PDA

Afficher la version complète : Kabuki KABUKI



Victoire
15/10/2004, 02h04
Bonjour,

Je suis allee voir une piece de Kabuki a Tokyo.
Et il est arrive a plusieurs moment dans la piece que des personnes du public se mettent a crier un mot (pas toujours le meme).

Quelqu un sait il qu elle est la signification de ces "mots"?


Merci

Vic (*_*)

Olive
15/10/2004, 07h35
C'est ce que l'on appelle un Kakegoe. Ce sont des personnes designees pour ca dans la salle (generalement qui font parti de la meme Ichiza (troupe) que les acteurs) qui poussent ces exclamations pour mettre en valeur un moment important de la scene ou un passage particulierement bien joue. Generalement, ils se contentent de crier le nom de l'acteur et celui de sa troupe/famille. Je t'avoue que moi aussi quand j'ai ete la premiere fois au kabuki, j'ai particulierement trippe sur ces cris. J'avais particulierement envie d'en pousser un aussi, mais j'ai prefere m'abstenir :wink:

Victoire
15/10/2004, 08h12
merci !!!

skydiver
15/10/2004, 10h47
Il s'agit quelque peu de l'équivalent des gens applaudissant durant les émissions de télévision à des moments précis. :roll:

tchotto
15/10/2004, 21h50
:) salut à tous et toutes !
Quelle chance d'avoir pu assister à une pièce de Kabuki ! Beaucoup d'autochtones n'ont jamais eu cette occasion-là ! Sinon de suivre ce spectacle au travers de la petite lucarne! ( = la télévision :wink: ) !

Il y a 25 ans, au Kabuki-jo de Kyoto , j'ai aussi eu l'occasion d'entendre ces cris soudains envahissants la salle- depuis le fond , généralement - de manière tout à fait inattendue ! :o
Cela vous sort d'une certaine torpeur dans laquelle vous vous enfonçez progressivement ! Ce qui est très compréhensible quand vous savez que le spectacle peut durer des heures ! On y amène même son bento!

Un exemple de ce que j'ai entendu : " MATTE mashita "* ... :lol: ...à l'entrée en scène d'un " artiste célèbre " dont j'ai oublié le nom !
( * littéralement : = " je t'attendais :lol: ) waouw! 8)
Mais c'est vraiment crié , savez-vous ! :!: c'est assez impressionnant ...surtout que vous ne vous y attendez pas du tout ! 8O ! :lol: !

Voilà , Victoire-san, pour ce que j'en sais à travers mon vécu japonais !

Superbe , n'est-ce pas la Kabuki , le jeu , la présence des acteurs, la couleurs des costumes, etc ..!
N'hésitez pas de passer la porte d'un Kabuki-jo si vous en avez l'occasion ! :wink:
Ja ne ! Tanoshinde ne!

skydiver
15/10/2004, 22h20
Très beau spectacle en effet. J'ai eu la chance d'assister à des représentations à Tokyo et Osaka dans les années 90.
Meme sans etre passionné par les sujets, les costumes et décors ainsi que l'ambiance ont quelque chose de magique.

JM
16/10/2004, 00h01
Je suis aussi allé souvent au kabuki-za de Tokyo et ai à chaque fois assisté à ces exclamations du public.

Il peut s'agir en effet de gens ayant une entrée libre et qui viennent encourager à des moments précis un acteur. On les appelle les "o-muko-san". Souvent à un moment très précis ou l'acteur marque une pose., dans la posture ou dans le discours.
Cet encouragement peut aussi venir de spectateurs avertis.

En général il s'agit du nom de l'acteur ou de son numero d'ordre (quand il a reprit le nom d'un de ses prédecesseurs) de la même famille d'artistes;
Mais comme le fait remarquer tchotto, ion peut aussi entendre "matte imashita" (c'est ce que j'attendais").

rasen
17/10/2004, 15h37
L'OEIL DU GUERRIER

Tajima no Kami, professeur de sabre du Shogun était amateur de théâtre Nô. Un soir, où il assistait à une représentation, la cour toute entière était réunie pour voir le plus grand acteur de l'époque. Tajima observait de près le jeu de l'acteur. Celui-ci faisait preuve d'une grande maîtrise de soi et sa concentration paraissait sans faille. Tout comme un samouraï expérimenté, ses gestes étaient précis et ne laissaient aucune ouverture. Tout à coup Maître Tajima poussa un kiaï discret en direction de l'acteur...

L'assistance s'en aperçut et une légère agitation s'en empara, le Shogun lui-même se tourna en direction de Tajima no Kami. A la fin du spectacle il demanda au Maître la raison de son étrange conduite. Tajima se contenta derépondre "Demandez à l'acteur, lui il sait."

Ce dernier dit au Shogun : "Le Kiaï a retentit au moment ou mon attention allait être distraite, car quelque chose avait changé dans le décor."

Victoire
18/10/2004, 08h14
Bonjour,

Merci pour toute vos reponses.

Je voudrais juste signaler pour ceux qui ne savent pas...que l on peut assister a Tokyo a un seul acte d une piece de Kabuki.
Un acte dure environ 45 min.

A Tokyo cela coute 800 yens avec possibilite de louer des ecouteurs qui donnent des indications sur l histoire de la piece en anglais pour 400 yens.

Pour assister au dernier acte, l achat des billets se fais a partir de 18h, l acte commencant a 18h25. Mais il vaut mieux se presenter au moins a 17h30 car il y a souvent du monde, et il n y a pas beaucoup de place disponible.
A savoir aussi le risque de regarder la piece debout...

Voila...

JM
23/10/2004, 22h59
Un petit complément et bémol au conseil de Victoire:

Je vous connseille plutôt d'aller aux représentations qui débutent à 11h00.
A cet heuree là vous n'avez que des pièces courtes (45' - 1h - 1h15') et c'est très bien pour se familiariser avec le kabuki sans y passer l'après-midi.

Je déconseille de prendre les billets les moins chers (entrée à gauche pour aller tout en haut et ou on ne peut louer les écouteurs).

En revanche, je vous conseille de prendre les billets les moins chers dans la salle principale et de louer absolument les écouteurs. Compter 3 ou 4000 yen quand même... mais vous pourrez assister à des pièces de kabuki complètes avec explications par écouteurs.

Pensez qu'en France vous n'aurez plus cette occasion (les théatres ne sont pas assez larges pour reproduire correctement le théatre Kabuki avec son hanamichi)

Bientôt je reproduirai en article le documentaire d'Arte passé récemment.à la télé.

Je l'ai au format dixX mais il pépasse les 700 Mo actuellement. (émission d'1 heure).

skydiver
23/10/2004, 23h38
Merci pour ces conseils avisés. Comme JM je suggère fortement la location d'écouteurs; meme pour les japonisants avertis.