PDA

Afficher la version complète : Visa Japon - Assurance Chomage et Type de Visa



Pascal
29/09/2016, 10h00
Bonjour!



Possibilité de changer d'activité professionnelle à volonté sans demander l'autorisation à l'immigration (http://www.lejapon.org/forum/forums/15-Societe-contemporaine?prefixid=249).


Exactement comme le visa permanent, qui permet aussi de toucher une allocation chômage
en cas d'accident de parcours dans la vie professionnelle.
La contrepartie est évidemment qu'avec un visa permanent, on doit payer l'assurance chômage.



Pas de perte de visa (http://www.lejapon.org/forum/content/1294-Retrait-d-argent-dans-les-distributeurs-au-Japon) en cas de divorce (http://www.lejapon.org/forum/forums/39-Formalites-administratives-Japon?prefixid=21) (pour ceux qui sont assez stupides pour se marier avec une japonaise).


Exactement comme le visa permanent. C'est probablement pour cette raison que ce visa s'appelle
visa permanent.
À part ça, la non-japonaise (ou le non-japonais, qui sait) qui acceptera de vous épouser, sans vouloir
être méchant, on ne peut pas dire qu'elle (il) brille par son discernement.

En ce qui concerne les soins médicaux, je n'ai pas bien compris le rapport, mais bon il y a du bon et
du mauvais des deux côtés.
Le bon au Japon, c'est l'équipement. Il y a quelques années, alors que je travaillais en rapport avec
du matériel médical, je me souviens avoir lu qu'il y a 230 scanners rien que d'ans l'île de Hokkaido.
Plus que sur toute la France à la même époque.
Si je retournais en France, je me demande bien d'ailleurs comment je serais soigné. La question ne se
pose pas parce que je suis assuré ici, mais bon...

Pascal

Iriakun
29/09/2016, 10h31
Bonjour!



Exactement comme le visa permanent, qui permet aussi de toucher une allocation chômage
en cas d'accident de parcours dans la vie professionnelle.
La contrepartie est évidemment qu'avec un visa permanent, on doit payer l'assurance chômage.

[/COLOR]

L'assurance chomage depend du type de contrat, cela n'a aucun rapport avec le type de visa.

Certaines personnes sont attachees a la qualite des soins en France.
Par exemple, je connais plus d'une francaise qui sont rentrees en France juste pour accoucher et pas pour des raisons financieres bien sur.
HS: il parait que la gyneco recommandee par l'ambassade de France est une vraie peau de vache...

Pascal
29/09/2016, 11h02
Bonjour!



L'assurance chomage depend du type de contrat, cela n'a aucun rapport avec le type de visa.


Possible après tout. Je ne sais pas.
Mais je crois bien que si tout de même. Si quelqu'un a par exemple un visa de travail, il le perd quand il
perd son travail, par conséquent il ne peut pas toucher le chômage, ce qui fait qu'il ne paie pas
d'assurance chômage. Quand je suis passé d'un visa de travail à mon visa permanent, sans changer de
contrat de travail et toujours chez le même employeur, je me suis mis à payer l'assurance chômage,
et c'est pour cette raison que j'en avais déduit ça. Mais il y a peut-être d'autres raisons, après tout.



Certaines personnes sont attachees a la qualite des soins en France.
Par exemple, je connais plus d'une francaise qui sont rentrees en France juste pour accoucher et pas pour
des raisons financieres bien sur.


Je ne suis pas convaincu d'une grande différence de qualité de soins. Peut-être parce que je n'ai jamais
été vraiment malade. Dans le cas d'un accouchement, ce qui doit jouer beaucoup, c'est que la femme
a très envie d'être tout près de sa tribu. Ça doit être une réaction quasi-animale, je ne sais pas, de vouloir
rentrer au terrier natal. Et puis quand on est très malade, il doit aussi y avoir un gros facteur psychologique
tout aussi animal. Ajoutons le fait de pouvoir comprendre parfaitement ce que le médecin dit (pour ceux
qui ne maîtrisent qu'imparfaitement la langue, soit la majorité) qui doit avoir une influence énorme. Plus
un tas de facteurs, être là où on a grandi, là où l'on connaît tout, etc...

Les données de l'OMS donnent la France première, le Japon 10ème. Donc tous deux dans le peloton de
tête (entre les deux, il y a des pays genre San Marin ou Andorre... Par contre, je m'interroge quand je
vois qu'en France il faut 6 mois d'attente pour passer un scanner alors qu'au Japon c'est faisable le jour
même. Il faudrait voir comment cette liste est établie...

Pascal

Iriakun
29/09/2016, 12h03
Perdre son travail ne signifie pas perdre immediatement son visa, heureusement d'ailleurs!
Officiellement faut le declarer dans les 2 semaines (comme tout changement lie aux donnees personnelles comme telephone, meme le changement d'adresse de l'entreprise ou on travaille il faut le signaler a l'immigration), officieusement personne ne va verifier.
Et meme si la date d'expiration du visa est proche, l'immigration donne minimum 6 mois d'extension histoire de laisser du temps pour retrouver un emploi.

Les etrangers payant l'assurance chomage touchent bien sur les indemnites de chomage durant toute la duree a laquelle ils ont cotise, peu importe que si le visa est toujours valide. Hello work donne des infos tres precises a ce sujet.

Ca me parait tout de meme bizarre cette histoire de changement de visa et du jour au lendemain, payer l'assurance chomage, jamais entendu cela!
Un contrat de travail, le salaire etc... rien ne change en fonction du visa qu'on possede. Si je me mariais demain je toucherais une augmentation car ca fait parti des avantages, que je reste sur un visa de travail classique ou d'epoux.

Pour les femmes voulant etre dans un environnement qu'elles connaissent, cela me parait assez logique en effet.

Pascal
29/09/2016, 14h43
Bonjour!

En fait, je ne sais pas trop où je pourrais vérifier ça, mais je crois me souvenir que
quand j'avais prévenu ma boîte que je changeais de visa, le chef des DRH m'a dit que j'allais
devoir cotiser pour le chômage. Enfin bon, c'est tellement loin que je ne peux jurer de rien.

Pascal

nemuyoake
29/09/2016, 22h54
Tu dis tout ça d'un ton très assuré, mais tu te bases sur quels documents officiels ?...

eve
30/09/2016, 02h04
Mais je crois bien que si tout de même. Si quelqu'un a par exemple un visa de travail, il le perd quand il
perd son travail, par conséquent il ne peut pas toucher le chômage, ce qui fait qu'il ne paie pas
d'assurance chômage. Quand je suis passé d'un visa de travail à mon visa permanent, sans changer de
contrat de travail et toujours chez le même employeur, je me suis mis à payer l'assurance chômage,
et c'est pour cette raison que j'en avais déduit ça.
D'une, on ne perd pas son visa quand on perd son travail (du moins pas immédiatement/brutalement), ensuite je doute qu'il soit impossible de toucher le chômage si tu n'as pas de visa, sinon ce serait une injustice énorme. Il me semble que les droits ne sont liés au statut de résidence et que HW ne vérifie même pas ton statut en la matière (à confirmer).
Je ne vois pas trop pourquoi ton employeur t'a demandé de payer l'assurance chômage en changeant de visa. D'ailleurs, je trouve étrange que tu n'aies pas eu à la payer avant en étant employé (ce n'est pas une obligation légale ? à vérifier aussi).

Shigu
30/09/2016, 02h42
Bonjour a tous,

Je ne suis pas moderateur, mais il me semble que le sujet de discussion actuel derive du sujet initial (bien que ce soit interessant).
Je vous propose de creer un autre sujet pour parler specifiquement de l'assurance chomage et des visas.

Ca n'engage que moi ! :)

Shigu

Pascal
30/09/2016, 06h01
Bonjour!



D'une, on ne perd pas son visa quand on perd son travail (du moins pas immédiatement/brutalement),


On ne le perd pas brutalement, mais on le perd. J'avais chez moi à un certain moment quelqu'un qui venait de
finir son contrat de travail, et je luis prêtais une chambre. Quand il a perdu son emploi, il a eu 3 mois (je crois)
pour faire ses valises.



ensuite je doute qu'il soit impossible de toucher le chômage si tu n'as pas de visa, sinon ce serait une injustice énorme.


Dans la mesure où l'on ne cotise pas au chômage, ce n'est pas une injustice. Du moins c'est comme ça que j'avais
compris la chose.



D'ailleurs, je trouve étrange que tu n'aies pas eu à la payer avant en étant employé (ce n'est pas une obligation légale ? à vérifier aussi).


Bon, on ne va pas épiloguer ad vitam. Je résume MON expérience:
- J'ai changé de visa et suis passé d'un visa de travail à mon visa permanent.
- Je me souviens qu'à l'époque, la personne qui s'occupait des ressources humaines étrangères m'avait dit
que je devrais désormais payer la cotisation chômage, du moins je crois que c'était ça, et ça me semblait
logique vu que désormais je ne pedrais pas le droit de rester au Japon même si je perdais mon travail. Vu que c'est une
multinationale, on peut supposer qu'ils sont plus que d'autres au courant des lois.
- Je me souviens aussi avoir constaté une légère baisse de mon "手取", le reste ne changeant pas, bien évidemment.
Combien, je ne me souviens plus. Peut-être quelques centaines ou quelques milliers de yens, quelque chose d'insignifiant
en tout cas, en comparaison de mon salaire, et c'est probablement pour cette raison que je ne m'en souviens pas.
- Maintant, il faut voir que ceci est assez ancien, que les règlements ont pu changer entre temps, etc...

Pascal

Iriakun
30/09/2016, 07h08
Bonjour!



On ne le perd pas brutalement, mais on le perd. J'avais chez moi à un certain moment quelqu'un qui venait de
finir son contrat de travail, et je luis prêtais une chambre. Quand il a perdu son emploi, il a eu 3 mois (je crois)
pour faire ses valises.



Dans la mesure où l'on ne cotise pas au chômage, ce n'est pas une injustice. Du moins c'est comme ça que j'avais
compris la chose.



Bon, on ne va pas épiloguer ad vitam. Je résume MON expérience:
- J'ai changé de visa et suis passé d'un visa de travail à mon visa permanent.
- Je me souviens qu'à l'époque, la personne qui s'occupait des ressources humaines étrangères m'avait dit
que je devrais désormais payer la cotisation chômage, du moins je crois que c'était ça, et ça me semblait
logique vu que désormais je ne pedrais pas le droit de rester au Japon même si je perdais mon travail. Vu que c'est une
multinationale, on peut supposer qu'ils sont plus que d'autres au courant des lois.
- Je me souviens aussi avoir constaté une légère baisse de mon "手取", le reste ne changeant pas, bien évidemment.
Combien, je ne me souviens plus. Peut-être quelques centaines ou quelques milliers de yens, quelque chose d'insignifiant
en tout cas, en comparaison de mon salaire, et c'est probablement pour cette raison que je ne m'en souviens pas.
- Maintant, il faut voir que ceci est assez ancien, que les règlements ont pu changer entre temps, etc...

Pascal[/COLOR]

Bien sur que ca se perd un visa si on a pas de travail, on a jamais dit le contraire. Eve tout comme moi on a simplement bien precise "pas immediatement"
Ancien ou pas, ce contrat signe avec cette boite internationale n'incluait pas de prelevement pour la cotisation chomage. Une fois le PR en place, il est naturellement plus logique de payer cette cotisation afin d'avoir une couverture au cas ou.
Encore une fois ce n'est pas le visa qui impose un paiement des cotisations chomages ou inversement!!
Voila un exemple concret d'une tentative a ce sujet: en 2009 le Japon a voulu imposer le secu nationale a tous les etrangers vivant au Japon et en cas de refus, pas de renouvellement de visa. Resultat une levee de bouclier enorme de la part de ceux cotisant dans leurs pays d'origine donc double prelevement etc....ce projet est vite passe a la trappe.
http://www.japantimes.co.jp/community/2009/07/28/issues/new-law-no-dues-no-visa/#.V-3yLPSkzcs

Shigu
30/09/2016, 07h22
Dites, vous ne voulez pas en parler en prive ? Ou bien creer votre fil de discussion ? Car ce n'est pas le sujet ici, a savoir s'il est difficile ou non d'acquerir la nationalite japonaise.

Merci !

munchou
30/09/2016, 07h35
Je crois que c'est quand Shigu s'énerve que son clavier devient fou :mrgreen:
Ou alors c'est parce que c'est un gadget Apple, ce qui serait logique (roh je trollouille, on se calme au fond !).

Je suis d'accord, recentrons le débat.
Mais on n'a toujours pas de réponse concrète, puisque pour le pote de skydiver ça date, et entre temps les choses ont été simplifiées sur certains points (carte de résident, plus besoin de re-entry permit...)

sleidia, tu as prévu de faire ça bientôt ? Au moins on sera fixés !


(PS: les côtisations chômdu, c'est pris directement des salaires désormais, sûrement dû au processus de simplification, tout comme le nouveau truc national "My number")

eve
01/10/2016, 08h18
Je vais juste indiquer ce qu'il en est aujourd'hui :
Actuellement il est obligatoire de souscrire à l'assurance chômage si vous êtes employé à temps plein ou partiel - plus de 20h/sem pour plus de 31 jours (ou durée renouvelable non décidée), et ce quel que soit votre titre de séjour.
Exception : si vous touchez déjà des allocations chômage à l'étranger. Détails :
http://www.mhlw.go.jp/seisakunitsuite/bunya/koyou_roudou/roudouseisaku/chushoukigyou/koyou_rule.html
http://www.mhlw.go.jp/general/seido/anteikyoku/koyouhoken/
http://situgyohoken.com/i/situgyohoken-hikaniyu.php.htm


On ne le perd pas brutalement, mais on le perd. J'avais chez moi à un certain moment quelqu'un qui venait de
finir son contrat de travail, et je luis prêtais une chambre. Quand il a perdu son emploi (http://www.lejapon.org/forum/forums/15-Societe-contemporaine?prefixid=255), il a eu 3 mois (je crois)
pour faire ses valises.
Si tu es en recherche d'emploi c'est en principe possible de rester sur la durée de ton visa à condition d'être en règle au niveau HW/immigration/impôts. Il faut signaler la perte d'emploi dans les 14 jours (depuis la réforme de 2012). Si je me souviens bien il faut aussi déclarer/prouver à HW que tu cherches un emploi (conditions exactes à vérifier).

L'assurance chômage fait qu'on touche de l'argent lorsqu'on perd son travail, pour une certaine durée et par paliers proportionnels aux nombre d'années travaillées etc., mais on ne perd pas ses droits en perdant son visa (visa ou non, on a bel et bien travaillé et payé les cotisations pour avoir droit aux indemnités). Simplement, comme les Japonais il faut se signaler à HW et faire les démarches adéquates. Qq explications ici :
http://office-jang.com/wp/ja/gaikokujin_shitugyo


Voila un exemple concret d'une tentative a ce sujet: en 2009 le Japon a voulu imposer le secu nationale a tous les etrangers vivant au Japon et en cas de refus, pas de renouvellement de visa. Resultat une levee de bouclier enorme de la part de ceux cotisant dans leurs pays d'origine donc double prelevement etc....ce projet est vite passe a la trappe.
http://www.japantimes.co.jp/communit.../#.V-3yLPSkzcs (http://www.japantimes.co.jp/community/2009/07/28/issues/new-law-no-dues-no-visa/#.V-3yLPSkzcs)
C'est vrai qu'il n'y a pas de refus mais l'obligation de cotiser à l'une des caisses JP est toujours là pour les détenteurs d'un visa d'un an ou plus. En pratique rien ne semble fait pour forcer les gens à suivre cette règle...

Shigu : Il faudrait qu'un modo divise le fil.

Vous cherchiez quelles autres réponses sur le sujet d'origine ?
En résumé, pour la naturalisation il faut avoir vécu 5 ans continus au Japon et pour le visa permanent, 10 ans en venant d'un visa de travail (dont au moins 5 de travail) et 3 ans de mariage + 1 an de vie au Japon + être actuellement sur un visa d'époux de JP, pour les époux de JP.
(j'ai pas en tête les autres cas, à vérifier)
Il y a des infos sur le net même en français.

Se naturaliser présente l'avantage de pouvoir voter et accéder à certains postes de la fonction publique. Au niveau social, avantages bof bof à mon avis.
Un procès surmédiatisé a aussi mis en avant le fait que l'allocation de ressources minimale (生活保護, une sorte de RSA soumis à conditions) peut être refusée à des non naturalisés. Cela dit elle peut aussi être refusée à des Japonais...