliché ?

Et les jeunes, je veux parler des ados jusqu'à 30ans (après on est vieux ;) quelles sont leurs habitudes de consommation au niveau des drogues ? Amphet, cocaïne, psychédélique ?

Et si vous avez des livres sur ce sujet, je suis preneur ! Bonne soirée.

skydiver
22/12/2014, 23h44
Pour ce que j'en sais, d'après les dires de policiers avec qui j'en ai parlé sur place, la drogue la plus répandue est celles des amphétamines. L'herbe est moins courante mais les Nigérians qui travaillent pour la mafia chinoise font tout pour changer la donne.
Une bonne référence serait, à mon avis, le rapport annuel de la police japonaise dont une version en anglais est éditée.

Meporg
23/12/2014, 00h47
Merci de ta réponse rapide. En regardant ce document : http://www.unodc.org/documents/data-and-analysis/WDR2012/WDR_2012_French_web.pdf (http://www.unodc.org/documents/data-and-analysis/WDR2012/WDR_2012_French_web.pdf)

J'ai croisé les mêmes infos que toi. A priori, les japonais consommeraient en terme de drogues illicites principalement des amphétamines et de la méthamphétamines. Ce réseau serait gérés en grande partie par les yakuzas et il y aurait une augmentation de la consommation de cannabis surtout en culture locale et intérieure (un peu comme en France).

Je voulais savoir si vous aviez connaissance d’événements qui auraient poussé à la consommation de drogues. En Allemagne pendant la 2nd guerre mondiale, il a eu beaucoup de "don" d'amphétamines (des dérivés plus précisément) envers les soldats pour être plus fort, plus solide à court terme, plus discipliné à court terme, etc.

Ou pendant la guerre du vietnam où l’héroïne n'était pas chère, alors les GIs ont commencé à mettre le nez dedans pour revenir avec une hécatombe d'opiomane au USA.

Donc si vous avez d'autres infos sur la consommation de drogues des japonais et même des témoignages ça serait top !

PS : Je n'ai pas réussi à trouver le rapport de police en anglais :P

skydiver
23/12/2014, 11h59
J'ai moi aussi cherché et il semble que ce documents n'existe plus qu'en japonais, désolé.

Les yakuza, en effet, avec l'aide de pharmaciens véreux. Sinon les triades chinoises sont bien implantées sur ce "marché".

JM
23/12/2014, 15h53
Un site très intéressant sur la méthamphétamine au Japon: Japan, Land Of The Rising Meth (http://www.tofugu.com/2012/04/10/japan-land-of-the-rising-crystal-meth/) .
Son invention (par un japonais), son utilisation pendant la seconde guerre mondiale, sa légalisation (après la guerre), son interdiction ensuite et quelques stats.
Un autre sur la marijuana au Japon: http://www.japanhemp.org/en/drug.htm

Meporg
23/12/2014, 21h28
Vraiment top tes deux articles, je ne suis pas un pro en anglais mais ça se comprend assez facilement.

Moi je préfère le premier, il est plus centré sur l'histoire du Japon en lien avec les drogues alors que le second est plus engagé, mais si tu as d'autres perles en anglais ou en français, je suis tout ouïe ;)

neptune75
24/12/2014, 20h18
Question:
a)à Paris, certain(e)s sont peut-être en contact avec le cannabis( que je ne consomme pas) Mais que dire s'ils demandent ce qu'est cette odeur?
b)doit-on les emp^cher d'en consommer?(mais ça fait un peu parent moralisateur...)

Meporg
25/12/2014, 10h25
Il vaut mieux leur expliquer ce que s'est. S'ils essayent il vaut mieux savoir à quoi s'attendre autant au niveau des effets que du caractère justice (drogue illégale donc ils peuvent être sanctionné s'ils se font contrôler).

Pour ta seconde question cela dépend de leurs ages et de la responsabilité envers toi. S'ils sont mineurs tu ne peux pas cautionner, après s'ils sont majeurs et que tu n'as aucune responsabilité, ça revient à eux de prendre la décision. Si tu es responsable de ces personnes là ça va être plus compliqué.

Par exemple, j'avais des étudiants étrangers pendant un temps à titre d'hébergement dans le cadre de leurs études. Ils étaient majeurs et lors de soirée, il y avait des joints qui tournaient et j'ai expliqué à ces étudiants les points positifs et négatifs du cannabis, ils faisaient comme ils voulaient mais pas chez moi et c'était pareil avec l'alcool. Pas de grosse murge chez moi et pas de défonce dans les chambres. Après ils sont déjà revenus bourrés chez moi, j'ai fermé les yeux car ils n'étaient pas trop mal, mais j'ai fait quelques petites remarques le lendemain ;) J'ai fait le chieur, mais ce n'était pas mes potes, j'étais à minima responsable de ces personnes donc j'ai posé mes conditions. Si c'était des étudiants que j'aurais croisé lors d'une soirée ça serait surement différent.

Pour les mineurs, tu es légalement responsable donc pour moi c'est non ! Pour les majeurs, c'est plus ambigus...