PDA

Afficher la version complète : Fac de Japonais - Jussieu : juste une précision



Jeremie
02/02/2004, 07h06
Bonjour,

Je voudrais juste savoir si l'enseignement dispensé par Jussieu correspond bien à l'université Paris VII que j'ai trouvé lors de mes recherches. S'agit-il de la même chose ?

Veuillez pardonner mon ignorance.

Et s'il s'agit bien de la même chose, toutes les choses horribles que j'ai lu au sujet de Jussieu vous paraissent elles fondées ?

Merci pour vos réponses.

Jérémie

tochiji
02/02/2004, 15h46
Bonjour,

Je voudrais juste savoir si l'enseignement dispensé par Jussieu correspond bien à l'université Paris VII que j'ai trouvé lors de mes recherches. S'agit-il de la même chose ?

Oui, le nom officiel de Jussieu etant Universite Paris 7 - Denis Diderot (http://www.sigu7.jussieu.fr/) et la section que tu cherches, U.F.R. LANGUES ET CIVILISATIONS DE L'ASIE ORIENTALE (LCAO) (http://www.sigu7.jussieu.fr/comm/ufrenseignement.php?code=106).


Veuillez pardonner mon ignorance.

Et s'il s'agit bien de la même chose, toutes les choses horribles que j'ai lu au sujet de Jussieu vous paraissent elles fondées ?

Quelles choses horribles as-tu donc lu?

Jeremie
02/02/2004, 17h33
Quelles choses horribles as-tu donc lu?

Le témoignage d'un étudiant provenait d'un forum sur le Japon. Je ne crois pas qu'il s'agisse de celui là. Quoi qu'il en soit, il pointait du doigt l'état de délabrement de la faculté ainsi que les conditions de travail.

Son intervention se faisait suite à un débat sur la qualité des cours et le niveau d'équipement de l'INALCO. Mais le portrait qui était fait de Jussieu faisait vraiment peur ! J'aurais voulu savoir s'il ne s'agissait que d'un avis isolé ou d'une vérité établie.

Quelles différences peuvent être faites entre l'INALCO et Jussieu ? Les cours donnés à Jussieu sont-ils de bonne qualité ?

A bientôt et merci.

Jérémie

Laurie
02/02/2004, 18h03
Quelles choses horribles as-tu donc lu?

Le témoignage d'un étudiant provenait d'un forum sur le Japon. Je ne crois pas qu'il s'agisse de celui là. Quoi qu'il en soit, il pointait du doigt l'état de délabrement de la faculté ainsi que les conditions de travail.

Son intervention se faisait suite à un débat sur la qualité des cours et le niveau d'équipement de l'INALCO. Mais le portrait qui était fait de Jussieu faisait vraiment peur ! J'aurais voulu savoir s'il ne s'agissait que d'un avis isolé ou d'une vérité établie.

Quelles différences peuvent être faites entre l'INALCO et Jussieu ? Les cours donnés à Jussieu sont-ils de bonne qualité ?

A bientôt et merci.

Jérémie

Chalut !!

Bon je suis allez voir la fac de Jussieu et plus précisément la section de japonais et la section d'histoire.
Ben c'est pas le top ! Mais bon faut pas non plus dramatiser la chose, c'est la même chose partout !!

Pour ce qui est de l'INALCO ; l'enseignement est de mailleure qualité et en règle générale mieux adapter aux emplois du temps universitaies. En général les étudiants de l'INALCO suivent une double formation.

Voilà j'espère avoir répondu à la question !

Jeremie
02/02/2004, 18h11
Bonsoir,

Merci pour vos réponses.

Voilà également un lien vers un post très complet écrit en 2002. Une bonne présentation de Jussieu. Si ça peut intéresser d'autres personnes...


Jérémie

TB
03/02/2004, 00h36
Tochiji> le nom officiel de Jussieu etant Universite Paris 7 - Denis Diderot

Deux petites précisions :
- Jussieu est le nom de la place où débouche la station de métro du même nom. Le campus abrite deux universités : Denis Diderot (Paris VII) et Pierre et Marie Curie (Paris VI).
- Paris VII aura quitté Jussieu (Ve arrondissement) d'ici 2006 pour s'installer à Tolbiac (XIIIe arrondissement). Donc, si vous êtes étudiant à Paris VII d'ici deux, trois ans, vous serez probablement dans des locaux neufs. (Et à Paris VI, sur le site de Jussieu, vous serez peut-être dans des locaux neufs, rénovés... ou pas encore rénovés.)

Ellaurenzovfoot
03/02/2004, 04h23
il me semble quil en va de meme pour l'inalco, elle demenage aussi au meme endroit que jussieu jai lu

suppaiku
03/02/2004, 12h07
Les conditions d'études à l'Inalco sont également déplorables : nous louons nos salles à l'Université de Dauphine qui nous considère comme des intrus. Pas assez de salle, un labo de 30 places pour plus de 2000 étudiants (japonais, chinois, khmer, thailandais, hindi, sanskri, tamoul, vietnamien, cambodgien...). La bibli est surpeuplée de chez surpeuplée (en gros 100 places), on entend les toilettes qui sont au dessus. Mais l'Inalco comme Jussieu doivent, à terme, déménager...

Donc, Inalco comme Jussieux sont en grande pauvreté.

Côté enseignement. A Jussieux on apprend le japonais avant de l'étudier. L'enseignement y est d'abord destiner à le pratiquer; beaucoup d'exercices et le suivi de Nihongo Shoho. A l'Inalco, on étudie le Japonais plus qu'on ne l'apprend. On voit la grammaire et l'écriture sous toutes les coutures; en revanche, on utilise assez peu (aux partiels, il faut, en gros, dégurgiter les fiches). Ceux qui s'en sortent sont en générale ceux qui ont appris avant, ont vécu au Japon : ils comprennent alors beaucoup de choses. En bref, il faut beaucoup travailler mais cela ne garanti pas que l'on puisse parler. Unanimement, il est considéré que c'est d'abord la vie au Japon qui permet de parler.
Donc deux approches. A l'actif de l'Inalco, la part accordée aux cours de civilisation. Au passif, ce bourrage de crâne.
A l'actif de Jussieu, une approche plus moderne, plus pédagogique basée sur une pratique de la langue. Au passif, peu de civilisation et peut être un manque d'approche théorique de la langue qui peut, à terme, limiter la progression.
J'ai connu un gars qui allait aux 2, il avait même pas besoin de bosser, et en 2 ans, il parlait couramment (avec quand même 2 séjours de 2 mois).

On verra l'effet des déménagements sur ces enseignements. Si tout se passe bien, l'Inalco devrait changer son enseignement et peut être Jussieu relever ses ambitions. Une belle émulation.

Laurie
03/02/2004, 12h30
Donc deux approches. A l'actif de l'Inalco, la part accordée aux cours de civilisation. Au passif, ce bourrage de crâne.
A l'actif de Jussieu, une approche plus moderne, plus pédagogique basée sur une pratique de la langue. Au passif, peu de civilisation et peut être un manque d'approche théorique de la langue qui peut, à terme, limiter la progression.
J'ai connu un gars qui allait aux 2, il avait même pas besoin de bosser, et en 2 ans, il parlait couramment (avec quand même 2 séjours de 2 mois).

C'est bon a savoir ce que tu dis là !!

Merci du renseignement !