PDA

Afficher la version complète : JAL - Vol Japon - Restructuration programmée chez Japan Airlines



Pages : [1] 2 3

Akeru
15/09/2009, 10h43
La première compagnie aérienne japonaise, Japan Airlines (JAL), malmenée par la crise et à la recherche de fonds, a annoncé qu’un nouveau plan de restructuration était envisagé et que des discussions étaient en cours en vue d’un partenariat avec une autre compagnie. La direction de JAL prépare une importante réorganisation de ses lignes. Des sources médiatiques avaient affirmé plus tôt que JAL étudiait de nouvelles réductions de capacité à hauteur de 20 % et des suppressions supplémentaires de quelque 5.000 à 6.000 postes, soit plus de 10 % de ses effectifs à l’horizon 2012 par rapport au niveau de 2008. JAL est par ailleurs en discussion avec plusieurs compagnies aériennes étrangères en vue d’un partenariat. Les compagnies américaines concurrentes Delta Air Lines et American Airlines sont au centre de ces tractations, selon les proches du dossier et des sources ministérielles.

Source : Reuter

skydiver
15/09/2009, 13h38
JL est le deuxième compagnie japonaise (et d'Asie), après NH, en terme de bénéfices et nombre de passagers transportés, en 2008.

Les restructurations sont déjà en cours depuis le début de l'année et ce sont pas moins de 6800 postes qui doivent être supprimés d'ici fin 2010. Tous les métiers sont concernés.

Une alliance avec DL est actuellement peu crédible, la compagnie japonaise n'étant pas membre de Skyteam - dont l'américaine est un des deux piliers - et pouvant difficilement y trouver sa place.

La réduction des capacités en sièges est de 7% depuis janvier dernier.

Source: documentation interne JL suite au dernier conseil d'administration, le mois dernier.

icebreak
15/09/2009, 16h13
Une alliance avec Delta-Air France KLM pourrait mettre JAL dans Skyteam histoire d'atténuer le départ de Continental pour Star Alliance.

skydiver
15/09/2009, 16h48
Mais ferait double emploi, du moins partiellement, avec KL qui offre déjà à Skyteam de multiples possibilités sur le Japon.
Cela étant dit, ce serait un gros coup contre la concurrence pour DL et AF/KLM.

Akeru
16/09/2009, 07h52
Un article sur aujourdhuilejapon (http://www.aujourdhuilejapon.com/actualites-japon-japan-airlines-prise-dans-une-zone-de-turbulences-entre-alliances-internationales-6916.asp?1=1) propose aussi sa vision de la chose et semble rejoindre Icebreak.

Vu comme c'est présenté par le site, ca donne surtout l'impression d'être Skyteam VS Star Alliance et qu'au fond...JAL en elle-même en s'en tape un peu.

skydiver
16/09/2009, 11h48
Ce serait bon pour Skyteam en tout cas.
Ce qui est certain c'est que JL "ne s'en tape pas" car la décision pour une alliance ou l'autre changerait beaucoup de choses.
Effectivement il s'agit d'une guerre entre les grands groupes aériens.

psyonichi
16/09/2009, 13h51
Je verrais bien Emirates prendre pieds là bas grâce à ça. AF KLM n'a pas la santé financière pour aller aider JAL, AF ne vaut pas plus que l'amortissement sur ses avions...

skydiver
16/09/2009, 16h53
Exact mais tout dépend du contenu de l'accord, échange capitalistique ou autre. Il ne s'agit pas de rachat au sens strict du terme. AF avancera ses pions avec précaution, comme dans les négociations avec Austrian Airlines (OS) et CSA, aujourd'hui au point mort dans une partie de poker menteur ou comme dans le mariage plusieurs fois retardé entre BA et IB.

Emirates voudrait bien prendre pied en Asie du nord mais les des deux grandes compagnies japonaises ne voient pas ça d'un bon oeil.
A suivre donc.

psyonichi
16/09/2009, 20h35
C'est sûr... Je viens d'arriver avec ANA et il n'y a aucune comparaison possible entre la qualité de vol à bord d'un avion d'Emirates et celui que j'ai pris chez ANA.

L'arrivée d'Emirates avec son gros matelas de fric, son meilleur service et ses nouveaux avions déclencherait surement une hécatombe dans les rangs de JAL et ANA, alors normal qu'ils se méfient.

L'option d'une "assimilation" ou "fusion" par échange d'actions est envisageable. Mais AF n'a pas je pense vocation à prendre pieds en Asie. Ils n'ont pas du tout les compétences managériales pour le faire. Le Japon est aussi un marché difficile, et sans reins solides et volonté de restructuré tout le marché aérien, AF ne pourra pas reprendre le flambeau.

Au final, il y a plus de chance que cette affaire reste Nippone-Nippone.

skydiver
17/09/2009, 00h17
AF a pourtant largement pris pied en Asie, au Japon particulièrement et depuis longtemps. Son accord avec JL sur Tôkyô, Ôsaka et Nagoya en a fait la première compagnie européenne au Japon, en nombre de passagers transportés et chiffre d'affaire.
Accord fort avec KL sur Séoul également (n°1 des compagnies européennes).
"...pas du tout les compétences managériales..." C'est à dire?

Les flottes de NH et JL sont aussi jeunes que celles d'Emirates.
Quant au service ça reste à débattre.

De toute façon ce raisonnement est erroné car le Japon gère son marché aérien avec des accords bilatéraux sans "ciel ouvert", type AF/DL. Alors même si une compagnie japonaise était approchée par Emirates l'Etat ne permettrait pas la liberté totale, tant s'en faut.

psyonichi
17/09/2009, 00h28
Ce qui veut dire qu'Emirates ou EETIHAD ou Air Arabie devraient attaquer de front et ne pas essayer de se lier avec une autre compagnie?

Pour ce qui est de l'implantation d'AF sur le territoire asiatique, c'est quelque chose d'indéniable. Il reste que les français n'ont pas souvent réussi à gérer leurs partenariats avec les Japonais.

Carrefour a toujours eu beaucoup de mal au Japon, et à chaque fois il a fallu du temps pour former des compétences qui prennent en compte le caractère spéciale de la région. Renaut Nissan en est aussi un exemple, même avec Ghosn qui est plus que compétent au plan managérial, la coopération entre les deux groupes ne se fait pas toujours sans encombre. Nissan a laché Renaut en pleine marche pour la méga usine de Tanger et Renaut a du finir seul avec l'aide des marocains et en repoussant les échéances.

skydiver
17/09/2009, 09h07
Tes exemples n'ont rien à voir avec AF qui gère avec succès depuis de nombreuses années sa coopération commerciale avec JL. Par ailleurs depuis la fermeture décidée de Nagoya/Paris c'est la compagnie française qui est seule responsable de l'organisation des liaisons entre Ôsaka et Paris.
Cela se fait sous l'égide du représentant AF basé à Tôkyô - un Français - avec, sous sa conduite, une centaine de Japonais AF plus les équipes JL.

Autre exemple, les trois vols quotidiens AF vers Tôkyô, en coopération avec JL pour la plupart sont traités par un Chef d'Escale, Français lui aussi, qui s'en tire parfaitement bien.

Le partenariat JL/AF est un exemple de réussite, cité régulièrement par les Japonais et copié par d'autres compagnies aériennes dont LH qui, elle, connaît beaucoup plus de problèmes avec NH sur Frankfurt/Tôkyô.
Les équipes AF (Japonais et Français) travaillent bien avec leurs collègues JL.

P.S.: Je ne connais pas Air Arabie, jamais entendu parler. Saudia Airlines peut être? Quant aux deux autres, encore faudrait-il être susceptible d'offrir aux clients potentiels Japonais ce qu'ils cherchent, à savoir des vols sans escale entre le Japon et l'Europe. Ce n'est pas du tout le cas en vertu des restrictions sur les cinq libertés régissant les lois de l'aviation civile. Alors attaquer de front, comment et dans quel but sachant que, par exemple, AF transporte dix fois plus de Nippons au départ du Japon que les deux compagnies du Golfe citées réunies.

Sources: Airlines, CNN, Kokufan, documentation JL et AF.

Pour résumer, les compétences managériales sont bien là, suffisantes et donnent d'excellents résultats. Dire le contraire relève de la méconnaissance la plus totale de ce secteur d'activité et de la façon dont se passe ce partenariat poussé.

psyonichi
17/09/2009, 11h13
Merci pour ces explications. Je suivrai avec intérêt l'évolution de la situation :)
PS: Air Arabia est une compagnie Emiraty Low cost nouvellement créée (mais avec un niveau de service équivalent à une compagnie classique). Normal qu'elle soit pas connue, elle commence tout juste à recevoir ses avions et se concentre sur le Maghreb/Europe pour l'instant. Elle compte tout de même développer ses activités vers l'Asie dans le futur.

skydiver
18/09/2009, 12h54
Les médias japonais et français (France Infos) annoncent, ce matin, que le Ministère de l'Economie japonais entend redresser JL sans aide capitalistique étrangère.
Pour autant, pas question d'un rapprochement avec NH ou une autre compagnie japonaise.

psyonichi
18/09/2009, 16h54
Prévisible. Ils n'allaient pas donner le contrôle de leurs fleurons à des Gaijins anyway

psyonichi
21/09/2009, 04h33
J'ai lu la confirmation d'une entrée D'American Air dans JAL sur Japan Times ce matin.

Ca confirme donc un article de l'express, je ne pensais vraiment pas qu'ils accepteraient d'ouvrir un fleuron comme JAL à des étrangers.


American Airlines va s'associer avec British Airways et Qantas dans le cadre de son offre d'alliance élargie faite à la compagnie japonaise en difficulté Japan Airlines, a-t-on appris de deux sources au fait du dossier.
La compagnie aérienne américaine espère ainsi contrecarrer les visées de Delta Air Lines, qui a également entamé des discussions avec JAL.
American Airlines, British Airways, Qantas et Japan Airlines font partie de l'alliance commerciale Oneworld, tandis que Delta Air Lines est l'une des figures de proue de Sky Team, une alliance concurrente où figure également Air France-KLM.
"Une alliance avec Delta serait d'un plus grand bénéfice pour JAL au niveau des dessertes en Amérique du Nord", a déclaré Ryouta Himeno, analyste spécialisé dans les transports chez Mitsubishi UFJ Securities.
"Mais en s'associant à d'autres compagnies, robustes dans leurs secteurs respectifs, American aurait une bonne chance de garder JAL au sein de Oneworld et d'étendre son implantation en Asie."
Des dirigeants de JAL ont rencontré leurs homologues d'America, de BA et de Qantas cette semaine au Japon et ont été informés de leur projet à trois, a-t-on ajouté de mêmes sources.
"TOUT INTÉRÊT À RESTER DANS ONEWORLD"
British Airways s'efforce de convaincre JAL de rester au sein du réseau Oneworld plutôt que de le quitter pour s'allier à Delta Airlines, a déclaré vendredi une porte-parole du transporteur britannique.
"JAL a tout intérêt à rester dans Oneworld. Nous nous efforçons, avec American Airlines et d'autres compagnies de Oneworld, de le leur prouver", a-t-elle dit. Elle n'a pas souhaité dire si BA était prêt à injecter des capitaux dans JAL.
American Airlines et Delta Air Lines, très intéressées par les destinations asiatiques de JAL, notamment vers la Chine, discutent chacune d'un investissement de 200 à 300 millions de dollars (137 à 205 millions d'euros environ) dans JAL, actuellement déficitaire, en échange d'une participation minoritaire et d'un accord de partage des codes.
British Airways et Qantas, dans le cadre de leur association avec American Airlines pour Japan Airlines, n'apporteraient pas de liquidités, ont ajouté les sources.
Qantas a assuré vendredi par la voix d'un porte-parole ne pas avoir de pourparlers en cours sur des fusions, des acquisitions ou des consolidations avec qui que ce soit, y compris JAL.
A Dublin, le directeur général de la compagnie australienne, qui participait à un forum économique, a fait savoir que toutes les options étaient envisageables pour maintenir JAL dans son alliance actuelle, mais a souligné qu'il était trop tôt pour parler d'investissements.
"Il est bien trop tôt pour commenter la situation actuelle, nous devons encore examiner de nombreux paramètres. Parler d'investissement dans JAL à ce stade n'est que pure spéculation", a affirmé Alan Joyce à Reuters.
Japan Airlines a déclaré pour sa part qu'elle pourrait conclure une alliance avec Delta ou American Airlines (AA), à condition que le Japon et les Etats-Unis concluent un accord "ciel ouvert" de libéralisation du transport aérien.
En attendant, l'entreprise se dirige vers le plan de restructuration le plus important de son histoire, avec 6.800 suppressions de postes prévues d'ici 2011, soit une réduction de 13% de ses effectifs.
Le ou les futurs alliés de JAL s'assureraient principalement un accès à l'aéroport d'Haneda, principal aéroport japonais dédié aux liaisons intérieures, qui se classe au troisième rang mondial par le trafic passagers et est en train de se développer vers l'international.
avec Daryl Loo à Dublin, version française Benoit Van Overstraeten et Gregory Schwartz

skydiver
21/09/2009, 13h40
Merci pour cet article.

Il est donc clair que l'attentisme prévaut dans ce jeu de poker menteur.
S'allier à DL signifie s'ouvrir le territoire américain avec plus de 100 destinations au départ du hub d'Atlanta.

Comme je l'écrivais plus haut, les autorités japonaises auront certainement le dernier mot. JL seule ne pourra se décider et devra suivre le chemin indiqué.

skydiver
14/10/2009, 21h07
Revirement d'AF depuis une réunion à haut niveau lundi. La compagnie française s'implique maintenant fortement dans un rapprochement JL/Skyteam, aidée en cela par l'intervention d'Anne-Marie Idrac, Secrétaire d'Etat au Commerce Extérieur.
Pour l'instant il n'est pas question d'échanges capitalistiques.
Peut être le coup d'accélerateur nécessaire; ce n'est plus seulement DL qui est partie prenante dans cette affaire.
Le groupe Oneworld a senti le danger et fais le maximum pour conserver JL dans son giron.
Par contre, la réaction de KL est plutôt mitigée, en bonne logique.

skydiver
17/10/2009, 04h55
De son côté JL a annoncé hier qu'une réduction drastique des ses liaisons était à l'étude. Le chiffre surprenant de 50 fermetures ou suspension de lignes a même été avancé.
La compagnie japonaise suivrait en cela l'exemple d'AF, à une certain époque, avec l'élimination de lignes chroniquement déficitaires mais où le pavillon national se devait d'être présent. Ce sans considérations d'ordre économique.

taku1209
27/10/2009, 08h11
A mon avis, cette histoire va avoir des rebondissements reguliers facon Alitalia car pour la JAL, faire partir d'une alliance ou d'une autre aura un fort impact.

ONEWORLD:
JAL en fait deja partie, ce qui est un grand point en faveur de AA, QF, et BA. Cette alliance manque cruellement de membres important dans la region de l'Extreme Orient ce qui ferait un grand vide si cela se produirait ce qui n'est pas indique dans l'article du Japan Times.
En dehors de Cathay Pacific ils n'auraient plus rien en Asie comme membre
Dans l'absolu, en dehors de AA qui est un partenaire historique de la JL et qui n'arrive pas vraiment a l'aider actuellement, les partenariats sont relativement faibles, notamment avec BA... en raison principalement du partenariat historique avec AF, a toujours ete plus consideree comme une rivale.
BA, QF et AA vont surement mettre les bouchees doubles pour eviter que la JAL parte de ONEWORLD.

SKYTEAM:
Skyteam, avec DL/NW apporterait un tres grand plus ... car pour info, DL/NW est la plus grosse compagnie en terme de traffic et de slots sur l'aeroport de Narita. C'est donc un atout determinant dans le negos.
NW est la compagnie qui a aide l'Etat Japonais a monter la JAL dans les annees 50 et ca le gouvernement Japonais s'en souvient pour sur.
Ce qui explique que les negociations ont commence d'abord avec DL/NW

En s'alliant avec DL/NW, la JL pourrait egalement beneficier de tout le support commercial et limiter le nombre de destinations qu'ils arreteront de desservir en direct en compensant avec des vols en code share operes par NW/DL, KE , China Southern sur l'Asie et AF/KL et SU (Aeroflot) sur l'Europe grace a leurs differents hubs et vols direct sur le Japon.
Il m'apparait evident que la JAL devrait choisir DL/NW et AF/KL comme partenaire. Apparemment AF le ressent pareillement en rentrant dans les negotiations de maniere plus active et officielle.


EMIRATES, QATAR, AIR ARABIA
ne pourraient apporter que le financement car leur reseau n'est pas tres complementaires pour l'instant avec celui de la JAL, meme si la ligne de Dubai et de Doha fonctionnent pas mal a partir de Osaka-Kansai.
Mais le financement est ce qui manque le plus a la JAL, alors... On ne sait jamais

psyonichi
29/10/2009, 08h19
Pour ma part j'ai de plus en plus l'impression que le gouvernement entend garder JAL sous la main en injectant des sous sous et en ne s'alliant avec personne.
Y'a encore pas mal l'esprit de "compagnie nationale" au fonds. Même privatisée. Par contre fini les aéroports perdus dans la cambrousse avec deux pèlerins au bout du fil.

skydiver
29/10/2009, 15h39
JL ne peut faire autrement que de s'ancrer totalement dans un groupe mondial, Skyteam ou autre. A défaut c'est la marginalisation suicidaire qui guette.

looping
13/11/2009, 18h06
Je ne pensais pas JAL si mal en point,la plus grande compagnie aerienne du Japon tout de meme si mal , :(
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5i5PQrYHpm77jmoGAulZesQh6YVKA

skydiver
14/11/2009, 11h28
Au coude à coude avec NH depuis longtemps. JL s'en sortira d'une façon ou d'une autre.
Quand on voit la situation catastrophique d'AF en 1993 et la compagnie française aujourd'hui, l'espoir est permis.

psyonichi
14/11/2009, 11h52
En même temps la valeur d'AF est accoudée à l'amortissement de ses avions. Rien de bien folichon quand on voit la chute de fréquentation que connait AF.

Mais il est clair que JAL ne risque pas grand chose à moyen termes. Il y aura toujours des solutions pour les champions nationaux. Surtout au Japon.

skydiver
14/11/2009, 12h33
Il semble que tu ne connaisses pas bien l'historique de la compagnie française qui s'est relevée de façon spectaculaire. Rien à voir avec un quelconque amortissement. Il s'agissait de restructuration, changement de culture d'entreprise, révision des modes d'achat et alliances à bon escient.

Quant à la fréquentation, il doit y avoir méprise car la AF tourne à plus de 79%, devant ses principaux rivaux, depuis janvier dernier. 85% de coefficient de remplissage de et vers le Japon, soit 7 et 9 points de plus par rapport à JL et NH.

Sources: IATA, AEA, Airliners (n° de décembre).

psyonichi
14/11/2009, 16h46
Ehem:
http://www.aerocontact.com/actualite_aeronautique_spatiale/ac-air-france-klm---nouvelle-baisse-du-trafic-en-octobre~09088.html (http://www.aerocontact.com/actualite_aeronautique_spatiale/ac-air-france-klm---nouvelle-baisse-du-trafic-en-octobre%7E09088.html)

Je veux bien que les concurrents fassent moins bien. Mais ils tirent plus de bénéfices par client qu'AF, spécialement Emirates.
Sinon je ne suis pas spécialisé dans l'aérien, mais vu que je me tape des études marketing en boucle je me débrouille un peu, surtout avec une mère ayant travaillé à haut niveau dans le service Marketing de la Royal Air Maroc pendant 25 ans. (Billets GP pendant toute ma jeunesse, j'en ai fait des km...)

Pour ce qui est de la valeur de la compagnie:
Cours de l'action AF:
http://www.boursier.com/vals/fr/fr0000031122-actualite-air+france+klm.html

Plombée par les recettes unitaires. Même si on connait une légère amélioration ça reste tout bonnement potable.

Du coups? AF proposera des prix moins élevés sur ses moyens courriers mais avec moins de services, en rendant des services payants. Youhou une big low cost de plus... Et ça va se généraliser...

Sinon quand je parlais de l'amortissement, je voulais simplement signifier que la valeur d'AF = la valeur de sa flotte. Et du coups plus sa flotte vieillit, moins AF vaut. Sur le long termes, AF est un très mauvais investissement au niveau d'achat d'action. Je ne le recommanderais à personne pour assurer ses vieux jours.

Le monde ne se limite pas aux vols France-Japon.

PS: Je ne dis pas que la stratégie d'AF n'est pas valable. Avec le tassement sur le plan national et la maturité du marché il est évident qu'il faut chercher de la croissance ailleurs. Mais je suis sceptique sur le fait qu'ils se soient concentrés sur des fusions acquisition en Europe au lieu de chercher à nouer des rapprochements en Asie ou en Amérique Latine ou le potentiel est beaucoup plus grand à l'avenir. L'Afrique à moindre échelle mais trop compliqué.

skydiver
14/11/2009, 20h13
Connais l'âge moyen de la flotte AF? Je te laisse chercher.

Emirates (et autres compagnies du Golfe) n'ont pas du tout les mêmes modèles économiques. Mieux vaut comparer les majors européennes, américaines et asiatiques pour un exemple valable.
Et ce sont toutes les compagnies qui sont affectées par la crise.

Les compagnies aériennes dans leur ensemble ne sont pas un bon investissement. Pour AF on disait aussi ça en 1995, la presse économique surtout. J'ai quand même acheté des actions que j'ai vendu trois fois plus cher rapidement. Donc idées à modérer.

Avec 22 ans d'aviation civile à mon actif je sais parfaitement que le monde ne se limite aux vols France/Japon et mes remarques valent pour l'ensemble des compagnies dont je parle. Le champ de mon travail va bien au delà.

Je reste assez surpris que tu estimes un manque d'action de la compagnie française en Asie. Les accords avec KL et, plus récemment, China Eastern et Southern sont pourtant excellents et se révèlent fort profitables.
Tu ne sembles non plus au courant de la percée en Amérique latine de la compagnie française grâce à ses accords avec Aeromexico et au Brésil (TAM entre autres).
Quant à l'Afrique, là non plus, tu n'es pas au courant des nombreux accords commerciaux et techniques de ces dernières années: Gabon, Kenya, Seychelles notamment.
Comme tu peux le voir, AF ne se concentre pas uniquement sur l'Europe, tant s'en faut.

Désolé pour le hors sujet.

psyonichi
15/11/2009, 03h25
Je sais bien qu'Emirates et Etihad ont des modèles différents. Et c'est pour ça qu'ils tiennent mieux la route à mon avis par rapport aux autres Majors qui ont tous le même modèle ou presque et qui a montré ses limites.

AF limite la casse grâce à sa collaboration avec KLM et sa couverture internationale qui lui assure une assise confortable en termes de clients et ne se concentre pas autant que Delta sur un seul marché trop concurrentiel.

Pour les longs courriers l'âge de la flotte AF est pas si folichon:
Boeing 747 17 (http://www.airfleets.net/fr/flottecie/Air%20France-active-b747.htm) 12.4 ans





Boeing 777 57 (http://www.airfleets.net/fr/flottecie/Air%20France-active-b777.htm) 5.7 ans

Pour les moyens courriers c'est pas top du tout:
Airbus A320 64 (http://www.airfleets.net/fr/flottecie/Air%20France-active-a320.htm) 14.8 ans Sur 185 compagnies opérant ce type d'appareil Air France est numéro 154
L'âge global:

Age flotte 9.4 ans

Tu vas dire ne comparons pas avec Emirates qui a moins d'avions et qu'il faut comparer avec Lufthansa ce qui n'est pas faux. Là on voit qu'AF s'en sort pas si mal, mais et il y a un mais. Les moyens courriers vont peser lourd en termes de renouvellement de flotte si la compagnie veut garder les mêmes lignes.
Et ce n'est pas la réduction des services et du prix du billet passager qui va aider à améliorer la rentabilité par client.

Pour moi cette stratégie est une véritable boite de pandore car on sait ce que l'on perd, mais on ne sait pas ce que l'on peut y gagner.
Faire des moyens courriers d'AF une compagnie low cost bis, va précipiter tout le marché dans une course à la réduction des coûts et donc la rentabilité va être tirée vers le bas encore plus que maintenant.

AF devrait poser des bases opérationnelles dans le monde à partir de plus de Hub comme Emirates prétend faire en installant un Hub pour chaque grand regroupement de population, assurant de faire une suite de relais et un rayonnement qui va au plus proche du client.

Avec la flotte d'AF et l'appuie du gouvernement français ce ne serait là qu'une simple formalité. En moyen orient le Koweit peut servir de Hub, en Asie la Thaïlande, en Afrique le Maroc, en Amérique du Sud le Brésil, en Amérique du nord on continue sur l'alliance avec Skyteam comme du côté du Japon.

Ca ouvre pas mal de perspective de redéployer sa flotte pour augmenter les taux de remplissage, surtout avec des hubs installés à bon compte sur des pays qui seraient contents de les accueillir AF ferait encore plus d'économies.

Le problème dans la stratégie d'alliances que tu exposes c'est qu'AF laisse à ses partenaires des parts de marché. Mais pour moi il doit y avoir rapidement des concentrations dans le milieu aérien car ce n'est plus possible de se cannibaliser les uns les autres. Iberia et BA l'ont enfin compris.

skydiver
15/11/2009, 10h43
Mes propos étaient donc avérés.

BA et IB font, avec beaucoup de retard ce qu'AF/KLM ont su faire avec succès...

Au delà de l'âge de la flotte (à relativiser avec l'arrivée de nouveaux appareils et le départ des 747-400, dès 2012 pour ces derniers), il faut voir qu'AF a su faire les bons achats au bon moment, les A-320 (et dérivés) notamment.
777: AF premier opérateur mondial. 380: premier opérateur européen avec 12 appareils commandés (dont certains dédiés sur Tôkyô) et compagnie de lancement en Europe. Alors pas la flotte la plus jeune mais certainement une des mieux adaptées à la crise actuelle. Surtout le 777-300 avec son rayon d'action excellent, ses capacités d'emport de premier ordre et sa faible consommation. Toutes les majors envient AF pour ce choix stratégique réussi. JL n'a pas su le faire et a trop tergiversé dans ses décisions d'achat, pas toujours rationnelles.

Emirates "prétend" avoir des bases partout sur les hubs importants mais c'est loin d'être le cas et ça n'en prend pas le chemin. De toute façon, l'expérience a montré qu'une trop grande dispersion est nuisible en aviation marchande.
Pour AF, N.Y., Detroit et Atlanta (plus de 100 destinations sur le territoire US) sont d'excellentes bases.
La compagnie française est également bien implantée au Japon et en Corée. Pas besoin d'aller en Thaïlande. Encore moins au Maroc pour l'Afrique, déjà très bien quadrillée.
Skyteam propose ce dont tu parles, sans problème.

Bref, je crois que cette conversation aurait plus sa place sur le forum "Izakaya", par exemple. Désolé pour le hors sujet prolongé.

Et de toute façon, les dirigeants d'AF et autres grandes compagnies sauront quoi faire sans nos analyses, j'en suis certain.