PDA

Afficher la version complète : Sécurité Vol Japon - Gestion des zones de turbulence



vigan
01/09/2012, 11h43
Salut à tous,

j'ai effectué 4 aller-retours France / Japon, 2 sur Air France, les autres sur ANA, tous à la même période de l'année (printemps) et dans des conditions météorologiques me semble-t-il comparables.

J'ai remarqué que sur les vols Air France il était systématiquement demandé aux passagers de s'asseoir et de s'attacher à la moindre turbulence, ce qui n'est quasiment jamais arrivé sur les vols ANA, lesquels ne m'ont paru ni plus ni moins sujet à turbulence.

Je suis conscient qu'un vol ne doit jamais être identique à un autre et qu'un passager n'est pas apte à appréhender toutes les contraintes auxquelles l'avion doit faire face, mais je me demande tout de même si une "politique" propre à chaque compagnie existe et influerait quand à l'application de ce genre de consigne ?

skydiver
01/09/2012, 13h21
Les compagnies françaises ne font que respecter la réglementation édictée par la Direction Générale de l'Aviation Civile qui classe les turbulences en trois catégories, faibles, fortes et sévères. Au delà de ça, le Commandant De Bord - ou le copilote qui le remplace éventuellement - a toute latitude pour activer la consigne "Attachez vos ceintures". Souvent cela est fait à la demande du Personnel Navigant Commercial, mieux à même d'apprécier; en cabine, un danger éventuel résultant des turbulences. En tout état de cause, légalement, l'équipage est tenu responsable de cet aspect des choses et du respect de l"application de cette consigne de sécurité.
Au delà de ça, aux Etats Unis, par exemple, afin d'éviter au maximum tout problème légal, les Commandants De Bord laissent cette consigne en vigueur bien plus souvent qu'à bord des appareils de compagnies étrangères.
Enfin, certains transporteurs peuvent incliner leurs équipages à agir dans tel ou tel sens, pour des raisons qui peuvent être d'ordre commercial, sécurité ou même sûreté. Ce n'est pas le cas pour AF. En conséquence il s'agit plus du ressenti de l'équipage quant à un danger potentiel.