PDA

Afficher la version complète : Cinéma - Japon - Des films japonais du domaine public téléchargeables légalement ?



Ershada
16/11/2009, 21h32
Bonjour à tous.

J'aimerais savoir si certains d'entre vous connaissent des sites proposant des films japonais du domaine public téléchargeables légalement.

Beaucoup des vieux classiques du cinéma anglo-saxon et (ou) européen sont en effet passés dans le domaine public soit après le délai légal propre à chaque pays, soit parfois par volonté du réalisateur. Ces films sont proposés en streaming ou en téléchargement sur des sites comme Oldcinemovies, Emol ou Internet Archive. D'après des recherches que j'ai fait sur Google, de nombreux films japonais d'avant 1953 sont passés dans le domaine public. Il y aurait en effet deux lois japonaises sur la propriété intellectuelle : la première antérieure à 1971 spécifiant que les films entrent dans le domaine public 38 ans après la mort du réalisateur et la seconde de 1971 spécifiant que les films passent dans le domaine public 50 ans après leur première diffusion publique.

Pour les films de Akira Kurosawa, s'applique la loi antérieure à 1971 et donc ses films ne passeront pas dans le domaine public avant 2036.

La wikipédia anglophone recense des films japonais passés dans le domaine public. Parmi eux : le goût du riz au thé vert de Yasujiro Ozu, le portrait de madame Yuki, la vie d'Oharu de Kenji Mizoguchi .... J'ai recherché un moment sur Google mais je n'ai trouvé aucun site référençant ces films et les proposant en téléchargement légal.

J'aimerais savoir si l'un d'entre vous en sait un peu plus sur la notion de domaine public au Japon : les films japonais passés dans le domaine public le sont-ils uniquement au Japon ou pour l'ensemble du monde ? sont-ils téléchargeables légalement ou existe-t-il encore des restrictions ?

Domo Arigato

christian
25/07/2010, 18h41
Tiens, un sujet intéressant à exhumer...

Si certaines personnes ont des liens, je serais intéressé aussi.

Certains films sur google video : Rashamon (http://video.google.com/videoplay?docid=-3611257047604037409&sourceid=searchfeed#), nosferatu (sous titré japonais) (http://video.google.com/videoplay?docid=3126503918816296393#)...

clisthene
11/08/2010, 13h08
Bonjour ,

Moi j'ai trouvé des films qui certes ne sont pas encore tombé dans le domaine public mais leurs visionnement et telechargement est tout a fait legal a partir de la France vu que les droits d'auteurs , licences ... n'ont pas été reglé en France
www.subwawa.com (http://www.subwawa.com)
www.newsasia-ddl.com (http://www.newsasia-ddl.com)

Harigato

christian
11/08/2010, 13h44
Bonjour ,

Moi j'ai trouvé des films qui certes ne sont pas encore tombé dans le domaine public mais leurs visionnement et telechargement est tout a fait legal a partir de la France vu que les droits d'auteurs , licences ... n'ont pas été reglé en France
www.subwawa.com (http://www.subwawa.com)
www.newsasia-ddl.com (http://www.newsasia-ddl.com)



Harigato

Le sujet était effectivement les films anciens tombés dans le domaine public.

Pour répondre du point de vue juridique : que les droits n'aient pas encore été acquis ne signifie pas que cela devienne légal -voir en streaming ou télécharger sans droit reste toujours illégal.

clisthene
11/08/2010, 15h34
Le sujet était effectivement les films anciens tombés dans le domaine public.

Pour répondre du point de vue juridique : que les droits n'aient pas encore été acquis ne signifie pas que cela devienne légal -voir en streaming ou télécharger sans droit reste toujours illégal.


Sur le sites que je viens de cité , il me semble qui il y ai aussi quelque film tombé dans le domaine public , au sujet du telechargement dont je parle , si il est tout a fait legal si il est fait a partir de la France , par ce qu'en France , on vie avec la loi ............de la France et pour qu'une oeuvre cinématographique soit protegé en France , il faut imperativement que des taxes et frais soit reglé , sinon les droits d'auteur ne sont pas protegé et sont en accés libre , d'ailleurs les sites que je viens de cité s'attache a respecté strictement les regles et lois en vigueur et dés qu'un film asiatique obtient sa licence en France , automatiquement le site l'enleve , d'ailleurs celà a été le cas avec un film de stephan show ( acteur chinois de Hong kong ) , son film From beijing with love a été enlevé du site dés le jour ou il a obtenue sa licence en France

cordialement

christian
11/08/2010, 16h47
au sujet du telechargement dont je parle , si il est tout a fait legal si il est fait a partir de la France , par ce qu'en France , on vie avec la loi ............de la France et pour qu'une oeuvre cinématographique soit protegé en France , il faut imperativement que des taxes et frais soit reglé , sinon les droits d'auteur ne sont pas protegé et sont en accés libre ,

Après des années de droit, c'est le truc le plus drôle que j'ai jamais lu.

Empruntant à Gnurou ce qui est Gnurou, "vous êtes un artiste et permettez-moi de vous appeler Monsieur. " à mon tour.

skydiver
11/08/2010, 18h08
Je ne suis pas juriste et encore moins avocat et...moi pas comprendre...

christian
11/08/2010, 18h29
pour qu'une oeuvre cinématographique soit protegé en France , il faut imperativement que des taxes et frais soit reglé , sinon les droits d'auteur ne sont pas protegé et sont en accés libre ,

=> c'est l'analyse en question, Skydiver, qui rejoint l'absurde (si personne n'a encore payé des taxes et des frais, tu peux télécharger à donf le dernier film hollywoodien/manga, c'est en accès libre...).


On retrouve la même chose dans la discussion du forum manga (ici (http://www.lejapon.org/forum/threads/12622-Article-int%C3%A9ressant-sur-les-SCANS/page2)).

C'est une "idée" communément admise sur le net et que Clisthene reprend à son compte que tant qu'une entreprise n'a pas acquis les droits de reproduction sur une oeuvre pour la France, on peut télécharger le produit (animé, scan de mangas...) légalement.

Dans les faits cela reste illégal : La loi du pays pays "d'accueil" protège toujours le propriétaire de l'œuvre non encore licenciée, même si le propriétaire du pays d'origine risque moins de se manifester pour faire respecter ses droits que l'entreprise locale (une fois qu'elle en aura acquis les droits).

skydiver
11/08/2010, 20h04
Merci pour ces explications et précisions. C'est en effet bien nébuleux et sujet à interprétation, par certains du moins.

looping
12/08/2010, 11h53
merci pour ces explications tres utiles, je pensais avoir le droit pour les drama etc....

GATTACA
12/08/2010, 18h49
Tout cela tient du bon sens.
1/ pourquoi une entreprise paierai des droits et taxes si tout le monde peut avoir (ou a déjà obtenu) l'œuvre gratuitement.
2/ Si aucune licence ou droit d'exploitation n'ont été acquittés dans un pays c'est tout simplement que le détenteur des droits n'a pas autorisé l'exploitation et la diffusion de l'œuvre dans le dit pays (ou qu'aucune entreprise n'est intéressée). Sinon, à quoi servirait les ventes de licences et autres droits ?
3/ Le net inspire beaucoup de juristes de comptoir qui tiennent des raisonnements qui tendent surtout à se donner bonne conscience. Probablement inspiré par les raisonnements bancales des séries américaines qui tiennent le plus souvent de l'absurde.

Pour mieux comprendre la chose, il suffit simplement de se mettre à la place des artistes. Imagine que tu fasses un films (ou que tu fasse un disque). A priori, à moins que tu ne le fasses que pour ton plaisir d'amateur, et donc destiné à ne pas être distribué ce problème ne te concerne pas. Par contre si tu le fais dans l'optique de le distribuer en salles, en DVD (ou en CD pour un disque), outre le fait que tu voudras le faire connaître à un maximum de monde (et obtenir une reconnaissance pour ton travail), c'est aussi que tu veux t'y retrouver financièrement (surtout si les fonds engagés sont conséquent) et par la même gagner de l'argent (pour vivre et t'aider à financer une œuvre future). Partant de là, trouverais tu normal que que que tout le monde puisse en faire l'acquisition sans débourser un centime et laisser à ta charge tout les frais engagés pour sa réalisation et te laisser te démerder pour réaliser une autre œuvre et pour pouvoir gagner ta vie. N'oublions pas que la réalisation d'une œuvre ne concerne pas une seule personne. Mais plusieurs dizaines de personnes. Les acteurs, les techniciens, les producteurs qui t'ont aidé à la réalisation (tant pour les moyens techniques, humains ou légaux).
Donc à moins d'être un mécène, il semblerait normal que tu veuilles pouvoir récupérer ton investissement et pourquoi pas, gagner de l'argent. Accepterais tu travailler sans percevoir de salaire ?
Dès lors, il est normal de considérer que toute œuvre soit par défaut protéger et que seul l'acquittement de droits et taxes autorise l'exploitation d'une œuvre dans un pays. C'est ensuite à l'entreprise qui s'est acquitté des droits de se débrouiller pour que cet investissement soit rentable.

Donc par défaut, une œuvre non "licencié" dans un pays n'est pas autorisée à y être diffusée ou exploitée.