PDA

Afficher la version complète : Travailler au Japon - Mon métier au Japon ?



xewefaram
11/01/2005, 23h02
Bonsoir à tous, :)

Excusez-moi d'avance, je sens que je vais être long... :oops: Voilà :
________________________

Menuisier de métier, je me suis peu à peu spécialisé dans l'agencement. A mes débuts, je travaillais à l'atelier (j'y travaille encore pour le plaisir) et depuis quelques années, j'ai changer mon fusil d'épaule en m'orientant vers le bureau d'études (toujours dans l'agencement).

Vous devez vous en douter, je m'intéresse beaucoup au Japon (je passe sur les détails triviaux de cette passion). La connexion entre mon métier et une de mes passions est donc évidente : Il faut que je parte travailler là-bas. Mais je dois d'abord me poser quelques questions pratiques : à savoir, comment ils font là-bas ?

Solution : aller voir sur place. Certes. Mais il me faut de l'argent pour le voyage. Documentons-nous un peu avant. Histoire d'anticiper. Pour le voyage, il faudra bien trouver le temps et l'argent un jour ou l'autre. Pour ça, nous verrons plus tard !

Je me suis donc documenté sur le sujet à travers des livres mais tous traitent d'architecture en général, pas de menuiserie, de mobilier ou d'agencement. Les seuls bouquins qui évoquent le sujet ne parlent que de menuiserie ou de mobilier de style traditionnel et contemporain (design japonisant à la mode en occident ou styles anciens pour simplifier) pas de mobilier "standard". Moralité : les livres ça marche pas. Je passe au plan B, recherche sur le net et, naturellement, je m'adresse aux forumistes de "lejapon.org".
________________________

:arrow: Mes questions s'adressent donc à ceux qui connaissent ou habitent le Japon et qui sont attentifs aux détails concernant le mobilier, la menuiserie et ce marché en général (car mes questions ne sont pas toujours évidentes). Veuillez m'excuser pour la présentation de celles-ci, elles partent en peu en vrac (les liens logiques vont comme ils viennent) :roll: :

1- A propos des produits :
- Quel est le mobilier de tous les jours du lambda moyen (ikea et cie ? ou des meubles sur-mesure) ? J'imagine qu'il y a plusieurs réponses de Normand à cette question du genre : ça dépend du revenu du foyer etc. Mais pouvez-vous en gros me dire quel genre de mobilier aiment les japonais d'aujourd'hui ? Est-ce toujours la recherche du dépouillement (à propos du style), un minimum de choses dans chaque pièce (on ne veut qu'un seul meuble ou un placard à portes coulissantes dans un mur) ?
- Quelles sont les matières utilisées : bambou, bois massif, agglo, medium, contre-plaqué ? Y a t'il des plaquages ?
- Le mobilier Japonais est de bonne qualité ? Est-il couteux ?
- Peut-on se procurer des matériaux pour la fabrication ? Y a t'il des fabricants de panneaux ?
- Une question osée : comment les meubles sont assemblés ?
- Les menuiserie extérieures sont-elles occidentales ou typiquement japonaises ? Y a t'il des normes locales à respecter dans ce domaine (préservation du patrimoine) ?

L'idéal pour moi serait bien sûr de connaitre les techniques de travail japonaises. Si un technicien m'entend...

2- A propos des entreprises :
- Comment sont considérés les métiers manuels au Japon, quelles sont les formations, le travail est-il bien rémunéré ?
- L'artisanat est-il développé dans tous les domaines ? Comment peut-on le comparer à l'artisanat français (son organisation, ses prestations etc.) ?
- Quelle taille font les entreprises de menuiserie ? Sont-elles spécialisées dans un domaine particulier (menuiserie extérieure, agencement, ébenisterie, cuisines, parqueteries, fabrication, pose) ?
- En tant que particulier est-il facile de s'adresser à une entreprise (sont-elles disponibles) ? Les employés sont-ils compétents (accessoirement, quelle(s) formation(s) suivent-ils) ? Ces aspects sont très obscurs depuis la France et je n'arrive pas à avoir d'information valable.
- Comment s'organisent les architectes avec leurs partenaires ? A quels professionnels s'adressent t'ils ?
- Beaucoup de maisons se construisent encore ou le marché est-il orienté vers la rénovation ?

:arrow: Pour finir, ces questions m'amènent à ma VRAIE question : y a t'il du travail dans les branches de l'agencement et de la menuiserie (grande demande par rapport à l'offre) et ce, dans l'artisanat ou dans l'industrie (si industrie il y a) ? Bref, y a t'il du travail pour moi ?

J'aurai bien d'autre questions mais tout ne me viens pas à l'esprit et puis je commence à être lourd. Désolé. :(

________________________

Je suis un ignorant en ce qui concerne l'artisanat Japonais d'aujourd'hui. D'ailleurs, j'ai l'impression que ce marché n'intéresse personne (à propos des étrangers). Les émmigrants qui se rendent au Japon pour le travail le font dans des domaines très pointus du tertiaire et de l'industrie Aïe-Tèque. Mais à propos des petites industries ou de l'artisanat ? Qu'en est-il ?

Comme je le disais au début, je suis assez polyvalent et mes connaissances pourraient être appréciées par une entreprise locale. Ai-je ma chance ? Je suis conscient que toutes ces questions amènent des réponses d'ordre général donc pas de panique : donnez-moi votre point de vue simplement (ou vos expériences, ça serait idéal).


Merci à tous pour vos réponses et pour la bonne ambiance sur les forums.

P.S. : Si vous me donniez une réponse du genre : c'est la pénurie de main d'oeuvre, il y a un travail monstrueux et personne ne peut/veut répondre à la demande je serai vraiment très content ! Je pourrais faire des projets, commencer à tâter le terrain et qui sait, peut-être m'installer (d'ici 5-6 ans) dans une petite ville de province au nord du Japon (le rêve). Malheureusement, il y a très peu de chômage au Japon et je crains le pire !

mimosas
12/01/2005, 08h37
Les émmigrants qui se rendent au Japon pour le travail le font dans des domaines très pointus du tertiaire et de l'industrie Aïe-Tèque
Pas forcément. Il y a un engouement general pour les métiers en bureaux (en ville?) et les jeunes japonais se font apparement de moins en moins nombreux pour tout ce qui est travail manuel.
De nombreux emigrants du continent asiatique/sud américain font le travail que les japonais ne veulent plus faire. Ils travaillent sous le controle des derniers(?) artisants japonais heureux de pouvoir transmettre leur Savoir à quelqu'un.
Ce n'est pas forcement seulement que la main d'oeuvre coute moins chere avec les travailleurs etrangers, c'est aussi que ces etrangers sont les seuls a accepter de faire un travail que les japonais ne veulent pas faire, recherchant plutôt un travail moins "pénible" qu'un travail manuel (mais faut pas generaliser ... et il n'y a pas de metier "facile", même dans un bureau)
Pour ce qui est de toutes vos questions, j'espère que quelqu'un d'experimenté pourra y répondre.
Pour ce qui est d'aller travailler au Japon, même en cas de pénurie de main d'oeuvre, c'est mieux de parler japonais (comme repeté tant de fois :oops: )

xewefaram
12/01/2005, 09h58
Merci Mimosas pour cette réponse,

A priori la situation ressemble un peu à la nôtre (en France). La pénibilité du travail au bureau n'est pas la même mais elle est bien réelle évidemment (personne ne peut dire le contraire) et je parle en connaissance de cause puisque j'ai expérimenté les deux aspects. J'ai l'impression de brasser du vent parfois au bureau... Mais bon, c'est une autre histoire, on pourrait comparer ces deux formes de travail et tirer des avantages et des inconvénients dans chacune.

La vraie question est : les métiers manuels sont-ils dévalorisés comme en France ? Si ils ne le sont pas, comment expliquer que personne ne veuille travailler dans ce secteur ? Que veut dire dévalorisé ? Sous-payé, méprisé socialement, les deux ?

Mais vous dites qu'il y a de la main d'oeuvre qui vient d'Amérique du sud ? J'ai du mal à le croire (total immigration au Japon = 1% de la population dont la majorité sont des asiatiques coréens ou chinois, les occidentaux ne représentant que 0,01%) sans vouloir mettre votre parole en doute... Comment font-ils pour s'adapter ? Font-ils un travail de gros oeuvre ? Si personne ne veut travailler sur les chantiers (dans le bâtiment ou dans d'autres métiers manuels) est-ce à cause des salaires (dans l'absolu, vous dites qu'ils ne sont pas forcément mauvais mais comparé à un petit boulot d'employé de bureau sont ils "cohérents") ?

Ces choses là sont vraiment très floues depuis la France et peu d'entreprises du secteur s'intéresse aux pays asiatiques. Près de chez moi, un entrepreneur à délocalisé son entreprise au Cambodge (je crois) mais à part ça, c'est le calme plat.

Mimosa a écrit :

Pas forcément. Il y a un engouement general pour les métiers en bureaux (en ville?) et les jeunes japonais se font apparement de moins en moins nombreux pour tout ce qui est travail manuel.
:arrow: Ce que vous vouliez dire c'est que le travail de bureau n'est pas forcément effectué dans le domaine de l'industrie high-tech ou dans le tertiaire ? Parcequ'en fait, c'est ce que je voulais dire. :oops:

:wink: Bien sûr, le cursus à accomplir pour moi avant d'aller au Japon comprendra (entre autres nombreuses choses) l'apprentissage de la langue (indéniablement). Comment s'adapter sinon ? Surtout dans ce milieu ou peu de personnes doivent parler d'autres langues.

Encore merci ! :P

Pascal
12/01/2005, 13h06
[... je fais ce que je peux pour éliminer les redondances. Désolé, je ne
vois pas de moyen d'éliminer ce message désormais inutile ...]

Pascal

Pascal
12/01/2005, 13h25
[... pareil pour celui-ci. Bref, voir la suite ... ]

Quelqu'un peut-il m'expliquer comment éditer un message sans qu'il
ne se reproduise?

Pascal

Pascal
12/01/2005, 13h27
Bonjour!



j'ai changer mon fusil d'épaule


Posez vite votre fusil, vous risquez de blesser quelqu'un. Et puis
un fusil pour un menuisier, ce n'est pas un outil bien adapté.



Bref, y a t'il du travail pour moi ?


D'une manière générale, je suis certain que oui. Mais il faut savoir
se placer. Démarrer une entreprise n'est pas chose facile. Si vous êtes
seul et que vous ne parlez pas japonais, ce sera très difficile.
Sinon, du point de vue du travail lui-même, si vous savez fabriquer
ce dont les gens ont besoin, je suis certain que vous pouvez faire votre
chemin.

Questions diverses:



- Quel est le mobilier de tous les jours du lambda moyen (ikea et cie ?


Non, pire!



ou des meubles sur-mesure) ?


Très rare ici. On fait dans le fonctionnel. Rien n'est conçu pour durer,
même les maisons qui sont rasées périodiquement. Sauf à Kyoto où
certaines "machiya" ont plus de 100 ans (en particulier dans le quartier
"nishijin" où j'habite.



- J'imagine qu'il y a plusieurs réponses de Normand à cette question
du genre : ça dépend du revenu du foyer etc. Mais pouvez-vous en
gros me dire quel genre de mobilier aiment les japonais d'aujourd'hui ?


Le mobilier fonctionnel. Il y a très peu de place ici. Il faut l'exploiter
à fond.



- Est-ce toujours la recherche du dépouillement (à propos du style),
un minimum de choses dans chaque pièce (on ne veut qu'un seul
meuble ou un placard à portes coulissantes dans un mur) ?


Non. C'est souvent un bordel édifiant. Comme dans mon bureau, par
exemple. On n'a pas les moyens d'avoir des pièces vides.



- Quelles sont les matières utilisées :
bambou


parfois



bois massif



quasiment jamais



agglo


oui



medium


esprit es-tu là? (je ne sais pas ce qu'est le medium)



contre-plaqué ?


Oui, et même de l'imitation contreplaqué. Un jour,
je vois une bibliothèque qui semblait bien faite, solide et tout (on pouvait
voir sur la tranche des panneaux de côté les rayures bien parallèles
caractéristiques du contreplaqué. Du 24, environ. J'étais impressionné,
je m'approche, et c'était du faux. Du papier collé sur la tranche d'un
panneau en treillis de carton (je ne déconne pas, j''ai déjà vu une
bibliothèque éclatée) en sandouitche entre deux feuilles de carton plus
épais (Isorel??) de 4 mm.



- Y a t'il des plaquages ?


Oui, contre. (contreplaqué)



- Le mobilier Japonais est de bonne qualité ?


Non



- Est-il couteux ?


Pour la qualité, oui.



- Peut-on se procurer des matériaux pour la fabrication ?


Oui.



- Y a t'il des fabricants de panneaux ?


Oui, ou alors c'est importé. Mais on en trouve, J'ai fait tous mes
meubles avec ça.



- Une question osée : comment les meubles sont assemblés ?


Osez, osez. Comment ça, assemblés? Le moyen mécanique? Vis
ou chevilles? Alors voilà pour la seule bibliothèque qui me reste
que je n'ai pas encore remplacée par une faite à la main:

Pour la suite, nous dirons:
TCIPPIB = treillis de carton / isorel, plaqué papier imitation bois.
CMIPPIBCV = Carton mâché / isorel plaquer papier imitation bois côté
visible.
La bibliothèque (nom vraiment prétentieux pour ce que c'est) est
composée de:
- Deux montants en TCIPPIB.
- 3 rayons fixes (Haut, milieu, bas) fixés par des vis de 50 Environ
par 4,5. Les rayons sont en vrai bois uniquement aux endroits où il y
a les vis, et sinon ils sont en TCIPPIB partout ailleurs.
- Un petit élément entre le rayon du bas et le sol, lui aussi en TCIPPIB
qui porte la marque du fabricant bien qu'il n'y ait à mon avis pas de
quoi être fier.
- Deux feuilles en CMIPPIBCV pour cacher le fond et rigidifier l'ensemble
(je veux dire pour que le cadre soit bien rectangulaire). Ces rayons
tiennent au moyens de rainures dans les rayons fixes.
- Sinon, il y a aussi des rayons amovibles en TCIPPIB et de petites
chevilles d'acier qui se mettent dans les deux rangés de trous de chaque
montant. Les rayons mobiles sont simplement posés dessus. pour
déplacer un rayon, facile:

- Enlever les livres;
- Enlever le rayon;
- Déplacer les chevilles une par une;
- La quatrième cheville, et même parfois la 3ème sont si serrées qu'on
doit:
1. - Se casser un ongle (en principe du pouce);
2. - Chercher une pince (mais ne pas la trouver)
3. - Prendre un couteau pour essayer d'avoir la cheville à la ruse;
4. - Casser la lame du couteau ou au moins lui faire un cran;
5. - Remettre le couteau discrètement dans le tiroir pendant
que Madame finit la vaisselle;
6. - Réfléchir avec quoi on pourrait bien déloger cet P^%#%@$# de
cheville;
7. Prendre un petit marteau;
8. - Essayer de donner un peu de jeu à la cheville en tapant
légèrement avec le marteau;
9. - Se casser un autre ongle en essayant de déloger la cheville;
10. - Prendre un calmant et un antidépresseur;
11. - Prendre un plus gros marteau;
12. - Répéter les opérations 8 à 11 jusqu'à déloger la cheville;
13. - Aller chez le marchand de meubles pour acheter une bibliothèque
qui remplacera celle qui est cassée.

C'est précis, là?



- Les menuiserie extérieures sont-elles occidentales ou typiquement japonaises ?


Menuiserie de la baie vitrée? Comme partout, en alu. Il y a différentes
modes qui permettent de dater l'immeuble. Chez moi, c'est de l'alu
anodisé brun foncé, ce qui est la marque d'une facture assez récente.



- Y a t'il des normes locales à respecter dans ce domaine (préservation
du patrimoine) ?


À Kyoto, un peu. Ailleurs, j'imagine que non telleement certains quartiers
de Tokyo sont à chier.

Pascal

Zero
12/01/2005, 23h26
Face la reponse d expert de Pascal ce que je vais ajouter va relever de l amateurisme, mais dans les maisons ou j ai penetre c est vrai que question meuble c est le minimum vital.
Pas la mentalite "on va mettre un beau meuble pour agrementer la piece" mais plutot "bon, faut bien quelque chose pour mettre le bordel dedans donc n importe quoi fera l affaire".
Evidemment, tout est relatif..

Aussi, souvent dans les anciennes contructions (j ai l impression que ca ne se fait plus maintenant qu il veulent tout faire a l occidentale) il y a les gros placards a porte coulissantes typiques (y a un nom mais il est passe a la trappe celui la). Corrigez si je me trompe mais je n en ai pas vu dans les constructions recentes. Tout ca pour dire que le marche de l armoire normande en massif sur mesure me semble assez limite, mais serait il *peut etre* en expansion ? (bah oui, si y a plus d "armoires" traditionnelles a porte coulissantes faudra bien en construire, de vraies armoires ^^)

Et sinon, dans une chambre, le standard, l incontournable objet central, c est bien la table (ultra) basse avec ou sans kotatsu. Donc si votre specialite est la table basse de prestige, ca devrait marcher !

Bonne chance !

Kermitou
13/01/2005, 01h58
Bonjour et bonne chance dans ta démarche.

Juste pour apporter une petite précision linguistique (qui nous menera habilement vers un indice sur la façon dont les japonais utilisent leurs meubles), le placard à porte coulissante dont parle Zero est un "Oshiire", soit, si on traduit (un peu rapidement, c'est vrai) : "l'endroit où on fait rentrer des trucs en les y poussant" (je tiens cette traduction d'un ami nippon francophone, je ne la mets donc pas en doute!).

Nous voyons donc toute l'importance de ce Oshiire dans la pièce (généralement "tatamisée") japonaise : par manque de place, tout traine un peu partout (futon, "sutobu", boite de kleenex, etc...) et dès que qqu'un a besoin de la pièce, on "pousse" tout dans le placard et on referme avant que cela ne s'écroule...

généralement, on peut mettre un tas de truc dans un Oshiire (surtout si on l'a aménagé avec des tiroirs en plastiques, du plus bel effet s'ils sont roses avec un "Hello Kitty" sur chaque tiroir), mais beaucoup de choses sont sorties/rangées au fur et à la mesure des besoins (le plus bel exemple : le futon). Ils ne sont mis ("poussés") dans le Oshiire que lorsque qu'ils genent (soit parce qu'ils prennent de la place, soit parce qu'on ne veut pas les voir/montrer). Le Oshiire fait alors office de "cache misère").

Sinon, dans la même serie "amusons nous avec les meubles et leurs noms", il y a bien la commode à tiroirs en escalier (Kaidan dansu, qui veut dire EXACTEMENT "commode à tiroir en escalier"). il parait qu'il s'agissait au départ de véritables escaliers, sous lesquels les japonais ont rajouté des tiroirs, pour ne pas gâcher tout cet espace inutilisé...

xewefaram
13/01/2005, 22h21
Bonsoir,

Je viens de remettre le nez sur mon PC et que vois-je ? Tant de réponses sympathiques et précises ! Je vous remercie beaucoup d'avoir passé autant de temps pour m'expliquer tous ces détails, ils me seront très utiles.

MODE PARENTHESE {ON}
Info pour Pascal, le médium est un matériau récent, c'est un agglo dont les fibres sont très fines. Cela permet des usinages plus précis et il est possible de travailler la tranche (pour faire simple) avec des finitions intéressantes (vernis, peintures, laques). On peut réaliser des usinages dans tous les sens grâce à cette fibre.
Quand une vis est logée dans la tranche elle a tendance à s'arracher avec tout le filetage. Dans ce cas, le morceau de médium ressemble à un empilage de cartons... Un peu comme le "machin" dont vous parliez (qui doit probablement être de l'Isorel -Isorel étant une marque comme Frigidaire ou Mobylette-). C'est pour ça qu'en général les pièces sont usinées (tourillons ou lamellos) et collées. Là, ça ne bouge plus. Très résistant quand c'est bien fait. Bien sûr, il y a plusieurs qualités... Comme partout. Pour l'identifié : il est marron clair, il pue (non, ce n'est pas du caca) et la poussière qu'il dégage est très fine et irritante (encore un truc chimique pas net). En fait, c'est une sorte d'Isorel plus dur et plus dense. Enfin je m'égare, revenons au sujet.
MODE PARENTHESE {OFF} copyright boulot-land all rights no reserved

Je suis doublement satisfait puique je suis allé hier dans une petite boutique japonaise, j'ai pu discuter avec le patron qui est japonais (ce qui n'est pas forcément logique). Comme vous me l'avez dit ici, il m'a expliqué (et confirmé) que le travail manuel était effectué en majorité par des immigrés coréens, chinois et maintenant d'autres pays occidentaux (d'Amérique du sud par exemple). Il y aurait une pénurie de main d'oeuvre dans ces métiers délaissés à tous les niveaux de leur organisation. Il semble par ailleurs d'après lui que le Japon se soit beaucoup ouvert à l'immigration ces dernières années.

D'après ce que vous dites, au Japon, la priorité semble être le meuble fonctionnel. Comme vous le faites remarquer, évidemment, il n'y a pas beaucoup de place... Moralité : il faut optimiser au maximum. J'ai compris que rien n'était acheté (par conséquent fabriqué) sur-mesure donc c'est du pré-fabriqué en kit à assembler chez soi dans la plupart des cas (style confo) ou au pire, les gens se débrouillent par eux-même (style on fait comme on peut)...

C'est intéressant, il y a sans doute un marché dans l'agencement et par conséquent, peut-être un travail pour moi (si ça n'avait pas été le cas, ce n'était même pas la peine de penser un instant au Japon). J'ai maintenant quelques éléments qui me laisse penser que ça pourrait marcher. L'idée mérite d'être creusée. En plus, les gens plus fortunés achètent probablement des meubles de très bonne qualité mais pas forcément réalisés sur-mesure (je pense également aux cuisines). D'après Kermitou, un meuble plein de tiroirs ou de rangements serait bien pratique pour mieux entasser tous ces trucs accumulés que l'on tasse.

Pour ce qui est des tables basses, c'est tellement traditionnel que ça me fait un peu peur. J'imagine que les *belles* tables basses doivent être fabriquées de manière particulière ? Ou alors c'est un objet très courant fabriqué "à toutes les sauces" (et trouvable en kit chez l'équivalent de confo au Japon) ? Sinon, dans l'absolu ce n'est pas très compliqué à fabriquer (que se soit en massif ou en matériaux nouveaux)... Ça dépend si l'on veut un travail de marqueterie avec une finition au tampon qualité ébenisterie ultra propre. Mais les japonais ne la délaissent t'ils pas de plus en plus pour la table occidentale ? Dans la chambre à coucher elle serait toujours utilisée ? Comme objet de déco seulement ?

Merci encore pour toutes ces précieuses infos. :P

P.S. : Au Japon, l'artisan est appellé "homme trésor"... Intéressant non ?

ric
13/01/2005, 22h57
je ne pourrai rien rajouter au post tres complet de pascal
par contre les artisans au japon sont appelles
shokunin=personne avec un metier
par contre il existe certains artisans qui par leur
niveau de maitrise dans leurs techniques sont classes
tresor national vivant par l'etat un peu comme un monument.
bonne chance pour ton projet.

mimosas
14/01/2005, 01h47
bonne chance pour ton projet.
... et tenez nous au courant svp :o

tchotto
14/01/2005, 02h00
:) bonjour à tous et toutes !
Bravo Pascal pour tes explications détaillées !
A titre complémentaire, Sache qu'il existe plusieurs produits de la famille du " médium " ( bois !! )
En Belgique , nous le trouvons même au " Brico " ( magasin de bricolage ,genre Le Roy-Merlin, Gamma, Carrefour, etc ...enEurope ) ( genre " Jumbo Encho " ...au Japon !
Nous le nommons par ses initiales " MDF " tandis que chez les vrais grossistes en bois , on y trouve le grand frère " HDF " moins connu du commundes mortels !
MDF signifie " medium density fiber , tandis que H signifie " high ..., soit donc "moyenne " ou " haute " densité !

ci-joint un lien détaillé et illustré trés explicite !
http://www.bois-construction.org/cndb/infotheque/bois_essences_derives/produits/panneaux/mdf_hdf.php

Mon avis sur la construction au Japon : elle est très " standardisée " , beaucoup plus qu'en Europe !
Question menuiserie et meubles , Je résumerais en disant que depuis 15-20 ans, les produits " genre Ikea " ( Ikea étant aussi présent au Japon ) de fabrication locale artisanale ou d'importation Corée , Chine;... etc...se rencontrent partout ! Mais qualité limitée !!
Un stéréotype : j'ai besoin d' un meuble " là " , je trouve quelque chose qui semble convenir , et je l'y place . Si deux mois après cet achat, j'ai besoin d'un autre à côté , je vais dénicher ce que je pourrai " caser " dans l'espace restant , peu importe la vue d'ensemble ! Nécessité fait loi ! L'espace étant limité , les maisons japonaises sont en effet très " fourre-tout " !
Les vrais beaux meubles de style sont plutôt rares , car trop chers , trop encombrants , trop lourds, etc.... Fonctionnalité est la règle de base de la construction et de l'occupation de l'espace intérieur japonais !
Un dernier exemple pour illustrer mon propos: dans beaucoup de cuisines, il y a même des armoires de rangement, des " caches " sous trappe dans le plancher ! Tout gain, quand on sait qu'il n'y a pas de caves au Japon !
Chez mes beaux-parents, dans le passage couvert carrossable qui donne sur le "parking " derrière la maison , il y a aussi une " fosse " munie d'une trappe ! Toujours à la recherche d'espace de rangement donc !
Pour celui qui est créatif, qui parle la langue , qui se fait parrainé et qui apporte un " know how " , une connaissance et une expérience nouvelle et différente, il y a des places à prendre ! Pourquoi pas ! ? Il suffit de s'adapter ! Il suffit ! Oui !
Bonne recherche et bonne découverte , Xewefaram ! Au début, avoir les reins solides , le temps de dénicher ce qui peut te convenir ! Si tu soignes la finition et le prix, pourquoi pas ! ?
NB: Les artisants japonais sont fantastiques ! De vrais fourmis au travail sur les chantiers !
:wink:
Ganbatte ne!

Gemini
14/01/2005, 02h11
Ikea étant aussi présent au Japon
Pas du tout !Cela fait des annees que c'est en projet mais a ce jour je n'ai jamais vu de Ikea au Japon (manque de place ?). En visitant leur site on voit qu'ils sont absents du territoire nippon....jusqu'en 2006 !
IKEA (http://www.ikea.com/)

xewefaram
14/01/2005, 20h54
Bonsoir à tous,

Oui c'est vrai Tchotto, le véritable nom du médium c'est bien le MDF. J'aurais dû préciser ça à Pascal... Enfin maintenant c'est fait (en fait, Pascal s'en fout complètement :lol: ).

Bref, Ikea va se pointer au Japon avec tout son savoir-faire et son mobilier pas cher et pratique. Tant mieux pour les japonais ! Il faudra que je trouve le bon créneau mais visiblement, ça ne sera pas celui d'Ikea (à moins que je me fasse embaucher chez eux) je crains de ne pas pouvoir lutter contre eux...


Pour celui qui est créatif, qui parle la langue , qui se fait parrainé et qui apporte un " know how " , une connaissance et une expérience nouvelle et différente, il y a des places à prendre ! Pourquoi pas ! ? Il suffit de s'adapter ! Il suffit ! Oui ! {...} Bonne recherche et bonne découverte

--> C'est bien mon intention ! Tu as raison, ce n'est pas facile... Merci à tous pour vos encouragements ! :P


NB: Les artisants japonais sont fantastiques ! De vrais fourmis au travail sur les chantiers !

--> Je croyais que l'humour Belge n'était pas un humour méchant ? Pourquoi faire référence à cette période *difficile* ou notre chère E. Cresson s'était distinguée en qualifiant les japonais de fourmis (en référence à leur style de vie). C'est vrai, en France on a des hommes/femmes politiques un peu spéciaux -on le sait- arrêtons de remuer le couteau dans la plaie. Avec des propos comme ça, c'est tellement facile de se moquer de nous !

Je blaguais bien sûr.

Merci à tous pour vos réponses. Pour la peine, une autre petite question en supplément dans la même veine :

:arrow: A propos des entreprises qui travaillent dans l'agencement de magasins (restaurants, toutes boutiques, grandes entreprises, pharmacies, banques... etc.) et autres édifices (privés ou publics) y a t'il beaucoup de demande ? Est-ce comme dans le domaine du particulier (un vrai besoin) ?

Salut bon week-end ! :wink:

tchotto
15/01/2005, 02h59
:) Salut à tous et toutes !

Pour Ikea, sorry , j'étais persuadé qu'ils avaient déjà un pieds là-bas !
J'ai simplement anticipé ! hahaha! C'est en Chine , qu''il doit déjà y en avoir !
Le Japon ne perd rien pour attendre ! Cela fera mal aux artisans ...qui deviendront ... vendeurs chez Ikea!
Rien ne se crée, rien ne se perd,...tout se transforme ! :roll:

Xewefaram, tu pourras peut-être aussi te faire embaucher chez eux pour assembler leurs meubles chez les clients !
Le Japon est vraiment le pays où l'on jette la moindre chose qui peut être remplacé par une nouvelle moins encombrante !
Dans la récupération, tu trouveras de quoi te meubler pour rien , comme je l'avais fait à Kyoto , il y a 25 ans !
Vraiment , pour le bricoleur et débrouillard , il y a de quoi faire ! J'avais même réparé une machine à lessiver( récupérée dans la rue ,et qui a bien servi pour tous ceux qui partagaient la maison ! :wink:
Dans l'agencement de magasins et vitrines, tu pourrais aussi apporter un plus à travers les yeux et la sensibilité occidentale ! Il y a de la place pour la créativité !
Mais ce sera un travail de longue haleine !
Ganbatte ne!

skydiver
15/01/2005, 08h58
Je confirme que hormis les Coréens et Chinois, la majorité des travailleurs immigrés au Japon viennent du Brésil et de Colombie (dans une moindre mesure). Il s'agit de descendant de Japonais en théorie; la fabrication de faux livrets de famille est devenu le sport national brésilien...