PDA

Afficher la version complète : Identification Identification d'un sabre japonais ?



airone
10/11/2015, 14h25
Bonjour à tous,
J'ai reçu d'une succession un sabre que je pense être un katana ancien (?) mais je ne dispose d'aucune information me permettant de le certifier et je suis totalement néophyte en la matière.
Je ne sais pas du tout dans quelle(s) condition(s) il a été conservé avant qu'on me le remette, d'autant que celui-ci ne dispose pas de fourreau pour le protéger des assauts du temps, on me l'a donc remis tel quel.
J'ai fait quelques photos sous divers angles, la lame (qui
fait approximativement 73 cms) a pris une teinte bronzée (et dorée par endroits) mais ne semble pas entamée en profondeur par l'oxydation quand je passe le doigt le long de celle-ci (quelques rayures superficielles sur la pointe de la lame sont néanmoins visibles et le tranchant à la pointe comporte de toutes petites entames). Sur la tsuba (la pièce ronde et gravée se situant entre le manche et la lame si j'ai bien compris), on distingue un animal gravé dessus qui ressemble à un lapin ainsi qu'une tige de plante, le tressage en cuir est vraisemblablement d'origine et le manche n'a semble-t-il jamais été démonté avant que je le fasse car j'ai du forcer un peu en tirant dessus pour le faire glisser et de la poussière de rouille s'en est échappé.
Le principal souci est que je n'ai trouvé en dessous du manche aucune signature/gravure permettant de l'identifier ou de le dater, et comme la lame s'est oxydée, je n'ai aucune idée de la qualité du métal employé pour la confectionner.
J'ai cru lire ici et là que la restauration de la lame permettrait entre autres de savoir si c'est une antiquité de valeur (historique), un objet somme toute banal ou une copie sans grand intérêt si ce n'est affectif.
Je me permets de solliciter l'avis des connaisseurs du forum même si j'ai bien conscience qu'en l'état ce ne doit pas être aisé de donner un avis mais comme la restauration est apparemment onéreuse, j'aurais aimé savoir dans la mesure du possible si l'investissement vaut la peine, ou pas vraiment.
Je vous joins quelques photos.


4202420942084207420642054204420342014210

Florian
11/11/2015, 09h49
Bonjour,
Déjà soyez sûr que votre sabre est un vrai sabre japonais, cela ne fait aucun doute. (Donc d'une certaine valeur)
Le Nakago (soie de la lame) est très rouillé mais ça ne me semble pas très ancien, probablement shinshinto ou peut-être même un peu plus récent. (fin 1800 - début 1900)
Mais vu l'état de la lame dans son ensemble, difficile d'en avoir la certitude absolue.
Le Habaki (petite pièce en cuivre au dessus de la Tsuba) est d'assez bonne qualité, ce qui est le signe parfois que la lame est aussi de qualité.
La Tsuba est "mignonne" et le reste du Koshirae (monture) semble très abimé par la rouille.
Peut-être une lame qui mériterait d'y ouvrir une petite "fenêtre" par un polisseur qualifié, histoire de voir si un polissage complet vaudrait le coup.

airone
11/11/2015, 12h18
Bonjour Florian,
Et avant tout merci beaucoup pour votre avis qui me renseigne grandement. J'avais un doute sur la qualité du katana vu qu'il n'est pas signé, et je trouvais le Nakago assez court par rapport aux katanas que j'ai vus ailleurs, et il ne comporte qu'un trou là où beaucoup d'autres en comportent trois.
Par contre, en parcourant le forum j'ai lu qu'il y avait peu d'artisans qualifiés en France pour restaurer convenablement un katana ancien (?), auriez-vous sans abuser de votre temps des suggestions et une idée du coût de la restauration d'une lame dans cet état ?

Florian
11/11/2015, 16h09
Je vous rassure, mieux vaut une lame non signée qu'une lame Gimei (fausse signature).
Le Nakago est très bien comme il est et le fait qu'il y ait qu'un seul mekugi ana c'est pas plus mal non plus. (moins il y en a, mieux c'est)
Effectivement il y a peu d'artisans qualifiés en France mais il y en a un que je peux tout de même vous recommander et qui se situe sur Paris. Il n'est pas excessif point de vue tarifs, ses délais sont courts (environ 3-4 mois) et son travail est très honorable.
Par contre avant d'envisager un polissage complet, je vous conseille sincèrement de montrer votre lame à un connaisseur/amateur (lame en mains car sur photos c'est toujours très difficile de se faire un avis tranché) et bien sûr de bien en parler avec le polisseur histoire qu'il vous dise s'il y aura un réel intérêt à la faire polir et surtout qu'il puisse examiner la lame voir s'il n'y a pas de défauts importants apparents (fissures, etc..). Le coût d'un polissage sur une grande lame n'étant pas anodin, ça serait dommage d'investir dans une lame qui n'en vaut pas vraiment le coup...
Après si votre lame a une réelle valeur sentimentale pour vous, c'est toujours plus sympa de l'avoir dans un état impeccable. Donc tout est question de point de vue personnel bien sûr.
Vous avez un petit encart ici ----> "Nihonto France", n'hésitez pas à me passer un coup de fil et je vous donnerai les coordonnées du polisseur.

airone
12/11/2015, 12h23
Merci Florian, vos indications me sont précieuses. J'ai fait le tour de la famille pour tâcher d'en savoir un peu plus sur ce sabre et j'en rapporte peu d'infos si ce n'est qu'il a été ramené par le mari de la tante de mon grand-père qui était officier dans l'armée française et qui a stationné un temps en Asie aux alentours de 1900 (sans qu'on puisse me dire exactement quel pays mais ce doit être le Japon, ni une date précise mais avant la 1ère guerre mondiale).
Du coup, votre datation du sabre et le fait qu'il fut officier dans l'armée française donc possiblement en contact avec des officiers militaires japonais correspondrait peut-être avec un guntō là où je pensais à un katana ? J'ai fait quelques recherches sur le net et sur la page wiki (https://fr.wikipedia.org/wiki/Gunt%C5%8D), on y trouve une photo (https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f7/Kai_gunto_.JPG) qui y ressemblerait, à ceci près que mon sabre ne comporte pas de goupille à l'extrémité de son manche pour y passer une cordelette ou un anneau de fixation. Sur un autre site (http://www.musee-armee.fr/collections/base-de-donnees-des-collections/objet/sabre-japonais.html) j'ai trouvé 3 photos plus ressemblantes et le manche semble plus correspondre.
Si c'est un sabre artisanal l'investissement pour le rénover vaut sûrement la peine mais si c'est un sabre produit industriellement c'est un peut-être moins intéressant ? (sur la page wiki il est dit qu'à cette période on trouve de tout, "des épées anciennes d'avant la modernisation restaurées à celles produites industriellement en masse").
J'ai fait coulisser le Habaki et on y voit un peu mieux la lame qui est moins oxydée. Pas de trace de Hamon, c'est peut-être un indice supplémentaire pour identifier le sabre ou juger de la qualité de la lame ?

4211
42124213421442154216

J'ai bien conscience qu'il n'est pas aisé d'en juger sur photos mais habitant en Bretagne, j'essaie de rassembler le maximum d'infos avant de solliciter auprès de vous les coordonnées d'un artisan, a fortiori s'il est nécessaire de me déplacer afin lui remettre la lame pour examen approfondi en mains propres.

P.S : j'avais visité votre site avant de tomber sur ce forum, il est passionnant et les katanas sont magnifiques.

Florian
12/11/2015, 13h22
Merci pour vos compliments.
D'après vos photos, je ne pense pas que ce soit une lame industrielle.
Il me semble que l'on peut y apercevoir le Hada (grain de l'acier), surtout sur la dernière photo.
Le Hamon est quant à lui surement caché par l'oxydation de surface. Et celui-ci devient parfois très fin et court au Yakidashi, ce qui expliquerait aussi le fait qu'on ne l'aperçoit pas en dessous du Habaki.
Pour tout vous dire, il y aura toujours un risque si vous décidez de faire polir votre lame. Même si celle-ci s'avère être une lame traditionnelle, le polissage peut parfois révéler des défauts graves qu'il est impossible de déceler avant, surtout lorsque la lame est bien rouillée et oxydée. Mais en général on peut ensuite toujours s'arranger avec le polisseur si le défaut a été rapidement trouvé bien sûr.
J'aurais bien aimé vous en dire davantage et être plus catégorique mais c'est toujours très délicat et difficile de donner un avis sérieux sur photos, et surtout sur une lame en mauvais état.

neptune75
12/11/2015, 21h09
Bonsoir.Y -a-t-il un expert dit "de renom" français bilingue nommé Gildas Sidobre dans le domaine des sabres et katana??

airone
13/11/2015, 12h15
Merci encore, Florian.
Il y a une association Bretagne-Japon non loin de chez moi, je vais leur envoyer un mail pour savoir s'ils peuvent me mettre en relation avec quelqu'un qui pourrait m'en apprendre un peu plus sur ce sabre et en fonction de ce que l'on m'en dira et de sa qualité, j'aviserai pour la restauration de la lame et me permettrai dans ce cas de vous passer un coup de fil comme vous me l'avez gentiment proposé pour avoir les coordonnées du polisseur sur Paris.

Florian
14/11/2015, 07h48
Je pense en effet que c'est la démarche la plus sensée et la plus sage :)