PDA

Afficher la version complète : Enseignement au Japon - Besoin de retours d'experience d'expats avec enfants niveau primaire ou secondaire



questiti
24/09/2019, 12h29
Bonjour à tous,

je suis à la recherche d'informations et de retours d'expérience d'expats francais au Japon sur la problématique des études des enfants.

Je vous explique mon cas, je suis un francais qui a déjà travaillé au Japon, qui en parle la langue et j'ai des enfants bi nationaux JP-FR.
Pour cette raison, ma boite me propose d'aller travailler quelques années auprès d'un client au Japon pour le bien d'un projet.
(Nous avons 3 antennes possibles à Tokyo, Osaka et Nagoya. Je ne sais pas encore où j'irais si j'accepte. Perso je prefere le Kansai pour l'ouverture des gens qui est tout de même moindre à Tokyo)
Ceci rejouie ma femme japonaise mais me pousse dans une certaine crainte quant à la perenite de la scolarité de mes enfants lors du retour en France.

Je m'explique :
Mes deux enfants sont de fin d'année. Ils ne sont donc pas scolarisés au même niveau au Japon (rentrée CP pour enfants agés de 6 ans au jour de la rentrée) et en France (rentrée la même pour tous les enfants d'une même année de naisance)
Ma grande est donc à la maternelle selon le systeme japonais (sa rentrée 1ere année étant en Avril 2020) mais déjà au CP en France depuis Septembre.
Autrement dit, je me demande si le retour en France ne va pas etre synonyme de la perte d'une année à cause du décallage de systemes.

Ma grande fille est à jour niveau ecrait sur le système japonais puisqu'elle vait l'ecole japonaise tous les samedi avec d'autres nichifutsu.
J'aimerais donc qu'elle poursuive en Japonais au Japon mais d'un autre coté je ne souhaite pas que cela lui nuise en provoquant la perte d'une année de retour en France puisque :
- Si retour avant mars elle est encore en année inférieure au Japon
- Si retour après Avril, elle est de même niveau mais avec 6 mois de retard sur les autres.

Est-ce qu'un des expats de ce forum à eu ce genre de dileme et comme cela s'est-il réglé ?
Etes-vous tous passés par le lycée Francais ? Sachant que je ne crois pas que toutes les grandes villes en aie un :(
Et que je doute que le japonais soit enseigné à niveau natif dans ce genre d'établissement.

Merci d'avance de la part d'un papa qui met l'ecole au top des priorités

Pascal
26/12/2019, 12h59
Bonjour!

La question date un peu mais bon...

J'ai été dans une situation similaire pour mon gamin, choisir
une école, etc... Au départ, je l'avais mis à l'école Française,
mais nous avons finalement opté pour le système Japonais
qui lui convenait mieux. Il a donc fait 6 mois de CP avant
d'entrer à l'école Japonaise.
Petite différence en ce qui me concerne, j'avais fait le choix
de rester au Japon au moins jusqu'à ce que mon fils aille à
l'université.

Bon, ceci dit, vous parlez de "perdre une année", ou 6 mois,
peu importe. Je crois que vous vous trompez. Être 100%
dans le système Japonais sera un atout, même si votre fille
rentre ensuite en France, dans le système français. Si vous
expliquez bien tout aux enseignants, tout se passera bien.
Quand bien même vos enfants rentreraient en france avec "1
an de retard", ce retard est largement compensé par
l'enrichissement.

> Ma grande fille est à jour niveau ecrait sur le système
> japonais puisqu'elle vait l'ecole japonaise tous les samedi
> avec d'autres nichifutsu.

Vous parlez du niveau avant CP ou après?
Sans vouloir conjecturer sur son niveau, elle n'est
certainement pas au même niveau que les Japonais. Ils
apprennent des kanjis tous les matins, il n'est pas possible de
faire la même chose en une séance du Samedi seulement.
Mais en immersion complète, ça s'arrangera. À condition que
vos enfants aillent dans le système Japonais. Si c'est à l'école
Française, le niveau de Japonais sera évidemment bon, mais
sans commune mesure avec un niveau "natif".

À props de l'école française du Kansai, et à moins que ça n'ait
changé récemment, il n'y a pas de collège ni de lycée. Donc
en fonction du temps que vous passerez ici, il faut penser aux
solutions possibles.

> Merci d'avance de la part d'un papa qui met l'ecole au top
> des priorités

Apparemment c'est la seconde priorité seulement. La
première, c'est votre travail, sinon vous ne songeriez même
pas à partir.

Pascal